1. //
  2. // 32e de finale
  3. // Brest/PSG (2-5)

Le PSG coule Brest

Après deux reports, le match a finalement eu lieu. Et le PSG a déroulé sans forcer pour s'imposer 5-2. Les hommes de Laurent Blanc verront les 16èmes de finale de la Coupe de France. Pas une grande surprise.

Modififié
11 50

Brest - PSG
(2-5)
B. Lesoimier (33'), J. Ayité (89') pour Brest , Ibrahimovic (10'), T. Motta (15'), Ibrahimovic (39'), Ibrahimovic (42'), E. Lavezzi (46') pour Paris S-G.

Un match de Coupe raconte toujours la même histoire. Lorsqu'une équipe de niveau inférieur se retrouve face à un cador de la Ligue 1, tous les arguments, du plus rationnel : « Il faudra tenir la première demi-heure et après on verra » , au plus romantique : « On espère que la magie de la coupe nous aidera » , en passant par le plus classique et redondant : « Sur 90 minutes, tout est possible, ils ont deux jambes et deux bras, comme nous » , sont bons pour y croire. Y croire. Une lubie qui se confronte bien vite au principe de réalité. Ce soir, les Brestois y ont cru. Une petite dizaine de minutes, le temps pour Zlatan d'accélérer un coup et de leur rappeler la sinistre vérité : il n'y a pas une division d'écart entre les deux équipes, il y en a trois ou quatre. Peu importe. En gestionnaire et sans forcer, le PSG a rangé les deux reports au rang d'anecdote.

Tonnerre de Brest

La première action du match a tout d'un symbole. Aux 25 mètres, Ayité s'élance et tente sa chance. Thiago Silva, à dix mètres, stoppe la frappe et la contrôle comme une vulgaire passe. Pour relancer ensuite. Un monde d'écart entre les deux équipes, déjà. Une impression dégagée qui se confirme dix minutes plus tard. Alors que le début de match parisien est hésitant, Zlatan prend les choses en main. Il décroche et lance un une-deux à trente mètres du but adverse avec Maxwell côté gauche. Sur le centre en retrait du Brésilien, à l'entrée de la surface, le Z exécute Hartock d'une reprise kung fu de l'extérieur. Les Brestois ont beau avoir fait une belle entame, la dure réalité leur explose déjà en pleine face. Quelques minutes plus tard, encore côté gauche, Matuidi, lancé par Lavezzi, centre en retrait pour Thiago Motta qui double la mise en glissant.

Le premier quart d'heure vient de passer et le score affiche déjà 2-0. La soirée s'annonce longue pour les Bretons. Et tant pis pour Christophe Miossec. La frappe de Pérez à l'entrée de la surface, de peu à côté, a le mérite d'exister. Mais c'est à peu près tout. Le PSG se repose après avoir joué deux minutes tandis que les hommes d'Alex Dupont perdent trop vite la balle quand ils l'ont. Mais à trop gérer, les Parisiens s'endorment. Après un gros cafouillage dans la surface, Lesoimier réduit le score d'une jolie frappe pleine lucarne. Le temps pour Zlatan de s'énerver une seconde fois. A la retombée d'un coup franc de Thiago Motta, il redonne au score une allure qui lui convient davantage. 3-1. Puis 4-1, quelques minutes plus tard. Après une perte de balle de Pérez au milieu, Cavani sert Ibrahimovic en profondeur qui trompe Hartock une nouvelle fois. La magie de la Coupe de la France a bon dos, les Brestois sont KO debout.

Que dit l'autopsie ?

La deuxième période a démarré depuis 25 secondes et Lavezzi, servi par Ibrahimovic marque déjà. Puisque l'humiliation ne se cache plus, Alex Dupont fait tourner. Cavani, lui, place une tête sur le poteau. Le pire, c'est qu'il reste encore quarante minutes à jouer. Le PSG déroule et s'entraîne bien avant de retrouver le championnat ce week-end à Ajaccio. Laurent Blanc sort Ibrahimovic et Motta à l'heure de jeu. L'opposition perd en intensité et en intérêt. Pastore sert une merveille pour Cavani qui loupe encore le cadre à bout portant. Sous la pluie, le Stade Francis-Le Blé s'offre un dernier frisson lorsque Ayité réduit le score à la fin du temps réglementaire. Finalement, le plus triste dans cette histoire, c'est que Bernard Mendy n'est même pas rentré en jeu.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Méchant parisien !
Zlatan meme les yeux bandés aurait claquer un triplé, tellement fort ce salaud lol.
J'emm... Isoxan Sport.
Bob le Flambeur Niveau : DHR
Malgré le score sévère, bravo à Brest qui a porté haut l'esprit de la Coupe de France et les couleurs du football amateur.
Si seulement Pastore courait un peu plus... Quand tu vois les passes qu'il lache en jouant au milieu du jeu comme ca... Ce caviar pour Cavani aurait merite meilleur sort.

Sinon ce serait sympa de tirer d'en dehors de la surface aussi, histoire de s'entrainer un peu. Parce qu'a part Ibra sur coup franc c'est assez inexistant, pourtant c'est une arme supplementaire donc autant repeter ses gammes a l'entrainement comme ajd!
Merci le moins 1 les amis je confirme oui zlatan est tres tres trop fort.
Message posté par Bob le Flambeur
Malgré le score sévère, bravo à Brest qui a porté haut l'esprit de la Coupe de France et les couleurs du football amateur.


