1. // Eliminatoires Euro 2016
  2. // J10
  3. // Groupe E
  4. // Lituanie/Angleterre

Le paradoxe Rooney

Devenu un monument national vivant, le 8 septembre dernier, après avoir détrôné Bobby Charlton du titre de meilleur buteur de la sélection anglaise et en passe de faire de même à Manchester United, Wayne Rooney, qui a déclaré forfait pour le déplacement en Lituanie, devrait être un joueur comblé. Il n'en est finalement rien. Parce que l'attaquant ne brille plus autant qu'avant et que son statut ne suffit plus à masquer des insuffisances de plus en plus criantes.

Modififié
Avant d'envoûter et de faire succomber l'Europe du football grâce à son talent, Wayne Rooney était un homme de mots. Dans sa tendre jeunesse, l'attaquant anglais n'hésitait pas à faire parler sa prose. Notamment pour les beaux yeux de sa future femme, Coleen. « J'avais l'habitude d'écrire des poèmes d'amour, même avant d'être avec Coleen, confesse-t-il, un brin désarçonné, dans l'excellent documentaire The Man Behind The Goals qui lui a été consacré et diffusé récemment sur la BBC. Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais aussi l'habitude d'écrire des petites histoires. Quand j'ai commencé à sortir avec Coleen, je lui écrivais beaucoup de poèmes. Mais cela se fait rare ces derniers temps… » Si « Wazza » a délaissé sa plume, il pourrait peut-être retrouver l'inspiration. En posant, par exemple, quelques vers sur ce paradoxe devenu de plus en plus prégnant ces dernières semaines. Alors qu'il a accédé au rang de légende éternelle en détrônant Bobby Charlton du titre de meilleur buteur de la sélection anglaise (50 pions) et est en passe de faire de même à Manchester United (il n'est plus qu'à 14 buts de Charlton), Rooney scintille beaucoup moins. N'est plus vraiment le joueur que l'on se plaisait à admirer. Et semble – même si certains en parlent comme d'un crime de lèse-majesté –, peut-être, esquisser les contours de son déclin.

De pitbull infatigable à capitaine apathique


À vrai dire, il y a eu un commencement. Un tournant. Un avant et un après la saison 2012/2013 avec Manchester United. Au cours de cet exercice – le dernier pour Sir Alex Ferguson –, Wayne Rooney n'est plus considéré comme une pierre angulaire par le manager écossais. La faute à des prestations indignes et une hygiène de vie pas toujours irréprochable. « Wayne doit être prudent. Il a d'immenses qualités, mais elles ne s'expriment pas quand il n'est pas assez affûté, mettait en garde Fergie dans son livre My Autobiography, paru en octobre 2013. Regardez la façon dont Ronaldo et Giggs prenaient soin de leur corps. Alors je ne lui faisais aucun cadeau. Je n'arrêtais pas de lui répéter que si sa condition n'était pas optimale, il ne jouerait pas. C'est ce que j'ai toujours fait, quel que soit le joueur concerné, et il n'y avait pas de raison que cela change dans les dernières années de ma carrière. S'il avait été aussi en forme que cette saison (2013-2014, ndlr), je l'aurais évidemment aligné tous les week-ends. » La figure tutélaire écossaise partie, le gamin de Croxteth aurait pu retrouver un nouvel élan. Ça n'a jamais été le cas. Ou seulement par intermittence.

Profitant de l'affaiblissement du club mancunien après les départs de Ferguson et David Gill conjugués à la période de transition amorcée, Rooney a prolongé son contrat en février 2014. À la clé, des émoluments annuels estimés à plus de 19 millions d'euros. Un salaire faramineux, encore le plus élevé aujourd'hui dans l'effectif des Red Devils, qu'il n'a jamais véritablement justifié. Pendant que United sombrait sous la houlette de David Moyes, sa saison 2013-2014 a plutôt été bonne, à défaut d'être sensationnelle (17 buts et 12 assists en Premier League). La suivante, où il a davantage évolué en tant que milieu de terrain pour combler la faiblesse abyssale de l'entre-jeu mancunien, a été franchement quelconque pour les débuts sur le banc de Louis van Gaal (12 pions et 5 assists en championnat). Cette saison, ses prestations soulèvent l'inquiétude. Symbole de cette mauvaise période traversée, son unique but inscrit en Premier League (3-0 contre Sunderland, 26 septembre), mettant un terme à une série de onze matchs sans marquer.

