En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Le président de l'ASNL candidat à la présidence de la FFF

Modififié
Ce lundi, les frissons ne sont pas seulement venus de l'annonce du transfert d'un jeune prodige finlandais vers un club moldave.

Jacques Rousselot a finalement annoncé sa candidature à l'élection du nouveau président de la Fédération française de football (FFF). Finalement, car le président de l'AS Nancy-Lorraine (ASNL) entretenait le doute depuis plusieurs semaines. Il faut dire que cette élection, dont le scrutin se tiendra le 18 mars, ressemble à un fameux mic-mac où les alliances se font et se défont. Jacques Rousselot était en effet le protégé de l'actuel président, Noël Le Graët. Âgé de 75 ans, celui-ci avait prévu de lui céder la main.

Mais l'ancien président de l'En Avant de Guingamp, arrivé à la tête de la FFF en 2011 puis réélu en 2012, a finalement choisi de briguer un mandat supplémentaire. Un coup de poignard dans le dos de Jacques Rousselot qui ne s'attendait pas à devoir affronter son ancien compagnon de route. Il pourrait, cependant, selon les informations de L'Est Républicain, d'ores et déjà compter sur le soutien de Gervais Martel, président du RC Lens, et Djamel Sandjak, président de la Ligue Paris-Île-de-France.

Face à Le Graët, Rousselot devrait également en découdre avec les deux autres candidats déclarés à ce jour, que sont François Ponthieu, ex-patron de la DNCG, aujourd'hui avocat, et l’universitaire Jean-Pierre Clavier, cofondateur du Conseil national des supporters de football. Mais la victoire semble d'ores et déjà acquise au Breton qui arrive avec un bilan positif en sa faveur, tant au niveau du succès de l'Euro 2016, que de la gestion financière de la Fédération, notamment à travers la revalorisation du partenariat avec l'équipementier Nike à hauteur de cinquante millions d'euros par an jusqu'en 2020.


N'étant jamais à l'abri d'un miracle, Jacques Rousselot a quand même tout prévu et précisé, toujours dans l'Est Républicain, qu'il démissionnerait de son poste de président de l'ASNL s'il était élu à la FFF. En attendant, il marche sur des chardons ardents. JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 19 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8