Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 20e journée
  3. // Ajaccio/PSG (1(-2)

Le PSG a pris son temps

Au terme d'une rencontre oubliable, le PSG l'emporte 2-1 et assure l'essentiel froidement. Devant au score très tôt, l'ACA n'a pas à avoir honte de cette défaite encourageante.

Modififié

AC Ajaccio - PSG
(1-2)
Eduardo (6') pour AC Ajaccio , E. Lavezzi (41'), B. Matuidi (74') pour PSG.


Un même match cache toujours plusieurs grilles de lecture (discutables) qui forment une équation (forcément) imparfaite. Où il est possible de partir d'un postulat de base (le PSG l'a joué trop facile ce soir et s'en est remis à ses individualités), d'insérer une hypothèse précédent ce postulat (le PSG s'attendait à revivre le scénario de Brest et a donc abordé ce match trop facilement), en mettant l'axiome populiste (ce PSG est prétentieux) de côté, sans pour autant nier une variable d'ajustement importante (la trêve a fait du bien aux joueurs d'Ajaccio qui peuvent désormais aborder 2014 dans de bonnes conditions physiques après le crash Ravanelli). Variable d'ajustement qui aurait pu, dans une autre équation plus « corso-centré » , être le postulat de départ. Le tout avec une statistique à la réalité somme toute anecdotique en variable que l'on qualifiera d'historique (Ajaccio reste sur trois nuls face au PSG, Ajaccio est donc à la fois l'équipe la plus faible de Ligue 1, mais la meilleure contre le PSG). Bref, en cette fin d'après-midi, le PSG l'a emporté 2-1 et reste premier avec cinq points d'avance sur Monaco.

Eduardo très tôt

Il faut à peu près attendre deux minutes de jeu pour que le PSG prenne possession de la balle et que les rafales se succèdent dans la gueule d'une défense d'Ajaccio revisitée pour l'occasion avec cinq hommes de base derrière. Ce qui ne laisse pas de place aux doutes quant aux intentions des hommes de Christian Bracconi, simples comme bonjour : tenir, encore, et y croire pour exister. Un projet aussi rationnel que fantasmé. On a les ambitions qu'on mérite. Ou les ambitions qu'on peut se payer. Et pourtant... Dès la sixième minute, Mostefa, lancé côté droit, centre en retrait pour André qui rate sa reprise, mais offre finalement un cadeau qui ne se refuse pas à Eduardo au second poteau qui le déballe avec le sourire et ouvre le score. Pas sonné pour autant, la force de l'expérience sans doute, le PSG évite de monter dans les aigus et reste calme. Avec peut-être en tête le souvenir trompeur de la fessée infligée en semaine à Brest et la sensation que le scénario va se répéter. Pendant une quarantaine de minutes, les maladresses de ses joueurs, Ochoa et son poteau lui indiquent le contraire. Jusqu'au moment où Zlatan, servi en profondeur par Matuidi, joue un deux-contre-un d'école avec Lavezzi face à Ochoa et laisse son coéquipier marquer dans le but vide.

Matuidi très tard

Dans le contenu, la seconde période est la suite logique de la première (ce qui n'est pas toujours le cas). Le PSG tient davantage la balle, sans se procurer les occasions qui devraient aller avec cette domination. Deux têtes de Lavezzi et Rabiot loin du cadre viennent récompenser vingt minutes d'attaque-défense. Un bilan très maigre pour les hommes de Laurent Blanc, en panne cet après-midi. Les Corses, eux, expérimentent la résistance de leur 5-3-2 dans un climat très hostile avec succès. Ils se procurent même une très belle occasion sur une frappe d'Eduardo après un contre express. Mais c'est finalement Matuidi qui libère les siens à un quart d'heure du terme d'une tête rageuse. À l'origine de ce but : une merveille d'ouverture de Pastore et Ibrahimović comme passeur. Le PSG prend la tête froidement pour ne plus la perdre. Cruel pour les Ajacciens, qui n'ont pas démérité, ont même eu l'occasion de revenir en toute fin de match, mais n'accrocheront pas leur dixième point de la saison ce soir.

par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? il y a 4 heures Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
il y a 5 heures Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? il y a 6 heures Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 il y a 8 heures Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 il y a 8 heures La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 48 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3