Le président de l’Espanyol pousse sa gueulante

0 1
En Espagne, il est déjà difficile d’exister dans l’ombre des deux géants Madrid et Barcelone, alors quand on partage sa ville avec l’un des deux, faire sa place relève de l’exploit.

L’écart entre l’Espanyol Barcelone et le FC Barcelone ne cesse de grandir au fil des exploits de Messi et de ses coéquipiers. Une situation acceptable pour le président de l’Espanyol, Joan Collet, si elle ne prenait pas une trop grande importance dans la ville : « Ce qui se passe en ce moment en Catalogne ressemble à ce qui se passe dans les dictatures » a-t-il lancé en conférence de presse hier soir. Tant que ça Joan ?

L’explication est simple. Il affirme avoir reçu de nombreux courriers de parents d’élèves rapportant des abus au sein des écoles, collèges et lycées barcelonais. Lycées au nom du club de Sandro Rossel, livres scolaires aux couleurs blaugranas, c’en est trop pour Collet qui enfonce le clou : « On ne peut pas faire l’apologie d’un seul club de football. C’est une honte qu’on connaisse cela dans cette région qui en théorie est en évolution mais qui par le football semble être revenue 40 ans en arrière » .

A quand la révolte du Paris FC ?


CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Attendons l'avis d'un expert avisé.... Miles....
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L1 - Gagnez 1183 euros !
0 1