Le point sur le mercato des clubs de Ligue 1, partie 2

L’Euro, le début de l’été, les vacances et même le Tour de France : il y a plein de raisons qui expliquent qu’il n’a pas été facile de suivre l’actualité du marché des transferts de notre bonne vieille Ligue 1. Un petit cours de rattrapage s’impose, club par club, en déroulant par ordre alphabétique. Deuxième partie, de Montpellier à Toulouse.

Modififié
2k 11

Montpellier : pas de révolution en vue


Avec les départs de Bryan Dabo vers Saint-Étienne, de Jonas Martin vers le Betis et de Jamel Saihi non conservé, le milieu de terrain montpelliérain apparaît pour l’instant un brin dépeuplé. Mais c’est pour l’instant en défense qu’un renfort est arrivé : le réputé ingérable Anthony Vanden Borre, latéral droit qui arrive d’Anderlecht. Au milieu, le MHSC pisterait Jérémy Clément. En attaque, la recrue pourrait être interne avec le retour de prêt de Steve Mounié, qui évoluait à Nîmes la saison dernière et dont le contrat a été prolongé. L’éternel Hilton aussi a prolongé jusqu’en 2017. Il ira alors sur ses 40 ans.

Nancy : continuer sur sa lancée


Une première place incontestable obtenue la saison dernière en L2, un jeu séduisant : il n’y a pas de raison de trop bousculer l’effectif a priori du côté de Nancy, même s’il y a la jurisprudence Troyes… Du coup, on garde quasiment les mêmes et on recommence avec tout de même quelques renforts à signaler : Mandanne, de retour en L1 après une pige dans le Golfe, Koura, une des révélations de Nîmes, le gardien biélorusse Chernik et le milieu ivoirien N’Guessan. Dans le sens des départs, RAS ou presque, puisque Monaco a prêté Aït-Bennasser à l’ASNL juste après l’avoir acquis. Prime à la stabilité, donc. À voir si la stratégie va s’avérer payante.

Nantes : un mercato exotique


Le principal changement pour l’instant à Nantes est sur le banc, avec Girard qui remplace Der Zakarian. Sur le marché des transferts, place à l’exotisme, comme le club en a l’habitude depuis quelques saisons déjà, avec les arrivées de deux défenseurs brésiliens évoluant au Portugal (Diego Carlos d’Estoril, Lucas Lima d’Arouca), du Danois Nicolas Thomsen (Aalborg) et du Suédois Alexander Kačaniklić (Fulham). Chez les partants, Birama Touré a rejoint le Standard, Johan Audel, Ermir Lanjani, Youssouf Sabaly, Rémi Gomis et Adryan n’ont pas été conservés. L’incertitude règne concernant le futur d’Alejandro Bedoya et surtout de Sigthorsson, a priori très sollicité après son Euro, malgré sa première saison très moyenne en France.

Nice : gérer l’après-Ben Arfa et Mendy


L’OGCN aussi va débuter la nouvelle saison avec un nouvel entraîneur, Lucien Favre qui, lui, ne connaît pas la Ligue 1, mais jouit d’une excellente cote. Ce sera intéressant de voir s’il va s’inscrire dans la continuité du jeu séduisant produit par le Nice de l’ère Claude Puel, malgré deux pertes majeures : celles de Ben Arfa bien sûr, mais aussi de Nampalys Mendy. Hult (Pana), Genevois (Caen) et Alexandre Mendy (Guingamp) ont aussi plié les gaules. Les petits nouveaux sont peu nombreux pour l’instant : le latéral brésilien Dalbert (Guimarães) et le portier argentin Walter Benítez (Quilmes). Pour les recrues offensives, on prend son temps. En attendant du concret, les rumeurs se multiplient avec une dernière un peu folle impliquant Mario Gómez

Lyon : un travail de retouches


Une saison dernière réussie, un retour en C1, un jeu séduisant, un collectif impressionnant, un nouveau stade : l’optimisme est de rigueur au moment d’aborder la nouvelle saison du côté de Lyon, qui devrait conserver la même ossature globale d’équipe. La plus grosse perte, c’est évidemment Samuel Umtiti, qui file à Barcelone et sera remplacé par le jeune et prometteur Argentin Emanuel Mammana, qui arrive de River Plate, ou par Nkoulou, l’ex de l’OM. Ils sont trois pour deux places, avec Yanga-Mbiwa. À gauche, Bedimo sera remplacé par le Polonais Maciej Rybus, transfuge de Grozny. En défense toujours, Koné est aussi parti et Morel pourrait suivre. Au milieu, Malbranque et Mvuemba n’ont pas été conservé. Dans le secteur offensif, Valbuena a des pistes en Turquie. Pour le reste, ça devrait peu changer.

