1. //
  2. // Abonnements du PSG

Le Parc des Princes : trop chère la ville ?

L’annonce de l’augmentation du prix des abonnements au Parc des Princes a suscité quelques réactions indignées et beaucoup de lieux communs sur un stade pacifié ou le nouveau standing du PSG. Le club parisien ne fait peut-être que s’aligner sur les tarifs pratiqués dans la ville la plus onéreuse de France. Une façon de clôturer enfin « l’anomalie » paradoxalement gavroche, banlieusarde et communautaire de son public originel. Bref au jeu de l’offre et de la demande, la ville lumière brille trop fort et quitte à sélectionner son public, autant que cela rapporte. Ce n’est pas la mort du football populaire, c’est désormais, comme dans l’immobilier, la fuite des classes moyennes qui s'annonce.

23 30
Quand la nouvelle est tombée, et devant une certaine levée de boucliers, la direction a bien sûr tenté de se justifier. Ou plutôt a mis les points sur les i en invitant à regarder la situation dans le reste de l'UEFA : « On dénombre quarante-deux clubs européens dont les prix des abonnements en virages sont supérieurs aux nôtres. Un club comme le Real Madrid est derrière nous (55e), mais avec un stade deux fois plus grand. » Le directeur général adjoint du club parisien, Frédéric Longuépée, a presque donné l'impression de gérer un parc HLM. Plus prosaïquement, l'argument massue s'avère finalement limpide. Le PSG évolue désormais dans le haut du panier en Champions League, il propose des stars et un show à l'avenant. Il est donc normal de sortir le chéquier ou la gold pour pouvoir profiter du bonheur (pour peu que vous évitiez un « choc » contre Guingamp) d'une rencontre zlatanée. Après tout, Nantes a bien « revisité » ses abos après la remontée en L1...Donc, en 2014-2015, l'abonnement intégral en virage (L1, Ligue des champions, Coupes) passera de 360 à 430 euros, soit 16,50 euros par match. Rappelons cependant qu'il ne s'agit que de la confirmation d'une courbe ascendante puis qu'après 2012-2013, il fallait débourser en virage bleu 315 €, déjà un bond brutal de 20% sur la facture par rapport à la première saison avec QSI.

Toujours moins cher qu'en Premier League

Mais inutile de se fourvoyer ou de se tromper de débat. La comparaison avec les championnats étrangers s'avère périlleuse et certainement inopérante. Chaque pays est un cas d'école. L'Angleterre conserve de ce point de vue son statut d'île avec ses chiffres hors de proportion (1 000 € à Arsenal) qui n'empêchent en rien une fréquentation moyenne extraordinaire. En Allemagne, à l'inverse, on continue de pratiquer - pour combien de temps – des prix plutôt raisonnables qui fondent en partie le fameux « modèle » allemand. La taille des enceintes ou encore les rapports avec les supporters ont déterminé à chaque fois des politiques tarifaires singulières. Les clubs de Premier League ou de Bundesliga s'appuient surtout sur des publics fidèles et dépensiers. De fait, à cette aune, seul le PSG peut se payer, sans risque, un tel luxe. Le taux de remplissage en France a reculé de 3 %, tournant autour de 70%. Seul le Parc monte à 90%, s'approchant du « plein » de Shalke O4 ou du Bayern. La flambée des abonnements s'explique déjà par ce premier constat.

La menace - fantôme diront les sceptiques, qui veut tuer la poule aux œufs d'or ? - du fair-play financier pèse aussi évidemment. Autrement dit, le besoin impératif d'augmenter les « ressources propres » , même si la billetterie ne garantira jamais de rentrer dans les clous (et il faudra de sacrés bons comptables pour trouver la formule magique pour y parvenir). Elle ne représente ainsi encore que 15% dans le chiffre d'affaire du club ( 60 millions d'euros, dont 45 millions d'abonnements), bien qu'en progression constante. Les discussions sur les droits télés ouverts par la LFP ou encore le parcours européen du PSG (avec les ventes afférentes de maillots et autres produits marketing, y compris à l'étranger) sont autrement plus cruciaux pour le moment.

