1. //
  2. // 3e journée
  3. // PSG/Bordeaux (0-0)

Le PSG ne décolle toujours pas

Trois points en trois matchs. C'est le triste bilan du PSG en ce début de saison. Les Parisiens n'ont une nouvelle fois pas montré grand-chose ce soir face à des Bordelais bien en place et dangereux en contre.

Modififié
0 60
PSG/Bordeaux : 0-0

Adrien Rabiot a poussé ses premiers braillements en 1995. Autrement dit, le jeune milieu de terrain du PSG, titulaire surprise contre Bordeaux, n'était pas né lors du dernier titre de champion du PSG (1994). Deux lectures s'imposent : le PSG court après le temps et Carlo Ancelotti n'a pas du tout apprécié la prestation des siens lors du dernier match à Ajaccio, la semaine dernière. Ménez, Chantôme, Lavezzi sortent du XI pour raisons diverses (banc, blessure et suspension), Pastore va jouer un cran plus haut et Zlatan retrouve son poste d'avant-centre. Oui, le PSG a la pression, à l'heure de recevoir les Girondins de Bordeaux, qui affichent deux victoires en deux matches. Un Bordeaux remixé puisque, trois jours après un déplacement à Belgrade, Francis Gillot balance un composition inédite avec les titularisations de Marange, Henrique et Saivet. Un lifting amplement suffisant pour prendre un point au Parc des Princes (0-0). Un match ennuyeux. Un de plus avec ce PSG-là.

Durant la semaine, Carlo Ancelotti a demandé à ses joueurs de jouer de manière plus directe. En une touche. Voire deux. Bizarrement, le début de match des Parisiens a été beaucoup plus tonique que les deux précédentes sorties. Comme par magie, la première grosse occasion parisienne intervient après une attaque rondement menée par Nene qui lance Pastore dans le trou, l'Argentin enquille un contrôle orienté et une frappe qui oblige Cédric Carrasso à un top-arrêt. Le seul frisson de la première mi-temps, tant ce PSG a du mal dans le dernier geste. En même temps, le mur girondin (défense à huit) ne laisse rien passer et la possession de balle parisienne est principalement concentrée au milieu de terrain. Les intentions sont là, mais il y a peu de mouvements autour du porteur de ballon. Les passes sont latérales et les mouvements assez pauvres. Notamment sur les ailes où les deux latéraux bâillent aux corneilles et les milieux offensifs sont beaucoup trop aimantés par l'axe. Moralité, toutes les offensives parisiennes se cassent les dents sur l'axe bordelais. La tête d'Alex, à ras du poteau bordelais, sur le dernier corner de la première mi-temps, n'y change rien. Le match ne décolle pas vraiment. Ça manque de créativité. Dans le jeu, le PSG ne montre rien. Et pendant ce temps-là, les Girondins contrôlent leur match. Sans trop se fatiguer. À trois derrière, on contrôle Zlatan et on exploite les éventuels contres. Forcément, ça ne donne pas un très grand match.

Un match sans intérêt

Après une heure de verticalité, Ancelotti décide de changer les choses et sort un milieu défensif pour injecter un joueur de couloir (Ménez). C'est le moment choisi par Diabaté pour délaisser son corps à la Manute Bol pour se transformer en avant-centre. Geste technique, jeu aérien, occupation de l'axe Alex-Sakho, le Malien réalise un match intéressant teinté de quelques maladresses. On sent que sur un contre, le danger pourrait venir de lui. Entre deux frappes de mules d'Ibrahimović, le match se joue au ralenti. Une équipe rate tout ce qu'elle entreprend et l'autre attend le contre idéal. Bref, on s'est fortement ennuyé...

