En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 10e journée
  3. // Bastia/PSG (0-2)

Le PSG s'en tire bien

S'ils ont globalement dominé l'ensemble de la rencontre, les Parisiens auront eu toutes les peines du monde à venir à bout de Bastia. Il aura fallu attendre un doublé de Zlatan en fin de match pour voir Paris conforter un peu plus sa place de leader.

Modififié

Bastia - PSG
(0-2)

Ibrahimović (72e), Ibrahimović (82e) pour PSG.


72e minute de jeu. D'un subtil ballon piqué, Javier Pastore trouve parfaitement Cavani dans le dos de la défense bastiaise. L'attaquant s'emmène le ballon de la tête avant de temporiser pour offrir, en retrait, l'ouverture du score sur un plateau à Zlatan Ibrahimović. Si les Bastiais résistaient alors à merveille aux assauts stériles des Parisiens, ils auront fini par craquer à vingt minutes du terme de la rencontre. Un craquage bien aidé par l'erreur de l'arbitre assistant qui n'a pas vu la position de hors-jeu de l'Uruguayen au départ de l'action. Cruel pour des Corses qui auraient pu espérer un résultat plus favorable.

L'ennui au soleil


Si le soleil bat son plein au-dessus du stade Armand-Cesari, l'humeur des Parisiens n'est pas au beau fixe en ce samedi après-midi. Et pour cause, c'est avec une équipe décimée par les absences que le PSG s'apprête à affronter Bastia à quelques jours de son choc face au Real, en Ligue des champions. Verratti, Trapp, David Luiz et Di María sont à l'infirmerie, pendant que Matuidi purge un match de suspension et que Thiago Motta débute la rencontre sur le banc. Et la différence se fait vite sentir. Méconnaissables, les hommes de Laurent Blanc ne parviennent pas à construire la moindre occasion, incapables de se trouver dans les trente derniers mètres. Et ce n'est pas la reprise de la tête non cadrée de Pastore qui va masquer la misère offensive parisienne. Les visiteurs sont même tout proches de se faire punir, mais après avoir foiré sa relance, Sirigu se rattrape et se jette dans les pieds de Danic pour écarter le danger. Zlatan a beau s'essayer à la volée sur un centre de Maxwell, rien n'y fait, les deux équipes filent aux vestiaires sans être parvenues à cadrer le moindre tir. Comme quoi, la misère n'est pas forcément moins pénible au soleil.

Zlatan libère Paris


Cette seconde période n'a repris que depuis trois minutes lorsque Zaltan surgit parfaitement sur une reprise de Cavani pour ouvrir le score, sauf que le Suédois est signalé, à juste titre, en position de hors-jeu. La domination parisienne s'intensifie un peu plus, mais s'avère toujours aussi stérile, le PSG devant même attendre l'heure de jeu pour voir Cavani claquer la première frappe cadrée du match. Le temps passe, et les entrées simultanées de Motta et Brandão, quatorze mois après le coup de boule du second sur le premier, font office de seule véritable attraction dans cette rencontre. La libération parisienne arrive finalement par le pied droit de Zlatan qui, bien servi par Cavani, ne se fait pas prier pour ouvrir le score. Si le but est entaché d'un hors-jeu au début de l'action, le PSG prend l'avantage et l'ascendant psychologique, le Suédois s'offrant un doublé quelques minutes plus tard sur un caviar d'Aurier. 2-0, la messe est dite, et Paris peut valider sa huitième victoire de la saison. Et peu compliquée, certes, mais une victoire quand même.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88