1. // Euro 2012
  2. // Groupe B
  3. // Equipe du Portugal

Le Portugal entre dans l'Euro en crise

Crise économique, crise financière, chômage, grèves. Le Portugal a l'habitude de tout ça, il cohabite avec. Mais aujourd'hui, le pays est frappé par une crise encore plus grave : celle de la Selecção. Divers entraîneurs, dont Carlos Queiroz, ont ouvert leur gueule pour critiquer la préparation des hommes de Paulo Bento et exprimer leur pessimisme à l'approche de l'Euro. Pas top pour affronter l'Allemagne...

0 23
« Le Portugal n'est pas favori. Pour tout dire, l'équipe de 2012 n'arrive pas à la cheville de celle qui aurait dû gagner l'Euro en 2004. » Manuel José, emblématique ex-entraîneur d'Al Ahly, est sûr de son fait, et les récentes prestations de la Selecção sont loin de le contredire. Pour accéder au rêve polonais et ukrainien, les hommes de Paulo Bento ont dû passer par les barrages, coiffés au poteau durant les éliminatoires par le Danemark qu'ils auront le loisir de retrouver dans le groupe B. Pour la troisième fois de suite, les Portugais n'ont donc pas réussi à terminer premiers lors des phases de qualification pour les compétitions majeures.

Pourtant, c'était avec beaucoup d'optimisme que le peuple lusitanien attendait les derniers matchs de préparation de leurs favoris en vue du Championnat d'Europe des nations. Un peu trop même. « Avant le nul face à la Macédoine et la défaite contre la Turquie, les gens étaient sûrs d'avoir la meilleure équipe du monde, avec le meilleur joueur du monde. La préparation s'est faite dans une ambiance beaucoup trop festive, comme si on allait affronter des équipes de merde. Que ce soit le peuple ou les dirigeants, tous ont oublié que l'on va devoir croiser le fer avec l'un des deux favoris de l'Euro, ainsi que le plus gros outsider. »

«  On aurait dit la série Big Brother »

En fait, les grandes instances nationales, en accord avec les médias portugais, ont décidé de transformer la préparation des troupes de Paulo Bento en gigantesque foire paradisiaque pour les amateurs de voyeurisme. Une chaîne de télévision portugaise a eu accès aux vestiaires de la Selecção à plusieurs reprises, diffusant des moments intimes de la vie de groupe des joueurs. De cette courte télé-réalité, on aura vu Cristiano Ronaldo se faire masser les quadriceps, assisté à des petites séances tactiques et appris que Nani avait inventé un "check" pour chacun des membres du staff de l'équipe. Bref, rien de bien transcendant. Manuel José n'a pas apprécié et, à quelques jours du début de l'Euro, a décidé d'en faire une polémique : « Je n'ai jamais vu ça, c'est un cirque. Le vestiaire est un endroit sacré, pas un terrain de jeu pour les caméras. Personne ne peut se concentrer sérieusement dans ces conditions. Quand j'ai vu les images à la télé, je me suis demandé si c'était une blague. On aurait dit la série Big Brother. »

Quasiment muet depuis son éviction du poste de sélectionneur, Carlos Queiroz, le meilleur recruteur de jeunes dans Football Manager, a profité de l'ouverture pour mettre de l'huile sur le feu à travers une intervention médiatique digne de Raymond Domenech. « Nous devons cohabiter avec les sponsors et les agents de joueurs. Avant le mondial 2010, on m'avait proposé de ne choisir que 22 joueurs et de laisser le peuple choisir le 23e à travers une grande fête télévisée. Moi, j'ai dit non et je me suis fait virer quelques mois après. Pas par le président de la FPF, non, par les agents et les sponsors. » Mouais. Il n'empêche que s'il s'est fait éjecter, c'est avant tout parce que le Portugal avait fait un nul dégueulasse contre Chypre après une Coupe du monde décevante... D'autant plus que les autres grandes sélections sont également soumises à ce genre de pressions extérieures. Manuel José ne nie pas ce point : « Ça se fait aussi en Allemagne et au Pays-Bas, même si ça ne prend pas forcément de telles proportions. »

Après Knysna, Opalenica ?

Après le public de Leiria et Lisbonne, ce sont donc deux voix un peu plus influentes qui sifflent la Selecção, juste avant l'entrée en lice du Portugal contre l'Allemagne, samedi soir. De là à dire que Paulo Bento va devoir gérer une crise similaire à celle de la France à Knysna, il y a un fossé. Car, en interne, le groupe semble afficher une cohésion rassurante. D'un autre côté, les chargés de la communication de la Fédération portugaise font leur boulot pour étouffer les propos de José et Quieroz. Bruno Alves a déjà parlé à la presse, et Humberto Coelho, sélectionneur en 2000, devrait le suivre cette après-midi, en conférence de presse, pour appuyer son soutien à la Selecção.

En revanche, plus inquiétant pour les Lusitaniens, le capital-confiance des joueurs a été éreinté par la préparation foireuse et foirée de l'Euro. Symptomatique de cette situation, le troisième gardien portugais, Beto, a déclaré dans la presse que ses coéquipiers avaient à tout prix besoin d'une victoire pour reprendre le moral. « En temps normal, j'aurais dit qu'une défaite lors du premier match de poule est éliminatoire dans 80% de cas. Mais samedi, si le Portugal perd contre l'Allemagne, ça sera 100% parce qu'ils n'auront plus les ressources mentales pour se relever » , conclut Manuel José. Cristiano Ronaldo et compères savent ce qu'il leur reste à faire afin de briller dans la zone Euro, pour la première fois depuis bien longtemps.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Madridchestercity Niveau : Loisir
Domenech, la "crise économique et financière", Knysna, des comparaisons vues et revues, digne d'un article écrit par n'importe quel tocard étant passé au CE1.

