1. // FIFA
  2. // Mondial 2018

Le Prince William nie toute tentative de corruption

0 2
Innocemment interrogé par la presse de son pays sur le mariage princier, Nicolas Leoz, président paraguayen de la confédération sud-américaine de football (CONMEBOL), a fait une révélation pour le moins suprenante.

Le dirigeant de la FIFA a ainsi affirmé qu'il a reçu une invitation au mariage lors d'un petit-déjeuner à Zurich avec le Prince William en personne, la veille du vote du 2 décembre pour la désignation des pays hôtes pour le Mondial 2018 et le 2022. Ce qui s'apparenterait clairement à de la corruption.

Ce matin donc, le porte-parole du prince Paddy Haverson s'est empressé de nier ses allégations et d'assurer catégoriquement qu'aucun membre de la FIFA n'a reçu de faire-part.

Pourtant, au sortir du vote qui a vu la Russie et le Qatar l'emporter, le Premier Ministre David Cameron a fait, sans le vouloir, une déclaration rétrospectivement malheureuse pour le nouveau marié, à propos d'une conversation qu'ils ont eu après que le Prince ait rencontré un membre du comité exécutif de la Fifa: "Il m'a dit que ça s'était très, très bien passé. J'ai dit:'Comment avez-vous fait? Qu'est ce que vous lui avez offert? Une invitation à votre mariage?' Il m'a répondu:'Monsieur le Premier Ministre, je suis allé si loin que je pense lui avoir offert de m'épouser' ".

Enfin pour être tout à fait complet, il faut savoir que l'octogénaire Nicolas Leoz est soupçonné d'avoir reçu en 2008 pour 70 000 euros de pot-de-vin de la part d'une ancienne entreprise spécialisée dans les droits TV, ISL.

Ce qui, avouons-le, commence à faire beaucoup de coïncidences...

MM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Faut croire que les Russes ont proposé beaucoup plus.
tout à fait. il aurait pût proposer de lui prêter kate, ça aurait ptêtre marché.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Un stade Berlusconi ?
0 2