1. // Euro 2012
  2. // Gr.H
  3. // Danemark/Portugal (2-1)

Le Portugal en barrages

Logiquement battus au Danemark, les Portugais terminent second de leur groupe et devront jouer les barrages pour espérer se qualifier pour l’Euro. A égalité de points avec les Lusitaniens, la Norvège n'est pas passée loin...

Modififié
2 5
Danemark - Portugal: 2-1

Buts : Krohn-Dehli (13è) et Bendtner (63è) pour le Danemark. Ronaldo (92e) pour le Portugal

Seule grande nation du football, avec la France, à n’avoir pas encore assuré sa qualification pour l’Euro ukrainio-polonais, le Portugal débarque dans le froid du Parken Stadion de Copenhague avec le risque de tout perdre. Une défaite l’enverrait au mieux en barrages, au pire en vacances l’été prochain. Avec la crise qui touche le pays, ça passerait mal. Cinq victoires d’affilée lui ont permis de rattraper un départ complètement raté, avec notamment ce 4-4 improbable contre Chypre à Guimãraes. La bande à Paulo Bento a beau avoir passé quatre jours à dire qu’elle ne jouera rien d’autre que la victoire, un nul contenterait largement des Lusitaniens dépouillés de ses Madrilènes en défense. Pepe et Coentrao blessés, Carvalho brouillé avec son sélectionneur, c’est une nouvelle fois Rolando et Bruno Alves qui sont alignés dans l’axe. Bon, en face, ce n’est que Bendtner, se dit-on...

Les Danois rivalisent techniquement

Les Danois doivent donc gagner, et ils ne vont pas tergiverser longtemps sur la stratégie. Quatre minutes de jeu, coup-franc tiré dans la boîte par Eriksen, Silberbauer pousse du genou au fond mais Monsieur Rizzoli siffle une faute sur Rui Patricio. Pas évident sur le ralenti. Pendant que tous les Portugais se jettent sur l’arbitre italien, les locaux la ferment et se replacent. C’est une autre culture. Les Scandinaves repartent illico presto à l’abordage, harcèlent les Portugais dans leur camp. On approche du quart d’heure de jeu, Krohn-Dehli est trouvé côté gauche, il fixe Pereira, entre dans la surface, se met sur son pied droit et trouve le petit filet opposé, bien aidé par le nez de Rolando. Ca fait 1-0, et ça récompense un début de match complètement danois. Le Portugal tente de réagir immédiatement, mais Nani ne trouve pas le cadre, et Ronaldo, bien servi par C.Martins (Carlos hein, pas Corentin), écrase trop sa frappe. L’engagement est total, le ballon va d’un but à l’autre. Bendtner régale par son aisance technique en reprenant un centre du tibia. A part ça, les Danois rivalisent largement techniquement, et Krohn-Dehli fait forte impression dans son couloir gauche. Qu’est-ce qu’il fout à Bröndby lui ?

Cristiano Ronaldo ne suffit pas

Le repos n’a pas calmé les Danois, virevoltants offensivement. Ils se procurent deux grosses occases en deux minutes, mais heureusement pour les Portugais, Bendtner est aussi vif que technique. Bon, en face, Helder Postiga, c’est pas génial non plus. L’ancien stéphanois perd à peu près chaque ballon qu’il touche. En s’entrainant un peu, Pauleta pourrait facilement récupérer la place. La défense lusitanienne est à la limite, et va se faire prendre une deuxième fois à l’heure de jeu. Rommedahl est lancé côté droit, il sert Bendtner, qui à deux mètres du but ne se rate pas cette fois. Ca devient compliqué pour le Portugal.

Bento tente le tout pour le tout et lance Quaresma à la place d’Eliseu, l’arrière gauche. Le joueur de Besiktas n’a pas changé, il ne se sert que de l’extérieur de son pied droit. La fin de match est complètement débridée, Ronaldo place sa tête juste au-dessus, et Meireles manque le cadre aux six mètres. A trois reprises, les Danois doivent plier le match en contre, mais Rui Patricio enchainent les parades. Cristiano Ronaldo réduit finalement le score dans les arrêts de jeu, d’un coup-franc-missile qu’il aime tant, mais c’est trop tard. Le Danemark mérite sa victoire et se qualifie pour l’Euro. Le Portugal ne récupère même pas la place de meilleur deuxième de l’ensemble des groupes, directement qualificative, puisque la Suède a battu les Pays-Bas. Il jouera son destin aux barrages.

Leo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Victoire amplement méritée du Danemark, une équipe avec de l'envie, de très bons échanges, et bien en place.

Tout le contraire d'une équipe lusitanienne complètement à la dérive sans commandant à son bord. Les absences défensives n'expliquent pas tout non plus.

Une grosse remise en question avant les barrages s'impose.
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
gros lol !
Le Portugal est complètement obnubilé par le foot, une non-qualification est ce qui pourrait lui arriver de mieux.
Et puis ça dégonflerai la baudruche Christiane Ronaldo...
Miles Morales Niveau : DHR
La honte c'est surtout pour Messi hier, idole des medias et des mediocres et grande arnaque du foot, transparentissime hier contre le Venezuela pour qui le sport national est le... baseball!! Messi ne vaut RIEN s'il n'est pas dans son moule du barça, protege par l'UEFA et ses sbires en noir. La baudruche se degonfle... vive Chavez!!
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Lol miles ! C'est bien, c'est le retour des troll sur les commentaires. Y a un article sur la douche froide de l'argentine, et même des pics sur messi, pas besoin donc, de venir troller sur un article qui défonce Ronaldo. Merde, c'est drôle !

Spéciale dédicasse à la finesse technique de Bendtner, qui "régale par sa reprise du tibia!" Très bon !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 5