Difficile de sortir quelque chose de positif d'un match aussi fermé. Bordeaux était venu chercher un nul, le contrat est rempli. Et bien rempli. L'équipe de Francis Gillot, sans aucune recrue estivale, est un vrai bloc, solidaire et généreux. Avec un peu plus de réussite devant, les Girondins auraient pu l'emporter. Enfin, que dire sur ce PSG qui scotche au classement ? Trois matches, trois points, aucune victoire. Le PSG programmé pour être champion a du mal à enclencher la première vitesse. C'est mieux défensivement. Offensivement, par contre, ça devient limite gênant. Surtout ce milieu de terrain sans créateur, là... Dans une semaine, le PSG ira à Lille. Cette fois, il faudra montrer quelque chose.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bon, faut commencer à s'inquiéter ou bien ?
Quelle purge! Quelle tristesse!
Moi pas comprendre tactique Ancelotti.
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 1
Peut-être pas s'inquiéter, mais y a des questions à se poser.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Notre « sapin de noël » est encore un peu trop prévisible : ca passe par l’axe …

Le match contre Lille arrive nickel … Dans leur Grand Stade, les chti devront jouer et on aura plus de place.

Perso, je ne me fais pas de soucis pour l’équipe : quand ca va tourner, ca va faire mal …

Maintenant c’est vrai, il y a une semaine où il faudra savoir comment tout ce petit monde va gérer la pression du « ah bon !?! aucune victoire en 3 matchs .. ?!?! » Et patati et patata …

Pour certains, les conclusions définitives arrivent dés le mois d’aout : c’est la preuve que la Ligue 1 progresse … je ne savais pas que le Money Time arrivait de plus en plus tôt en Ligue 1 !
On m'annonce dans l'oreillette que Canal+ cherche à vendre ses droits TV.
Bordeaux est une équipe de tante qui joue à 10 derrière. C'est pas le catenaccio, c'est le bouchon! Ils font de la mayonnaise à dix dans la cuisine.
Je pensais que le foot c'était de marquer plus de buts que l'adversaire. Est-ce que Bordeaux est une équipe de foot? Cet aprème je vais me taper Chivas Guadalajara/Rayados Monterrey, et je vais voir du jeu. Enfin!
sepp déblatèrre Niveau : Loisir
La nonchalance de Pastore me donne envie de casser ma tv... Ce match était une vraie purge mais pour en arriver là il faut être deux, Bordeaux était venu chercher le 0-0..
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Ancelotti n'a tjrs pas saisi les difficultés tactiques de la L1 et certains de ses joueurs aussi.
Ici le championnat est difficile, les équipes sont homogènes, préparés physiquement et il y a des joueurs de qualite.

Paris a tout pour être champion, mais doit encore gérer la pression sur l'équipe et le club.
vinceletah Niveau : CFA
Match de merde pour Paris qui ne fait pour l'instant rever que sur le papier!
Mais faut quand meme souligner que c'est beaucoup la faute a Bordeaux si le match a ete chiant.
Les mecs sont venus chercher un nul, ont defendu a 8, ont eu ce qu'ils voulaient et vont sabrer le champagne!
Beaucoup vont jouer comme ca contre nous et beaucoup de matchs vont etre chiant a regarder si on trouve pas tot l'ouverture pour les forcer a jouer!
Lamine Turgut Niveau : CFA
sepp déblatèrre : c’est vrai que le Pastore, il va falloir qu’il se réveille ! Septembre et la « vraie » saison arrivent … On le garde à l’ œil, le gaillard, car il doit vraiment être le plus de cette équipe.
rochechouart Niveau : Loisir
Tiens, So Foot viens d'être racheté par Anigo...
Même au bout de 6 mois, personne ne s'est habitué au 4-3-2-1 d'Ancelotti. Jamais compris son délire, c'était déjà mieux en 4-2-3-1 après l'entrée de Ménez. Pastore doit jouer dans l'axe, pas ailier.

L'équipe souvent coupée en deux, des actions qui impliquent trop rarement plus de deux joueurs, un milieu brouillon... Ca ressemble encore bien trop aux mauvais matchs de la fin de saison dernière.
joeystarr Niveau : DHR
c'était certes pas beau, mais est ce qu'on peut en vouloir à bdx d'aligner un troisiéme "grand" en defense centrale, parce que pour le reste c'était du classique, on peut pas les targuer d'avoir aligner un 3 5 2 défensif contre paris, c'est le schéma qui est aligné contre toute les équipes ..
Moyen ce PSG-Nancy... ah c'était Bordeaux ??!!!

