1. //
  2. // Tirage au sort
  3. // Quarts de finale

Le PSG a-t-il une chance face au Barça ?

Rêver plus grand. Tel est le slogan actuel du Paris Saint-Germain, et ça tombe bien. Là, pour éliminer « la plus belle équipe de tous les temps » , il va falloir rêver XXL.

Modififié
95 84
Bon bon bon. Ce sera donc le Barça. Autant dire, après cette démonstration contre le Milan, le favori retrouvé de la compétition. Le tirage n’a pas été Chantôme avec Paris. Pour les supporters de la capitale (ou les haters du Mes), il va falloir y croire. Fort. Très fort. Très très très fort. Mais, comme l’a dit Carlo Ancelotti juste après ce tirage : « Ce sera très difficile mais tout peut arriver. » Tout, c’est à dire une qualification, un exploit, un miracle. Reste à voir comment. Quatre motifs d'espoir.

1 - Le savoir-faire d’Ancelotti

C’est dans ces moments-là, quand le PSG s’apprête donc à affronter le FC Barcelone, que le recrutement de Carlo Ancelotti prend tout son sens. Et que le débat sur le licenciement d’Antoine Kombouaré prend, enfin, fin. L’expérience du Mister en Ligue des Champions permet au moins d’entretenir l’espoir. Celle de Kombouaré renverrait le PSG au bon souvenir de ses exploits passés en C1. Le coup de Casque d’or face au Real permettrait de dresser un parallèle avec le Kombouaré joueur et d’ainsi croire à la qualification en invoquant la grandeur passée ; l’Antoine entraîneur, lui, n’apporterait pas forcément toutes les garanties pour croire au miracle. Ancelotti connait la Ligue des Champions. Plutôt intimement d’ailleurs. Il en a quand même gagnées quatre. Deux en tant que milieu de terrain (un peu besogneux, et déjà grisonnant) au sein du Milan AC (en 1989 et 1990, à une époque où certaines équipes gagnaient la C1 deux fois d’affilée). Et deux en tant qu’entraîneur, toujours du Milan AC. En 2003 contre son ancienne équipe, la Juventus. Et en 2007, sous forme de revanche contre Liverpool. En C1, Carlo a tout vu, tout entendu, tout connu, sauf un putain d’exploit avec Paris… Pour cela, Carlo devra sans doute se faire un peu violence. Car pour battre le Barça, il faut une certaine dose d'anticonformisme, d'audace, de folie... Comme Di Matteo, ou Mourinho. Un truc dans les gènes, forcément, du PSG mais pas forcément de Carlo. Ou comme l'a dit Zamparini : « Ancelotti a du mal à lever les yeux de ses schémas » . Et ce n'est pas avec des schémas que tu bats le Barça...

2 - Le sang-froid des Thiago’s...

La qualité de la relance, en particulier la qualité de la relance dès l’arrière-garde, est peut-être le point le plus important pour résister au Mes que un club et son pressing. Le Milan l’a ainsi constaté lors de son match retour. Pour résister à l’entame de match en fanfare du Barça, il aurait fallu calmer un peu le jeu, et passer au travers de ce pressing d’enfer. Assez vite, il n’en fut rien, la relance milanaise s’est vite montrée approximative, fébrile, lamentable. Un mec comme Zapata a complètement coulé, tenant davantage du clown triste que du révolutionnaire mexicain. Paris devra donc faire moins pire. La présence de Thiago Silva est d’ores et déjà source d’une certaine garantie, voire d’assurance. A ses côtés, pas sûr que Sakho, dont les - encore un trop présents - errements de relance ne rassurent pas nécessairement Ancelotti, soit titularisé. Ce sera donc Alex, à moins que Thiago Sylvain…

