1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Zone Europe
  4. // Israël/Portugal (3-3)

Le Portugal a sauvé la face

Le Portugal a été tenu en échec à Israël (3-3) en match qualificatif pour le Mondial 2014. Et les hommes de Bento auraient pu déchanter puisqu'à vingt minutes du termes, ceux d'Eli Guttmann menaient par 3 buts à 1.

Modififié
0 46
Israël - Portugal : 3-3
Buts : 24e T.Hemed (24e), E.Ben Basat (40e) et R.Gershon (70e) pour Israël. Bruno Alves (3e), H.Postiga (72e) et F.Coentrao (90+3e) pour le Portugal

« Le Mondial 2014 au Brésil sans le Portugal, ce serait comme une partie de nous qui manquerait » , déclarait en février l'ancien sélectionneur du Portugal, Luiz Felipe Solari, aujourd'hui à la tête du Brésil. Pourtant, il faut croire cette « partie » va bien manquer à Felipao et au Brésil. Pour espérer voir les plages de Rio de Janeiro, c'était sur les bords de la Méditerranée, dans une cité autrement plus exotique que le Portugal devait faire ses preuves. Sous le soleil – shabbat oblige – de Tel Aviv, la Seleccion a failli (3-3), face à des Israéliens solidaires, mais surtout plus réalistes.

Ben Basat, ce héros

Pourtant, c'est avec l'artillerie lourde que les Lusitaniens avaient débarqué sur la Terre promise. Pepe et Alvès en nettoyeurs, Coentrão et Pereira sur les couloirs, Veloso, Meireles et Moutinho pour animer l'entrejeu et Postiga en pointe, épaulé par Ronaldo (forcément) et Varela en remplacement de Nani, blessé. L'armada ! D'ailleurs, tout avait très bien commencé pour la clique à Ronaldo : un corner anodin après moins de deux minutes de jeu et puis une tête, celle d'un Bruno Alvès enragé. Dudu Aouate n'a rien vu venir. Le Portugal mène la danse, et puis après tout, on s'y attendait : Bento et sa bande ne sont pas venus à Tel Aviv pour le Shalvata. Et ils le prouvent : la moitié de terrain israélienne est, pour ainsi dire, colonisée.

En face, les hommes d'Eli Guttmann tentent bien de combiner, le Valenciennois Melikson et Natcho offrant même quelques éphémères séquences de jeu plus ou moins propres, mais la supériorité technique des Portugais est criante. Alors comme tout bon outsider qui se respecte, les Bleu et Blanc s'en remettent aux balles arrêtées ou, au mieux, aux contres. Et ça paye : vingt-trois minutes de jeu, un ballon qui traîne dans les seize mètres lusitaniens, une merveille de feinte de contrôle de Ben Basat – toujours aussi impressionnant, le néo-Toulousain – et une minasse de Hemed dans les filets de Rui Patricio. L'orgueil de la Seleccion est touché, celui du peuple d'Abraham est gonflé à bloc et ni la sur-domination rouge, ni les râleries de Cristiano, ni la transversale de Coentrão n'entameront la solidité israélienne. Une solidité que Ben Basat – il fallait bien que ce soit lui – récompensera en fin de premier acte d'une merveille de volée dans les buts de Patricio. 2-1 après quarante-cinq minutes. Tel Aviv est en feu !

Le Portugal a échappé au pire

Second acte, rebelote. Le Portugal déroule. Israël recule et joue ses contres à fond. Ben Basat, encore, se permet même de balancer un de ces frissons dans les travées du Winter Stadium de Tel Aviv, sur un énième contre qui ne trouvera que les six mètres. Le Portugal répond du tac au tac par Veloso, mais pèche toujours à la finition. Trop insuffisant pour Bento qui rappelle le Kievois et un Varela inexistant pour lancer Carlos Martins et Vierinha pour sa première sélection. Un choix ubuesque mais payant. La machine portugaise est débridée et le premier nommé est tout de suite dans le feu de l'action bien que maladroit à la finition. Le Portugal n'est plus dans les quarante mètres israélien mais bien dans les seize-mètres cinquante. Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Pire, Ben Basat et ses potes refont le coup. Soixante-dix minutes de jeu, corner, Alvès ne voit pas Gershon débarquer dans son dans son dos, le pensionnaire du Celtic en profite et fait déchanter les Portugais. 3-1. Une leçon de réalisme ! Le Portugal est à genoux… Sauf Postiga, qui, profitant d'un centre de Ronaldo, et d'une défense israélienne curieusement dépassée pour regonfler l'espoir lusitianien. Coentrao le lui rendra à la dernière seconde après un cafouillage dans les six mètres israélien. Le Portugal a sauvé la face mais pas ses chances de qualification…

Par Joshua Lekaye
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Cf : Votre article sur les difficultés du Portugal en éliminatoires. A croire que vous connaissiez le résultat. C'est toi Marty ? :)
il me semble qu'il s'agit plutôt de BRUNO alves,... perfectionnisme quand tu nous tiens...
Ok faut faire vite....
Mais là...


