Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Le président mauritanien arrête un match pour passer direct aux tirs au but ?

Modififié
Quand un match devient trop chiant, autant l’arrêter et passer direct aux tirs au but ?

Cette proposition peut paraître absurde, mais c’est bien ce qu’il s’est produit lundi lors de la Supercoupe de Mauritanie. Alors que le FC Tevragh-Zeina, champion en titre, affrontait l’ACS Ksar, vainqueur de la coupe du président de la République, le président Mohamed Ould Abdel Aziz aurait ordonné que la partie s’arrête peu après l’heure de jeu afin que les deux équipes se départagent aux tirs au but sans plus attendre. Visiblement ennuyé par le manque de rythme proposé par les deux équipes, le président mauritanien aurait vu sa volonté exaucée, puisqu’à la 63e minute, l’arbitre siffle la fin du temps réglementaire et demande aux deux équipes de jouer les tirs au but.

Un scandale qui dépasse l’entendement, mais le président de la Fédération, Ahmed Ould Abderrahmane, a voulu décharger son président de toute responsabilité. « Je démens totalement l’intervention du président de la République » , se défend-il dans les colonnes du Guardian. « La décision a été prise pour des raisons organisationnelles, en accord avec les présidents et les entraîneurs des deux clubs. »


Sans doute la plus belle histoire de la semaine. FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur