En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e de finale
  3. // PSG/Toulouse (3-1)

Le PSG était trop fort pour ce Toulouse

Après un cruel manque de réalisme en première période, le PSG est parvenu à concrétiser son énorme domination face au TFC, sous l'impulsion d'excellents Ménez et Lavezzi (3-1). Totalement amorphes, les Toulousains ne méritaient pas mieux.

Modififié
PSG-Toulouse : 3-1 (1-1)
Buteurs : Gameiro (9e), Pastore (48e) et Lavezzi (66e) pour le PSG. Tabanou (18e) pour le TFC.

« Pour les exploits, il faut un peu de réussite, en espérant qu'elle sera de notre côté. » Alain Casanova avait invoqué la chance, il ne pourra pas dire que son TFC n'en a pas eu. Face au PSG, pour le choc des 16es de finale de Coupe de France, les Toulousains ont eu la chance de n'encaisser qu'un seul but sur toute la première période. La chance de marquer sur leur seule et unique occasion. Mais si la réussite était donc présente, il a manqué le jeu, les efforts, l'attention. Et les Parisiens de finalement rétablir la logique dans ce match complètement dominé, grâce à une belle seconde période. Éliminé en Coupe de la Ligue, le PSG conserve ses chances de remporter l'autre compétition nationale, en atteignant aujourd'hui le stade des 8es de finale. Auteurs d'une bien terne prestation, les Toulousains récoltent, quant à eux, leur premier revers de l'année 2013.

Le Téfécé s'en tire très, très bien

La Coupe de France, toujours l'occasion d'assister à un sacré turnover. Alors choix volontaires ou pas (pas de Zlatan, suspendu, ni de Thiago Silva, blessé), ce sont deux équipes remaniées qui pénètrent sur la pelouse. À ceci près que c'est évidemment le Téfécé le plus handicapé par ses absences. En défense centrale notamment, le duo Yago-Capoue affiche rapidement ses limites. Si c'est passé face à Nancy ce weekend en championnat, contre la rapidité des attaquants parisiens, ce n'est évidemment pas la même histoire. Débordée dès la première minute par Lavezzi (et un joli combo amorti poitrine-reprise qui passe juste au-dessus), la charnière est à la peine, et un PSG ultra-dominateur ne tarde pas à en profiter : Lavezzi, encore lui, déborde sur le côté droit en embarquant trois Toulousains, et adresse un centre à ras de terre en direction du second poteau, où Gameiro ne manque pas l'offrande (1-0, 9e). Plus qu'une charnière, c'est toute l'équipe toulousaine qui affiche un manque d'engagement. C'est donc complètement contre le cours du jeu, et sur l'une de leurs premières incursions dans le camp parisien, que les Violets vont parvenir à égaliser dans la foulée. C'est le très en forme Tabanou qui, sur un centre d'Aurier, prend le dessus sur Van der Wiel pour claquer une tête victorieuse (1-1, 18e). Drôle. Parce qu'il s'agissait de la première occasion du Téf donc, et aussi parce que les Parisiens vont ensuite se procurer d'énormes occasions, sans en profiter. Au choix, on retiendra une tête de Pastore miraculeusement sauvée par Blondel (37e), un poteau de Sakho à bout portant (39e) ou un piqué de Gameiro passé tout près (43e). Autant dire que ce score nul à la pause relève du miracle pour les visiteurs.

Ménez décisif

Après un dernier coucou de Nene à la pause, on prend les mêmes et on recommence. Ah, si, Ménez est entré. Bon choix de Carlo, puisque l'ailier français ne tarde pas à se monter décisif : après une sale relance dans l'axe de Yago, c'est lui qui récupère et décale Pastore, lequel ajuste Blondel pour enfin concrétiser (2-1, 48e). Pris à froid sur une sale erreur individuelle, le Téfécé n'a plus le choix et doit se livrer. Mais rien n'y fait. Les Parisiens continuent de monopoliser le ballon et d'insuffler leur rythme. En quelques occasions, ils s'amusent même à jouer en une touche de balle, provoquant les « Olé » du Parc. Facile. Mieux, au moment où ils semblaient flancher et concéder davantage d'espace aux adversaires, les Parisiens vont tuer le match. Et c'est encore une fois Ménez qui se retrouve à la baguette : l'ancien Romain amorce une contre-attaque et livre un super ballon pour Lavezzi, qui pique astucieusement son ballon devant le portier (3-1, 66e). Voilà, c'est plié. Définitivement assommé, Toulouse ne pourra réagir. Sérieux tout en assurant le spectacle, le PSG a présenté ce soir un beau visage.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs