Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // PSG/OM

Le PSG prend la marque

Nouveau logo, un site traduit en plusieurs langues, des entraînements ouverts aux journalistes uniquement sur accréditation, des présentations de joueur en direct du Qatar. Oui, le PSG a bien changé. Il a explosé tous les codes français et continue sa révolution culturelle à vitesse grand V.

Modififié
Feu Président du Paris SG, Francis Borelli doit se retourner dans sa tombe. Le Président que certains fans avaient croisé dans le parcage parisien du stade de Galatasaray au début des années 2000 n'aurait pas supporté un tel bouleversement au sein d'un club qu'il a tant aimé. Un club qui vient de sortir un nouveau logo moins de deux semaines après la signature ultra médiatisée d'un David Beckham. Niveau caisse de résonance, ce PSG version QSI n'a pas d'égal en France. Il n'en a jamais eu. Et quand résonnent les propos du directeur général, Jean-Claude Blanc, dans les colonnes du Figaro, on comprend très vite que ce nouveau PSG ne va pas s'arrêter là. « L'ambition, c'est de rentrer rapidement dans le cercle fermé des cinq plus grands clubs européens. On veut construire une marque mondiale de sport. C'est une stratégie nouvelle en France » a précisé le dirigeant francilien. Voilà, le Paris SG n'est plus un club mais une marque. Pour la première fois, ce concept est au cœur d'un club français. Du jamais vu. En moins de deux ans, le Qatar a déjà avancé ses pions. Numériques tout d'abord. Le site PSG.fr est une machine à clics. Il semble bien loin le temps où le trublion Tagaz, fan du PSG avant tout, se fendait d'un petit dessin façon Plantu pour décrire l'actualité de la semaine.

Aujourd'hui, le site est disponible en français, anglais, arabe et espagnol. Des versions japonaise, chinoise et portugaise devraient arriver dans les prochaines semaines. Mieux, le site sert de vitrine au développement. Ainsi, c'est sur PSG TV que Jean-Claude Blanc a donné plus de détails sur l'évolution du club dans les années à venir : « Être un grand club veut dire aussi avoir non seulement une grande équipe et un grand staff technique qui l’encadre, mais aussi des infrastructures au niveau d’un grand club capable d’accueillir un grand public. C’est-à-dire un stade rénové, des infrastructures en matière de centre d’entraînement avec un lieu qui sera choisi dans quelques semaines pour développer un centre dédié à la performance. Une académie, un projet cher au président Al-Khelaïfi, pour développer à Paris le moyen d’attirer, de développer les meilleurs jeunes, les meilleurs footballeurs pour en faire non seulement des footballeurs de grand talent, mais aussi des hommes bien puisqu’on fera l’école à cet endroit-là et la partie éducative du projet sera extrêmement importante. » Oui, c'est le monde des Bisounours façon ISF.

Annie Cordy oubliée

L'objectif est simple : être partout. Tout le temps. « Notre stratégie nous conduit à cibler des villes pour rayonner à l'international. On vise plus Shanghai et Pékin que la Chine dans son ensemble » poursuit Jean-Claude Blanc. Au sein du football français, on savoure cette soudaine mise en lumière. Forcément, ça ramène du pognon. Officiellement tout du moins. En interne, on est complètement largué. Car le Paris SG va trop vite. Trop loin. L'arrivée de la superstar médiatique David Beckham a augmenté la cadence. Maintenant, il faut s'accréditer pour assister à un simple entraînement du PSG. La première séance de talons-fesses de l'Anglais a été suivie par plus de 150 journalistes. (au passage, So Foot n'a pas eu droit à son sésame). Incroyable... pour un joueur qui, à ce jour, n'a toujours pas disputé la moindre minute officielle sous ses nouvelles couleurs.


Pis, il a été convenu que le Qatar deviendrait la base avancée hivernale du club. Au chaud. A la maison. C'est à Doha que Lucas Moura a été présenté. Tout sauf un détail de logistique. C'était voulu et souhaité. La stratégie est celle d'une marque internationale. A savoir faire parler de nous. Peu importe par quel biais. Récemment, le club a mis en avant des clichés montrant les joueuses de tennis Serena Williams et Victoria Azarenka avec des liquettes PSG floquées à leur nom durant le tournoi WTA de Doha. Rafael Nadal est déjà venu donner le coup d'envoi d'un match au Parc des Princes. Ce soir, c'est Ronaldo, le vrai, qui ouvrira match contre Marseille. Tout le monde veut sa part du gâteau et les opérations VRP de ce type ne devraient pas s'arrêter en si bon chemin. On est là pour faire rêver les gens. "Rêvons plus grand" n'est-il d'ailleurs pas le slogan du club ?

Cette prise de hauteur et cette internationalisation est d'une rapidité sans précédent. A présent, même les communiqués de presse du club sont rédigés en français et en anglais. Un détail qui en dit long sur la volonté du club de s'inviter chez les grands d'Europe. Ce cirque médiatique est permanent mais en oublie l'essentiel : le terrain. Car mine de rien, et il ne faut pas l'oublier, le PSG, aussi riche qu'il soit, reste un club de football. Pour le moment, le palmarès n'a pas évolué d'un iota depuis l'arrivée de QSI alors que le PSG a déjà son logo pour l'année prochaine. Et sans doute bien d'autres choses dans la besace. On conseillerait au club de ne pas oublier d'où il vient. Il aura beau s'inviter chez les grands, l'ADN restera le même. Au fond de lui, le PSG est toujours ce club dont le premier hymne officiel - "Allez Paris !" - est sorti des cordes vocales de sa marraine. Une certaine Annie Cordy. Oui, celle de "Cho ka ka o".

par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
Sochaux lâche des points