Le PSG et son monopole de 10 millions de clients potentiels

Il s'impose d'abord de resituer le cas du PSG dans son environnement spécifique, quelque part de le relocaliser, aussi bien historiquement que géographiquement. C'est d'ailleurs un point également mis en avant par la direction du club. Le coût d'un match au parc reste l'une des sorties « culturelles » les plus abordables de la capitale. Pour aller au Zénith voir Metronomy, il vous faudra par exemple casser la tirelire à hauteur de 43 euros. Le panorama général est à l'avenant. À Paname, même le café vaut 30 à 40 centimes d'euros plus cher qu'ailleurs et le salaire moyen monte à 3 072 € par mois contre 2 130 euros nets national. À cela s'ajoute le centralisme jacobin, la vie culturelle, économique et politique continue de se concentrer sur les bords de la Seine. Le PSG bénéficie donc d'une position exceptionnelle, un quasi monopole auprès de 10 millions de clients potentiels dotés « en moyenne » d'un pouvoir d'achat sans commune mesure avec ce qui existe dans le reste du pays (la comparaison avec l'Italie ou l'Espagne permet de mesurer sa « chance » ). Avec cette mise en perspective économique, on comprend mieux la grogne des supporters visiteurs devant les offres proposées pour les parcages...

En outre, dans la perspective sur le long terme du foot pro français, les Qataris arrivent en fin de course. Ils bénéficient d'une situation installée. En gros, on a fait le sale boulot pour eux depuis près de 40 ans. Le PSG peut dès lors muer, apparaître comme le club de la capitale telle qu'elle se présente en 2014 aux visiteurs des Champs ou aux clients de chez Colette (suffit de lire l'interview de Pharell Williams dans Voici pour comprendre). Cela même alors que le succès de l'équipe et la transformation du public suite au plan Leproux ont ouvert les vannes en grand pour l'afflux d'une nouvelle clientèle, sans mémoire du club ni culture tribune, mais qui regardera comme un très bon marché le passage par la porte d'Auteuil...

Le PSG s'aligne sur le prix au mètre carré

Il ne faut pas tomber dans la nostalgie amnésique. Depuis toujours, les dirigeants successifs du PSG ont rêvé de consolider le club parisien en un lieu de rendez-vous jet set et branché, et de faire du match un passage obligé de la vie nocturne parisienne, au même titre que les afters de la fashion week. Seul problème, c'est que la réalité du foot parisien ne le leur autorisait pas. Le foot demeure une activité économique un peu plus compliqué à gérer qu'une entreprise du BTP, avec quelques considérations encore vaguement sociales et culturelles. Pour remplir le stade, faute d'un capital de départ, ils durent, de « carte jeune supporter » en tarif préférentiel, négocier avec des « fans » divisés, éclatés, antagonistes parfois, mais passionnés qui avaient fait du parc leur antre et assurer, contre vents et marées, surtout durant les années noires 2000, la viabilité et la popularité des couleurs bleu et rouge. Bref, le PSG rêvait des Rolling Stones dans un stade, alors que son public s'apparentait davantage à celui de la Souris Déglinguée, à une soirée northern soul plutôt qu'une « Fuck me I'm Famous » de David Guetta à Ibiza.

Aujourd'hui, les choses ont bien changé. Le livre d'or du club a été écrit, le fond de commerce stabilisé, le public « épuré » par le plan Leproux. Les Qataris peuvent repartir sur de nouvelles bases. Le seul club français capable de rêver raisonnablement de remporter la C1, s'aligne sur le prix du mètre carré (qui approche les 9 000 euros) dans la capitale, où acheter voire louer ressemble à un privilège ou à un sacrifice, selon d'où l'on part dans l'échelle sociale. Avec des quotas de logements sociaux garantis par les places achetées et offertes par la mairie de Paris... Désolé, dans le foot, l'amour à un prix !

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Comparer le prix des places avec celui du mètre carré n'au aucun sens, logique ni économique.
Il est toutefois intéressant de noter que le prix au PSG semble inclure CL et coupe, et pas seulement championnat, ce qui est rare à mon avis.
Malikmovic10 Niveau : District
Rondoudou évolue en Grodoudou
Vladivostock7 Niveau : District
16,50€ le match de C1 avec Zlatan, Cavani et TS, c'est pas l'arnaque du siècle.
Georges Abitbol Niveau : CFA2
Ca augmente c'est sur mais bon, si t'as C1 et coueps inclus vu le niveau de l'equipe, t'es assure d'avoir 5 matchs de C1 minimum (1/4). Tu fais peter l'abonnement, tu revends ta place pour le huitieme retour sur viagogo a des touristes et t'es blinde...

Ca me parait pas si abuse que ca. Apres ca change des autres clubs francais mais en meme temps qui peut offrir le meme spectacle?
La comparaison par rapport au m2 est en effet inutile mais c'est vrai qu'un match de foot reste peu cher par rapport a un concert ou a d'autres divertissements en general. Alors c'est sur que le meme spectacle n'est pas garanti et il 'y aura certainement guere plus de fougue que pour un concert de Michel Fugain, mais ca reste "pas cher".

