1. // Coupe du monde 2018
  2. // Qualifs
  3. // Bélarus-France

Le point G des Bleus

Leurs partisans rêveraient qu'ils deviennent les « GG » , avec un Griezmann et un Gameiro pour animer l'attaque de l'équipe de France. Simeone l'a en partie réalisé en les réunissant à l'Atlético, et Deschamps se prête au jeu en convoquant Gameiro chez les Bleus. Mais le couple est-il fait pour s'entendre ?

Modififié
2k 18
Cette fois-ci, Didier Deschamps ne pouvait plus faire autrement. Karim Benzema toujours recalé à l'entrée, Alexandre Lacazette en forme olympique – six buts en trois journées de Ligue 1 – mais blessé, c'était enfin au tour de Kevin Gameiro d'être appelé. Une première sous l'ère Deschamps, puisque le petit nouveau de l'Atlético n'avait plus connu l'équipe de France depuis ce match amical sans intérêt, France-USA, en novembre 2011. Soit un peu plus d'un an après sa première sélection, en septembre 2010. Huit matchs, un petit but, et puis s'en va. Avant l'Euro, une petite campagne avait bien démarré et militait pour son retour en Bleu, mais le suspense était quasi inexistant. Avec un Giroud indéboulonnable, la surprise aurait pu venir de l'attaquant de pointe remplaçant. Mais même en cas de non-sélection de Gignac, Deschamps aurait très probablement réservé la place à Lacazette. Lucide, Gameiro avait passé une grande partie des mois qui ont précédé l'Euro à répondre aux questions sur sa place parmi les 23, en dégonflant le ballon et en expliquant qu'il ne se faisait que très peu d'illusions. Début mai, après son doublé en demi-finale de Ligue Europa, il répondait encore sur le ton de l'humour à ceux qui osaient mettre le sujet sur le tapis : « Si vous pouviez appeler Deschamps, ce serait mieux. » Quelques mois plus tard, le genou de Lacazette qui lâche face à Dijon sera plus efficace qu'un coup de fil au sélectionneur, et Gameiro est bon pour retrouver un maillot bleu, aux côtés de celui avec qui il partage désormais le vestiaire de Vicente-Calderón, Antoine Griezmann. Assez pour commencer à faire naître ce fantasme chez certains : les voir associés dans un système à deux attaquants, aussi bien à Madrid qu'en bleu.

Gameiro, déjà biélorusse il y a six ans


Le 31 juillet dernier, en officialisant l'arrivée de Kevin Gameiro, l'Atlético de Madrid s'offrait un petit plaisir : réunir une paire française en attaque qui pesait 61 buts la saison dernière. Des Français qui jouent dans un grand championnat, et qui sont tout simplement les deux tricolores ayant le plus planté. Deux petits d'à peine 1m75, un gaucher de la génération 91, vainqueur de l'Euro des moins de dix-neuf ans en 2010, et un droitier né en 87, mais qui n'a pas participé aux folles épopées de cette génération mythique du football français. Et avec un Gameiro renard, capable de marquer avec n'importe quel type de ballon récupéré dans la surface, et un Griezmann à l'aise sur l'aile ou en faux 9 et susceptible d'organiser des actions, les deux compères semblent faits pour développer des automatismes. Une entente parfaite à l'Atlético ne pourrait que faire cogiter Deschamps, même si ce dernier a toujours privilégié les attaquants puissants, les armoires de type Gignac ou Giroud, aux profils moins physiques à la Gameiro. L'épisode pilote du duo n'a rien donné, puisque pour leur première titularisation ensemble à la pointe de l'attaque, le week-end dernier face à Leganés, les « GG » ont rendu copie blanche, avec un 0-0 et un manque de réussite évident. Gameiro avait pourtant sabré le champagne en marquant sur penalty dès son premier match, pour l'ouverture de la Liga, avec un Griezmann suspendu ce soir-là. Face à l'Italie, Deschamps n'a pas souhaité réunir la doublette, faisant entrer successivement Dembélé, Payet ou Gignac, mais laissant Gameiro sur le banc. Afin de se rassurer pour ce soir, l'ancien Sévillan pourra se réfugier dans la superstition. Il y a six ans, quasiment jour pour jour, le 3 septembre 2010, la France affrontait déjà la Biélorussie. Ce soir-là, Kevin Gameiro connaissait sa première sélection en Bleu.

