Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bayer Leverkusen-FC Barcelone

Le petit pois est toujours là

Perdu de vue à Manchester United puis remplaçant de luxe au Real Madrid, Javier « Chicharito » Hernandez s’est refait une santé en rejoignant le Bayer Leverkusen cet été. À 27 ans, le Mexicain marque à nouveau.

Modififié
C’est souvent quand votre conjoint se barre que vous vous rendez compte de ce que vous avez perdu. Son odeur. Son petit nez coquin. Ses chaussons mal rangés au pied du lit. Des détails qui font que la vie est belle. Enfin, était. David de Gea est dans cet état d’esprit. Le gardien espagnol de Manchester United s’est récemment confié à la télévision sur la nouvelle vie de Javier Hernández, son ancien coéquipier à United. Depuis peu, le Mexicain copule avec le Bayer Leverkusen. Et ça se passe plutôt bien (18 matchs, 13 buts cette saison avec le Bayer dont 4 pions en Ligue des champions). Forcément, ça met De Gea au plus mal. « Ce sont les décisions de l’entraîneur. Mais dans mon équipe, il aurait toujours joué. J’espère qu’il reviendra. Il a eu des moments difficiles, mais tout le monde a confiance en lui. On connaît tous son réel niveau. Sur le terrain, il fait toujours quelque chose, il marque souvent des buts quand il joue. Il montre aujourd’hui qu’il est parmi les meilleurs buteurs du monde. »

Avec les départs de Falcao et Robin van Persie durant l’été, Chicharito aurait pu (dû) être le neuf titulaire de MU. Mais voilà, Louis van Gaal n’était pas de cet avis. La tulipe de fer, pas du genre à changer son fusil d’épaule, s’est résigné lors du barrage de Ligue des champions contre Bruges. Même si les Anglais franchissent le pas sans encombre, Hernandez est pointé du doigt. Au match retour, il rate un penalty - il glisse - et Van Gaal fulmine sur son banc. Le Batave se tourne vers son adjoint Ryan Giggs. On se doute que les insultes envers le Mexicain fusent. C’est la dernière apparition de Chicharito pour MUFC. Dans la foulée, United brade son joueur au Bayer Leverkusen et aligne 80 plaques sur Anthony Martial. Hernandez quitte MU par la petite porte malgré 59 buts en 157 matchs. Une saison après avoir été la doublure attitrée de Karim Benzema au Real Madrid (9 buts en 33 rencontres), Chicharito referme définitivement la page United. De Gea est inconsolable. À Leverkusen, en revanche, on se frotte les mains.

Joueur du mois de novembre en Bundesliga


Même si l’AS Monaco a tenté sa chance au cœur de l’été, c’est le Bayer qui a touché le jackpot contre un chèque d’une dizaine de millions d’euros. Une belle affaire que Rudi Völler, le directeur sportif du club, s’est empressé de valider dans les colonnes de Die Welt : « Évidemment qu’on peut aussi signer des bons contrats chez nous, même si ce ne sera pas aussi juteux que des clubs comme le Bayern ou certains cadors anglais. Mais avec les revenus de la Ligue des champions, on peut s’autoriser ce transfert. On s’est dit qu’un club comme le Bayer Leverkusen peut intéresser des joueurs de cette trempe. » Dans le jeu de pressing haut mis en place par le coach Roger Schmidt, Hernandez prend son pied. Rapide et volontaire, il s’envoie comme un chien sur certaines séquences. Appelé à remplacer, par moments, l’idole Stefan Kießling, le Mexicain est dans le bon tempo. Après tout, un buteur ne perd jamais son instinct. Völler, encore : « Il a cet instinct de savoir où le ballon va arriver, où se placer et utiliser sa technique pour mettre la balle au fond. Autour de lui, notre coach a plus de possibilités. »


Et ça donne une avalanche de buts au mois de novembre, à tel point que le petit pois est élu meilleur joueur de Bundesliga du mois (il reste sur 6 buts lors des 5 derniers matchs de championnat). Sous son physique d’éternel adolescent, l'ancien goleador de Guadalajara confirme qu'il a le sens du but dans les veines. Pas très impressionnant physiquement, il est souvent bien placé. Ce mercredi soir, les Allemands jouent leur avenir européen contre le FC Barcelone, pas un cadeau. Avec 5 points en 5 matchs, les Allemands sont à égalité avec la Roma qui reçoit dans le même temps le BATE Borisov, dernier du groupe avec 4 points. Autant dire qu’une qualification en huitièmes de finale n’est pas acquise, même si le Barça est déjà assuré de terminer premier. Pas grave, Chicharito est redevenu un joueur de football. Un mec qui fait de nouveau peur aux défenseurs adverses. C’est donc une victoire. En quittant MUFC, Chicharito a changé de monde. Il a 27 ans, le temps de passer à autre chose. De grandir. De s'émanciper. D'en finir avec cette étiquette de super remplaçant. « J’ai laissé le passé derrière moi, a-t-il déclaré en arrivant en Allemagne. Je dois l’utiliser comme motivation pour comprendre ce que je dois faire et ce que je n’ai pas réussi à bien faire. Je ne regrette rien. Il n’y a pas de place pour les regrets dans ma vie, seulement de l’apprentissage. » L’ancien supersub est devenu un joueur titulaire en club. Il a franchi un palier. Au grand dam de ses ex.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 4
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
Le chemin de Grosskreutz