Pour comparer ici aux US, une place de foot pour voir les Red Bulls c'est au moins $25 en zone supporters ou en virage haut et ca minte a $35 pour du virage bas, et c'est un autre spectacle que la L1 (et pas dans le bon sens).
Apres pour aller voir les Knicks au MSG c'est au moins $80 (pour ces losers de Nets le minimum c'est $25) et je parle meme pas d'aller voir un match des Jets ou des Giants ou on monte a $70 pour les pires places du stade!

Donc franchement un abonnement a 430e pour donc au moins 19 matchs de championnat, 3 matchs de C1 et 2 matchs de Coupes, sachant qu'en general ce sera au moins 5 matchs de C1 et 4-6 matchs de Coupes, ca fait quand meme un divertissement tres abordable surtout en capitale ou une place de cine vaut bien 10e pour des films parfois pires qu'un PSG-Guingamp!
On va pas se mentir Paris c' est une putain de ville. Et Si tu satures en 2 heures d'Eurostar t'es peinard a Londres.
cantor0305 Niveau : CFA
allez supporter le redstar les romanos !!!
Georges Abitbol Niveau : CFA2
Message posté par cantor0305
allez supporter le redstar les romanos !!!


Maman, ya des clochards dans le salon!
Frédéric Longuépée. C'est puéril, mais ça fait 5 minutes que je ris.
J'ai envoyé le lien à Nasser, pour qu'il vous lisent ...
Comme ça l'année prochaine, quand vous paierez un smic et qu'il y aura que les 40.000 notables de Neuilly qui viendrons au stade, on va tous se marrer...
En même temps ils savent qu'ils sont gagnant sur toute la ligne vu que BeinSport c'est 150e à l'année.
Vivement le mondial 2020 et la voiture électrique ...;)
Je suis pas contre qu'on on ouvre les pages de So foot à des auteurs de droite libéraux (à la con), pluralité oblige, mais par contre que ceux-ci n'utilisent pas :

-les poncifs du journalisme (les expressions levée de boucliers ou grogne, la mise en parenthèses + italique de ressources propres et culturelles pour faire économiste ou spécialiste).

-des arguments débiles sur le ton "Ben c'est normal que c'est cher tout est cher à Paris" c'est le niveau de réflexion exigé en CE2 tout ça en plus on le sent accompagné d'un sourire condescendant.

et n'aient pas surtout :

-Une vision dégueulasse du football aseptisée, économique et fade (le type a quand même l'air de regretter que les places soient pas chères en Allemagne) comme un spectacle comme si ça équivalait à aller voir Anne Roumanoff en spectacle. En fait, il est juste content que le football soit devenu une activité de masse, hype pour les bourgesn heureux de ce football champagne caviar dégueulasse à la place du football des familles du dimanche après-midi. Et puis tant mieux si ça vire les classes moyennes hein !
en plus Roland Garros est juste à côté pour notre cours de tennis Chantal, parfait non ?

Désolé mais il fallait que ça sorte.

Et arrête d'utiliser le mot client !

Fabien_Gr'Audard Niveau : Loisir
Si le stade est plein et que les gens payent, c'est qu'ils ont raison.
Le scandale, c'est qu'on doive payer 9€ pour voir des matchs de National
Joseph Marx Niveau : Loisir
M'Baye Niang a un bon regard caméra.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par badabim
Je suis pas contre qu'on on ouvre les pages de So foot à des auteurs de droite libéraux (à la con), pluralité oblige, mais par contre que ceux-ci n'utilisent pas :-les poncifs du journalisme (les expressions levée de boucliers ou grogne, la mise en parenthèses + italique de ressources propres et culturelles pour faire économiste ou spécialiste).-des arguments débiles sur le ton "Ben c'est normal que c'est cher tout est cher à Paris" c'est le niveau de réflexion exigé en CE2 tout ça en plus on le sent accompagné d'un sourire condescendant.et n'aient pas surtout :-Une vision dégueulasse du football aseptisée, économique et fade (le type a quand même l'air de regretter que les places soient pas chères en Allemagne) comme un spectacle comme si ça équivalait à aller voir Anne Roumanoff en spectacle. En fait, il est juste content que le football soit devenu une activité de masse, hype pour les bourgesn heureux de ce football champagne caviar dégueulasse à la place du football des familles du dimanche après-midi. Et puis tant mieux si ça vire les classes moyennes hein ! en plus Roland Garros est juste à côté pour notre cours de tennis Chantal, parfait non ?Désolé mais il fallait que ça sorte.Et arrête d'utiliser le mot client !


