En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 26 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Société
  3. // Paris Foot Gay

Le Paris Foot Gay face aux questions

Depuis plusieurs mois, le Paris Foot Gay connaît une crise en interne; ses joueurs ont fait scission et se font désormais appeler les Panam Boyz. Une affaire qui n'arrange pas vraiment le club militant, accusé d'être une coquille vide par ses anciens pensionnaires, alors que la lutte contre l'homophobie dans le football français présente toujours un état stationnaire.

Modififié
C'est une véritable gay-guerre. Le Paris Foot Gay est enlisé depuis l'automne 2012 dans un conflit interne qui est bien parti pour durer. «  Il y a eu un problème entre le conseil d'administration de l'association et les joueurs de l'équipe du Paris Foot Gay  » explique Jacques Lizé, l'ancien président de SOS homophobie devenu aujourd'hui responsable pédagogique du PFG. « Le conseil a constaté beaucoup d'indiscipline. Nous n'avions pas de règlement, seulement un accord tacite et moral avec les joueurs, qui devaient participer en plus du championnat loisir aux matchs de gala que l'on organise assez souvent pour des questions de visibilité. Or, à chaque fois, il y en avait qui étaient blessés, malades, ou invités à un mariage… L'été dernier, on venait de signer Nike comme équipementier et certains continuaient à porter leurs anciens maillots. C'était tout le temps comme ça. Le ton est donc monté et le conflit est arrivé à un point de non-retour  » . Après avoir conclu un accord bancal avec les PanamBoyz pour qu'ils continuent de représenter le club jusqu'en juin, l'association fondée en 2003 par Pascal Brèthes s'est depuis mis en tête de changer son effectif. « Enfin bon, ça va, c'est pas non plus le mercato, ça reste du foot loisir  » dédramatise Jacques Lizé, qui reste persuadé que 25 nouveaux joueurs auront signé en septembre, car, de l'avis de tous, il y a « de gros avantages à jouer au PFG » .

Une scission sans rancune ?

La décision de cette séparation, ou du moins son origine, incomberait à Pascal Brèthes. « Un jour il a pété un câble à l'entraînement et a décidé de virer tout le monde  » se souvient Léo Cohen, qui a passé six ans au Paris Foot Gay. « Ce n'était clairement pas une décision consultée, il m'a d'ailleurs avoué plus tard qu'il l'avait fait sur un coup de tête. Seulement, il s'est très vite rendu compte qu'il a eu tort, et nous a demandé de revenir. Nous, consensuels, on a accepté  » . Nommé responsable sportif en janvier, au moment où l'association se constitue juridiquement, Léo explique rapidement au président que sa gestion du groupe ne lui convient pas : « En championnat on s'appelle PanamBoys et en gala on s'appelle PFG. On veut juste notre façon de penser l'association  » . En cause, une gestion jugée trop autoritaire et liberticide. « Pascal est un grand caractériel qui a une conception très seigneuriale de l'association, qu'il entend incarner à lui tout seul » . En réalité, « ça fait 10 ans qu'il y a pas d'AG, ni d'élections, On lui a d'abord dit gentiment mais au bout d'un moment on a claqué la porte. Il faut bien voir que ce n'est pas une partie des joueurs qui s'est barrée mais bien tout le monde qui s'en est allé d'un commun accord » surenchérit Alexandre*, que les responsables du Paris Foot Gay considèrent comme « une personne déterminée à nuire par perversité ou esprit de vengeance » .

« On regrette tous cette situation, c'est du gâchis et ça ne vole pas très haut » se défend l'intéressé, avant d'ajouter : « moi je souhaite longue vie au PFG s'il reste encore quelque chose de cette association » . Alexandre explique plus en profondeur son idée : «  À la base, on était un club qui luttait sur le terrain alors que petit à petit le PFG est devenu une structure de lobbying opaque » . « C'est l'anti transparence absolue » confirme Léo, qui souhaite bon courage aux dirigeants pour retrouver des joueurs aussi militants : « Moi je me suis tapé les Gay Games à Barcelone, j'ai fait trois ou quatre Gay Pride alors que je suis même pas homo. Mais bon je vais pas cracher dans la soupe, à chaque fois c'était un plaisir  » . Réticent à évoquer le sujet, Pascal Brèthes botte en touche : « Des épisodes similaires se produisent dans toutes les structures associatives de France, sauf que là c'est le PFG et que c'est une association connue et reconnue en France et en Europe, donc pour faire parler de soi rien de tel que de charger le PFG, c'est ce qu'on appelle la rançon de la gloire. Pour moi il n'y a pas de soucis, nous nous quittons en bons termes, d'ailleurs certains joueurs veulent encore défendre occasionnellement nos couleurs lors des matchs de Gala  » .

