Le post Instagram d'Alexis Sánchez

Modififié
3 15
Un brin poète.

Après un début de saison légèrement en berne, Alexis Sánchez est reparti de plus belle. Le Chilien a inscrit six buts lors des trois derniers matchs de son équipe, pas de doute, sa saison est désormais lancée.

Mais s'il est arrivé jusque-là, c'est à force de sacrifices. Et le Gunner n'a pas manqué de le rappeler en postant un petit montage photo accompagné d'un message, qui résument son parcours.

Nadie sabe el sacrificio que esto implica , detrás de un jugador de fútbol hay una juventud pérdida detrás de un sueño que aveces resulta difícil de alcanzar , hay momentos en familia , salidas con amigos que se deben perder todo por un sueño . Algunas veces las cosas no se dan y tienes el rechazo de toda una sociedad pero hay que levantar la cabeza y salir adelante . No es correr detrás de una pelota . Es un sueño que sigo manteniendo desde pequeño y que me hace súper feliz .⚽️ Nobody know the sacrifice that it means, behind a footballer there is a lost youth for a dream that sometimes its difficult to reach, there are some times to stay with your family, outing with friends that you have to lose for a dream. Sometimes things go wrong and you have the rejection of an entire society but you have to carry on. It is not just run behind a ball. It is a dream that I have from my childhood and it makes me very happy. 😊

Une photo publiée par Alexis Sánchez (@alexis_officia1) le


« Personne ne sait les sacrifices que cela implique. Derrière un footballeur, il y a une jeunesse perdue pour un rêve qui, parfois, est difficile à réaliser. Il y a des moments pour rester avec sa famille ou pour sortir avec ses amis, qu'on doit oublier pour réaliser son rêve. Parfois, les choses ne se passent pas bien et on est rejetés par la société entière, mais on doit continuer. Ce n'est pas juste courir après un ballon. C'est un rêve que j'ai depuis mon enfance, et cela me rend très heureux. »

La Copa América récemment remportée, un match contre Diego et son enfance... Sacré parcours Alexis. BA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est bizarre ca marche aussi avec le loto:

« Personne ne sait les sacrifices que cela implique. Derrière un vainqueur du loto, il y a une jeunesse perdue pour un rêve qui, parfois, est difficile à réaliser. Il y a des moments pour rester avec sa famille ou pour sortir avec ses amis, qu'on doit oublier (car on a trop donné à la FDJ) pour réaliser son rêve. Parfois, les choses ne se passent pas bien et on est rejeté par la société entière mais on doit continuer. Ce n'est pas juste cocher des numéros. C'est un rêve que j'ai depuis mon enfance, et cela me rend très heureux ».
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 3
Belle preuve de relativisme ou manière détournée de se faire lustrer ?

Vous avez 2 heures.
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par O Alegria Do Povo
Belle preuve de relativisme ou manière détournée de se faire lustrer ?

Vous avez 2 heures.


Je miserai sur la deuxieme option.
Bizarrement, ça arrive 2 jours après une victoire écrasante contre un gros concurrent. Et ça, il sait que ça n'arrivera pas 2 fois dans la saison.
nyakichan Niveau : CFA2
Message posté par floyd pink


Je miserai sur la deuxieme option.
Bizarrement, ça arrive 2 jours après une victoire écrasante contre un gros concurrent. Et ça, il sait que ça n'arrivera pas 2 fois dans la saison.


Arsenal serait bien capable de battre le Bayern par je ne sais quel miracle tellement cette équipe est chelou !
nononoway Niveau : CFA
"lost youth"... Sérieusement


Je n'ai rien contre Sanchez, mais à un moment il faut quand même nuancer les choses.

Etre victime d'un pédophile, avoir perdu ses parents très tôt ou vivre dans un contexte familial très violent, ça c'est avoir eu une enfance perdue.

Mais pas avoir fait des sacrifices pour devenir footballeur. D'autant que si les mecs ne sont pas trop cons, ils peuvent toujours se recycler et faire des études si ça ne fonctionne pas.
Estebanana Niveau : CFA
Il est vrai que c'est difficile de devenir un grand joueur du niveau d'Alexis Sanchez, il y a des sacrifices à faire. Mais les gars n'ont pas bravés la guerre... Je pense à des Boban, des Dzeko. C'est un autre niveau.
"Parfois, les choses ne se passent pas bien et on est rejetés par la société entière, mais on doit continuer"
Il est pas sérieux...
On voit que vous avez jamais été au Chili pour dire des bêtises pareilles... Le mec a vécu dans la misère et s'est sorti les doigts du cul pour arriver là où il est maintenant, moi je dis respect!
un mec derrière son PC Niveau : National
Note : 9
Il y a franchement besoin de faire la guerre ou d'avoir été violé par un prêtre pour avoir le droit de dire "j'ai eu une enfance perdue"?
Je pense que partir à 14ans en centre (pré)formation, loin de sa famille et de ses proche pour "apprendre un métier" est une chose difficile pour beaucoup. Même si le métier en question est footballeur, je pense que les mecs jouent totalement différemment au club de quartier que dans un centre de formation. L'attente n'est déjà pas la même, les jeunes font déjà face à la "pression", t'as déjà limite des nutritionnistes qui vont surveiller ce que tu bouffes...
Mentalement, faut être super fort pour arriver à devenir pro, pas pour rien que de nombreuses futurs pépites se sont ramassées. Sans parler de l'entourage quoi est bien souvent plus nuisible qu'autre chose.
Vraiment, j'ai beaucoup d'admiration pour tous les sportifs de haut niveau, qui ont du faire des sacrifices pour arriver là où ils sont.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Nasri aimerait finir en MLS
3 15