Marseille : le grand flou


La feuille de match du premier match de préparation perdu 1-2 face à Lausanne a de quoi attaquer encore un peu plus le moral déjà bien entamé des supporters olympiens. Oui, il y a urgence à constituer un groupe pro du côté de l’OM, après les nombreux départs des dernières semaines : Batshuayi, B.Mendy, Nkoulou, Mandanda, Barrada, Romao, les prêtés Thauvin, Fletcher, Isla, Manquillo… Dans l’autre sens, ça ne se bouscule pas pour venir dans un club instable à tous les étages. Cabella reste, Hubočan (Dynamo Moscou), Sakai (Hanovre), Bedimo (Lyon) et Khaoui (Tours) sont arrivés, mais ça reste encore largement insuffisant. En attaque, Bafé Gomis est espéré.

PSG : une nouvelle ère


Forcément, le mercato du PSG se remarque un peu plus que ceux des autres clubs de L1. Un récapitulatif est toujours utile néanmoins. En défense, le latéral droit Thomas Meunier (Bruges) compense le départ de Gregory van der Wiel. Le milieu est renforcé par les arrivées de Grzegorz Krychowiak (Séville) et de Giovani Lo Celso (Rosario). En attaque, Zlatan n’est plus là et c’est Ben Arfa la nouvelle attraction, dans un tout autre registre. Plus anecdotique, Douchez est parti faire une dernière pige à Lens, Sirigu est toujours sur le départ et Areola est revenu de son prêt à Villarreal. Ce n’est pas une révolution d’effectif, clairement, mais le PSG entame bien une nouvelle ère avec son nouvel entraîneur Unai Emery.


Rennes : dégraissage obligatoire


Le Stade rennais a su dès la fin de saison dernière qu’il allait perdre Ousmane Dembélé, parti à Dortmund. C’est un sale coup, mais au moins l’annonce précoce a-t-elle permis de tout de suite préparer 2016/2017 sans lui. L’indemnité de transfert a aussi certainement permis au club breton de ne pas devoir brader d’autres éléments importants de l’effectif pour équilibrer sa trésorerie. Ntep est donc toujours là et ce n’était de toute façon pas le bon moment pour lui de partir puisqu’il est en convalescence. Yoann Gourcuff a prolongé de deux ans, tandis que son père est arrivé sur le banc. Il se trouve à la tête d’un effectif pléthorique, gonflé par pas mal de jeunes du centre qui ont signé leur premier contrat pro, les nombreux retours de prêt (dont Toivonen, qui pourrait retenter de s’imposer en L1) et les quelques recrues (Chantôme, le latéral gauche de Boavista Figueiredo, l’Algérien Bensebaini, le Montpelliérain Ribelin et le gardien monégasque Nardi). Avec 38 joueurs sous contrat, il va falloir dégraisser, avec quelques inévitables pertes majeures : Costil notamment, mais aussi peut-être Grosicki.

Saint-Étienne : opération rajeunissement


Jonathan Brison, François Clerc et Benoît Assou-Ekotto laissés libres, Renaud Cohade cédé à Metz, Jérémy Clément et Mustapha Bayal Sall plus forcément désirés, les Stéphanois ont fait le ménage en ce début d’été. Peut-être fallait-il rajeunir l’effectif et en même temps alléger la masse salariale. Dans la colonne des arrivées, seule celle du Montpelliérain Bryan Dabo est à signaler. Et les rumeurs concernant les futures recrues sont pauvres, hormis celle concernant le latéral gauche rennais Cheick M’Bengue…

Toulouse : retour au calme


Après la folie de la fin de saison dernière, les Toulousains ont retrouvé le climat de quiétude habituel, avec un mercato discret jusqu’à présent. Christopher Jullien est arrivé de Fribourg, Jessy Pi de Monaco. Du côté des départs, Regattin et Spano n’ont pas été prolongés, Didot est reparti en Bretagne du côté de Guingamp, et Furman a rejoint la Pologne en prêt. Reste surtout à régler le cas Ben Yedder, toujours pas parti, et trouver son successeur. La dernière rumeur parle d’un intérêt de Dupraz pour Corentin Jean.



Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Tchernobifle Niveau : DHR
Vanden Borre/Nicollin, je sent qu'on va s'amuser cette saison haha
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
J'aime bien le recrutement lyonnais
Elcocolonel Niveau : DHR
Pi et Jean, c'est des bonnes idées de Dupraz. On dirait qu'il les pique à une partie fifa.
gunther mickey Niveau : CFA
Vanden Borre c'est l'un des plus gros gâchis de sa génération. Le mec, à l'époque et selon ses entraîneurs, avait plus de talent que Kompany. Le problème c'est que le cerveau n'a pas suivi. S'il avait eu la même intelligence et maturité que le Vince, il aurait très certainement fait une très belle carrière. Il y a quelques années il était sans club et il a fallu qu'Anderlecht (son club formateur) vienne lui proposer une seconde chance. Ce qui lui permit même d'aller avec la Belgique au Mondial. Mais la belle histoire s'arrête avec ses propos injurieux envers ses équipiers et son coach (même si je peux le comprendre vu les "starlettes" et son coach qui étaient de vrais incapable). Avec Nicollin ça va être ultra folklo je le sens.
Nicky Santoro Niveau : District
Nicollin en a vu d'autres des allumés , Cantonna, Valderrama, Milla. En général ça a plutot bien marché pour Montpellier. Hate de voir ce que ca va donner à la Mosson, bien que l'effectif pour cette saison semble bien faible avec des départs trop importants au vu des arivées.
Wait and see...
Même si le PSG semble encore au-dessus cette année, Monaco et Lyon sont en train de réaliser un bonne inter-saison. Une réelle concurrence en L1 cette saison ?
Message posté par Nicky Santoro
Nicollin en a vu d'autres des allumés , Cantonna, Valderrama, Milla. En général ça a plutot bien marché pour Montpellier. Hate de voir ce que ca va donner à la Mosson, bien que l'effectif pour cette saison semble bien faible avec des départs trop importants au vu des arivées.
Wait and see...


Martin et Dabo c'était loin d'être Cabella ou Belhanda. Après le risque c'est qu'on les remplace avec Lasne et Sanson, qui ne sont pas moins forts (surtout Sanson qui les surclasse) mais qui sortent d'une saison blanche à cause des blessures.

Le seul gros manque de l'effectif c'était l'ARD (Deplagne est honnete mais trop juste, et il avait pas de doublure), on le comble avec le pari Vanden Borre... on verra bien. Si ça marche, avec l'excellent Roussillon coté gauche, notre charnière solide Hilton-Congré, Jourdren, Boudebouz, les très prometteurs Ninga, Skhiri en 6 et Steve Mounie, l'immortel Camara qui a finit la saison en feu, il y a de quoi faire une belle équipe.
Si Anthony Vanden Borre reste organique, il sera un fameux bonus pour Montpellier...
Anthony est la meilleure signature L1 à son poste en terme de talent.

Il a beau avoir eu une carrière compliquée vis à vis de mauvais choix, le moral a eu beau ne pas être au beau fixe ces dernières années, le talent est lui toujours là.

Tout ce qu'il lui manque c'est de retrouver l'envie, le plaisir de jouer.

Une fois qu'il a retrouvé çà, c'est bien simple: personne au monde n'est capable de jouer dans sa galaxie.

VDB est le meilleur à son poste, le numéro un mondial.
Le numéro un quand il est au top.
Message posté par Zanka
Le numéro un quand il est au top.


Et il peut aussi bien jouer en latéral droit qu'en milieu droit... en fait il pourrait jouer presque partout (j'exagère un chouia) avec une bonne mentalité.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 11