Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 50 ans de Hristo Stoichkov

Le passage loupé de Stoichkov à Parme

Il y a 21 ans, le fantasque Bulgare découvrait la Serie A avec la ferme volonté d’y conquérir le Scudetto. Il repartira pour Barcelone après seulement une année et très peu de buts.

Modififié
« Peut-être que Dieu n’est plus bulgare, mais l’arbitre reste français. Mais pas de soucis, je m’entendrai bien avec les Italiens. » En débarquant dans la Botte, la première chose que l’on fit remarquer à Stoichkov furent ses critiques acerbes sur l’arbitrage de M. Quiniou à la suite de la demi-finale du Mondial 94, un an plus tôt, entre sa sélection et la Squadra Azzurra. Par ailleurs, le Bulgare avait bien failli atterrir à l’Inter, l’offre était supérieure, mais Hristo, homme de parole, a bien signé à Parme : « C’est le premier club qui m’a fait une offre, je n’ai même pas discuté d’argent, ce qui m’intéresse, c’est de gagner le championnat. » Loupé.

Un costard pour Cruyff


« Son premier entraînement avait attiré pas moins de 3000 personnes, et je peux vous dire que cela n’arrive pas souvent à Parme. Mais c’est normal, il s’agissait tout de même du Ballon d’or en titre. » Ex-attaquant du club et team manager jusqu'à la récente faillite, Sandro Melli a côtoyé Stoikchov durant sa parenthèse parmesane, une arrivée qui avait eu le don de booster la vente des abonnements. Mais d’ailleurs, pourquoi avait-il quitté le Barça après une idylle de cinq ans ? « Cruyff est un envieux, il m’a fait la guerre parce que moi, en tant que joueur, j’ai tout gagné avec les Blaugrana, et lui presque rien. » Fidèle à sa réputation, le natif de Plovdiv n’a pas sa langue dans sa proche et promet : « Des titres plus que des buts, une équipe qui reste sur trois finales de Coupes d’Europe consécutives, en gagnant deux, peut légitiment prétendre au Scudetto. » Surtout quand elle est vice-championne en titre.


Stoichkov prend ainsi place au milieu du trident offensif du tout nouveau 4-3-3 de Nevio Scala, ce dernier abandonnant le 5-3-2 qui a fait sa réputation sur la scène continentale.
Hristo aimait bien s’excentrer, il adorait partir de l’aile.Sandro Melli, ex-Parme
« Quand je jouais, c’est moi qui était avant-centre, explique Melli. Sinon, c’était lui ou Zola. Cependant, Hristo aimait bien s’excentrer, il adorait partir de l’aile. » En plus de ces grands noms, on retrouve un jeune Pippo Inzaghi titularisé aux côtés du Bulgare pour leur première à chacun. Le Tardini bondé et enthousiaste accueille l’Atalanta en ouverture du championnat. Bilan du numéro 8 gialloblu ? Un poteau et un but sur un de ses fameux coups francs. Les présentations sont faites.

Vidéo

Nostalgie catalane


Et ça continue de plus belle. Muet face à l’Inter et la Samp, il plante contre la Fiorentina et inscrit un doublé à Padova. 4 buts en 5 journées, on pense la machine lancée, d’autant qu’il est le protagoniste principal de la folle remontée contre l’Halmstads en 8es de Coupe des coupes. Battus 3-0 en Suède, les Transalpins s’imposent 4-0 au retour grâce à un but et deux passes décisives du Bulgare. Le début d’une belle aventure ? « Non, ce fut une année difficile, on finit sixièmes, on sort relativement tôt dans les coupes. Hristo n’a jamais réussi à se mettre dans le bain. On voyait bien qu’il n’était pas le joueur que l’on avait connu ou vu à la télé. Objectivement, il avait du mal à s’insérer dans un nouveau contexte. Il faut savoir que ce Parme-là avait une structure encore très amateur, il n’y avait pas de centre d’entraînement proprement dit, on bougeait souvent. Lui venait d’une des capitales européennes du foot avec tout le confort qui l’accompagne. Je pense qu’il a subi cette situation » , tente ainsi de justifier Melli.



Stoichkov ne marquera encore qu’un but en championnat et souffre énormément de l’aspect physique de la Serie A, finissant très rarement les rencontres.
Petit à petit, il s’est mis à manifester son mal-être. Il voulait revenir au Barça, c’était évident. Malheureusement, l’amour n’a jamais éclos entre lui et Parme.Sandro Melli, ex-Parme
L’entente avec Zola n’est jamais trouvée, tandis que les publics adverses le prennent souvent à partie : « Parce qu’ils le craignaient, mais aussi parce qu’il avait un fort caractère, ce qui lui a créé beaucoup d’ennemis dans les médias. On le dépeignait de manière trop négative par rapport à la personne qu’il était vraiment. Hristo, c’est un bon mec, je suis encore ami avec, Benarrivo aussi. En revanche, ça a été un peu plus compliqué avec Scala, mais c’était surtout à cause des mauvais résultats. » Plein de bonnes intentions au départ, Stoichkov a une envie soudaine de rentrer en Catalogne. C’est que son ennemi Cruyff est sur le départ. « Petit à petit, il s’est mis à manifester son mal-être. Il voulait revenir au Barça, c’était évident. Malheureusement, l’amour n’a jamais éclos entre lui et Parme » , conclut Melli. Le projet de la Parmalat non plus, puisque l’ancien géant des produits laitiers comptait en faire son ambassadeur en l’Europe de l’Est. Mais Hristo a décidé de repartir à l’ouest, à 30 ans, pour entamer le début de sa parabole descendante. Bien trop tôt.

Par Valentin Pauluzzi Propos recueillis par VP, sauf Stoichkov par le Corriere della Sera
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

50 bougies pour Hristo Stoichkov




Dans cet article


Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 31
À lire ensuite
Stoichkov, le toucher culé