Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Montpellier-PSG (0-0)

Le PSG freiné à Montpellier

Totalement impuissant devant et sans inspiration au milieu, le PSG a concédé le nul à Montpellier. Qui devient donc la première équipe de la saison à obtenir autre chose qu'une défaite contre Paris, toujours leader de Ligue 1 (un point devant Monaco).

Modififié

Montpellier 0-0 Paris Saint-Germain



3 décembre 2016. Le PSG d'Unai Emery reste sur huit matchs sans défaite (dont sept victoires) et se déplace à Montpellier dans la peau de l'ultra favori. Boom : le MHSC crée l'énorme surprise en l'emportant 3-0. Quelques mois plus tard, en ce 23 septembre 2017 pour être précis, Paris débarquait cette fois avec six victoires d'affilée en six journées. Il devait donc écraser, découper, exploser cette Paillade classée en deuxième partie de tableau. Sauf que voilà : avec les mêmes armes que la saison dernière (rigueur, contre-attaque et bloc bas), les Montpelliérains ont trouvé la formule pour freiner à nouveau l'armada parisienne. Pas en gagnant 3-0, mais en obtenant un nul qui a le visage d'une victoire. Et qui permet à Monaco de revenir à un minuscule point du club de la capitale.

Paris déjà dépendant de Neymar ?


En l'absence de Neymar, gêné par son gros orteil, et Di María, encore un peu juste, Emery opte pour un 4-3-3 avec Motta au milieu et Draxler aux avant-postes. Autres changements : Berchiche et Meunier occupent les couloirs. Der Zakarian, lui, préfère miser sur la solidité d'un 5-4-1 pas franchement sexy destiné à laisser le ballon au leader de Ligue 1. De quoi conserver le résultat nul assez longtemps pour faire douter les Parisiens ? Suffisant, en tout cas, pour proposer des contre-attaques qui gênent étonnamment le club de la capitale. Il faut dire que l'horrible pelouse ne facilite pas le boulot technique de Mbappé, seul élément dangereux de son équipe, ou Verratti. Pourtant, Lecomte n'hésite pas à s'offrir un petit crochet en pleine surface devant Cavani, qui a bien du mal à combiner avec Mbappé. Hormis ce petit kif, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Les fautes s’enchaînent, et le PSG galère à tenir son rang.

Paris nul pour la première fois


Au retour des vestiaires, Paris évolue plus haut et essaye enfin une frappe cadrée devant un Lecomte ébloui par le soleil. Mais Montpellier ne se laisse toujours pas faire, obligeant Areola à une jolie parade. Petit à petit, les organismes s’essoufflent, les espaces s'ouvrent et les situations se multiplient. Problème : même si Kurzawa n'est pas sur le terrain, les centres des joueurs parisiens sont (trop) souvent ratés. Le constat est de toute façon là : à l'heure de jeu, le score est toujours vierge. Mbappé a beau répéter les efforts, rien n'y fait. Alors, Emery décide de faire entrer ses jokers Lucas et Alves (à la place d'un Draxler hyper décevant et d'un Meunier loin de son meilleur niveau). Sans succès. Après un penalty provoqué par Cavani, mais refusé par l'homme au sifflet, ce dernier officialise le premier faux pas du PSG. Dans ce stade de la Mosson où le PSG n'a désormais plus marqué le moindre but depuis août 2015, soit plus de deux ans.

Montpellier (5-4-1) : Lecomte – Aguilar, Congré, Hilton, Mendes, Roussillon (Mukiele, 70e) – Lasne, Sambia (Piriz, 70e), Skhiri, Sessègnon – Ninga (Mbenze, 81e)

Paris Saint-Germain (4-3-3) : Areola – Meunier (Alves, 70e), Marquinhos, Thiago Silva, Berchiche – Verratti, Motta (Lo Celso, 79e), Rabiot – Mbappé, Cavani, Draxler (Lucas, 66e)


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 9 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1 il y a 10 heures NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement !
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi
    À lire ensuite
    Le piège refermé