Seleccion ???

Daniel Alvès...???

Sans rire, si le match vous intéresse pas, il faut pas en parler... Ou alors ne pas demander au stagiaire de closer de faire un papier..
C'est Eli Guttman, pas Guttmann, le double n marquant une consonnance germanique.

A été tenu en échec en Israel pas à Israel (au passage on dit Israel pas l'Israel).
Jarriveducalme! Niveau : Loisir
Limite faire match nul contre israel connaissant l'equipe du portugal depuis quelques années c'est pas étonnant, mais en prendre 3 quand meme ! c'est vraimment de la nonchalance a tout les étages.
Donc Israel n'est pas interdit par la Fifa de jouer à domicile. Encore une preuve que Blatter est copain avec l'UEFA.
Maillot taille XL Niveau : District
Deux pays connus pour construire de bon gros murs, se trouer autant...
cantor0305 Niveau : CFA
il arrive doucement mais sûrement ce portugal-france en barrage...
DTC-DMC même combat Niveau : CFA
"Le Portugal a sauvé la face mais pas ses chances de qualification".

Elle me plaît bien cette phrase. Est-ce possible d'écrire un truc plus idiot que ça, alors qu'on n'est même pas à la moitié des matchs de qualif'?

Si tu veux mon avis mec, et pour avoir vu le match et connaître les difficultés latentes et récurrentes du Portugal en qualif', ça me paraît plutôt un bon résultat au final, vu la physionnomie du match.

Presque inespéré quand :

- tu perdais 3-1 à 20 minutes de la fin,

- tu marques dans la dernière minute des 4 minutes d'arrêt de jeu,

- tu restes à égalité avec Israël avec 8 points et que tu ne te retrouves pas avec un déficit de 3 points avec 7 points vs 10 points vis-à-vis de ton rival direct pour la qualif' (car pour "voler" la 1ère place à la Russie ça va être compliqué : faut pas se leurrer),

- t'as joué sur un terrain qui était un vrai champ de patates (après ce n'est pas une excuse et ça vaut pour les 2 équipes, mais ça ne favorise pas les chevauchées de CR7 qui a quand même fait une belle passe dé à Postiga - qui continue à marquer des buts décisifs, soit dit en passant -),

- t'as encore un match à domicile contre Israël (sur un vrai terrain et avec ton public) mais aussi la Russie...

Je continue?

Enfin bref, on n'a visiblement pas la même analyse des choses. Quand bien même ce ne serait pas une partie de plaisir ces qualifs pour le Portugal, on est d'accord. Mais bon, rien de bien choquant pour le moment à part le nul à domicile contre l'Ulster.

On fera les comptes au terme des matchs avant d'en tirer des conclusions hâtives. Pour l'heure ce nul est tout sauf mauvais. Loin de là. Et pourvu que Solari (sic) ne soit pas trop triste à la fin! ;-)
Un 3-3 avec une égalisation à la 93e après votre article sur les difficultés des maçons à bâtir leur chemin en éliminatoires, c'est juste magique
Bien joué la quenelle "pour ainsi dire, colonisée". Sinon, ça me semble de pplus en plus dure pour le Portugal... c'est vrai que pour l'histoire qui lie les deux pays, les portugais doivent aller au Brésil...mais bon, en faisant le nul contre une nation mineur du foot...
C'est par où le mur des lamentations ?!
KillerCroc Niveau : CFA
il y'a qu'une chose à dire pour cette Selecçao au fond de jeu inesxistant que les Bleus de l'AfSud, avec pourtant un vrai potentiel: http://youtu.be/7BIHAcn3NdI
"la moitié de terrain israelienne est, pour un ainsi dire, colonisée", "Tel-Aviv est en feu"

Vous, vous allez avoir des problèmes! :)
KillerCroc Niveau : CFA
putain l'orthographe immonde...
Message posté par RonHarris


Ils seraient interdits de jouer chez eux pour quelles obscures raisons?


A cause du conflit avec Gaza pendant l'Euro ils étaient contraint de jouer les rencontres à domicile dans je sais plus quel pays. Mais sans doute que le lobby juif a fait annuler ça depuis même si Israel est toujours une zone de guerre...
creampie
Et si on l'appelait Ronaldoche ?
cantor0305 Niveau : CFA
le portugal en qualif c'est typique le mec qui embauche à 8h, met le réveil à sonner à 7h, traine au lit et se lève en panique à 7h48 pour arriver au travail en roulant a 180 à 8h05.
Avec un effectif pareil, battre Israël et finir e tête de son groupe devrait être une formalité, mais la réalité est toute autre...
On ne gagne pas des matchs avec des noms, la France en sait quelque chose, hein??
Un barrage portugal-france est impossible non? Histoire de têtes de série il me semble..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 46