Le palmarès des clubs à l'Euro

La rumeur dit que le Portugal serait champion d'Europe. Pourtant, sorti de ces trente jours à part, il semblerait plutôt que ce soit le Real, la Juve, voire le Stade rennais. Voilà pourquoi cet Euro restera mythique.

Modififié
5k 21

Le champion d'Europe : le LOSC (France)

Un seul joueur engagé dans la compétition pour le LOSC avec Eder. Soit, jusqu'à la finale, sept petites minutes face à l'Islande. Oui, mais Eder, c'est six buts plantés sous le maillot lillois lors de ses six premiers mois, et un transfert à six millions avant l'Euro. 6, 6 et 6, les chiffres étaient alignés pour crucifier Lloris et toute la France. De paria à sauveur au Portugal, Eder risque désormais de connaître les sifflets sur les prés du pays aux six côtés. En étant champion d'Europe, donc.


La surprise du carré final : Crystal Palace

Portugalles et la revanche de 82, de 86 et de 2014 en demies. Traduit en club, cela donne une belote entre le Bayern Munich (8 joueurs), Arsenal et le Real Madrid (4 joueurs) et surtout Crystal Palace, avec ses trois Gallois et ses deux Français. Insuffisant tout de même pour placer un champion d'Angleterre. Un dragueur ne sachant pas conclure.

Le winner à l'anglaise : Wigan (Angleterre)

102 joueurs sélectionnés venus de Premier League, près de deux fois plus que le concurrent le plus proche, la Bundesliga (58) ; 32 joueurs évoluant en Championship, quand la Ligue 1 ne comptait que 22 représentants ; quatre de D3, un de D4, et une sélection entièrement issue de clubs du cru, la seule dans ce cas. Tout ça pour que le représentant le plus digne du Royaume soit un obscur Nord-Irlandais censé être en feu, mais surtout sorti d'un club tout juste parvenu à se hisser en Championship depuis sa League One. Vraiment, un été européen pourri pour l'outre-Manche.


Le Soulier d'or : le Real Madrid (Espagne)

Encore une défaite au buzzer pour Grizou. Alors qu'il tenait en respect, et Cristiano Ronaldo, et Gareth Bale, assisté par Carrasco pour contenir Modrić, le Real a envoyé son joker tout juste revenu au bercail : Álvaro Morata et ses trois buts. 10-7 pour le Real, vainqueur aux points.

La muraille : la Juventus (Italie)

Qui d'autres que la Juve ? D'abord, la Vieille Dame est celle des clubs qui s'est le mieux défendu, avec 13 joueurs sélectionnés pour l'Euro, devant Liverpool et ses 12 Reds européens. Surtout, parmi les six Italiens de le symphonie bianconera, la Juve place les quatre maestros de l'Italie dirigée par Antonio Conte : Buffon, Barzagli, Bonucci et Chiellini. Un quatuor à faire valser tous les attaquants d'Europe. Sauf quand le soliste Zaza conclut de 18 accords et d'une fausse note.


L'équipe galactique : le FC Bâle (Suisse)

N'en déplaise à Thomas Meunier, ni le Club Bruges ni le PSG n'emportent le titre de Galactique. Mais bien le FC Bâle qui, avec huit joueurs sélectionnés, tient le rythme de la Maison-Blanche. Alors certes, pas de Luka Modrić ni de Cristiano Ronaldo à Bâle, mais Birkir Bjarnason et Breel Embolo (transféré à Schalke cet été). Et sa chanson prête à conquérir la planète.


Youtube

La sortie de route prématurée : l'OM (France)

L'OM avait réussi à commencer l'Euro avec deux joueurs engagés, une gageure au regard de sa saison compliquée. Mais après 20 jours de compétition, plus rien : Mandanda qui signe avec Crystal Palace, Batshuayi qui s'envole pour Chelsea, et l'OM n'est plus lié à l'Euro que par cette statistique affolante : l'Islande a plus mené au Vélodrome que Marseille en 2016, avec 48 minutes contre 36. Vikings > Phocéens.


