En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Milan AC/ FC Barcelone
  3. // Revue de presse

« Le pire Barça de ces cinq dernières années »

C’est la bombe des huitièmes de finale de la Ligue des champions. L’intouchable FC Barcelone s’est incliné, à San Siro, face à un AC Milan retrouvé (2-0). Une défaite qui fait beaucoup réagir en Espagne et, particulièrement, du côté de Madrid et Barcelone. Petite revue de presse.

Modififié
Pour une fois, ils sont presque d’accord. Historiquement divisée entre les journaux madrilènes et catalans, la presse espagnole s’accorde, aujourd’hui, sur une seule et même idée : le Barça s’est clairement fait bouger par un AC Milan supérieur. Reste que la manière d’aborder cette défaite, elle, est bien différente dans chacune des deux régions.
Le journal madrilène Marca titre, ainsi, sur le «  pire Barça de ces cinq dernières années  » . Un « coup dur » que l’équipe de Jordi Roura a clairement mérité : « Barcelone a perdu à Milan sans se créer une seule occasion. Certes, il y avait main sur le but de Boateng, mais les Catalans ont oublié le plus important : tirer au but. Pour gagner un match, il faut tenter, tirer. »

Le journal AS, pour sa part, fait dans le fatalisme avec un titre évocateur en Une : « La peur ou la mort » . Si elle dézingue les Blaugrana, la presse madrilène loue, aussi, la qualité de l’équipe milanaise : « L’équipe ultra disciplinée d’Allegri a clairement donné une leçon au Barça. L’AC Milan n’a peut-être pas autant de talent, mais il a du cœur. Les Rossoneri ont défendu leurs maillots avec orgueil et ont profité de leurs occasions pour croire en l’impossible » , explique Marca. Une idée partagée par Alfredo Relaño, directeur de AS, dans sa colonne quotidienne : « C’était diffèrent du match contre Chelsea, l’année dernière. Le Barça avait tiré deux fois sur les poteaux et les Anglais s’étaient réellement fait bouger. Hier, le Barça est tombé dans le piège des Milanais. On avait la sensation que ce n’était pas la même équipe. C’étaient les joueurs habituels, mais pas la même équipe » , insiste-t-il.

« C’est comme si Messi n’avait pas joué  »

Difficile, pour autant, d’enterrer le Barça. Pour le journaliste de Marca Delfin Melero, les Catalans peuvent encore croire en l’exploit, même si « le match d’hier soir a rendu la qualification très compliquée » et que les quarts de finale sont « plus éloignés que jamais » . Bien sûr, les cas individuels ne sont pas épargnés. Carles Puyol, malgré son bandage dégueulasse, est considéré comme « le meilleur joueur des Barcelonais  » . Un statut qui lui vaut la Une de Marca. Fantomatique sur la pelouse de San Siro, Lionel Messi reçoit, pour sa part, pas mal de critiques : « C’est comme s’il n’avait pas joué. Il a été invisible, il n’a rien fait de bon, même pas sur coups de pied arrêtés. » As, de son côté, retranscrit les propos de Gerard Piqué, soulignant que le club catalan s’est peut-être vu trop beau : « Peut-être que nous ne sommes pas aussi bons que ce que tout le monde pense. C’est un très mauvais résultat mais nous devons nous relever.  »

« Mains en l’air ! »

À Barcelone, même refrain. La défaite a été reçue comme une véritable claque pour une Catalogne peut-être trop habituée aux sunlights ces dernières années. Bien que regrettant le « mauvais match » et la « nuit noire » du Barça à Milan, El Mundo Deportivo évoque déjà le match retour. « Il faudra réaliser un exploit au Camp Nou, explique le journaliste Francesc Aguilar. Le Barça a été logiquement dominé par un Milan supérieur.  » Comme on pouvait si attendre, la main de Cristián Zapata sur le but de Kevin Prince Boateng fait également pas mal réagir. Un but « qui a freiné les ambitions du Barça et donné des ailes au Milan » .

S’il parle du «  pire Barça  » , le journal Sport définit, aussi, l’Écossais Craig Thomson comme le « pire arbitre » soulignant l’erreur d’arbitrage sur le but de KPB donc, mais aussi deux possibles pénaltys non sifflés sur Pedro. Une idée partagée par Mundo Deportivo qui titre ironiquement sur un sobre mais efficace « Les mains en l’air ! » Pour justifier la défaite des Blaugrana, Sport parle aussi d’ « un autocar parfaitement planté dans la défense milanaise  » et des choix « ultra conservateurs de Massimiliano Allegri » . Mundo Deportivo et Sport ne font pas, pour autant, dans le fatalisme. MD, notamment, entretient l’espoir en reprenant les paroles de Jordi Roura : « S’il existe une équipe capable de remonter, c’est bien le Barça. » Un exploit qui passera par le « retour de la magie blaugrana » .

Par Grégory Blasco
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 9 heures 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 il y a 10 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
il y a 5 heures Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 16
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8 Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12
À lire ensuite
Un Milan barbarisé ?