Par Alexandre Doskov
Modifié

Dans cet article

87, "cette génération mythique du football français".
Effectivement, cette génération a de plus en plus tout d'un mythe.

Sinon Les deux en pointe c'est alléchant, j'ai l'impression qu'ils parlent le même football et ils ont deux ans pour peaufiner en club leurs automatismes.

Petit bémol cela dit, car ce serait plus pertinent de les aligner contre un adversaire qui aime avoir le ballon et jouer haut, configuration qui risque de ne pas être celle offerte par les adversaires des bleus pendant ces éliminatoires.

Le fait qu'ils ne soient pas très grands tous les deux (même s'ils sont bons de la tête) risque aussi de compliquer la tache sur les centres, toujours en phase de domination bien sur.
4-4-2 losange avec Gameiro/Lacazette associés à Griezmann, Payet en 10, Pogba à gauche, Sissoko à droite (?) et Kante en pointe basse ça peut avoir de la gueule.
JeanPierre-Pasdepain Niveau : CFA2
Message posté par Lacaze
4-4-2 losange avec Gameiro/Lacazette associés à Griezmann, Payet en 10, Pogba à gauche, Sissoko à droite (?) et Kante en pointe basse ça peut avoir de la gueule.


Ca aurait de la gueule c'est sûr, cependant ça n'apporte pas beaucoup de variation par rapport au 442/4231 déjà en place avec un double pivot Kante-Pogba et Sissoko, ça aurait le mérite de replacer Payet dans l'axe, mais il le fait déjà naturellement..
Je ne suis pas totalement convaincu par leur complémentarité. Je pense que Griezmann serait mieux avec un attaquant type "pivôt" (comme Giroud à l'Euro) qui pèse sur la défense en restant toujours dans la zone des défenseurs centraux pendant que Griezmann a la liberté de se déplacer où il veut: en retrait pour profiter des remises de Giroud (cf le 2ème but contre l'Irlande) ou en profondeur (cf le but contre l'Islande).

Gameiro prend la profondeur, ça enlève un degré de liberté à Griezmann, et ça fait 2 joueurs avec les mêmes qualités physiques.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Message posté par HolteEnder
Je ne suis pas totalement convaincu par leur complémentarité. Je pense que Griezmann serait mieux avec un attaquant type "pivôt" (comme Giroud à l'Euro) qui pèse sur la défense en restant toujours dans la zone des défenseurs centraux pendant que Griezmann a la liberté de se déplacer où il veut: en retrait pour profiter des remises de Giroud (cf le 2ème but contre l'Irlande) ou en profondeur (cf le but contre l'Islande).

Gameiro prend la profondeur, ça enlève un degré de liberté à Griezmann, et ça fait 2 joueurs avec les mêmes qualités physiques.


Vu comme Griez est à l'aise dans la construction, un mec qui fait les appels avec lui ça peut le faire. De toute façon Griez peut jouer avec n'importe qui, c'est juste gâcher de pas le mettre en doublette pour moi.
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA2
Note : 1
Les débats sur le choix des joueurs est toujours très superficiel. Franchement Gameiro, Gignac, Giroud, Lacazette, pour l'instant ce n'est pas très important. Le schéma non plus (4-4-2 losange, 4-2-3-1 ou 4-3-3).

On a un vrai problème en France à parler de jeu. Comment doit jouer cette équipe ? Je comprenais totalement la nomination de Deschamps la gagne ou la chatte en vue de l'Euro 2016 (ça a failli marcher), mais je ne comprends pas son maintien. Il devrait passer la main. Il y a une très belle génération en France et le manque d'idées de Deschamps est peut-être en train de la gâcher. Le problème, c'est que les coachs français qui peuvent amener de vrais idées de jeu sont rares voire inexistants et en France on n'a pas l'humilité pour se tourner vers un coach étranger.

Je pense que l'Atletico est un modèle assez intéressant dont devrait plus s'inspirer Deschamps, un bloc très resserré, des attaques plutôt rapides, un jeu très vertical et une véritable organisation défensive. À l'euro il manquait du talent chez les latéraux pour mettre en place ce projet de jeu, mais avec Kurzawa et Sidibé c'est possible.