Le chat rouge et noir : le Stade rennais (France)

Rennes avait réussi une belle performance en plaçant trois de ses joueurs dans la compétition. Mais les sélectionneurs auraient mieux fait de se pencher sur le palmarès rennais, et donc de se méfier. Le bilan est là, propre comme un trois-pièces de François Pinault : Gelson Fernandes, sorti aux tirs au but avec la Suisse ; Kamil Grosicki, sorti aux tirs au but avec la Pologne ; et Benoît Costil, vaincu par un seul tir au but d'Eder. Après le syndrome de la route de Lorient, la malédiction venue du Roazhon Park.


Le bizuth : Al Gharrafa (Qatar)

Russie-Slovaquie, 32e minute : Vladimir Weiss ouvre le score au stade Pierre-Mauroy. Avec ce but, le Slovaque devient le premier joueur à marquer dans un Euro sans évoluer dans un club européen. Dans un monde parfait, ce privilège revenait à André-Pierre Gignac, à ce qui aurait dû être la dernière minute de l'Euro.

Le championnat des champions : la Ligue 1

Dix pensionnaires de Ligue 1 sur les feuilles de match de la finale. Cinq en France, cinq au Portugal, soit les deux équipes comptant le plus de représentants du championnat aux 19 équipes plus le PSG cher à Jean-Michel Aulas. Une preuve de plus, en eut-il fallu, que la Ligue 1 est la plus excitante des compétitions. Ça tombe bien, dans 30 jours exactement, c'est reparti. Et cette fois-ci c'est sûr, le champion sera français. Par Eric Carpentier
Modifié

Dans cet article

Frenchies Niveau : CFA
Note : -6
Ce qui me rend ouf quand même c'est que le prochain ballon d'or
va être un joueur qui a complétement raté (au figuré puis au propre) ses 2 finales de l'année 2016 ...

ah ça.

si ça ne doit être qu'un énième soulier d'or...
il devrait normalement être second
http://www.maxifoot.fr/classement-buteur-europe.htm

m'enfin il a les 2 plus gros titres quand même -_-
... COMME PEPE (qui lui a été énormes aux 2 finales!)
Le saigneur de l'anal Niveau : DHR
Waouw , la stat sur l' Islande et l'OM fait froid dans le dos... Quelle saison de merde...
Mon Dieu la stat sur l'OM est incroyable !
Cristiano Ronaldo 7 Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par Frenchies
Ce qui me rend ouf quand même c'est que le prochain ballon d'or
va être un joueur qui a complétement raté (au figuré puis au propre) ses 2 finales de l'année 2016 ...

ah ça.

si ça ne doit être qu'un énième soulier d'or...
il devrait normalement être second
http://www.maxifoot.fr/classement-buteur-europe.htm

m'enfin il a les 2 plus gros titres quand même -_-
... COMME PEPE (qui lui a été énormes aux 2 finales!)


Tu n'as pas tort. Je concède que ça fait bizarre même pour moi qui suis grand fan de Cristiano.

Ceci étant, les finales ne sont pas les seuls matches décisifs dans l'obtention d'un titre de coupe. Y a tous les tours d'avant.

Et quand tu regardes Cristiano, il a eu un rôle important durant ces fameux tours.

Pour la C1 : il contribue largement à éliminer une Roma moyenne mais qui aurait pu faire mieux contre Madrid. Il élimine un Wolfsburg qui avait tout de même un avantage de 2 buts après l'aller. Ce ne sont pas de grands noms, oui. Mais c'est parfois le contexte plus que le nom de l'adversaire qui fait du match considéré un match décisif.

A l'Euro, il met 2 buts contre la Hongrie et donne le 3ème à Nani. Contre le Pays de Galles, il met un but important alors que le Portugal n'en mène pas large face aux gallois.

Les deux victoires se sont aussi construites sur ces buts décisifs de Cristiano.

Il aurait pu en aller de même pour Griezmann s'il n'avait pas touché la barré en C1 et mis sa tête au dessus à l'Euro. Il avait en effet fortement contribué à éliminer le Bayern et Barcelone.

Il aurait pu en aller de même pour Messi s'il n'avait pas foiré son tir au but contre le Chili. Il avait en effet éliminé pas mal d'équipes avant.

Y avait un certain nombre de matchs fondamentaux pour Cristiano cette année : Rome retour, Wolfsburg retour, Classico retour, City retour, finale de C1, Autriche, Hongrie, Croatie, Pologne, Pays de Galles, France.

