1. // Copa Libertadores
  2. // Finale
  3. // Atl. Nacional-Independiente

Le Pony Futbol, la mine d'or colombienne

Le potrero, le Pony Futbol et le toque sont les trois préceptes du football en Colombie. Zoom sur une institution, à qui l'un des finalistes de ce soir en Copa Libertadores, l'Atlético Nacional de Medellín, et le football colombien en général doivent énormément.

Modififié
De Medellín à Cali, de Bogotá à Cucuta, c'est le rêve de tous les gosses colombiens qui ont une passion débordante pour le ballon rond. Ce rêve porte un nom : le Pony Futbol. Le principe est assez simple, un tournoi de football pour les enfants de moins de treize ans organisé et télévisé chaque année au mois de janvier dans la ville de Medellín. Son nom est dû à la célèbre marque de soda Pony Malta, qui le parraine depuis sa création. Francisco Maturana, celui qui a remporté la première et unique Copa Libertadores de l'Atlético Nacional Medellín en 1989 en tant qu'entraîneur, en explique les prémices : « À la base, c'était surtout un lieu de rencontre lors des vacances scolaires pour les gamins passionnés de football à Medellin. Tous les quartiers de la ville se réunissaient pour ce tournoi qui a vu le jour en 1985 » . Par modestie peut-être, celui que l'on surnomme « Pacho » , oublie de préciser qu'il a aussi remporté en tant qu'entraîneur la première édition du Pony Futbol avec le quartier de La Floresta. Il poursuit : « Cette compétition, et d'ailleurs elle continue de le faire aujourd'hui, jouait un rôle social majeur. Les familles, les amis et leurs proches viennent avec des drapeaux encourager leurs protégés, mais tout cela dans un esprit sain et de convivialité entre tous les différents quartiers de chaque villes respectives. Elle inculque aussi des valeurs et de la solidarité que les jeunes peuvent véhiculer dans ces quartiers qui, pour certains, sont très difficiles. »

Un producteur de talents bruts


Pour autant dans ces quartiers populaires, pas question de remplacer les potreros. Ces terrains en terre, où l'herbe n'a jamais le temps de pousser, sont de véritables emblèmes. Maturana confirme : « Le potrero est irremplaçable. Après ce dernier, on peut considérer le Pony Futbol comme l'étape suivante de la formation d'un jeune footballeur colombien. Il fait ses premiers pas dans la rue, et ensuite, le Pony Futbol est là pour l'encadrer et jouer son rôle éducatif. » Il ajoute : « Cela est indispensable, car vous ne pouvez pas imaginer la quantité de gamins que reçoit le Pony Futbol chaque année. Il suffit d'ailleurs de s'apercevoir combien de grands joueurs sont passés par là pour s'en rendre compte. »


James Rodríguez, David Ospina ou encore Radamel Falcao entre autres. Tous ont foulé les pelouses du Pony Futbol avant d'exploser au grand jour. « Aujourd'hui, pour un joueur colombien, il est pratiquement indispensable de passer par le Pony Futbol et de l'avoir écrit noir sur blanc sur son CV. C'est pour cela que très tôt, depuis 1989 pour être précis, ce ne sont plus seulement des gosses de Medellín, mais des gosses de tout le pays qui débarquent chaque année. Le Pony Futbol a dû mettre en place des éliminatoires sur tout le territoire et cela seulement quatre ans après sa création » , abonde Pacho.

Une renommée internationale


Un développement éclair, une niche de talents, de quoi attirer des recruteurs du monde entier. Pour exemple, Brayan Gómez et Anlly Tabares, tous deux évoluant à l'Atlético Nacional de Medellín, qui se sont vu offrir un voyage à Porto après avoir été élus meilleurs joueurs de l'édition 2013. Ainsi, d'autres « pibes » ont commencé à débarquer depuis l'étranger, comme le raconte Maturana. « En 1991, le Pony Futbol a reçu pour la première fois de son histoire une équipe internationale. Elle venait de l'école San Francisco de Quito, en Équateur. C'était une exception, il a ensuite fallu attendre quelques années supplémentaires pour voir l'internationalisation du tournoi. » 2010, et l'arrivée d'une nouvelle équipe équatorienne accompagnée d'une autre en provenance des États-Unis. L'année suivante verra même pour la première fois de l'histoire du Pony Futbol triompher une équipe non-colombienne au profit d'une sélection brésilienne, suivi d'une formation… équatorienne en 2012.