S'il reconnaît volontiers regretter la tournure des évènements, Jacques Lizé ne croît pas non plus que cela nuise véritablement au PFG : « Au départ, l'équipe de foot était la priorité, mais depuis quelques années elle est surtout devenue la vitrine pour des matchs de visibilité et ne représente aujourd'hui plus que 5% des activités de l'association. Nous souhaitons seulement conserver une équipe par tradition historique  » . Une conception qui va à l'encontre de toute logique selon Léo : « Un Paris foot gay sans foot, ça veut dire un Paris gay. La réalité de la lutte contre l'homophobie dans le sport c'est celle que nous vivons chaque vendredi soir, pas celle qui se fait en tribune présidentielle du parc des princes. C'est celle qui était à l'origine du club. En jouant chaque semaine avec ce maillot, en allant sur le terrain faire des tournois, on est aussi la matière première de la lutte contre l'homophobie. Sans nous, le PFG n'est qu'une coquille vide aux budgets colossaux. »

10 ans d'action pour quel bilan?

Sans équipe, mal géré, trop subventionné selon certains, le Paris Foot Gay fait plus que jamais face aux critiques, d'autant qu'après 10 ans d'existence, les résultats tardent à se manifester. « En réalité dans le football on ne peut que constater que notre cause n'avance pas. Soyons clairs, en France, il n'y a toujours pas de joueur homosexuel prêt à faire son coming-out donc on ne peut pas se féliciter. En Allemagne, en Angleterre et aux Pays-Bas les fédérations mettent en place de gros programmes pour véhiculer des messages positifs, car elles ont pris conscience que le football est un foyer de développement de l'homophobie. En France, les sportifs restent plus discriminants que la moyenne de la population, et rien n'est fait pour y remédier. Autant la société semble évoluer dans le bon sens, malgré la violence autour du mariage gay, autant sur le plan du football l'homosexualité reste complètement taboue  » explique Jacques Lizé.

Un constat partagé par Pascal Brèthes, qui remarque cependant « une libération progressive de la parole, notamment grâce à notre charte contre l'homophobie, qui a été signée par la LFP et par des clubs majeurs comme Saint-Étienne, Bordeaux et le PSG, pour ne citer qu'eux. Notre charte a aussi été reprise par le ministère des Sports afin d'être appliquée au sein des différentes fédérations sportives » . Si les résultats peuvent sembler légers, ils ont le mérite d'exister. Il faut comprendre que le club militant est parti de loin, seul contre tous, en terrain miné. «  Il y a 8 ans aucun joueur de foot de L1 ou L2 ne voulait répondre à une interview sur le sujet. Aujourd'hui, on arrive à en engager certains dans des clips contre l'homophobie. Il y a donc une avancée. Le véritable symbole de notre combat c'est Louis Nicollin, qui est passé en quelques années du statut d'homophobe de service à celui de défenseur sincère de la cause, et qui n'hésite jamais à nous aider bénévolement. Pendant des années nous étions en conflit par presse interposée avec Montpellier et maintenant le club est devenu un soutien majeur dans la lutte contre les discriminations  » . Engagé dans une «  dynamique très positive  » , Pascal Brèthes pense qu'un « déclic s'est produit dans beaucoup de clubs professionnels » grâce à son action.

Vidéo

Ils sont d'ailleurs nombreux chez les PanamBoyz, comme Léo Cohen, à reconnaître la force de caractère d'un homme parti de rien, qui est aujourd'hui à la tête de l'association de référence en Europe en matière de lutte contre l'homophobie. « À la différence d'autres structures, le Paris Foot Gay a un véritable impact médiatique; C'est vrai qu'il y a une personnalisation regrettable du PFG autour de Pascal Brèthes mais la question est de savoir si le PFG aurait pu grandir aussi vite et aussi fort sans lui; Moi je pense que non. Sa cause est noble et son travail exceptionnel. C'est un homme de réseaux qui a une énergie inépuisable; il s'est investi sans relâche et a fait énormément pour la cause homosexuelle dans le foot, c'est incontestable » . Engagé corps et âmes dans son projet, Pascal Brèthes a rapidement su fédérer autour de sa cause. Progressivement, des personnalités comme Vikash Dhorasoo, Alain Cayzac ou Michel Hidalgo ont apporté leur soutien.