Au milieu, la qualité parisienne pourrait s’avérer essentielle. Entre Thiago Motta et Verratti, il y a de quoi donner de très bons ballons devant, chose que n'ont pas réussie Montolivo et Boateng. La présence d’un Thiago Motta, par exemple, serait plus que bienvenue. Actuellement touché au mollet, l’Italo-Brésilien ferait bien d’accélérer un peu ses séances de rééduc'. Sa qualité de relance, son sens de la faute tactique, son art de contrôler un milieu de terrain sans même avoir besoin de toucher le ballon, le package du numéro 28 est complet et ne sera pas de trop face aux Catalans. L’adage dit que quand Motta est là, le PSG ne perd pas. Il serait de bon ton de le confirmer sur la plus grande des scènes. Le mec connait la maison. Pour y avoir joué, et pour l’avoir soufflée. Avec l’Inter, le 21 avril 2010, lors du match aller à Milan, il avait dégoûté le Barça. Et le rouge du retour lui a certainement donné envie de recommencer...

3 - Le moteur Blaise Matuidi

Si Blaise Matuidi n'a jamais joué ni avec l'Inter, ni contre le Barça, la marge de progression de l’ancien Stéphanois est sans limite. Là, si d’aventure le PSG passe, le Real envoie direct une offre de 40M pour choper "el nuevo Makelele". Face au Barça, Blaise peut se transformer en bouclier hyper mobile. Quelque part, il est un peu l'anti-Messi : aussi vif, aussi infatigable, mais en défense. Son duel avec le petit Argentin aux oreilles décollées est à comparer avec les duels Messi-Lass en 2010-2011 : à l’époque, Lass avait été le joueur à gagner le plus de duels contre l'Argentin...

4 - Zlatan et le coup de l'enfant dans le dos

Bim. Ou le bruit du poteau de M’Baye Niang. S’il est évidemment stupide de penser que ce but aurait forcément qualifié le Milan, il est tout aussi débile de négliger qu’il aurait incontestablement changé le cours de la rencontre. Des occasions de la sorte, dans le tunnel entre le central et le latéral barcelonais, le PSG en aura forcément. Comme en ont eues Ramires, Torres, Sneijder ou encore Maicon… Les différentes flèches déséquilibrantes (et parfois déséquilibrées) du PSG (Lavezzi, Lucas, Ménez, même Pastore). Des mecs prêts à refaire une "Di Maria sur Puyol". Et cette fois, ce ne sera pas un ancien Caennais face aux cages de Valdès. Cela pourrait même être un autre ancien de la maison catalane (non pas Maxwel!), aka un certain Zlatan, qui sera forcément revanchard contre son ancien club, mais qui devra aussi patienter jusqu’au match retour pour assouvir sa soif de vengeance. En attendant, certains osent penser que le PSG joue mieux sans son Suédois. Le match aller sera une occasion en or de le prouver.

Par Simon Capelli-Welter, avec Markus Kaufmann
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Carlo aussi il va faire une demande en mariage après l'élimination ?
Mister Sandman Niveau : DHR
Le PSG présente l'avantage d'avoir une excellente défense, donc oui ils peuvent se qualifier sans problèmes. Milan a montré ce qu'on pouvait faire contre le Barça, avant de faire un match retour catastrophique. Même si les parisiens ont un jeu offensif très approximatif, ils ont des joueurs suffisamment forts pour créer des décalages tout seul.

De tout coeur avec les parisiens en tout cas, une fois n'est pas coutume. Sortez-nous les catalans les gars.
Slim Charles Niveau : Loisir
Et les points faibles de Paris on en parle ?
Silva /Sakho
Matuidi / Verrati ( Motta en fin de match pour finaliser qques chevilles )


Va falloir les bouger ...


Et Carlo en prime !!!