« Il me prendra comme une personne fausse si jamais je lui disais : "Ta place est garantie." »


Dans la foulée de la déroute de United face à Arsenal (0-3), le 4 octobre, Van Gaal a pourtant refusé d'évoquer un problème Rooney, malgré une performance encore insipide de la part de son Captain. « Rooney est très important pour notre équipe car il en est le capitaine et cela est plus important que de simples considérations individuelles » , s'est-il simplement contenté de commenter en conférence d'après-match. « Wazza » semble bénéficier d'un statut d'intouchable, alors que son poids et son influence sur le jeu des Red Devils n'ont certainement jamais été aussi faibles. Ce qui interpelle aujourd'hui, c'est le manque de générosité, d'impact et d'implication de l'Anglais, lui qui s'époumonait sans compter depuis le début de sa carrière. Replacé à son poste de prédilection derrière l'attaquant depuis la venue d'Anthony Martial, l'ex-Toffee n'est plus le premier au pressing. N'offre plus ses incessantes courses durant quatre-vingt-dix minutes. Pis encore, il en vient même à ralentir le jeu de sa formation en phase offensive. Une incompréhension, presque impensable il y a encore peu, qui devient de plus en plus ostensible et problématique.

Face à la poussée des critiques, Roy Hodgson a martelé que le recordman de buts avec l'Angleterre n'avait en aucun cas un rôle privilégié. À la question de savoir s'il pouvait prochainement perdre sa place de titulaire, le sélectionneur des Three Lions a répondu en ces mots : « Ce jour-là n'est pas arrivé et, avec un peu de chance, il ne viendra pas... mais il n'y a pas de garanties. Il me prendra comme une personne fausse si jamais je lui disais : "Ta place est garantie." Et je serais très contrarié si un joueur me demandait d'avoir une telle faveur. » Mais la situation actuelle dans laquelle se trouve l'attaquant ne découle-t-elle pas aussi d'une logique implacable ? Le phénomène, qui a reçu le « Soulier d'or » des mains de Charlton vendredi devant l'enceinte de Wembley, totalise 664 matchs toutes compétitions confondues depuis ses premiers pas en 2002. Treize ans que le phénomène dispense son dévouement sur le terrain. Treize ans qu'il œuvre pour les autres et le collectif. Une constance remarquable (42 rencontres en moyenne toutes compétitions confondues chaque saison et 10 buts minimum par exercice en PL depuis 2004), mais usée au fil du temps par un style de jeu demandant des efforts conséquents. À bientôt trente ans, le Mancunien est tout simplement un soldat fatigué, obligé de toujours courir après l'histoire. Reste désormais à savoir quelle fin sera réservée à Wayne Rooney. Les poètes contrariés méritant, après tout, les plus belles sorties.


Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Naturezza Niveau : DHR
"Devenu un monumental national vivant". Troisième mot, première faute. Va falloir arrêter d'écrire vos articles en T9 les gars.
Alceste Poquelin Niveau : Ballon d'or
Note : 2
Bah il est certainement moins fort et moins performant qu'avant. Mais quel joueur. J'en voudrais bien dans mon équipe. Un des rares joueurs d'aujourd'hui qui en plus de m'impressionner et d'imposer le respect, me fait vibrer.
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Ca me rappelle un peu l'article sur Podolski (http://www.sofoot.com/mais-pourquoi-luk … 02647.html).
Il est peut-être moins létal mais c'est le maillon entre les vieux et les jeunes.
Et encore le monumental national ce n'est rien par rapport au "CV seducteur" d'Angloma hier...
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
Il me donne l'impression d'un type blasé. Peut-etre qu'il ne se reconnait plus dans le Man U d'aujourd'hui et qu'il n'arrive plus à se motiver. Pure spéculation, je suis pas son psy, mais on parle d'un type qui a commencé très tôt sa carrière et qui a vécu une très belle période de Manchester United. Il avait l'air sincèrement ravi de rejouer pour Everton, même pour un match, donc la passion est encore là, mais un peu d'air frais pourrait lui faire du bien.
C'est bien beau d'écrire des poèmes d'amour si c'est pour que ça finisse comme ça :
http://www.purepeople.com/article/helen … e_a85289/1
Note : 1
Il sert surtout de bouc-émissaire pratique, à United comme en sélection. Sérieusement, retenir une "performance insipide" du seul Rooney contre Arsenal alors que toute l'équipe a été clairement surclassée, bon... Sans compter que le Wayne n'hésite jamais à redescendre, filer un coup de main à la récup' ou à la relance - sachant qu'il n'a plus ses jambes de vingt ans, ça influe forcément sur son impact devant, sa lucidité et ses stats, d'ailleurs loin d'être mauvaises en ce début de saison où United et van Gaal cherchent encore comment ils doivent jouer.