Très bon ça.
On a beaucoup craché sur Fr3 pour leur commentaires et leurs prestations mais Eurosport c'est l’horreur. J'ai fait deux trois malaises à la Steve Carell.
Problème de diffusions, montages et enchainement foireux,...
Ballon d' or-mones Niveau : DHR
Après "Tonnerre de Brest", "Tonnerre de Zeus", voici "Tonnerre de Zlatan"...
Dite-moi que je rêve *se frotte les yeux* vois-je par là, un but de Pocho?! Mazette!
Les médias de sport en mal d'info mercato en ont fait des caisses sur ces deux reports, comme quoi c'était déstabilisant et tout, c'était assez grotesque.
Georges Abitbol Niveau : CFA2
Message posté par atton
Dite-moi que je rêve *se frotte les yeux* vois-je par là, un but de Pocho?! Mazette!


Ouais, bouteille de Fernet pour lui ce soir!
La passe de Cavani sur le troisième but paraît si simple.. Mais les 3/4 des joueurs de Ligue 1 auraient rushé en direction du du but et se seraient embrochés sur deux défenseurs.

Fin de la minute Dugarry
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Même face à une équipe d'une telle faiblesse, Thiago Silva arrive à se montrer fébrile défensivement. Sacré meilleur défenseur du monde. Ou alors, si c'est vraiment le meilleur défenseur du monde, c'est qu'il se fiche du club pour lequel il joue et pense déjà pleinement à la CDM. Ce qui ferait tâche pour quelqu'un qui porte le brassard de capitaine.

Paris ne peut espérer rien de bien grand avec une défense aussi peu solide, et un gardien bon sans +. Le ratio occasions/buts des adversaires du PSG, qui affronte pourtant très peu de grosses équipes, pour ne pas dire aucune au niveau européen, est très ( trop) élevé pour une équipe présentée comme potentiel vainqueur de Ligue des Champions. Je me rappelle pas d'une équipe si fébrile derrière la saison dernière.
Pastore... Un régal pour les yeux, quelle technique époustouflante ! Il a trop d'avance sur les autres en fait, c'est sans doute pour ça que les passes finissent à 3m d'eux.

Chèvre.
Le plus fou de la soirée restera bien la frappe cadrée de Lavezzi, opposé petit filet svp.
Georges Abitbol Niveau : CFA2
Message posté par Takk92
Le plus fou de la soirée restera bien la frappe cadrée de Lavezzi, opposé petit filet svp.


Je vais vous raconter
Avant de vous quitter
L'histoire d'un p'tit village pres de Napoli


Ricordate Pocho-Hamsik-Il Giustiziere Divino!

Qu'elle semble loin l'epoque ou Lavezzi faisait trembler Chelsea en C1...
Gravelaine qui gueule quand Brest marque..
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par RadamelFalcao
Même face à une équipe d'une telle faiblesse, Thiago Silva arrive à se montrer fébrile défensivement. Sacré meilleur défenseur du monde. Ou alors, si c'est vraiment le meilleur défenseur du monde, c'est qu'il se fiche du club pour lequel il joue et pense déjà pleinement à la CDM. Ce qui ferait tâche pour quelqu'un qui porte le brassard de capitaine.

Paris ne peut espérer rien de bien grand avec une défense aussi peu solide, et un gardien bon sans +. Le ratio occasions/buts des adversaires du PSG, qui affronte pourtant très peu de grosses équipes, pour ne pas dire aucune au niveau européen, est très ( trop) élevé pour une équipe présentée comme potentiel vainqueur de Ligue des Champions. Je me rappelle pas d'une équipe si fébrile derrière la saison dernière.


En gros, tu t'es attaqué à Cavani à droite, pas de bol il est efficace et le système marche.
Ensuite à Matuidi, soit disant "maillon faible" de l'équipe. Pas de bol, personne arrive à le déloger du 11 et il a la confiance totale de tout le monde.
Donc maintenant tu tentes ta chance avec Silva? T'es conscient que t'es voué à être à nouveau ridicule sur ce chemin-là ?
Message posté par RadamelFalcao
Même face à une équipe d'une telle faiblesse, Thiago Silva arrive à se montrer fébrile défensivement. Sacré meilleur défenseur du monde. Ou alors, si c'est vraiment le meilleur défenseur du monde, c'est qu'il se fiche du club pour lequel il joue et pense déjà pleinement à la CDM. Ce qui ferait tâche pour quelqu'un qui porte le brassard de capitaine.

Paris ne peut espérer rien de bien grand avec une défense aussi peu solide, et un gardien bon sans +. Le ratio occasions/buts des adversaires du PSG, qui affronte pourtant très peu de grosses équipes, pour ne pas dire aucune au niveau européen, est très ( trop) élevé pour une équipe présentée comme potentiel vainqueur de Ligue des Champions. Je me rappelle pas d'une équipe si fébrile derrière la saison dernière.


Je pensais que tu aurais au moins eu la décence de la fermer sur ce match là mais non. Dis moi, qui ici est venu te prendre la tête après ta sortie en mode lustrage de verge quand l'ASM a gagné à l'arrache contre les Vikings de Douarnenez ce week-end?

Tocard.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 50