Un carton rouge et hop tt est possible


Bordel vivement le 02/04 :))On va en écrire des bêtises d'ici la...
Une chance ? Oui, mais sur combien ?
declaubianco Niveau : CFA2
Tant que Fabregas le leucémique ne joue pas normalement le barça devrait passer.
Note : -2
Pour avoir une chance, il faut vraiment que le PSG soit réaliste devant le but, car des contres ils vont en avoir avec des joueurs rapides comme Lucas et Lavezzi, sinon c'est les retrouvailles entre Thiago Motta et Sergi Busquets...
je crois que c'est le moment où faut arrêter de faire des conjonctures et s'avouer que ça dépendre à 80% du niveau du barça.

si les mecs sont en mode match aller milan, ça peut passer. Si ils sont en mode match retour, ça sera plus ardu que de gravir une colline en utilisant sa queue comme bâton sauteur.

après on est monstrueux en contre, et c'est leur point faible (jeu très haut, espaces derrière). Avec une défense de fer (basse et sans espace, comme l'inter de mou' et le milan ac de l'aller) et une relance impeccable (sans doute l'enjeu majeur), y a moyen de les faire chier. De les battre, bon...faudra de la bonne vieille chatte et éviter les chaudes lances de messi et consorts.

enfin au final ce que j'en retiens moi, c'est surtout : PUTAIN# PARIS-BARCA QUOI, le pied !
En esperant une titularisation de germain le Lynx.....
Message posté par liddel
En esperant une titularisation de germain le Lynx.....


t'inquiète pas y en aura un paquet titularisés en tribune
KeithGainsbourg Niveau : District
Il faudra surtout suivre le duel Lucas/Alba qui peut s'avérer décisif.
Si Lucas part en contre à chaque montée de Jordi, ce dernier sera obligé de rester derrière parce que Puyol et Piqué en vitesse, ça ne vaut rien.
Carlo pourrait alors se permettre de faire jouer VDW s'il n'a pas trop à défendre, et quoiqu'on en dise, ce garçon a prouvé qu'il pouvait apporter le danger.

Certainement le match le plus intéressant depuis 15 ans pour Paris.
Perso je pense que le PSG a ses chances.
En défendant bien en étant solide avec un grand Thiago Silva et Matudi et en procédant en contre avec les joueurs très rapides et tranchants qu il y a devant ça peut le faire. Surtout qu en defense le Barca c est pas l assurance tout risque.
Ils auront l avantage de pas avoir a faire le jeux sur les deux matchs ( c est tant mieux car ils en sont incapable) et en plus seront pas favoris donc sans pression.
C'est vrai qu'avec un tel article et très bon j'arrive à croire en une qualif' au miracle du PSG. Mais pour ça, il faudrait que l'équipe soit à 100%, complète et qu'ils réalisent tous les 2 meilleurs matchs de leur saison.
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Sakho pour contrôler le couloir gauche ferait largement mieux que Nespresso si vous mon avis...

Lucas ça peut être son match!

Pastore trop lent pas assez de grinta pour jouer le contre...

Pas d'Ibra pas de point d'appui en attaque au match aller! Pourquoi t'es parti Hoarau!?! Nan j'déconne! Mais ça va être le vrai problème ça!

Sinon tout d'accord avec vous messieurs!
Manitas de la Bitas Niveau : CFA2
Perso jy crois.
C'est sur que c'est pas le meilleur tirage, mais c'est loin d'etre le pire.
Bayern ou Juve aurait ete bien plus complique
cantor0305 Niveau : CFA
avec un retour au parc pourquoi pas, mais là... la pocession du barca va tourné autour de 80%, le psg aura 3 ou 4 tirs sur 3 heures de matchs: faudra les mettre au fond.
Honnêtement Paris est peut être le pire tirage possible pour le Barca vue que c'est une équipe qui n'aime pas la possession de balle mais les contres.

Je sais pas pourquoi mais je sens un énorme Pastore pour faire un petit signe de vie au Barca :p

Finalement, je pense que sa peut faire un super match Aller :)
Le passage sur Kombouare c'est de la foutaise, pur extrapolation. Rien ne prouve le conditionnel!
Godfather Niveau : CFA
Y a t-il un moyen de se débarrasser de Messi avant ces 2 matchs. genre un petit claquage ou un petit entorse du genou pas bien méchant. Là, même sans Ibra, j'y croirais vraiment. Sinon, on se concentrera sur le sprint final du championnat dès la mi-Avril !!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
95 84