Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Montpellier-PSG (0-0)

Le piège refermé

Comme souvent, le Paris Saint-Germain a bloqué face au MHSC. Une habitude qui étonne, mais qui peut s’expliquer par la discipline et l’envie démontrées par les joueurs de la Mosson.

Modififié
D’abord, il y eut ce titre de champion envolé en 2012 dans la position du dauphin archi favori entraîné par Carlo Ancelotti. Puis il y eut un match nul la saison suivante (1-1). Il y eut ensuite l’élimination en Coupe de France en 2014 (1-2), qui représente le dernier faux pas du Paris Saint-Germain dans une coupe nationale. Peu après, il y eut un 0-0, suivi d’un autre match sans but en 2016. Enfin, il y eut une raclée humiliante subie à la Mosson l’an dernier (3-0). Et maintenant, voilà encore Montpellier qui s’offre le partage des points en stoppant la série de six victoires en six journées du PSG, en même temps que celle de 18 matchs de Ligue 1 avec au moins un but marqué.

Le PSG semble bien avoir un problème avec les protégés de la famille Nicollin. Certains noteront que Neymar n’était pas présent, et que le résultat décevant du leader du championnat français est directement lié à cette absence. D’autres critiqueront ce milieu Thiago Motta-Marco Verratti-Adrien Rabiot incapable d’accélérer le jeu, ou l’invisibilité inquiétante de Julian Draxler. Personne n’aura tort. Mais il convient tout de même de rester sur le premier coupable de ce 0-0. À savoir Montpellier.

Les aliments et le ventre qui va avec


Car ce n’est pas un hasard si le MHSC fait si souvent galérer l’ogre hexagonal. En réalité, les potes de Vitorino Hilton s’emparent à chaque fois des mêmes armes pour défier leurs adversaires préférés : une défense dense et compacte (ce samedi, Michel Der Zakarian a aligné cinq éléments devant Benjamin Lecomte), un bloc-équipe positionné assez bas, une rigoureuse organisation basée sur de la sueur illimitée, une possession de balle volontairement laissée à l’ennemi, mais aussi des efforts fournis pour des contre-attaques qui ont pour objectif – au-delà du tremblement de filet – de distiller le doute dans les têtes parisiennes, logiquement plus seulement concernées par l’attaque. « On a fait un grand match. On est contents. On a bien défendu. On a retrouvé des valeurs qui nous faisaient défaut depuis le début de saison, a ainsi reconnu Daniel Congré sur Canal+. Il y a des situations où on aurait pu mieux faire avec plus de justesse technique et de forme physique. » Ajoutez à ça une pelouse catastrophique qui n’aide pas franchement les techniciens que sont Kylian Mbappé ou Marco Verratti, et le kit pour partir à la guerre est complet.

Qui fait mieux en France ?


Alors bien sûr, le club de la capitale savait qu’il ne gagnerait pas tous ses matchs. Et Montpellier a joué sa vie sur ces 90 minutes. N’empêche que le manque de réussite des hommes d’Unai Emery contre les champions de France 2012 pose question. Peu de teams peuvent en effet se targuer de connaître, chaque saison et depuis presque dix années, autre chose que la défaite contre le PSG. « Ce n’est pas facile de jouer contre une équipe avec la maîtrise du ballon, même si le terrain était plus compliqué pour faire tourner. On a réussi à garder notre cage invincible. (...) Pas beaucoup d’équipes prendront des points contre eux » , a d’ailleurs confirmé Hilton après la partie, toujours au micro de Canal+. À moins qu’elles ne viennent disputer leur duel avec le PSG à la Mosson ?

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall
Hier à 09:25 Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 27 Hier à 08:54 Infantino contre les matchs de Liga aux USA 28