Le podium pour Arsenal et l'effet Di Canio

Dans la douleur, Arsenal ramène une victoire capitale de son court déplacement à Fulham, Newcastle ne relève pas la tête contre West Bromwich, Queens Park et Reading au fond du trou et Sunderland poursuit sur sa lancée… L'essentiel des sept matchs de l'après-midi.

Modififié
2 10
En attendant Chelsea et Tottenham qui jouent demain — et qui ont en plus un autre match de retard —, Arsenal a fait le job face à Fulham. Sans plus. Bien aidés par la rapide expulsion de Sidwell et le but juste avant la mi-temps de Mertesacker sur coup-franc, les garçons d'Arsène Wenger n'ont jamais semblé dominer leur sujet et peuvent remercier un excellent Szczęsny, auteur de quelques belles parades face notamment à Berbatov.

Les Queens Park et Reading s'enfoncent encore plus

Après l'humiliation de la semaine dernière à Saint-James Park face au rival Sunderland, les Magpies avaient à cœur de laver l'affront en ramenant une victoire de West Bromwich. Raté. Tout avait pourtant bien commencé pour les Toons, qui avaient ouvert le score grâce au crâne du Frenchie Gouffran. Après le repos, Papiss Cissé était à deux doigts de doubler la mise mais son petit lob a frôlé la barre. Dommage, puisque Jones a égalisé dans la foulée. Une saison bien pourrie jusqu'à la fin…

Rien ne va plus pour la team de Redknapp qui enchaîne son cinquième match sans victoire. Les Hoops n'ont pas su saisir leur (presque) ultime chance de se sauver en étant défaits par le Stoke de Crouch, concurrent direct pour le maintien. Loïc Rémy et ses petits potes sont derniers ex-æquo avec Reading, qui a sombré en deux minutes sur la pelouse de Norwich.

Sessegnon, le chouchou de Di Canio

Six jours après leur retentissante victoire lors du Derby du Tyne and Wear face à Newcastle, les Black Cats poursuivent sur leur lancée en venant à bout d'une équipe d'Everton pourtant aussi en pleine bourre. C'est encore l'ancien Parisien Sessègnon qui a débloqué la situation d'une jolie frappe à l'entrée de la surface. Arrivé il y a deux semaines avec pour objectif de maintenir le club dans l'élite, le très controversé Paolo Di Canio est bien parti pour relever son défi haut la main. Visiblement ravi à la fin de la rencontre, l'ancien de la Lazio est allé claquer une bise à chacun de ses joueurs. Joli geste.

En parlant des relégables, Wigan est aussi bien parti pour aller faire un tour en Championship l'année prochaine. Leur nouvelle défaite 2-0 face à une équipe de West Ham vraiment surprenante les laisse à trois points d'Aston Villa, 17e. Heureusement, les Latics ont la finale de la FA Cup pour espérer sauver leur saison.

Pendant que certains se battent pour accrocher l'Europe et d'autres pour ne pas descendre, Swansea et Southampton s'affrontent dans un duel qui compte pour du beurre vu que les deux clubs — bien calés dans le ventre mou — n'ont plus rien à jouer. Un match sans enjeu qui s'est logiquement soldé par un score nul et vierge qui n'embête personne.

Fulham / Arsenal : 0-1
But : Mertesacker (43e) pour Arsenal

West Bromwich / Newcastle United : 1-1
Buts : Jones (64e) pour West Bromwich, Gouffran (9e) pour Newcastle

Sunderland / Everton : 1-0
But : Sessègnon (45e) pour Sunderland

Swansea City / Southampton : 0-0

West Ham Utd / Wigan Athletic : 2-0
Buts : Jarvis (21e) et Nolan (80e) pour West Ham

Norwich City / Reading : 2-1
Buts : Bennett (50e, 51e) pour Norwich, McCleary (72e) pour Reading.

Queens Park Rangers / Stoke City : 0-2
Buts : Crouch (42e) et Walters (77e) pour Stoke


Par Pablo Garcia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

QPR, quel club en carton franchement...
Mais pour QPR la messe est dite depuis très longtemps, ne faites pas les étonnés, en automne ils étaient déjà condamnés à la descente.
c'est quand meme de la folie de passer de Tottenham a QPR,
Di Canio est en train de faire taire tous les sceptiques à son encontre. Il n'a peut-être que l'expérience de la D4 mais il est en train de redresser à lui seul un Sunderland qui semblait bien faible et qui pourtant vient de batte un club en pleine bourre comme dit l'article !
Le_Touriste Niveau : DHR
"Paolo Di Canio est bien parti pour relever son défi haut la main" bien joué tout dans la finesse si c'est volontaire !
Comme quoi l'argent ne fait pas tout. QPR a recruté de manière débile. En effet contrairement à City ou au PSG, QPR a recruté que des joueurs, bien que talentueux, mais disposants d'une mentalité de merde ! En gros, des mercenaires !
Di Cainio en est à deux matchs en tant que coach à Sunderland, ok deux victoires, ok il vibre comme le dernier des ultras quand son équipe marque, mais de là à dire que c'est un bon coach j'attend de voir !
Qu'est ce que le jeu d'Arsenal est devenu chiant à mater....
Le coeur de Di Canio tiendra jamais une saison entière!
Le match d'Arsenal était catastrophique. La seule chose positive, c'est d'arriver à gagner des matchs où on est aussi mauvais...

Sur le match d'hier, il y a pas grand monde à épargner, à part la défense. Giroud est tout bonnement nul, son expulsion va faire du bien et amener un peu plus de mouvement car l'équipe en manque cruellement. Cazorla est devenu trop timide, il a une bonne frappe mais ne saisit pas les occasions qui se présentent. Ramsey est loin d'avoir le niveau pour jouer au club, Walcott a fait du tout droit. Rosicky a fait l'intermittent...

Va falloir cravacher pour accrocher la LdC et tout donner sur le recrutement Arsène, ça devient critique là!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 10