Le point sur le mercato des clubs de Ligue 1, partie 1

L’Euro, le début de l’été, les vacances et même le Tour de France : il y a plein de raisons qui expliquent qu’il n’a pas été facile de suivre l’actualité du marché des transferts de notre bonne vieille Ligue 1. Un petit cours de rattrapage s’impose, club par club, en déroulant par ordre alphabétique. Première partie, du SCO Angers à Monaco.

Modififié
2k 12

Angers : merci le maintien précoce


Le SCO a pu anticiper et préparer la nouvelle saison avec sérénité et de l’avance, étant donné que le maintien a été assuré très tôt. Pour se stabiliser en L1, voire viser une première partie de tableau, c’est aux étages en dessous que les Angevins se sont servis : Toko Ekambi (Sochaux), Diedhiou (Clermont), Wissa et Tait (Châteauroux), Santamaria (Tours) et Martinez (Gazélec) sont arrivés pour renforcer respectivement l’attaque, le milieu et la défense. Stéphane Moulin a aussi fait dans l’original en recrutant le géant stoppeur croate Pavlović (Werder) et carrément dans l’exotique en tentant le pari de l’attaquant nigérian Nwakaeme, star du championnat… de Malaisie. À l’inverse sont seulement partis des joueurs qui jouaient peu. Des cadres ont prolongé (Thomas, Sunu, Ketkeophomphone) et Ndoye est toujours là, a priori loin d’être sur le départ. Bref, les feux sont au vert et le recrutement possiblement bouclé, à moins d’une opportunité (Jussiê ?).

Bastia : un brin chaotique, comme d’habitude


Avec des finances toujours aussi délicates et un marquage à la culotte de la DNCG, difficile de préparer la nouvelle saison sereinement. C’est un classique estival du côté de Bastia, alors on ne s’en inquiète pas trop, même si deux des meilleurs joueurs de l’effectif sont déjà partis (Ayité à Fulham, Palmieri à Lille) et qu’un troisième, Kamano, devrait faire de même, sans compter Brandão. Maboulou aussi a fait ses valises, avec moins de conséquences. Dans le sens des arrivées, une seule est à signaler pour l’instant et ce sera une vraie curiosité : l’ailier néerlandais Jerson Cabral, qui arrive en provenance de Twente et qui va découvrir pour la première fois un championnat autre que l’Eredivisie. Un autre ailier plus connu en L1 pourrait débarquer : Lenny Nangis, indésirable à Lille.

Bordeaux : Toulalan/Gourvennec, duo gagnant ?


À Bordeaux, le mercato a débuté avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur, l’ancien Guingampais Jocelyn Gourvennec, au CV déjà très intéressant (deux montées, trois maintiens, une Coupe de France, une belle campagne européenne avec l’EAG). Son relais dans le vestiaire pourrait être la recrue Jérémy Toulalan, en mal d’Atlantique et qui a signé deux ans fin juin. C’est un joli coup a priori pour les Girondins, qui manquent de joueurs d’expérience performants pour encadrer la jeune génération. Les ajustements d’effectif ont débuté (départs de Chantôme, Diabaté, Jussiê et Yambéré), ils devraient se poursuivre avec d’abord d’autres départs (Poko, Sané), puis des arrivées. Jimmy Briand ne devrait pas venir, ni Valère Germain. Pour Jérémy Pied, ça reste encore en attente.

Caen : priorité à l’expérience


Pour s’installer enfin en L1 sans plus craindre l’ascenseur, les Caennais ont souhaité justement orienter leur marché cette intersaison sur des joueurs qui connaissent bien ce championnat, avec trois recrues qui ont de la bouteille : l’ex-Lyonnais Steed Malbranque, l’ex-Niçois Romain Genevois et l’ex-Troyen Mouhamadou Dabo. Un quatrième du même profil a failli suivre, mais Jérémy Clément a recalé les Caennais. Parmi les titulaires de la saison dernière, un seul manque pour l’instant à l’appel : le très bon latéral droit Dennis Appiah, qui a signé à Anderlecht. Le défi à venir va consister à garder Andy Delort, qui aurait des envies d’ailleurs…

Dijon : Balmont et Martin, deux Dogues en Bourgogne


Le vice-champion de Ligue 2 va faire son retour en élite après une première tentative très honnête mais insuffisante lors de la saison 2011/2012. Dijon aimerait cette fois y rester plus longtemps et compte sur l’effectif qui a brillé la saison dernière et qui n’a pas perdu beaucoup d’éléments jusqu’à présent. Du côté des transfuges, deux écoles. Il y a les paris venant de l’étage en dessous (Chafik le Lavallois, Abdelhamid le Valenciennois, Benjamin Leroy en provenance d’ETG), voire de très en dessous (un joueur de Colomiers, un autre de Rodez), mais aussi deux joueurs d’expérience, tous deux arrivant du LOSC : Florent Balmont pour un dernier défi et Marvin Martin à la relance. Dans la même veine, c’est Alou Diarra qui avait été approché en juin, mais la piste semble finalement avoir été abandonnée.

Guingamp : changement de cycle


Gourvennec parti à Bordeaux, Mathis de retour à Auxerre, Lössl à Mayence : dans les Côtes d’Armor, il va falloir composer respectivement sans l’entraîneur, le capitaine et le gardien titulaire des saisons précédentes. Pour les remplacer, l’EAG a nommé Kombouaré, a fait revenir Didot au pays et a récupéré un nouveau portier scandinave, le Suédois Kalle Johnsson. Cette intersaison en forme de nouveau cycle semble pour l’instant plutôt maîtrisée, avec d’autres renforts (Deaux, Alexandre Mendy, Ikoko, Salin) pour compenser les quelques autres pertes (Jacobsen, Samassa, Cardy…). Un prochain départ, d’ores et déjà quasi acquis, devrait néanmoins faire mal aux Bretons : celui de son homme fort du milieu de terrain, Younousse Sankharé. Son remplaçant pourrait se trouver déjà dans l’effectif, en la personne du jeune Ludovic Blas, qui brille actuellement avec la sélection U19.

Lille : des recrues en salle d’attente


Younousse Sankharé, justement, fait partie du groupe de trois joueurs qui doivent théoriquement venir renforcer l’effectif lillois d’ici le début de saison. Les deux autres joueurs ciblés étant De Préville (Reims) et Sliti (Red Star). Problème : le LOSC a des soucis de trésorerie et peine à finaliser ces transferts. En attendant, les recrues se nomment Palmieri et la nouvelle star Eder, transféré définitivement dans le Nord avant son but victorieux en finale de l’Euro. Son nouveau statut attire la convoitise, et Lille va devoir s’accrocher s’il veut le garder avec, notamment, un intérêt de Galatasaray pour le récupérer. Dans le sens des départs, la révélation Sidibé a rejoint Monaco et une page se tourne avec le transfert de Balmont vers Dijon. Elana, Martin et Guirassy ont aussi quitté Camphin-en-Pévèle, avec moins de conséquences.

Lorient : la vie sans Guerreiro


Il n’y aura pas de champion d’Europe dans l’équipe morbihannaise la saison prochaine. Raphaël Guerreiro est parti à Dortmund et c’est évidemment une grosse perte pour Sylvain Ripoll, qui garde néanmoins un groupe peu bousculé, avec les seuls autres départs majeurs en fin de contrat de Jouffre et de Gassama. Dans l’effectif, un Portugais en a chassé un autre, avec l’arrivée du jeune milieu Cafu (aucun lien) en provenance de Guimarães. Sinon, Lorient fait du Lorient en misant sur des jeunes de Ligue 2, en l’occurrence deux ex-Niortais : le latéral droit Faïz Selemanie et le gardien Paul Delecroix. La prochaine recrue pourrait s’appeler Sylvain Marveaux, qui continuerait son tour de Bretagne des clubs, après Rennes et Guingamp.

Metz : avec des bornes au compteur


Si Metz sait sortir de très bons petits jeunes qui brillent en L2, leur seule présence dans l’équipe paraissait insuffisante pour réussir à maintenir le club plus d’une saison et lui éviter de faire encore l’ascenseur. C’est le constat qu’ont dû faire les dirigeants et le staff en choisissant de recruter des éléments d’expérience pour les encadrer : Signorino (Reims) de retour pour solidifier la défense, Jouffre (Lorient) et Cohade (Saint-Étienne) pour stabiliser le milieu et Erding (Hanovre) pour apporter son vécu des joutes de la L1. Les Lorrains se sont montrés actifs sur le marché des transferts en faisant confiance par ailleurs à des éléments de la Ligue 2 : Nguette (Valenciennes), Mollet (Créteil) et Falette (Brest). Avec les joueurs déjà en place et peu de pertes (Sassi, Palomino, Nuno Reis, Métanire…), c’est assez séduisant sur le papier. Manque peut-être un meneur pour faire le jeu au milieu de terrain…

