1. //
  2. // Demies
  3. // Galles-Portugal (0-2)

Le Portugal a choisi le bon moment pour gagner

Après une première mi-temps tactique et peu enthousiasmante où les deux équipes ont fait jeu égal, les Portugais se sont mis au chaud en cinq minutes avant de contrôler tranquillement les Gallois. Ils joueront la finale à Saint-Denis, devant des milliers de supporters qui klaxonnent déjà dans les rues.

Modififié
1k 157

Portugal 2-0 Galles

Buts : Ronaldo (50e) et Nani(53e) pour le Portugal

Il faut toujours se méfier des pires équipes. Après la pire sélection de l’histoire du football italien qui rentre à la maison accompagnée de tous les « Grazie » de la péninsule, la prétendument moins méritante des quatre équipes encore en lice a remis le couvert ce mercredi soir à Lyon pour sa deuxième finale d’Euro. Le Portugal n’est toujours pas une équipe de génie, c’est d’ailleurs rarement l’enjeu à ce stade d’une compétition, mais on peut lui accorder les mêmes vertus que celles qui ont jonché le parcours de l’Italie, ou alors ce Portugal est victime d’un délit de sale gueule inversement proportionnel à la vague de sympathie qui a entouré le parcours de son opposant du jour. Seulement voilà, une demi-finale d’Euro ne fonctionne pas sur les mêmes principes qu’une saison de X factor. La question du mérite est toujours une affaire compliquée dans le football, mais le Portugal n’a pas laissé beaucoup d’occasion d’espérer aux Gallois qui, comme souvent, ont donné l’impression d’avoir déjà tout donné en éliminant la Belgique.

Ronaldo engueule l'arbitre


Ce n’est peut-être pas un hasard si Cristiano Ronaldo, longtemps énervant dans son attitude, a débloqué la situation et mis sur les rails son pays dans une posture de sauveur de la nation dont les précédents matchs l’avaient privé. La partie a débuté par 45 minutes d’ennui dans un stade bizarrement moins festif que prévu et où il restait des places vides. À part les sautes d’humeur de Ronaldo qui n’est pas loin d’accuser l’arbitre, Jonas Eriksson, d’être responsable d’une bicyclette manquée, le Portugal n’est pas la nation vaillante et immortelle comme le résume la bâche des supporters rouge et vert, mais plutôt la sélection attentiste et un peu à côté de la plaque question animation défensive que l’on a vue depuis le début du tournoi. Une entame pas folichonne où il faudra attendre 16 minutes pour assister à un début de mouvement quand Ronaldo transmet à João Mario. L’attaquant du Real est bousculé, lève la main pour crier au scandale et ne voit pas le tir trop croisé de son milieu gauche. À la 21e, Bale récupère un ballon dans son camp, mystifie Danilo – qu’on ne reverra plus et qui nous ferait presque regretter Alou Diarra –, remonte le terrain et s’offre la première frappe cadrée des 25 mètres en profitant d’un appel de Robson Kanu. À l’image de son match contre la Belgique, le pays de Galles sort petit à petit de son début de match appliqué pour aller taquiner la défense portugaise. Cette fois-ci un peu plus timidement, sans faire les fous, avec un Joe Allen qui tente de faire du Modrić en plaçant les Lego dans l’ordre. Moutinho sur le banc, Renato Sanches un peu paumé, le Portugal a choisi de faire l’économie d’un joueur capable de tirer des bords. Alors les Portugais jouent comme les Gallois n’osent plus jouer, décalage et centre dans la zone de gel capillaire de Cristiano Ronaldo. À part sur une reprise légèrement au-dessus à la 43e minute, cela ne marche pas. Peut-être que la tactique portugaise est une question de patience. Au retour des vestiaires, un corner joué à deux entre Danilo et João Mario est repris à environ 8 mètres du sol par Ronaldo qui l’envoie dans la lucarne. La détente de l’attaquant du Real mérite à elle seule la punition de s’être gaufré une première mi-temps aussi dénuée d’intensité.

Gareth Bale à l'image de son équipe


Pas ingrats, les supporters Gallois, au lieu de chanter « Wake up Boo ! » des Boo Radley’s, entonnent leur fameux « Dont take me home » . Sourd des deux oreilles à la suite d’un accident de plongée, Nani n’entend rien. À la limite du hors-jeu, il tend la jambe pour dévier un tir de Ronaldo passé entre les jambes de Renato Sanches et cela fait 2-0 en moins de 5 minutes. À l’image de la performance du nouvel attaquant de Valence en première mi-temps, les Gallois n’ont rien vu venir. Ronaldo en veut encore, il grimace de rage après un coup-franc-cognac qui passe légèrement au-dessus de la cage d’Hennessey. Peu de raisons de s’enthousiasmer ou même d’espérer pour les supporters gallois, à part sur un carton jaune filé à Bruno Alves pour anti-jeu. Forcément, les choses deviennent plus simples pour les Portugais qui enquillent les balles de 3-0, dont une tête de José Fonte qui aurait pu ficeler la belle histoire du joueur du Sporting passé par les chemins tortueux de l’anonymat avant de retrouver la lumière. Même Danilo s’offre une occasion sur une frappe aux six mètres qu’Hennessey est tout proche de laisser passer sous son ventre. À l’image de son équipe, Gareth Bale alterne approximations techniques et tentative orgueilleuse de réduire le score pour dire au revoir. Il tente le même coup franc qu’à Lens face aux Anglais. Il ne va pas plus loin que le mur. Les Anglais doivent être heureux. Il va désormais arrêter de se moquer d’eux.