A aucun moment on parle des vrais probléme de la sélection portugaise à savoir, l’absence d'un réel buteur, un gardien pas au niveau, et le manque d'un milieu défensif correct.

Bref, cet article me fait penser au gogole qui filme en slow-motion les bouts de terre se détacher des chaussures des joueurs de Roland-Garros.
waynerooney Niveau : CFA
Patricio a le niveau, Ronaldo est un buteur (47 buts), Veloso est un milieu défensif correct.

Fallait faire journaliste si t'es pas content.
Madridchestercity Niveau : Loisir
Je pourrais dire que le ciel est bleu, tu me diras qu'il est vert.

Et si je te contredis, en t'insultant, tu m'insulteras de troll.

J'essaye même plus de débattre avec tant ta mentalité est gerbante.
Quoi de mieux pour la sélection portugaise que d'arriver avec le statut d'outsider? Pour ma part, je les vois aller loin comme l'a souligné Low récemment
Juste pour faire un parallèle avec les anciennes préparations, la télé inside, c'est un classique depuis pas mal de temps, c'est même plutôt sympa.

C'qui me fait marrer c'est ce que dénonce Carlos Queiroz (pression extérieur poru sélectionner x ou y) est super relativisé par Manuel José alors que c'est très grave. Ça pose la crédibilité du bonhomme.

Si le Portugal se fait éliminer au 1er tour c'est plus du côté sportif qu'il faudra chercher les causes plutôt que sur l'extra-sportif.

Un Knysna est inimaginable au Portugal. Déjà après l'élimination de 2002 la réception à l'aéroport avait été assez violente, difficile d'imaginer un retour aussi paisible que celui de l'équipe de France alors.
nononoway Niveau : CFA
Le numéro 10 de l'équipe : Quaresma.

Pour moi, ça veut tout dire.
sparthorus Niveau : DHR
Le Portugal possède déjà un vrai gardien de but en la figure de Rui Patricio et il est vrai que Veloso n'est pas si mauvais... Par contre, il est clair qu'un avant-centre manque cruellement au Portugal. De plus, faire passer tous les ballons par CR n'est pas forcément une bonne idée... mais, de là à comparer, la France de 2010 à cette Selecao, ya un pas que je ne franchirais pas... Le portugal a toujours eu des joueurs de bonne voire-même très bonne qualité, mais il y a un manque cruel de cohésion dans cette équipe et c'est là un des problèmes. Ajoutés à l'ambiance qui entoure l'équipe et mise en lumière par Manuel José, ca va donner une Euro pourrave en Pologne et Ukraine
Ca me rappel l'entame de l'équipe de france en 2002, avec tout le bordel* médiatique autour des joueurs etc... Je souhaite bien du courage au supporters portuguais aussi spé qu'ils soient, car voir le Portugal comme le grand favoris c'est un peu bizard faut avouer
"aussi spés qu'ils soient" ... on ne les voit pas favori de l'euro, on espère juste qu'ils iront le plus loin possible et on les soutiendra quoiqu'il arrive, comme d'hab ...
incroyable comme la jalousie peut rendre aigri ...
On gicle sur Hank si on passe le 1er tour?
Favori de l'euro? La Roja... mais aussi Visca el Barça! Bonne nuit...
@Coltrane: J´adore ton pseudo
@Hank, Culé: Tu as raison
Hank culé tu est français ou tu as des origines?
Étrange la disparition du troll Camp Mou rime avec l'apparition du non moins troll Hankulé... Ces types sont-ils réels? Pensent-ils vraiment la merde* qu'ils débitent?
En tout cas, si ce sont les gars de SF qui cherchent à enflammer les débats, sachez que ça doit en décourager plus d'un (dont moi) de poster et d'avoir des discussions sensées et respectueuses.


Quant au Portugal, aller en quarts serait déjà un exploit. C'est toujours la même histoire cette Selecção: de (très) bons joueurs mais pas de vraie équipe.
Castelejo24 Niveau : CFA2
@Hank, culé : pour la peine tu en es assurément un d'enc-lé, j'ai jamais vu autant de grossièreté gratuite. Mec si tu as un problème dans ta vie parles-en à ton médecin mais viens pas pourrir les commentaires avec ta vulgarité et tes préjugés xénophobes. Si tu crois que ton "franc-parler" te rend plus légitime, tu te le mets profond dans l'oeil, pour ne pas dire ailleurs (éducation oblige).
Rui Patricio est le meilleur gardien que le Portugal ait eu depuis longtemps, le problème ne vient pas de la qualité des joueurs mais de l'absence de cohésion. Et comme tu le dis @coltrane, quoi qu'il arrive, quelle que soit l'atmosphère merdique autour de la seleção, je soutiendrai cette équipe et souhaiterai qu'elle aille le plus loin possible!
PanteraNegra77 Niveau : District
pour ce qui est de l'avant centre, attention a nelson oliveira ça va devenir un bon..
Pour une fois que je suis entierement d'accord avec madridchester je le dis. Bien vu le coup du gogole de RG :-D
Le seul problème du Portugal c'est qu'ils sont tombé avec l'Allemagne et le Pays-Bas et que le Danemark leur à fait misère en Qualifs.
Ajoutez à ça une préparation de merde et le fait que tous le monde les voit sortir au 1er tour, vous obtenez le capital confiance des portugais au moment d'aborder cet euro.

Mais bon les "groupe de la mort" on connais ça...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 23