Monaco : le chantier de la défense bien mené


Après un nouveau podium en L1 obtenu au printemps, Monaco semble mieux réussir son mercato qu’il y a un an. En tout cas, il apparaît plus clair, avec la priorité mise au renforcement d’une défense vieillissante. Djibril Sidibé et Benjamin Mendy sont arrivés pour occuper les postes de latéraux, tandis que le très bon international polonais Kamil Glik quitte le Torino pour s’imposer dans la charnière centrale de l’ASM. Le quatrième poste en défense pourrait revenir à Jemerson, arrivé cet hiver. Sinon, le vétéran De Sanctis va doubler le portier Subašić, Falcao revient se relancer sur le Rocher et Guilavogui pourrait compenser la perte de Toulalan. Dans le sens des départs, quatre sont à signaler, en transferts ou retours de prêt : Toulalan, donc, mais aussi Lacina Traoré, Wallace et Coentrão. Il va encore falloir dégraisser : au dernier décompte, Monaco compte 37 joueurs sous contrat pro.



Par Régis Delanoë
Modifié

Dans cet article

Laslandes Of The Dead Niveau : Loisir
Note : -6
La seule gueule de Toulalan ! Hates qu'on voit plus se mec ! Barres toi avec tes disques de Michel sardou
GhjuvanFilippu Niveau : CFA2
Brandao a résilié, Maboulou parti, déjà c'est 2 bonnes nouvelles. Le cas Palmieri est assez suréaliste, surtout qu'il part libre. Il nous reste encore un DC et quelques joueurs offensifs, mais Kamano à moins d'une grosse offre (avec nos mongs à la tête du club, 2 millions c'est gros) ne devrait pas partir.
Note : 1
"Laslandes Of The Dead a été mis sur la touche, tous les commentaires sont masqués. Cliquez pour l'afficher"
J'ai cliqué, j'ai regretté.
Sinnon je me réjouie pas de l'analyse sur le mercato de l'OM...
clement6628 Niveau : CFA2
Monaco pour l'instant ça semble cohérent et solide. Certainement, le plus gros recrutement à l'heure actuelle en L1. On parle de la défense mais il y a aussi les "recrues" Falcao et Germain qui n'étaient pas là.

Pour l'heure, assez déçu des outsiders. Ceux qui ont changé d'entraîneurs comme Bordeaux (Rennes, Nice) et aussi Lille (Saint-Etienne). On sent qu'il y a de l'envie grâce aux efforts sur les entraîneurs et sur certaines recules comme Toulalan, mais on sent que les moyens manquent après, c'est dommage.

Bastia, ça sent pas bon.
Et Metz, à moins de recruter des pointures, tant de mouvement chez un promu, ce n'est jamais très bon signe...
Note : 2
entre Lorient et Metz, il manque pas un club...
Pascal Pierre 2nd Niveau : District
Note : 2
Message posté par Jukera
entre Lorient et Metz, il manque pas un club...


Est-ce encore un "Club" ?
Régis Delanoë Niveau : DHR
Ah ah ouais je sais pas pourquoi y a eu un petit bug mais le paragraphe sur l'OM se retrouve dans la partie 2 :)
Mes excuses.
Régis Delanoë Niveau : DHR
Et donc c'est officiel depuis aujourd'hui pour Marveaux à Lorient.
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Rod Fanni en approche a Metz aussi
CHILI PALMER Niveau : Loisir
Note : -1
Message posté par Laslandes Of The Dead
La seule gueule de Toulalan ! Hates qu'on voit plus se mec ! Barres toi avec tes disques de Michel sardou


il a une gueule de facteur
Laslandes Of The Dead Niveau : Loisir
Note : -1
Message posté par CHILI PALMER
il a une gueule de facteur


de facteur de droite alors.
Je l'imagine bien en mocassin / chaussures bateau avec bermuda et pull sur les épaules.
Monaco a apparemment appris de ses erreurs qui ont provoqué son élimination en barrage de LDC l'année dernière. Le recrutement est vraiment intéressant sur toutes les lignes. Jardim peut travailler une équipe où tout n'est pas à reconstruire.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 12