Alors en fait le mec ne pense pas comme toi. Donc c'est un con de droite avec une vision dégueulasse du foot.

Niveau de raisonnement proche du néant, bien joué, t'es au sommet.
Georges Abitbol Niveau : CFA2
Surtout qu'etant droite liberale moi meme (ouais je sais je suis un connard) et rarement d'accord avec NKM, je pense qu'il estp as vraiment droite liberale le bougre. Et c'est tres bein comme ca, je prefere lire des gens qui n'ont pas la meme vision que moi mais qui l'argumentent bien comme ce bon vieux Nico que d'ecouter des gens comme toi badabim qui n'apporte pas grand chose au debat.

Va te faire un joint, ca detend. (meme les mecs de droite fument, mais t'inquiete c'est juste pour me donner un genre "rebelle, j'ecoute pas Papa...")
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
Pour écrire Schalke O4 avec un "o" majuscule, faut yaller quand même.
Message posté par badabim
Je suis pas contre qu'on on ouvre les pages de So foot à des auteurs de droite libéraux (à la con), pluralité oblige, mais par contre que ceux-ci n'utilisent pas :

"..."

et n'aient pas surtout :

-Une vision dégueulasse du football aseptisée, économique et fade (le type a quand même l'air de regretter que les places soient pas chères en Allemagne) comme un spectacle comme si ça équivalait à aller voir Anne Roumanoff en spectacle. En fait, il est juste content que le football soit devenu une activité de masse, hype pour les bourgesn heureux de ce football champagne caviar dégueulasse à la place du football des familles du dimanche après-midi. Et puis tant mieux si ça vire les classes moyennes hein !
en plus Roland Garros est juste à côté pour notre cours de tennis Chantal, parfait non ?

Désolé mais il fallait que ça sorte.

Et arrête d'utiliser le mot client !


Ouais tu veux un journaliste de gauche quoi.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Message posté par Georges Abitbol
Surtout qu'etant droite liberale moi meme (ouais je sais je suis un connard) et rarement d'accord avec NKM, je pense qu'il estp as vraiment droite liberale le bougre. Et c'est tres bein comme ca, je prefere lire des gens qui n'ont pas la meme vision que moi mais qui l'argumentent bien comme ce bon vieux Nico que d'ecouter des gens comme toi badabim qui n'apporte pas grand chose au debat.

Va te faire un joint, ca detend. (meme les mecs de droite fument, mais t'inquiete c'est juste pour me donner un genre "rebelle, j'ecoute pas Papa...")


Tu fumes ce que tu veux.

En revanche, si la première chose que tu vends à quelqu'un pour qu'il se détende c'est un joint, t'es vraiment un connard (de dealer)
Note : 4
Message posté par badabim
Je suis pas contre qu'on on ouvre les pages de So foot à des auteurs de droite libéraux (à la con), pluralité oblige, mais par contre que ceux-ci n'utilisent pas :

-les poncifs du journalisme (les expressions levée de boucliers ou grogne, la mise en parenthèses + italique de ressources propres et culturelles pour faire économiste ou spécialiste).

-des arguments débiles sur le ton "Ben c'est normal que c'est cher tout est cher à Paris" c'est le niveau de réflexion exigé en CE2 tout ça en plus on le sent accompagné d'un sourire condescendant.

et n'aient pas surtout :

-Une vision dégueulasse du football aseptisée, économique et fade (le type a quand même l'air de regretter que les places soient pas chères en Allemagne) comme un spectacle comme si ça équivalait à aller voir Anne Roumanoff en spectacle. En fait, il est juste content que le football soit devenu une activité de masse, hype pour les bourgesn heureux de ce football champagne caviar dégueulasse à la place du football des familles du dimanche après-midi. Et puis tant mieux si ça vire les classes moyennes hein !
en plus Roland Garros est juste à côté pour notre cours de tennis Chantal, parfait non ?

Désolé mais il fallait que ça sorte.

Et arrête d'utiliser le mot client !



Kssis-Martov ? De droite libérale ? J'ai du louper un épisode...
YacharKemal Niveau : Loisir
Message posté par DarkPass'


Kssis-Martov ? De droite libérale ? J'ai du louper un épisode...


En tout cas dans cet article c'est clair. Il justifie voire glorifie l'entreprise de transformation des supporters parisiens par les nouveaux dirigeants du PSG en consommateurs d'un gentil spectacle avec tout plein de stars.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
23 30