En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe F
  3. //

Le point faible de l'Argentine

Modififié
Comme lors de chaque Mondial, l'Argentine est attendue. Au Brésil, l'Albiceleste tentera de la mettre à l'envers à son meilleur ennemi. Pour mener à bien son projet, Alejandro Sabella pourra, comme souvent, compter sur une attaque de feu composée d'Higuaín, Messi, Lavezzi, Di María et Agüero. Seul bémol, la défense de l'Argentine n'est pas vraiment à la hauteur de sa ligne offensive.

Et ce n'est pas Osvaldo Ardiles qui dira le contraire. Le champion du monde 1978 et ancien joueur de Tottenham a communiqué via le site officiel du club londonien ses doutes concernant la capacité des défenseurs argentins à se mettre au diapason : « Au niveau de l'attaque, l'Argentine est en ce moment la meilleure équipe du monde avec Di María, Agüero, Higuaín et Messi. Mais l'équipe semble déséquilibrée et la défense pourrait être le talon d'Achille de la sélection. Nous allons devoir attendre pour voir ce que ça donne. »

Néanmoins, le joueur passé du côté du PSG reste optimiste concernant les chances de victoire argentine : « L'Argentine a les moyens d'atteindre au moins les demi-finales. Je pense que le gagnant sera une équipe qui a déjà remporté la Coupe du monde auparavant. Pour moi, ce sera l'Argentine, l'Espagne ou le Brésil. »

Réponse le 13 juillet.


VvdW
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Maradona cartonne Casillas