Rester soudés face à l'homophobie

« Quand j'ai crée le PFG en 2003, je ne pensais pas du tout en arriver là où on en est aujourd'hui  » rebondit Pascal Brèthes. D'abord raillé, son club où se côtoient homos et hétéros est sorti grandi de l'affrontement avec le Créteil Bebél en 2009 et de l'épisode Yohan Lemaire, écarté du FC Chooz en 2010 pour sa sexualité. Autant d'épreuves et d'épisodes où le PFG «  a prouvé son utilité et sa raison d'exister  » , dans un monde du ballon rond où suinte l'homophobie. Cette dernière s'inscrit selon le sociologue du sport Anthony Mette «  aussi bien dans les comportements que dans les mentalités, au niveau amateur comme au niveau professionnel  » . Pour lutter contre l'enracinement des préjugés, Pascal Brethes martèle en permanence le même message : «  la solution passera forcément par l'éducation. C'est à la source qu'il faut combattre le problème car on peut expliquer le respect à un enfant alors qu'il est difficile de faire changer un homophobe convaincu  » . À ce titre, le PFG met chaque année sur pied de nombreux évènements (comme les rencontres b.YOURSELF), lance de vastes programmes de formation et de sensibilisation, joue son rôle de vigie solitaire. « À part nous, personne ou presque ne s'occupe de la lutte contre les discriminations homosexuelles dans le football » regrette Jacques Lizé.

Mues par le même désir de voir la tolérance triompher, les deux associations prônent aujourd'hui l'apaisement, malgré leur différent. Ivan Amosse, au PFG depuis 10 ans, a décidé de jouer dans les deux clubs l'année prochaine. « La situation des Panam Boyz est présentée comme extrêmement claire dans la presse, avec un groupe soudé opposé au PFG, mais ce n'est pas du tout le cas. La vérité c'est qu'à aucun moment les joueurs ne sont pas entrés en guerre avec le PFG. Il faut maintenant que les tensions s'apaisent, puisque notre vocation est d'être un club ami  » . Une conception partagée par Léo Cohen, le joueur des PanamBoyz, qui explique : « Ils nous voient comme une menace alors qu'on pourrait être complémentaires. Nous on fait notre truc sur le terrain mais nous n'avons pas vocation à faire ce que fait Pascal. J'espère moi aussi que les tensions vont s'apaiser car finalement ce qu'on poursuit c'est la même chose  » . Avant de prévenir, prophétique : « Il ne faut pas que la lutte contre l'homophobie passe du statut de cause à celui de marché. Le jour où il y aura compétition dans la lutte contre l'homophobie cela voudra dire qu'on aura tous perdu » .

Par Christophe Gleizes

* le nom a été changé suite à une demande d'anonymat

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:22 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence
il y a 7 heures Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria il y a 9 heures Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 15:52 Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 50 Hier à 15:49 Le classement FIFA réformé après le mondial 39 Hier à 11:56 Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 7 Hier à 11:43 Chapecoense assure son maintien 3 Hier à 10:28 Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 128 Hier à 08:40 L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 44 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 188 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23 mercredi 25 octobre Affaire Anne Frank : des ultras d'Ascoli boycottent la minute de silence 77 mardi 24 octobre Rafik Kamergi en casquette sur l'animation d'avant-match 3 mardi 24 octobre Un joueur de Premier League soupçonné de tentative de viol 41 mardi 24 octobre Elle reprend les chansons des fans de San Lorenzo (via Brut Sport) mardi 24 octobre Le vrai meilleur buteur de l'Histoire (via Brut Sport) mardi 24 octobre Pourtant repêchée, l'Égypte se retire du CHAN 2018 9 mardi 24 octobre Les joueurs des championnats uruguayens en grève 7 mardi 24 octobre Le premier club de foot de l'histoire fête ses 160 ans 25 mardi 24 octobre Philadelphie recrute un tatoueur 7 mardi 24 octobre La voiture de Jefferson braquée 18 mardi 24 octobre Un joueur de Preston obligé de revenir sur la pelouse pour se prendre son rouge 6 lundi 23 octobre Giroud remporte le prix Puskás 56 lundi 23 octobre Un supporter chilien parcourt 3000 km pour son équipe 6 lundi 23 octobre 273€ à gagner avec la Lazio & l'Atalanta 1 lundi 23 octobre Un supporter sort du coma grâce aux chants du stade 11 lundi 23 octobre Record de points pour le Toronto FC en MLS 13