Un scénario auquel ne veut même pas penser Francisco Maturana cette nuit pour son Atlético Nacional en vue de la finale retour de la Copa Libertadores. « Honnêtement, je ne sais pas si je vais me rendre au stade. J'ai une invitation, comme tous les protagonistes du titre de 1989, mais je me demande si c'est une bonne chose que l'on se mette en avant devant ces jeunes qui sont justement pratiquement tous issus du Pony Futbol. Nous sommes conscients que nous avons marqué l'histoire, remporté la première et unique Copa Libertadores du club, mais je ne pense pas qu'il faille leur mettre la pression plus qu'ils ne l'ont déjà. Laissons-les écrire leur propre histoire, car je suis persuadé qu'ils vont le faire dans un stade qui va être plein, accompagnés d'une ambiance exceptionnelle. Je me trompe peut-être, certains pensent différemment, mais pour ma part, j'ai cette vision des choses. » Une belle vision des choses, Maestro.

Par Bastien Poupat à Buenos Aires Propos de Francisco Maturana recueillis par Bastien Poupat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Article sympa !
Le foot de rue. Le foot qu'est en train de mourir petit à petit au Brésil.
Raison principale, (jamais évoquée) du déclin du foot Brésilien, ou du moins de l'équipe nationale.

Sinon, L'atletico National de Medellin, c'était pas l'équipe qui appartenait à des proches d'escobar ?
En effet, le championnat colombien était contrôlé par le cartel de Medellín et Escobar était l'un des principaux investisseurs de l'Atletico Nacional. Les arbitres et juges de touche étaient tellement menacés que malheureusement l'un d'eux, Álvaro Ortega, s'est fait assassiner en Octobre 1989. L'enquête policière a conclu que cet assassinat est lié à un pari de 750 000$ lors de la rencontre entre Independiente Medellin et l'América de Cali un peu plus tôt dans la saison. Résultat, le championnat est annulé alors qu'il restait encore 4 semaines de compétition et aucun club colombien ne participera à un tournoi sud-américain la saison suivante (excepté l'Atletico champion libertadores en titre).

D'ailleurs la finale retour de la Libertadores 1989 contre les paraguayens de l'Olimpia, jouée à Bogota, est un match assez hallucinant, les colombiens rattrapent les 2 buts de retard, dont l'un est un csc, du toque dans toute sa splendeur, Higuita déchainé dans les cages (et surout en dehors de sa surface) et la séance de pénaltys de malade, près d'une vingtaine de tireurs avec des ratés de tous les côtés et une ambiance de tarés ...
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Message posté par crabunjourcrabtoujours
Article sympa !
Le foot de rue. Le foot qu'est en train de mourir petit à petit au Brésil.
Raison principale, (jamais évoquée) du déclin du foot Brésilien, ou du moins de l'équipe nationale.

Sinon, L'atletico National de Medellin, c'était pas l'équipe qui appartenait à des proches d'escobar ?


Oui l'Atletico Nacional et l'America Cali étaient contrôlés respectivement par les deux grands cartels colombiens, Medellin et Cali...
Y avait eu un bon papier sur le sujet dans la grinta d'ailleurs : http://www.lagrinta.fr/colombie-footbal … lele&7245/
Message posté par Alain Proviste
Oui l'Atletico Nacional et l'America Cali étaient contrôlés respectivement par les deux grands cartels colombiens, Medellin et Cali...
Y avait eu un bon papier sur le sujet dans la grinta d'ailleurs : http://www.lagrinta.fr/colombie-footbal … lele&7245/


Regardez l'excellent documentaire Los dos Escobar. En intégralité sur Youtube pour les hispanophones.
d equateur Niveau : DHR
Message posté par samotraki
Regardez l'excellent documentaire Los dos Escobar. En intégralité sur Youtube pour les hispanophones.


En effet, excellent reportage.

Quand les gonzes vont faire un match amical sur la propriété de Pablo Escobar la peur au ventre en mode "on ne peut pas refuser", c'est qq chose ...

J'imagine les petits ponts qu'il faisait exprès de se prendre par Pablo en disant "t'es vraiment un crac !"

Quant à Andres, son fatalisme prémonitoire après son csc décisif en CDM fait froid dans le dos, même si son assissanat semble en effet avoir une autre cause.
Le Pony Malta est surement une des boissons les plus dégueulasses d'AmSud
d equateur Niveau : DHR
Message posté par Luccin
Le Pony Malta est surement une des boissons les plus dégueulasses d'AmSud


En effet, c'est infect. Bon pour le corps des sportifs, mais dégueu. Ça existe en France, ou des équivalents ?
Tous les sodas... ;-)
tikitakaetboum Niveau : Loisir
Message posté par ZizouGabor
En effet, le championnat colombien était contrôlé par le cartel de Medellín et Escobar était l'un des principaux investisseurs de l'Atletico Nacional. Les arbitres et juges de touche étaient tellement menacés que malheureusement l'un d'eux, Álvaro Ortega, s'est fait assassiner en Octobre 1989. L'enquête policière a conclu que cet assassinat est lié à un pari de 750 000$ lors de la rencontre entre Independiente Medellin et l'América de Cali un peu plus tôt dans la saison. Résultat, le championnat est annulé alors qu'il restait encore 4 semaines de compétition et aucun club colombien ne participera à un tournoi sud-américain la saison suivante (excepté l'Atletico champion libertadores en titre).

