Le prochain match de l'Espagne délocalisé ?

Modififié
3 19
Après la confrontation remportée par l'Espagne face à la Slovaquie, Gerard Piqué est au centre de toutes les attentions.

Sifflé par le public du stade d'Oviedo, club historiquement lié au Real, et après avoir été hué à une sortie de night-club, le défenseur du FC Barcelone pourrait à lui seul faire délocaliser un match. En effet, la rencontre entre l'Espagne et l'Angleterre, prévue le 14 novembre prochain, pourrait ne pas se jouer à Madrid. Piqué avait chambré le Real après une défaite face à l'Atlético en février dernier. Depuis, ça ne passe plus avec une partie des supporters espagnols. Du coup, selon le journal AS, la Fédération espagnole envisagerait de ne pas faire jouer une partie prévue à Santiago Bernabéu, afin d'éviter une nouvelle fronde. Tout dépendra du comportement des supporters lors du prochain match face au Luxembourg, disputé à Logrono, le 9 octobre prochain.

Logrono comme juge de paix donc...
BA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 3
Encore un coup d'André Rieu.

Vous allez voir que ça va finir au Koweït tout ça.
MindTheGap Niveau : CFA
Le problème est lié à la politique, point. Pas à l'idiotie de dire que le Oviedo est historiquement lié au Madrid. En plus d'être faux, ça n'a aucun sens, sachant qu'il s'était déjà fait sifflé dans les matchs précédents qui ne s'étaient déroulés ni à Oviedo ni à Madrid.

Qu'un autre site sorte cette bêtise, ok, mais pas SoFoot, putain.
Jajajaja ! Qui sont ces êtres susceptibles ?
Parlons donc aujourd'hui des peine-à-jouir, cette race infâme qui provoque l'agacement ET des infections urinaires.
Qui sont-ils ? Des supporters espagnoles ? Des fans merengues ?
Les peine-à-jouir sont des garçons qui bandent, qui bandent, qui bandent, mais qui ne jouissent pas. Pas tout de suite. Ah non, pas encore, toujours pas, nan, nan, encore un peu, ah ? Ah non, okay, on continue alors ? Pause, on reprend, ah tu bandes toujours c'est fou ça quand même, quelle vigueur ces pince-sans-rire.
Voilà. Don't worry.

Ce n'est pas vous.

Ce n'est pas vous ensemble.

C'est lui, c'est nous, ce sont les autres. Tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 19