Il a pesé positivement et directement sur 5 de ces 11 matchs (voire 6 si tu comptes son influence en finale sur ses partenaires). Faudrait faire pareil avec Messi, Bale, Suarez, Griezmann (les autres prétendants cette année) et comparer. On aurait des surprises.
Christian Jean Pierre me fait bander Niveau : District
Note : 1
Message posté par Frenchies
Ce qui me rend ouf quand même c'est que le prochain ballon d'or
va être un joueur qui a complétement raté (au figuré puis au propre) ses 2 finales de l'année 2016 ...

ah ça.

si ça ne doit être qu'un énième soulier d'or...
il devrait normalement être second
http://www.maxifoot.fr/classement-buteur-europe.htm

m'enfin il a les 2 plus gros titres quand même -_-
... COMME PEPE (qui lui a été énormes aux 2 finales!)


Et Cristiano patati et Leo patata ...

Et le Ballon d'or ouin ouin ouin...

Et Giroud il marque moins que Benzema nianiania ...

"Et vous êtes risibles"


-_-
Le joueur qui a le plus manqué : Verratti !

Il aurait purger ce sale Euro à lui tout seul.

On devrait le cloner et en mettre un dans chaque équipe pour l'Euro 2020.
Message posté par GhostPsg
Le joueur qui a le plus manqué : Verratti !

Il aurait purger ce sale Euro à lui tout seul.

On devrait le cloner et en mettre un dans chaque équipe pour l'Euro 2020.


Comment peut-on avoir la certitude que Ronaldo sera ballon d'or et douter quand même qu'il le mérite?
Message posté par olmumire
Comment peut-on avoir la certitude que Ronaldo sera ballon d'or et douter quand même qu'il le mérite?


Sorry GhostPsg, c'est pas à toi que je m'adressais directement.
En effet, cette stat sur l'OM est dingue.

Par contre, certaines phrases sont incompréhensibles :
"soit les deux équipes comptant le plus de représentants du championnat aux 19 équipes plus le PSG cher à Jean-Michel Aulas." késako?),
et d'autres stats méritent d'être étayées:
Le match Real-Atletico pour le soulier d'or est intéressant mais pas clair. Et qui sont les 10 joueurs des championnats Français et Portugais étant présents lors de la Finale ?

J'adore ce genre d'articles, mais ils demandent de la précision, didjeu.
Frenchies Niveau : CFA
Note : -1
Message posté par olmumire
Comment peut-on avoir la certitude que Ronaldo sera ballon d'or et douter quand même qu'il le mérite?


>> après avoir vu ceux de 2010, 2013 et 2014 ??????????

s'être rendu compte que l'impact médiatique individuel a pris le pas sur celui des équipes (et sélections d'autant plus) triomphantes ????



si t'as d'autres questions bêtes, go !
Lost in translation Niveau : CFA2
@Madyoyo, c'est intéressant que tu relève cette phrase tordue.
Son auteur pense que tout le monde a les mêmes références que lui et donc comprendra tout de suite son propos.
En l'occurrence, la sortie de Aulas sur le fait que le PSG ne soit pas dans la même catégorie que les 19 autres équipes. "Le championnat de France" devient donc "le championnat dans lequel bla bla bla Aulas".

Ca évite les répétitions, et puis ça permet de montrer qu'on s'y connaît.
Le problème c'est que c'est lourd, ca n'apporte rien au propos, et c'est incompréhensible en première lecture pour celui qui n'a pas la référence.

On voit ces fautes de styles pétulantes de plus en plus sur sofoot, le spécialiste étant Maxime Brigand qui pour le reste est une bonne addition a l'équipe.

Épure ton jeu Maxime! Épure ton jeu!
Jacky75Zoo Niveau : CFA2
Message posté par olmumire
Comment peut-on avoir la certitude que Ronaldo sera ballon d'or et douter quand même qu'il le mérite?


Tu relève ici l'absurdité du ballon d'or dans sa forme actuelle
Christian Jean Pierre me fait bander Niveau : District
Certains ici se touchent beaucoup trop sur certains thèmes récurrents comme le Ballon d'Or, et même quand l'article en question n'en traite aucunement.

Ca excite toujours les mêmes putain c'est dingue.
Et le Sporting, qui est le club qui a le plus de titulaires en finale (4) et qui a formé 17 joueurs des 23 de l'équipe du Portugal plus Eric Dier?
13 pardon, je me suis un peu emporté!

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5k 21