1. //
  2. // 12e journée
  3. // Rayo Vallecano/Real Madrid (2-3)

Le petit Rayo fait peur au grand Real

Disproportionné au possible sur le papier, le derby madrilène des extrêmes a vu le Rayo Vallecano pousser dans ses derniers retranchements un Real Madrid apathique. S'ils ramènent une courte victoire (3-2), les Merengues n'ont acquis, à Vallecas, aucune certitude sur leur jeu. Au contraire.

Modififié
1 15
Rayo VallecanoReal Madrid : 2-3
Buts : Viera (53e, 55e) pour le Rayo. Ronaldo (3e, 48e) et Benzema (31e) pour le Real

Les millions ne font pas l'équipe. Un vieil adage du football que les joueurs du Rayo Vallecano ont une nouvelle fois prouvé. Le déplacement entre Bernabéu et Vallecas n'est pas long, mais l'espace qui sépare la luxueuse enceinte de Chamartin et le stade tiers-mondiste du Rayo est énorme. Grâce une équipe de guerriers probablement aussi cotée qu'un quart de Gareth Bale, un cœur gros comme ça et le soutien d'un public en feu, les Rayistas sont passés tout près de l'exploit de l'année : remonter trois buts au Real Madrid. Menés 3 à 0 à la 50e minute, les joueurs de la banlieue populaire de Madrid ont soufflé un véritable vent de folie durant les 40 dernières minutes de la rencontre. Totalement paumés sur le pré et indigents dans le jeu, les hommes de Carlo Ancelotti peuvent remercier Diego López, ses poteaux et un arbitre pas vraiment en leur défaveur. Son équipe, ultra-offensive sur le papier, s'est fait bouffer dans tous les compartiments du jeu par une meute de hyènes affamées.

« Asi, asi, asi gana el Madrid  »

«  Pauvres avec de l'orgueil.  » Le bonjour des ultras bukaneros aux joueurs du Real Madrid est équivoque. Et laisse présager d'une guerre des mondes, en tribune comme sur le terrain. Justement, sur le pré, la fougue des gars de Vallecas est rapidement confrontée à la froideur merengue. Sur une récupération haute, Cristiano Ronaldo est lancé plein pot. Le rendu est dédicacé à Sepp Blatter et offre un avantage précoce aux « Ricos » de la capitale. Pas froissée, la turbulente enceinte du Rayo hurle de plus belle. Suffisant pour inquiéter un Real qui reçoit son premier avertissement par Xabi Alonso (11e). Mais bien trop brouillon pour chauffer les gants de Diego López. Sous les chants de leur douzième homme, les Rojiblancos restent fidèles à leurs préceptes : jouer. Sur un centre-caviar de Lass, la banlieue sud de Madrid pense même tenir son égalisation. Une décision incompréhensible de l'homme en jaune en décidera autrement. Le Rayo n'a pas même le temps de se plaindre que Karim Benzema, servi sur un plateau par Gareth Bale, crucifie Ruben. Les « Asi, asi, asi gana el Madrid  » descendent alors des tribunes. Mais ne peuvent faire bouger un tableau d'affichage, couleur rouge Coca dépassée, à la moitié de l'écran noire.

La folie, la locura, le Rayo

La tête toujours à l'envers, le Rayo plie d'entrée face à la version à jour de Gareth Bale. Sur un semblant de sombrero, il élimine son vis-à-vis, repique au centre et offre un caviar pour Ronaldo. À 3-0, le Real pense que la messe est dite. Erreur. Car les joueurs du Rayo se lâchent enfin. Viera, sur un numéro de funambule, humilie Pepe, et Lass, sur son côté, fait des misères au nouvel entrant Marcelo. Résultat, deux pénaltys transformés par le jeune Viera. Et un match qui devient totalement fou. Poussé par ses 11 052 grunges et un speaker on fire, la bande à Trashorras poursuit son rêve : la remontada. Rapidement, cette chimère devient objectif. Dépassé par le délire de Vallecas, les Merengues en perdent leur football. Et ne doivent leur salut qu'au poteau et aux arrêts de Diego López. Acculés dans leur camp, les ouailles d'Ancelotti multiplient les fautes et remercient le laxisme arbitral lorsque Carvajal coupe une contre-attaque. Les vingt dernières minutes se font sur une attaque-défense des plus improbables. Sans jus dans le moteur, les gars de Vallecas finissent au courage, laissant leurs tripes sur le pré, les trois points au Real Madrid, et leur public fêter cette défaite comme une victoire.