D'ailleurs la finale retour de la Libertadores 1989 contre les paraguayens de l'Olimpia, jouée à Bogota, est un match assez hallucinant, les colombiens rattrapent les 2 buts de retard, dont l'un est un csc, du toque dans toute sa splendeur, Higuita déchainé dans les cages (et surout en dehors de sa surface) et la séance de pénaltys de malade, près d'une vingtaine de tireurs avec des ratés de tous les côtés et une ambiance de tarés ...


Tu écris bien, dommage que tu fais trop d'erreurs.

Tout d'abord, Pablo Escobar était supporter de l'Independiente Medellin, connu aussi comme DIM, archirival d'Atletico Nacional. Il est donc absurde de prétendre prouver une relation entre Atletico Nacional et les cartels par l'assassinat d'un arbitre qui a sifflé erronément l'annulation d'un but du DIM, dans un match qui n'avait rien à voir avec Atletico Nacional.

Deuxièmement, c'est faux que l'enquête policière a conclu que l'assasinat été lié à un pari. Les témoignages existants indiquent que, tout simplement, Escobar a senti que son équipe s'avait fait voler le match par l'arbitre (le fameux but annulé), probablement payé par le cartel de Cali, et il a décidé de faire exécuter l'arbitre comme vengeance et menace pour des arbitres qui voudraient se vendre.

Tu fais des amalgames, un type d'amalgames répandues par des supporters des equipes adversaires de Nacional qui cherchent par tous les moyens de delegitimer la supériorité d'Atletico Nacional, l'equipe la plus couronnée du foot colombien.
tikitakaetboum Niveau : Loisir
Message posté par samotraki
Regardez l'excellent documentaire Los dos Escobar. En intégralité sur Youtube pour les hispanophones.


Ce n'est pas du tout un excellent documentaire. Par exemple, quand ils racontent l'assasinat du juge Ortega, le documentaire passe des images d'Atletico Nacional, et volontairement ne font pas clarté sur le fait que Medellin est different de Atletico Nacional de Medellin. En effet, l'arbitre a été tué à cause d'un but annulé à Medellin, le Deportivo Independiente Medellin, DIM, adversaire de Atletico Nacional, et l'équipe de laquelle Pablo Escobar était supporter.

Il y a plein d'exemples comme celui ci, surement parce que les réalisateurs ont voulu renforcer le lien entre Escobar le jouer de Nacional avec Escobar le chef du cartel liant à Nacional, malgré le fait qu'il est amplement prouvé que le dernier était supporteur du DIM et pas de Nacional.
d equateur Niveau : DHR
Message posté par tikitakaetboum
Ce n'est pas du tout un excellent documentaire. Par exemple, quand ils racontent l'assasinat du juge Ortega, le documentaire passe des images d'Atletico Nacional, et volontairement ne font pas clarté sur le fait que Medellin est different de Atletico Nacional de Medellin. En effet, l'arbitre a été tué à cause d'un but annulé à Medellin, le Deportivo Independiente Medellin, DIM, adversaire de Atletico Nacional, et l'équipe de laquelle Pablo Escobar était supporter.

Il y a plein d'exemples comme celui ci, surement parce que les réalisateurs ont voulu renforcer le lien entre Escobar le jouer de Nacional avec Escobar le chef du cartel liant à Nacional, malgré le fait qu'il est amplement prouvé que le dernier était supporteur du DIM et pas de Nacional.


Précisions pointues et intéressantes. Merci.... pourquoi n'as tu pas de pseudo ? (Ou alors mon smartphone déconne).
d equateur Niveau : DHR
Message posté par d equateur
Précisions pointues et intéressantes. Merci.... pourquoi n'as tu pas de pseudo ? (Ou alors mon smartphone déconne).


Ah benh si en fait tikitakaetboum. Au temps pour moi.
adebayorsheyi Niveau : DHR
Quel entraineur ce Maturana! Peut-être le meilleur technicien colombien de l'histoire. Il a aussi remporté la seule Copa America de la Colombie en 2001 époque Yepes déja.
il y a 2 heures Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 1
Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor 2 Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 56 Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 7 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15