Ce qui m'a dérangé avec cette équipe à l'euro c'est l'hésitation. On ne jouait ni haut ni bas, on avait l'impression qu'on voulait la possession mais sans la volonté de récupérer vite la balle, on attaquait prudemment, les défenseurs restaient très bas pour ne pas se découvrir. Je ne dis pas que Koscielny et Varane ou Umtiti ont le niveau de Boateng/Hummels ou Ramos/Pique ou Thiago Silva. Mais il faut absolument leur apprendre à jouer haut. Ils jouent dans des clubs où ils y arrivent ou vont y arriver pour Umtiti. Il faut reproduire ça en EdF. Quand on voit l'impact de l'absence de Boateng puis de la sortie de Hummels en 1/2 contre la France dans le jeu allemand, on comprend à quel point le jeu de possession commence par les défenseurs centraux. Quand Hummels est sorti Kroos est redescendu au niveau des défenseurs pour commencer le travail de circulation du ballon. Ce que normalement font Hummels et Boateng (ou Ramos et Piqué).

Mais tant qu'on ne choisira pas entre la tendance bloc regroupé assez bas et jeu très vertical dans l'esprit Atletico ou alors jeu haut, possession, pressing dans l'esprit Guardiola/Allemagne.

Evidemment, je sais que ce n'est pas aussi simple que ce que j'écris, mais le flou dans lequel me plonge l'EdF de Deschamps m'embête.
JeanPierre-Pasdepain Niveau : CFA2
Note : -2
Message posté par GalateaTêtenjoy
Les débats sur le choix des joueurs est toujours très superficiel. Franchement Gameiro, Gignac, Giroud, Lacazette, pour l'instant ce n'est pas très important. Le schéma non plus (4-4-2 losange, 4-2-3-1 ou 4-3-3).

On a un vrai problème en France à parler de jeu. Comment doit jouer cette équipe ? Je comprenais totalement la nomination de Deschamps la gagne ou la chatte en vue de l'Euro 2016 (ça a failli marcher), mais je ne comprends pas son maintien. Il devrait passer la main. Il y a une très belle génération en France et le manque d'idées de Deschamps est peut-être en train de la gâcher. Le problème, c'est que les coachs français qui peuvent amener de vrais idées de jeu sont rares voire inexistants et en France on n'a pas l'humilité pour se tourner vers un coach étranger.

Je pense que l'Atletico est un modèle assez intéressant dont devrait plus s'inspirer Deschamps, un bloc très resserré, des attaques plutôt rapides, un jeu très vertical et une véritable organisation défensive. À l'euro il manquait du talent chez les latéraux pour mettre en place ce projet de jeu, mais avec Kurzawa et Sidibé c'est possible.

Ce qui m'a dérangé avec cette équipe à l'euro c'est l'hésitation. On ne jouait ni haut ni bas, on avait l'impression qu'on voulait la possession mais sans la volonté de récupérer vite la balle, on attaquait prudemment, les défenseurs restaient très bas pour ne pas se découvrir. Je ne dis pas que Koscielny et Varane ou Umtiti ont le niveau de Boateng/Hummels ou Ramos/Pique ou Thiago Silva. Mais il faut absolument leur apprendre à jouer haut. Ils jouent dans des clubs où ils y arrivent ou vont y arriver pour Umtiti. Il faut reproduire ça en EdF. Quand on voit l'impact de l'absence de Boateng puis de la sortie de Hummels en 1/2 contre la France dans le jeu allemand, on comprend à quel point le jeu de possession commence par les défenseurs centraux. Quand Hummels est sorti Kroos est redescendu au niveau des défenseurs pour commencer le travail de circulation du ballon. Ce que normalement font Hummels et Boateng (ou Ramos et Piqué).

Mais tant qu'on ne choisira pas entre la tendance bloc regroupé assez bas et jeu très vertical dans l'esprit Atletico ou alors jeu haut, possession, pressing dans l'esprit Guardiola/Allemagne.

Evidemment, je sais que ce n'est pas aussi simple que ce que j'écris, mais le flou dans lequel me plonge l'EdF de Deschamps m'embête.


Donc tu parles de débat superfiicel mais tu te contentes de dire que Deschamps n'a pas de plan de jeu et que l'EDF n'a pas d'identité. Logique..
Idée sympa mais vous vous emballez la. Giroud et Griezmann sortent un gros Euro avec une doublette qui fonctionne, le tout sans animation derrière eux ou presque. Les deux ont le totem pour un an mini.