Résultats et Classement de Liga

Par Robin Delorme et Pablo Garcia-Fons, à l'Estadio de Vallecas
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le real à fait le travail en première période . En seconde ils ont baissé le pied et ont offerts deux penalty au rayo et on commencer a souffrir comme dhab les petite équipe se defoncent contre le real différents des match du barca
MindTheGap Niveau : CFA
"Asi asi gana Madrid", pas de sens eux aussi sont de Madrid, le chant est "Asi, asi, asi gana EL Madrid" (mec traine un peu avec des espagnols bordel).
"Banlieue sud de Madrid" Vallecas est un quartier de Madrid, Getafe, par exemple, c'est la banlieue sud.
"Décision incompréhensible" hors-jeu, règle basique du foot à 11.
"Un semblant de sombrero" WTF?

Les deux penaltys ont donné des ailes au rayo qui méritait (bcp?) plus et 4-3-3 que n'arrivent pas à assimiler les joueurs du Madrid. Match vraiment cool à regarder.
Note : 7
"et un arbitre pas vraiment en leur défaveur."

Prochaine fois, l'arbitre sifflera 4 pénos contre le Real. Comme ça ils auront peut-être une chance qu'on dise que l'arbitre ne les favorise pas.

Au passage, cette expression est vraiment très faux-cul. L'arbitre n'a pas favorisé le Real donc ça serait ridicule de l'écrire alors l'auteur nous pond un petit "n'a pas vraiment défavorisé". Le sous-entendu faux-cul dans toute sa splendeur.
1) "Décision incompréhensible" ? Y a hors-jeu, donc un arbitre neutre (même pas en faveur du Real!) prend la bonne décision en annulant le but.
2) Dans l'ensemble, on sent une certaine frustration dans cet article.
"un arbitre pas vraiment en leur défaveur" ?!
C'est une blague putain ? Le mec siffle 2 pénos en 56 secondes pour le Rayo, un qui est très très difficile à voir, un autre qui sort d'une autre planète, des cartons tu sais même pas pourquoi il met des cartons le mec, le type siffle faute de Modric alors qu'il se fait faucher comme du blé.

Faut arrêter, que le Real ait été souvent favorisé, oui, mais là faut arrêter le foutage de gueule, si c'est ça avoir un arbitre en sa défaveur, les mecs je me demande vraiment si vous regardez le match entièrement...
Le mec insiste sur le derby madrilène, la banlieue de Madrid tout ce que tu veux et il écrit encore une fois "Remuntada". C'est pour faire chier alors qu'on l'a répété 10 fois l'année dernière ?

Sinon MindTheGap a tout dit.
Pour éclairer l'auteur, le but refusé est logique, le joueur qui la met malencontreusement au fond est clairement hors-jeu.
L'expulsion demandée pour Carvajal est une plaisanterie, le joueur se laisse tomber 3 mètres après le micro-contact. Les deux pénos y sont.

Le Rayo méritait mieux dans le jeu, ils ont été supérieurs et très joueurs, à l'image de Lass Bangoura qui promené Coentrao. La défense a été risible sur ce match, heureusement l'attaque a encore une fois été très efficace.
Ancelotti n'est pas capable d'imposer la rigueur tactique de Mourinho, ce qui explique le 7-3 et ce score ce soir encore, c'est du hourra football tout sauf maitrisé. On peut remercier D.Lopez.

Bale 4 passes décisives en 3 jours sinon, énorme qualité de centre des deux pieds.
Donnie_Brasco Niveau : CFA2
Message posté par MerenGone
Le mec insiste sur le derby madrilène, la banlieue de Madrid tout ce que tu veux et il écrit encore une fois "Remuntada". C'est pour faire chier alors qu'on l'a répété 10 fois l'année dernière ?

Sinon MindTheGap a tout dit.
Pour éclairer l'auteur, le but refusé est logique, le joueur qui la met malencontreusement au fond est clairement hors-jeu.
L'expulsion demandée pour Carvajal est une plaisanterie, le joueur se laisse tomber 3 mètres après le micro-contact. Les deux pénos y sont.