Bah tout le monde tombe sur le PSG parce que le match n'a pas été bon mais entre nous, si on parlait des girondins ?

- Tactique ? 5 defenseurs, 2 milieux déf... un défenseur attaquant etc...

- Quel est la motivation des joueurs ? C'était pas bordeaux-real madrid !!! les mecs espéraient marquer sur un malentendu ou quoi ????

Vous me direz, c'est pas à bordeaux de faire le jeu mais bon, y'a un minimum non ? Parce que même ajaccio a été meilleur ( d'ailleurs ils font un super match contre paris et se font dépecer par valenciennes quoi ... tu sens la différence de motivation )...

pour paris bah voila quoi , manque de profondeur d'après pierre menes ? ah ok, on demandera à ibrahimovic de jouer à auteuil et boulogne hein !!! parce que niveau profondeur, vu où jouait bordeaux et leurs intentions clairement offensives ( lol ), il restait selon ma règle que j'ai récupéré dans ma trousse d'école d'il y a 15 ans, il y avait 7,2 cm de profondeur à prendre...

PS : Avant canal c'était franchement autre chose... avec menès on se croirait sur NRJ12... il critique tout le temps les autres ( notamment ses chouchous ancelotti, motta, alex par exemple ) mais j'ai jamais entendu commentaires et ""blagues" enfin, tentatives de blagues aussi nulles...

il ferait passer titoff pour jerry lewis...
joeystarr

ça faisait un moment que les bordelais jouaient à 4 derrière et plus 5.

gillot avait mis cette tactique en place pour rendre la confiance à son équipe après le départ mytheux de l'année dernière
Nonce Washburn Niveau : Loisir
Pastore,il est toujours en période d'adaptation?
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Ça taille Bordeaux mais c'est aussi oublié que les Girondins ont joué ds la semaine et avait bcp fait tourner, c'était limite une équipe À'.

C'était à Paris de faire le jeu, de percuter, de changer de rythme en définitive d'évoluer comme une équipe à domicile et c'est bien la que le bât blesse.

C'est aussi ça la L1, encore une fois, on va pas avoir des équipes allemandes qui attaquent à 8 ou des anglais qui jouent le hors jeu avec 3 joueurs qui forment un triangle :)

Paris va y arriver je n'ai pas trop de doute la dessus, mais il va falloir travailler le jeu et les têtes.
joeystarr Niveau : DHR
al bundy j'ai du mal m'exprimer, c'est exactement ce que je dis : bordeaux a fait du bordeaux, point. Seule adaptation c'est planus sur le banc, sinon gilot a eu ( à mon sens ) des cojones de la jouer économe en vue de l'europa retour.
désolé mais paris a fait le jeu mais même en changeant de rythme, y'avait rien à faire hors exploit individuel ou coup de pied arrêté...

On a vu que l'équipe avait changé... y'avait obraniak et jussié... le reste ?

Des maçons avec pour consigne de construire le mur de berlin...

j'suis désolé mais cet après midi, j'ai vu osasuna-barca et ben loin de moi l'intention de comparer paris et barcelone mais osasuna a joué au foot...

Bordeaux ce soir a fait du BTP...

D'ailleurs, hors satisfaction du point glané, j'aimerais bien savoir ce que pensent les bordelais de ce match de leur équipe...
Je ne vois pas l'intérêt de critiquer la stratégie bordelaise à partir du moment où le résultat final leur est favorable. C'est super chiant à regarder mais le foot c'est pas du patinage artistique. On ne gagne pas en faisant du spectacle mais en étant efficace. Et défensivement ils l'ont été.
Pour Paris je ne me fais pas de soucis. Il y avait du mieux dans le jeu par rapport à Ajaccio surtout après l'entrée de Menez. Contre Lille ce sera un tout autre match. Premièrement parce qu'il n'est pas dans les gênes lilloises de jouer défensivement. Donc il devrait y avoir du spectacle, des buts, une victoire du PSG et tout les commentateurs qui vont se faire un malin plaisir à basher le PSG toute la semaine, pourront nous expliquer que ça y est le PSG est imbattable et sera champion de France avec 20 points d'avance.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 60