Ce sont les remplacants qui posent question entre Gignac, Lacazette qui n'a pas encore fait son trou et Gameiro qui commence à exister auprès de Deschamps. Plus Martial qui est dans les petits papiers.
JeanPierre-Pasdepain Niveau : CFA2
Message posté par Mad max
Idée sympa mais vous vous emballez la. Giroud et Griezmann sortent un gros Euro avec une doublette qui fonctionne, le tout sans animation derrière eux ou presque. Les deux ont le totem pour un an mini.

Ce sont les remplacants qui posent question entre Gignac, Lacazette qui n'a pas encore fait son trou et Gameiro qui commence à exister auprès de Deschamps. Plus Martial qui est dans les petits papiers.


C'est justement Griezmann qui est garant de l'animation offensive en EDF tel un meneur de jeu avancé...Payet dans une moindre mesure.
C'est surtout Pogba qui pose question car il est justement incapable d'avoir l'influence qu'on lui voudrait.
Note : -1
Je ne sais pas ce que donnerait Gameiro en pointe avec Griezmann mais j'aimerais que Deschamps tente le coup, même si ça marche bien avec Giroud, juste pour avoir plusieurs plans.
Perso le profil de Gameiro me plaît bien, ce n'est peut-être pas le plus talentueux des attaquants français en activité (quoique), mais il a un avantage par rapport à tous ses adversaires, c'est qu'il est le seul attaquant français à s'être déjà montré décisif dans une finale de coupe d'Europe (et à plusieurs reprises) et c'est le genre de chose qui manque en équipe de france (si elle est amenée à rejouer une finale en 2018), des joueurs d'expérience qui allient un mental fort avec des qualités de jeu.

C'est à dire qu'en juillet nos joueurs d'expérience ou tauliers étaient Évra, Matuidi et Lloris, des joueurs à vocation défensive et, pour les deux premiers cités, assez limité techniquement. Quand à nos joueurs offensifs (Giroud, Griezmann, Payet) ils se sont laissés écrasés par l'événement, malgré leurs performances jusque là. J'associe ça à une forme de peur de gagner et un manque de mental. Gameiro a montré en club qu'il était capable d'être performant le grand soir, faudrait voir en sélection.

Parce que pour parler en plus des autres prétendants, Lacazette et Martial manquent cruellement d'un C.V. au haut niveau (Martial faisait partie de l'épopée de Monaco mais ne faisait pas partie de ceux qui ont le plus brillés, et je crois qu'en premier league il n'a pas marqué une seule fois contre un club du big four (corrigez-moi si je me trompe) / Lacazette a une seule participation en Champions League et elle est loin d'avoir été mémorable pour lui, attendons de voir cette année mais pour l'instant la pression des grands matchs se heurtent pour l'instant au niveau de La Gantoise, et enfin Benzema (si l'on considère qu'il est toujours sélectionnable) c'est Docteur J'enquille au Real et Mister Hide en EDF. C'est quand même fou qu'avec son talent il n'ai jamais été capable de se défaire de la concurrence de Giroud quand on compare intrinsèquement les deux joueurs... En bleu il s'est éteint dès les phases finales en coupe du monde et s'il a un palmarès de deux champions league remportées il a été décevant lors des deux finales.

Je veux pas passer pour le French basheur et développer ma théorie sur la faiblesse mentale des sportifs français (tennis, basket-ball,... encore aux J.O. lorsque les français se sont retrouvés en finale ils repartaient majoritairement avec la médaille d'argent, big up Teddy Riner, Estelle Mossely...) mais je crois que ce détail auquel on ne pense pas forcément a beaucoup d'importance, par exemple aujourd'hui notre joueur le plus talentueux en sélection et Griezmann mais il a raté ses opportunités lors des deux finales (pénalty contre le Réal et tête râtée contre le Portugal alors qu'il avait mis la même contre l'Albanie...)

Donc j'aimerai bien qu'on essaye Gameiro.
Message posté par Homer
Je ne sais pas ce que donnerait Gameiro en pointe avec Griezmann mais j'aimerais que Deschamps tente le coup, même si ça marche bien avec Giroud, juste pour avoir plusieurs plans.
Perso le profil de Gameiro me plaît bien, ce n'est peut-être pas le plus talentueux des attaquants français en activité (quoique), mais il a un avantage par rapport à tous ses adversaires, c'est qu'il est le seul attaquant français à s'être déjà montré décisif dans une finale de coupe d'Europe (et à plusieurs reprises) et c'est le genre de chose qui manque en équipe de france (si elle est amenée à rejouer une finale en 2018), des joueurs d'expérience qui allient un mental fort avec des qualités de jeu.