Par Joachim Barbier, au Parc OL (Lyon)
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

ruudvannistelrooy Niveau : DHR
C.Ronaldo a marqué et le Portugal a gagné en 90min : soirée compliquée pour les critiques habituelles.

1ère mi-temps sans saveurs par contre...
C'est un grand jour pour tous les beaufs de France et de Navarre : les voici enfin représentés en finale d'un Euro. Allez, que l'Allemagne sorte la France et mette fin à cette mascarade dimanche. Du balais !
Le meilleur joueur du monde qui apparait toujours pour qualifier son équipe en finale. Meilleur buteur de l'Histoire de l'Euro ce soir. Cristian-ORO-naldo.
Et le deuxième meilleur du monde qui porte son pays jusqu'en demies pour la première fois de leur Histoire. Gareth le prince de Galles.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Toujours dommage de voir ces petites équipes lâcher mentalement après avoir dépassé leur objectifs :

- Irlande,
- Angleterre,
- Islande,
- Galles, puis
- Portugal ce dimanche

Bref ... bravo à toutes ces petites nations !
Effet papillon application concrète:

Un petit argentin prend 21 mois de prison.
Un grand joueur portugais porte son équipe.

CQFD.
Siquandmeme Niveau : Loisir
Une purge indigne d'une demi-finale de l'Euro!

En espérant que la France ou l'Allemagne gagne cette Euro, j'en peux plus du Portugal.
Message posté par MerenGone
Le meilleur joueur du monde qui apparait toujours pour qualifier son équipe en finale. Meilleur buteur de l'Histoire de l'Euro ce soir. Cristian-ORO-naldo.
Et le deuxième meilleur du monde qui porte son pays jusqu'en demies pour la première fois de leur Histoire. Gareth le prince de Galles.


Le pire dans tout cela, c'est que tu ne crois même pas toi-même en ce que tu dis.
Islande, Pays de Galles meme combat avec Bale qui a fait son Cristiano en 2eme MT. Cela dit un coach qui a les couilles de titulariser Bruno Alves à ce niveau de la competition merite d'aller en finale!

P.s: Quaresma est bien le sosie officiel de Swagg Man?
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par Lamine Turgut
Toujours dommage de voir ces petites équipes lâcher mentalement après avoir dépassé leur objectifs :

- Irlande,
- Angleterre,
- Islande,
- Galles, puis
- Portugal ce dimanche

Bref ... bravo à toutes ces petites nations !


Tu ajouteras la France à ta liste demain.
Top-player Niveau : CFA
Sinon Bruno Alves m'a agréablement surpris sur ce match. De nombreuses interventions rassurantes, calme, sobre.

Moi qui le prenait pour une sorte de Mexes portugais.
Le Portugal monte en puissance, la France encore plus, ça ferait une finale serrée si ...
Feijoada e Caipi Niveau : DHR
Message posté par MerenGone
Le meilleur joueur du monde qui apparait toujours pour qualifier son équipe en finale. Meilleur buteur de l'Histoire de l'Euro ce soir. Cristian-ORO-naldo.
Et le deuxième meilleur du monde qui porte son pays jusqu'en demies pour la première fois de leur Histoire. Gareth le prince de Galles.


Meilleur buteur EXEQUO avec Platini. Sauf que c est sur 4 euros et Platoche sur un seul. Donc t es gentil avec ta stat mais elle est bidon.
Avec Ramsey sur le terrain Bale aurait pu jouer devant, probablement un tout autre match
Note : 1
On a donc 2 risques sur 3 de se retrouver avec une équipe victorieuse qui a du mal à produire du football quand elle a le ballon.

C'est beau le foot aujourd'hui.
Top-player Niveau : CFA
Message posté par Lamine Turgut
Toujours dommage de voir ces petites équipes lâcher mentalement après avoir dépassé leur objectifs :

- Irlande,
- Angleterre,
- Islande,
- Galles, puis
- Portugal ce dimanche

Bref ... bravo à toutes ces petites nations !


L'Angleterre n'a pas atteint son objectif. Ils ont juste pêche par excès de confiance/suffisance et un peu de pression.
Donnie_Brasco Niveau : CFA2
Ouiais, ils sont capable de gagner en 90 min. aussi.
Kim Jong-Un : fan de CJP Niveau : CFA2
Première mi-temps insipide : quand je pense que c'etait une demi d'euro j'ai envie de gerber (merci platoche)
Seconde mi-temps : le Portugal pousse un peu plus et Ronaldo nous pond une tête facon shaquille o'neil avant de faire marquer nani sur un malentendu
Un pays de galles bien trop faible pour pouvoir egaliser si ce n'est reduire le score.
Au final le Portugal gagne toujours pareil mais cette fois en faisant preuve de plus de realisme et en dominant globalement son adversaire qui s'est decouvert en fin de match.
Rien à dire... le résultat est logique. Le Portugal continue son petit bonhomme de chemin sans trembler ni séduire face à des gallois trop limités en attaque.
Normal,le Porc tue Galles!
Message posté par MerenGone
Le meilleur joueur du monde qui apparait toujours pour qualifier son équipe en finale. Meilleur buteur de l'Histoire de l'Euro ce soir. Cristian-ORO-naldo.
Et le deuxième meilleur du monde qui porte son pays jusqu'en demies pour la première fois de leur Histoire. Gareth le prince de Galles.


C'est beau la drogue
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 157