En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 36e journée
  3. // Manchester/Chelsea (0-1)

Le piège de Chelsea marche toujours

Dans un match que Manchester United avait à peine envie de disputer, Chelsea a joué à l'équipe nulle avant de marquer en toute fin de match (0-1).

Modififié
Manchester United - Chelsea : 0-1
But : Mata (87e) pour Chelsea.

On ne pouvait pas rêver plus symbolique. Chelsea est allé s'imposer à Manchester United sur un but de Mata en fin de match. Tout au long de la partie, il y avait de quoi se demander pourtant comment cette équipe de Chelsea pouvait prétendre au podium, tant elle semblait limitée, fatiguée après son match de jeudi en Ligue Europa. Visés : un Moses pas assez bon, un Lampard qui ne quitte plus sa petite foulée ou un Demba Ba qui se ne sera jamais Drogba. Mais au final, les Blues s'imposent, et filent vers la troisième place tout en étant qualifiés pour la finale de l'Europa League.

Très petit spectacle

Au moment de faire son équipe, Ferguson a plutôt la tête ailleurs et il ne s'en cache pas, même s'il avait assuré à Wenger qu'il allait tout faire pour battre Chelsea. La plus belle preuve en est ce 4-5-1 bien tristounet, avec Giggs et Valencia sur les ailes pour le seul Van Persie devant. Chelsea essaie de faire de son mieux, mais sans Eden Hazard, ça ne respire pas forcément le talent. Comme on peut s'en douter, le match ne démarre pas sur les chapeaux de roues. Il n'y a en fait qu'Oscar pour essayer de faire la différence sur des frappes croisées. Le reste du match renvoie, lui, soit aux limites de la Premier League, soit aux théories des matchs de fin de saison arrangés, c'est selon. Il faut dire qu'à chaque fois qu'une occasion a la possibilité d'être dangereuse, il y a quelqu'un pour se foirer dans les grandes largeurs. Moses côté Cheslea, qui n'a eu de cesse de montrer ses limites. Cleverley pour les Red Devils, qui a cependant aussi tenté de s'offrir la cheville de Mata en première mi-temps pour prouver son implication. Il y aura tout juste deux « Zlataneries » avant la pause par Giggs et Van Persie pour tenter de tromper la vigilance de Čech. C'est maigre.

Le David Luiz show

Et ça ne se déride pas après la pause. La faute peut-être à Howard Webb qui refuse de siffler une faute évidente de Giggs à l'entrée de la surface sur David Luiz. Le Brésilien confirme par ailleurs qu'il est dans une bonne forme - étant le meilleur animateur de son équipe depuis son poste de milieu défensif - avec sa fameuse frappe de loin, qu'il essaie de ressortir à toutes les sauces. Rooney, qui entre à 20 minutes de la fin, tente de changer la donne, incitant son équipe à courir un peu plus vers le camp adverse. Mais l'effet s'estompe après un centre de Valencia et une approximation de Phil Jones. Ça va peut-être venir des changements de Benítez alors ? Non, puisque c'est Fernando Torres qui entre. Chelsea attaque, mais n'a plus de souffle, plus de convictions. Ceci dit, comme Manchester s'en fout, autant tenter. Ramires et Oscar, après une perte de balle d'un Giggs qui n'y est plus du tout, donnent au troisième larron potable de l'équipe, Mata. Ce dernier trouve le but sur une frappe croisée à l'aide du poteau opposé et pas mal de réussite, puisque c'est touché par Phil Jones. Un but qui vaut de l'or pour les Blues, qui finissent avec un bon coup de vice de David Luiz. Tahiti Bob fait expulser Rafael, enragé comme tout de s'être fait piéger. Comme pas mal d'équipes cette saison en Premier League, en fait.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 17 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 23 février Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24