Le Rayo méritait mieux dans le jeu, ils ont été supérieurs et très joueurs, à l'image de Lass Bangoura qui promené Coentrao. La défense a été risible sur ce match, heureusement l'attaque a encore une fois été très efficace.
Ancelotti n'est pas capable d'imposer la rigueur tactique de Mourinho, ce qui explique le 7-3 et ce score ce soir encore, c'est du hourra football tout sauf maitrisé. On peut remercier D.Lopez.

Bale 4 passes décisives en 3 jours sinon, énorme qualité de centre des deux pieds.

Excellente analyse, Pour Carvajal je crois que si le mec etait tombe juste apres le contact, l'arbitre n'aurait pas hesite a sortir le second carton jaune, mais attendre 3-4 metres anat de se laisser tomber, c'est signe qu'il y a rien de grave.Sinon comme toujours les p'tites equipes jouent le match de leur vie face au Real, par contre ils se font balader par le Barca.
Donnie_Brasco Niveau : CFA2
C'est un article pro-barca ou anti-real?
distribution de +1 c'est ma tournée les gars !
Mothafucka Niveau : CFA
Note : -2
Vous rigolez quand vous dites que les petites équipes jouent le match de leur vie contre le Real et écartent les cuisses contre le Barça?

C'est justement l'inverse. Contre le Real, ils se disent qu'ils ont une chance, essayent de faire du jeu et se font trucider en contre. Alors que c'est le meilleur moyen de perdre contre le Real puisqu'ils ont du mal à faire le jeu.

Contre le Barça, au contraire, ils jouent replier à 10 derrière. Et on sait tous que le Barça (ce serait pareil pour n'importe quel club) a du mal face à ce genre d'adversaires.

Enfin, j'imagine que y'a que des fans du Real qui ont commenté et qu'ils sont tous partisans d'un complot mondial pro-Barça et anti-Real.
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par mehdi-fc
distribution de +1 c'est ma tournée les gars !


Moi je prerère les -1
Et parler d'un match à buts4 penalty contre le réal en deux matchs. Les arbitres ont compris "être impartial". Oui il y a penalty. Le réal en marque 3. Ça fait 3-2, bravo aux deux équipes et RDV au match retour? Il n'y a aucune polemique...
Je suis assez d’accord avec les commentaires plus haut.Le Real gagne,mais 'c’est les autres qui ont été bons’…+sous-entendu,'si l’arbitre ne les avait pas aidé hein…?!’.
Bref,les articles sur le Real manquent cruellement d’objéctivité.Ah oui c’est vrai,Ronaldo n’a marqué qu’un doublé,quel naze…!
Par contre,Bale,il sait faire des passes,lui.
Message posté par Mothafucka
Vous rigolez quand vous dites que les petites équipes jouent le match de leur vie contre le Real et écartent les cuisses contre le Barça?

C'est justement l'inverse. Contre le Real, ils se disent qu'ils ont une chance, essayent de faire du jeu et se font trucider en contre. Alors que c'est le meilleur moyen de perdre contre le Real puisqu'ils ont du mal à faire le jeu.

Contre le Barça, au contraire, ils jouent replier à 10 derrière. Et on sait tous que le Barça (ce serait pareil pour n'importe quel club) a du mal face à ce genre d'adversaires.

Enfin, j'imagine que y'a que des fans du Real qui ont commenté et qu'ils sont tous partisans d'un complot mondial pro-Barça et anti-Real.

Tu as globalement raison. Mais c'est quand même de moins en moins vrai depuis qu'ils on gagné leur titre en Liga en fait.
C'est pas pour rien s'ils ont été moins bon la saison passée, et si cette saison ils sont déjà à 6 points derrière le Barça (voir plus s'il n'y aurai pas eu les miracles d'arbitrage de début de saison).

Le Barça a rencontré le même problème après la saison 08/09. Mais c'est la voit qu'on voit la différence entre un vrai collectif et une équipe faites d'individualités. Pas pour rien que le Real peine en Liga et se fasse dégager en LDC dès le 1er bon adversaire rencontré.
Pas pour rien que le Real va peiner en Liga cette saison et se fera encore sortir en LDC.

Hier ils se font malmenés par le dernier de Liga. Demain ils se feront malmenés par d'autres, et cette fois là ils ne s'en sortiront pas.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La Juve ne flanche pas
1 15