Bref, comme des milliers de joueurs, Rooney est dans une phase où sa forme physique ne lui permet plus d'avoir le même jeu qu'avant, et doit se renouveler. Une analyse honnête prendrait sans doute en compte le niveau de jeu faiblard de United depuis quatre ans (même l'année du dernier titre) pour expliquer en partie pourquoi Wayne semble si perdu - mais comme on n'aime rien tant que la chute d'une icône...

Sans compter qu'à United, il a toujours été porteur d'eau pour une star plus identifiée - van Nistlerooy, Ronaldo, van Persie, Tevez, etc, tandis qu'en sélection on en attend beaucoup plus puisque depuis tout jeune on lui demande d'être le leader devant, faute d'alternative crédible - un peu comme Benzema ici...
Le problème de Rooney, c'est aussi qu'il a été baladé de postes en postes en fonction des blessures ou des stars, comme le dit ouam. Ce process s'est accentué ces dernières années et résultat il s'est éloigné de là où il est le meilleur en 9 ou 9 et demi alors qu'il est vraiment léthal à ce poste là. Scholes avait d'ailleurs dit qu'il fallait qu'il joue en pointe et reste devant plutôt que de revenir chercher des ballons au milieu de terrain.

D'un autre côté on peut pas non plus lui reprocher vu le manque de liant dans cette équipe... Bref, difficile de briller dans un club en reconstruction quand tu dois être au four et au moulin.
Depuis qu'il a dépassé la fameuse barre des 500 matchs que son niveau a pris un coup, ce qui est absolument normal, avoir une longévité au haut niveau comme Giggs ou Ronaldo (d'ailleurs très justement mentionnés par Ferguson) c'est rarissime.

On en parlerait pas autant si il y avait une relève digne de ce nom, c'est le vrai problème, à défaut de jeunes promesses on se tourne vers les anciennes gloire.
Message posté par Okxyd
Depuis qu'il a dépassé la fameuse barre des 500 matchs que son niveau a pris un coup, ce qui est absolument normal, avoir une longévité au haut niveau comme Giggs ou Ronaldo (d'ailleurs très justement mentionnés par Ferguson) c'est rarissime.

On en parlerait pas autant si il y avait une relève digne de ce nom, c'est le vrai problème, à défaut de jeunes promesses on se tourne vers les anciennes gloire.


Très juste - même si Giggs a eu deux saisons d'énorme creux (il s'est même mis à simuler pour compenser, ce con), avant de repartir de plus belle. Ca arrivera peut-être à Rooney, qui sait ?
TheRedRooney Niveau : DHR
Rooney, c'est un vrai joueur de foot, il pue le foot.
Un mec qui a le physique d'un joueur de district, mais qui a un talent de fou...
C'est vrai que depuis environ deux ans, il paraît cramé, emprunté, mais j'en suis sûr que la bête va se réveiller !
Message posté par monclubcettebaltringue
Il me donne l'impression d'un type blasé. Peut-etre qu'il ne se reconnait plus dans le Man U d'aujourd'hui et qu'il n'arrive plus à se motiver. Pure spéculation, je suis pas son psy, mais on parle d'un type qui a commencé très tôt sa carrière et qui a vécu une très belle période de Manchester United. Il avait l'air sincèrement ravi de rejouer pour Everton, même pour un match, donc la passion est encore là, mais un peu d'air frais pourrait lui faire du bien.


On parle d'un mec qui a fait des demandes de transferts à City puis à Chelsea pour avoir des (très) grosses revalorisations salariales, donc je suis pas franchement certain que c'est ça le problème.
Je dirais malheureusement qu'il est juste cramé.
Shrek a joué avec Van Nistelrooy, Scholes, Tevez, Cristiano Ronaldo, Giggs et Ferdinand.
Il a tenu l équipe à bout de bras avec des joueurs à côté de joueurs comme Nani, Anderson, Macheda, Berbatov, Smalling, Phil Jones, Johnny Evans, Ashley Young, Wellbeck...
Il s est sacrifié pour l équipe tout en assurant des stats personnelles indispensables pr un attaquant de 1er ordre.

Rooney aime la chanson aussi. Et ce, depuis lgtps déjà => https://www.youtube.com/watch?v=0WG3jDFW4SA

Il mérite une belle sortie. Ss doute la dernière légende de Man Utd!
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26
À lire ensuite
Art Martial