C'est à dire qu'en juillet nos joueurs d'expérience ou tauliers étaient Évra, Matuidi et Lloris, des joueurs à vocation défensive et, pour les deux premiers cités, assez limité techniquement. Quand à nos joueurs offensifs (Giroud, Griezmann, Payet) ils se sont laissés écrasés par l'événement, malgré leurs performances jusque là. J'associe ça à une forme de peur de gagner et un manque de mental. Gameiro a montré en club qu'il était capable d'être performant le grand soir, faudrait voir en sélection.

Parce que pour parler en plus des autres prétendants, Lacazette et Martial manquent cruellement d'un C.V. au haut niveau (Martial faisait partie de l'épopée de Monaco mais ne faisait pas partie de ceux qui ont le plus brillés, et je crois qu'en premier league il n'a pas marqué une seule fois contre un club du big four (corrigez-moi si je me trompe) / Lacazette a une seule participation en Champions League et elle est loin d'avoir été mémorable pour lui, attendons de voir cette année mais pour l'instant la pression des grands matchs se heurtent pour l'instant au niveau de La Gantoise, et enfin Benzema (si l'on considère qu'il est toujours sélectionnable) c'est Docteur J'enquille au Real et Mister Hide en EDF. C'est quand même fou qu'avec son talent il n'ai jamais été capable de se défaire de la concurrence de Giroud quand on compare intrinsèquement les deux joueurs... En bleu il s'est éteint dès les phases finales en coupe du monde et s'il a un palmarès de deux champions league remportées il a été décevant lors des deux finales.

Je veux pas passer pour le French basheur et développer ma théorie sur la faiblesse mentale des sportifs français (tennis, basket-ball,... encore aux J.O. lorsque les français se sont retrouvés en finale ils repartaient majoritairement avec la médaille d'argent, big up Teddy Riner, Estelle Mossely...) mais je crois que ce détail auquel on ne pense pas forcément a beaucoup d'importance, par exemple aujourd'hui notre joueur le plus talentueux en sélection et Griezmann mais il a raté ses opportunités lors des deux finales (pénalty contre le Réal et tête râtée contre le Portugal alors qu'il avait mis la même contre l'Albanie...)

Donc j'aimerai bien qu'on essaye Gameiro.


PS: j'ai beau me relire mais j'ai laissé passer de grosses erreurs...
et/est*... se heurte*...
Ce serait bien qu'on puisse modifier ses commentaires ou les supprimer pour les retaper...
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Message posté par JeanPierre-Pasdepain
C'est justement Griezmann qui est garant de l'animation offensive en EDF tel un meneur de jeu avancé...Payet dans une moindre mesure.
C'est surtout Pogba qui pose question car il est justement incapable d'avoir l'influence qu'on lui voudrait.


Si c'est pour dire ça autant laisser parler Galatea.

C'est pourtant pas compliqué à voir : il joue BAS Pogba. L'animation offensive, il la laisse. Lui, c'est les phases de transition qu'on lui demande d'assurer. Et la récup avec Kanté. Il est aussi important à la récup que Kanté mais tout le monde s'en tape.

Et avec ça, il assure non seulement les phases de transition en se projetant vers l'avant, en cassant les premières lignes adverses, en assurant à peu près l'essentiel du jeu long de l'équipe, en l'air ou à ras de terre, mais en plus ce faisant il crée le premier décalage que n'ont plus à faire Payet et Griezmann.

Bordel mais laissez le faire et contentez vous de mater ses stats si vous voyez rien : encore 2 passes dé le match dernier et toujours les mêmes conneries d'après-match sur lui.

PS: c'est pas contre toi hein mais vrmt j'en ai marre de lire tout le monde le critiquer
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Message posté par GalateaTêtenjoy
Les débats sur le choix des joueurs est toujours très superficiel. Franchement Gameiro, Gignac, Giroud, Lacazette, pour l'instant ce n'est pas très important. Le schéma non plus (4-4-2 losange, 4-2-3-1 ou 4-3-3).

