En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // Marseille/PSG

Le PSG a t-il un problème de latéraux ?

La défaite concédée à Porto mercredi (0-1) a laissé une question en suspens. Et si les latéraux du PSG, plutôt mauvais au Portugal, étaient le véritable talon d'Achille du Qatari-SG avant ce match si délicat à Marseille ?

Modififié
« C'est normal (qu'il y ait des rumeurs), car un grand nombre de joueurs sont cités comme étant en contact avec le PSG - peut-être une centaine de joueurs ont été associés au club récemment. Pour la saison en cours, nous avons une très bonne équipe, mais pour l'année prochaine, qui sait ? Je pense qu'Ashley Cole est le meilleur latéral gauche au monde en ce moment. » Carlo Ancelotti a tout dit. Et rien à la fois. Oui, Cole est en fin de contrat en juin 2013. Comme Sylvain Armand. Et comme Armand, Cole est latéral gauche de formation. Mais il n'y a aucun rapport. Enfin, en théorie.

Après s'être considérablement renforcé dans l'axe, aussi bien défensivement qu'offensivement, le PSG peine à soutenir la comparaison sur les côtés. Surtout derrière. Pas de noms clinquants. Des recrues de seconde zone (Maxwell était le troisième arrière gauche du Barça et Van der Wiel jouait dans un championnat peu médiatisé) et des locaux corrects (Armand fait le boulot et Jallet est une valeur sûre sans être un Daniel Alves). Cela étant dit, le poste de latéral, surtout du côté droit, est en souffrance dans le football moderne. À Porto, que ce soit Maxwell à gauche, ou Van der Wiel et Jallet à droite, les défenseurs franciliens ont été dépassés. Dépassés dans le placement, la projection vers l'avant, le repli et le marquage. Alors, le PSG est-il mal loti ? Pas vraiment.

« C'est un luxe d'avoir des postes doublés. Et pas par des peintres. »

C'est, en tout cas, l'avis de Patrick Colleter, un mec qui a sniffé la ligne de touche côté gauche pendant une paire d'années au temps du PSG version Canal Plus. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Patou n'était pas le joueur le plus sexy d'Europe. Et pourtant, il faisait son boulot. « On ne peut pas juger des latéraux sur un seul match. Surtout une rencontre comme celle contre Porto où le niveau est beaucoup plus costaud qu'en Ligue 1. C'est un luxe d'avoir des postes doublés. Et pas par des peintres. Armand a plus de 300 matchs de Ligue 1 et Van der Wiel est international néerlandais. Pour moi, le meilleur reste Jallet. En trois ans, il a pris une énorme dimension à Paris. C'est un luxe de pouvoir faire tourner sans perdre en qualité. De mon temps, ce n'était pas le cas » , opine l'ancien latéral gauche. D'ailleurs, cette richesse d'effectif est un OVNI en Ligue 1. Ce n'est pas pour autant que les autres copains de classe s'en portent plus mal. L'OM, par exemple, est l'équipe qui tente le plus de centres dans le championnat de France. Et les titulaires se nomment Morel et Fanni (ou Kaboré). Pas le même gabarit. En fait, tout est dans l'animation.

C'est là où le bât blesse. Dans le système tactique mis en place par Carlo Ancelotti (4-3-1-2), les latéraux occupent une place prépondérante. Surtout dans les phases offensives. Avec cette histoire d'attaque en triangle(s) (un fan de Phil Jackson sans doute), les latéraux doivent être des machines à centrer et leurs montées sont généralement compensées par le milieu de terrain qui est censé se décaler. Contre Sochaux, Maxwell a délivré un caviar à Gameiro de cette manière. Preuve que la méthode est efficace quand elle est exécutée dans le bon tempo.

« Qui, en Ligue 1, est capable de laisser Tiéné en tribunes ? »


Mais le Brésilien est le plus contesté de tous. Sûrement parce qu'il est le plus méconnu et que sa nationalité n'est pas en adéquation avec son style de jeu dans l'imaginaire des gens. Un avis qui n'est pas pour plaire à Colleter. « Maxwell a l'expérience pour lui, même s'il a un profil légèrement différent des latéraux brésiliens que l'on peut croiser en Europe. Il est sobre défensivement. Il tente de relancer le plus proprement possible. Mine de rien, ils sont capables de laisser Tiéné en tribunes, alors qu'il enchaînait les matchs à Valenciennes. Qui peut se le permettre en France ? » Personne.

Pour autant, Ancelotti aimerait rapatrier son ancien mec de Chelsea, Ashley Cole. Un défenseur expérimenté (beaucoup plus que Maxwell et Armand) et capable d'être bon sur toute la longueur du terrain. On ne va pas se mentir, ça aurait même de la gueule. En attendant de rêver, c'est bien Maxwell qui sera aligné ce soir où le combat sera prépondérant. « Il a joué à l'Ajax, l'Inter, le Barça. Des matchs chauds, il en a connu. Faut arrêter de croire qu'il vient de CFA... » , conclut Patrick Colleter. Les riches et leurs problèmes...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 11 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 il y a 11 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88