Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 35 Résultats Classements Options

Le Paris FC loupe le coche, Orléans et Bourg-Péronnas respirent

Comme pas mal de soir, la Ligue 2 a tout offert à ses téléspectateurs : beaucoup d'ennui, des moments de pure folie, des buts improbables, des coups de sang, et même un finish exaltant. De quoi faire rougir d'envie Quentin Tarantino.

Modififié

L'analyse définitive de la journée : le Paris FC va finir quatrième


Alors oui, c'est vrai, personne ou presque n'attendait le Paris FC sur la troisième place du podium de Ligue 2 au soir de la 23e journée. Rien ne laissait penser que le deuxième club de la capitale serait à la lutte pour rejoindre l'élite, même si ce soir, on a clairement vu que les hommes de Fabien Mercadal n'auront pas les épaules assez larges. En concédant le but de l'égalisation de Mickaël Tacalfred à la dernière seconde, alors qu'ils ont loupé un penalty qui aurait pu les mettre à l'abri, le PFC a montré qu'il n'avait pas cette mentalité de tueur obligatoire pour rejoindre la Ligue 1. Bravo à eux quand même, car leur saison demeure magnifique quand on sait que l'an dernier, à la même époque, ils étaient neuvièmes de National...


Vous avez raté Nancy - Brest et vous n'auriez pas dû


Un climat délétère, tant dans les tribunes que du point de vue du thermomètre, et pourtant c'était à Marcel-Picot que le spectacle était le plus agréable. Dans un match digne d'une pièce de théâtre, c'est d'abord par de la dramaturgie que la rencontre démarre quand Brest inscrit deux buts coup sur coup grâce à Autret et Butin dix minutes avant la pause. Puis l'extase, en seconde période, délivrée par Bassi et Diagne qui permettent à Nancy d'accrocher un point face à une équipe de haut de tableau. Le gardien camerounais Ndy Assembe a même gratifié les supporters locaux de quelques envolées de toute beauté. En attendant un coach, pour espérer assurer un maintien qui sera difficile à obtenir jusqu'au bout.


La polémique du four à pizza : qui en veut à Éric Sikora ?


Qu'on se le dise : Lens était sur une belle série de cinq matchs sans défaite en Ligue 2, même invaincu en 2018. Et lorsque le milieu d'Orléans Karim Ziani est exclu pour un mauvais geste avant la pause, on se dit que cette belle dynamique va se perpétuer. Que nenni. Pire, c'est même avec une défaite que les Sang et Or repartent de Bollaert face à un concurrent direct pour le maintien. Forcément, quelqu'un en veut à Éric Sikora pour vouloir couler ce beau stade, ce club historique et l'envoyer en National. D'ailleurs, pendant la rencontre, le consultant de beIN Sports Robert Malm l'a dit : « Des gens mettent en doutent les capacités d'Éric Sikora. » Et Robert a toujours raison.



L'homme de la soirée : Amine Bassi


Un bonbon de ballon enveloppé dans la lunette de Paul Larsonneur, un corner déposé sur la tête de Diagne, Amine Bassi a (encore une fois) été l'homme providentiel pour l'AS Nancy-Lorraine. Déjà 5 buts et 6 passes décisives pour le jeune joueur de 20 ans. Qui ne restera pas longtemps à l'ASNL à ce rythme, surtout en cas de descente en National.


Les charts

Tops :


Arthur Gomis : L'attaquant d'Orléans a inscrit le seul but de la rencontre en profitant d'une erreur du gardien lensois, tout en faisant danser ce dernier au moins deux fois avant de marquer. Chambreur, mais efficace.


Zacharie Boucher : À 0-1, le portier auxerrois détourne le penalty de Tchokounté et permet à Auxerre de rester dans le match. Grand bien lui en a pris, puisque son coéquipier Tacalfred a offert le point du nul dans les dernières minutes. Zacharie rie, Paris pleure.

Dylan Saint-Louis : Une passe décisive sur corner, un penalty provoqué. Si le Paris FC en est là aujourd'hui, c'est en grande partie grâce à lui. Dylan Saint-Louis d'Or.

Flops :


Karim Ziani : Un carton rouge stupide suite à un mini coup de tête sur un joueur lensois juste avant la pause. Par chance, son exclusion n'a pas démobilisé Orléans, qui s'est même offert le luxe de gagner. Ça passe pour cette fois, Karim, mais attention.

Jérémy Vachoux : Une relance totalement ratée qui a permis à Gomis de se mettre en évidence. Une soirée à oublier.

Alexandre Bouchart : Un CSC un peu débile, pour lui qui s'est emmêlé les pinceaux vraiment tout seul. Non, ce n'était pas le soir de Bouchart.


Il a dit


Fabien Mercadal (entraîneur du Paris FC ) : « Mes joueurs étaient à deux doigts de m'offrir la plus belle victoire de ma carrière, par rapport aux émotions durant toute la rencontre. Bon, bah ils m'ont offert le plus beau match nul de ma carrière à la place. »



La stat' inutile : 11


Comme le nombre de défaites du RC Lens cette saison en Ligue 2. Oui, clairement, quelqu'un en veut à ce pauvre Éric Sikora.

  • Résultats et classement de Ligue 2 Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:15 Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 6 Hier à 17:45 Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 22 Hier à 17:00 La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 8
    Hier à 16:40 Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 16 Hier à 15:15 Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 Hier à 14:35 À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
    mardi 14 août La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 98 mardi 14 août La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 mardi 14 août River Plate devrait quitter El Monumental 14 mardi 14 août Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36