On a un vrai problème en France à parler de jeu. Comment doit jouer cette équipe ? Je comprenais totalement la nomination de Deschamps la gagne ou la chatte en vue de l'Euro 2016 (ça a failli marcher), mais je ne comprends pas son maintien. Il devrait passer la main. Il y a une très belle génération en France et le manque d'idées de Deschamps est peut-être en train de la gâcher. Le problème, c'est que les coachs français qui peuvent amener de vrais idées de jeu sont rares voire inexistants et en France on n'a pas l'humilité pour se tourner vers un coach étranger.

Je pense que l'Atletico est un modèle assez intéressant dont devrait plus s'inspirer Deschamps, un bloc très resserré, des attaques plutôt rapides, un jeu très vertical et une véritable organisation défensive. À l'euro il manquait du talent chez les latéraux pour mettre en place ce projet de jeu, mais avec Kurzawa et Sidibé c'est possible.

Ce qui m'a dérangé avec cette équipe à l'euro c'est l'hésitation. On ne jouait ni haut ni bas, on avait l'impression qu'on voulait la possession mais sans la volonté de récupérer vite la balle, on attaquait prudemment, les défenseurs restaient très bas pour ne pas se découvrir. Je ne dis pas que Koscielny et Varane ou Umtiti ont le niveau de Boateng/Hummels ou Ramos/Pique ou Thiago Silva. Mais il faut absolument leur apprendre à jouer haut. Ils jouent dans des clubs où ils y arrivent ou vont y arriver pour Umtiti. Il faut reproduire ça en EdF. Quand on voit l'impact de l'absence de Boateng puis de la sortie de Hummels en 1/2 contre la France dans le jeu allemand, on comprend à quel point le jeu de possession commence par les défenseurs centraux. Quand Hummels est sorti Kroos est redescendu au niveau des défenseurs pour commencer le travail de circulation du ballon. Ce que normalement font Hummels et Boateng (ou Ramos et Piqué).

Mais tant qu'on ne choisira pas entre la tendance bloc regroupé assez bas et jeu très vertical dans l'esprit Atletico ou alors jeu haut, possession, pressing dans l'esprit Guardiola/Allemagne.

Evidemment, je sais que ce n'est pas aussi simple que ce que j'écris, mais le flou dans lequel me plonge l'EdF de Deschamps m'embête.


Tu es dur avec Deschamps. Vu ses choix au milieux par exemple, ou l'importance qu'il accorde à Varane et Giroud, le mec a clairement son idée qui repose sur un bloc compact, ultra physique, avec explosion en contre-attaque dès récupération de la balle, soit par jeu long (Varane/Pogba vers Giroud) soit en quelques touches de balle (Kanté/Pogba vers Payet/Griezmann). On évite les attaques placées, on multiplie les combinaisons courtes dans les petits espaces... Ca parait assez limpide, quelque chose comme du sous-Klopp avec une ambition offensive bcp plus limitée.

Et ce projet de jeu, bah quand t'as la moitié de tes titulaires qui se retrouvent soudainement indisponible à un mois de l'euro, il a beau ne pas être trop complexe, il est tout de suite plus difficile à mettre en place et la Dech s'en est quand même bien sorti, en fluctuant un peu avec ses idées comme à son habitude.

Après, vu la génération qui arrive, comme le disait un comm plus haut on peut se demander si c'est pas le moment de tenter un truc plus ambitieux, ok.
@Homer sur Martial : Non juste un club du top 8 https://www.youtube.com/watch?v=heZNQ5MpN-o
Pragmatique Niveau : CFA2
Comme je ne sais pas ou caser ça, je vais le faire ici.Mes prévisions pour l'issue des qualifications.

Groupe A (celui du futur vainqueur de la Coupe du Monde 2018, qui ne sera pas la France) : 1) FRANCE ; 2) Pays-Bas

Groupe B : 1) Portugal ; 2) Hongrie

Groupe C : 1) ALLEMAGNE ; 2) République Tchèque

Groupe D : 1) PAYS DE GALLES ; 2) Autriche

Groupe E : 1) POLOGNE ; 2) Arménie

Groupe F : 1) ANGLETERRE ; 2) Slovaquie

Groupe G : 1)ESPAGNE ; 2) Italie

Groupe H : 1) BELGIQUE ; 2) Grèce

Groupe I : 1) UKRAINE ; 2) Croatie

Deuxièmes de groupe qualifiés : Pays-Bas ; Arménie ; Italie ; Croatie.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 18