Le onze de rêve du Stade de Reims

Qui a dit que le stade Auguste-Delaune ne pouvait plus pétiller ? L'exploit des hommes d'Hubert Fournier face aux Parisiens a dû rappeler de vieux souvenirs à quelques spectateurs septuagénaires. Qui sont bien placés pour savoir que si les grands clubs ne meurent jamais, la résurrection est parfois longue à venir. Le stade de Reims aura dû attendre trente-trois ans - un âge christique, souligneront ses thuriféraires - pour retrouver le plus haut niveau national. Trois décennies de purgatoire marquées par des chutes sportives, des relégations administratives et même une liquidation judiciaire, en 1991. Des déboires qui n’ont pas réussi à faire oublier une époque bénie, au temps du noir et blanc. Robert, Roger, Raymond ou Lucien : les prénoms de notre Onze de rêve fleurent bon l’ORTF. A Reims, on sait que les meilleurs millésimes viennent avec les années. La nostalgie, c’est divin.

Modififié
400 21
Sur le banc

Albert Batteux :

« Au premier entraînement, ce n'est pas moi mais eux qui m'ont entraîné » . En toute humilité, Albert Batteux a commencé sa carrière d’entraîneur alors qu’il n’était pas trentenaire. Sur le banc, Bébert la science a presque tout gagné. Tellement fort qu’il entraînait aussi l’équipe de France en même temps, avec une troisième place à la Coupe du monde 1958. Il y avait une petite moitié de joueurs rémois chez les Bleus, mais personne n’a ...

Lucien Muller :

Aucun lien de famille avec Joël. Ni avec Gerd ou Patrick. Encore moins avec Yvan. Pas plus qu’avec Gilles.

Delio Onnis :

Après deux saisons et 39 buts au Stade de Reims, Monaco se dit que ce petit dribbleur allergique aux protège-tibias pourrait faire l’affaire, s’il maintient ce rythme. Delio fera bien mieux que ça…

Rosario Giannetta
:

Rosario Giannetta :

Rosario, avec son nom de cornet de glace, mérite sa place dans cette équipe de rêve. Parce qu’un mec qui, après une carrière à écumer la D2 dans les années 1980, revient au club de ses débuts pour filer un coup de main en DH, c’est beau. Et parce que Gerardo et Tony, les frangins, ont aussi donné pour le Stade.

Cédric Fauré
:

Cédric Fauré :

Le grand Cédric a un vrai problème avec la Ligue 1. Rappel des faits : en 2004, il quitte Toulouse, où il avait pourtant participé à la remontée et au maintien des Pitchouns en Ligue 1, pour rejoindre l’En Avant Guingamp. En 2008, il quitte le Stade de Reims, où il jouait depuis 2006, pour goûter au plus haut niveau avec Le Havre. Six mois et trois buts plus tard, il retourne en Champagne pour une mission maintien en Ligue 2. Meilleur buteur de National, puis de Ligue 2 avec ...

Dominique Colonna :

Dominique Colonna :

« Doumé » , comme on l’appelle à Corte, où ce gamin de Haute-Corse enfila ses premiers gants, a eu une carrière bien remplie. Quinze ans crescendo. Après avoir brillé avec la laborieuse équipe du Stade Français, il rejoint Nice, puis s’installe pour six saisons à Reims. Il y récoltera trois titres de champion de France et une finale de Coupe d’Europe. Perdue, malgré un penalty détourné face au grand ...

Roger Marche :

Roger Marche :

Avec ses gros cuissots velus, son short remonté jusqu’au nombril, ses dents du bonheur et sa calvitie précoce, Roger en imposait. Sûrement pour ça que le mec, né à côté de Charleville-Mézières, était surnommé le « sanglier des Ardennes » . Il faut dire qu’avant de se consacrer au ballon, Roger avait brillé en athlétisme sur 400 mètres et au lancer de poids. Il remporte deux titres de champion et la Coupe latine avec Reims, puis rejoint le RC ...

Robert Jonquet :

Plus fin et élégant que Roger Marche mais aussi efficace, « Bob » aura passé 18 ans au Stade de Reims. Résumer l’empreinte du beau gosse sur le Stade paraît difficile. On essaie, en quelques chiffres : 502 matchs, cinq championnats, deux Coupes de France, deux finales de Coupe d’Europe, trois saisons sur le banc d’Auguste-Delaune comme entraîneur du Stade. De quoi mériter une tribune baptisée à son nom dans l’enceinte rénovée, en février 2008. ...

René Masclaux
:

René Masclaux :

Quand ton père – ou ton grand-père – gueule devant l’écran plasma en regrettant le « bon vieux temps » où les joueurs n’étaient pas des mercenaires, sûrement pense-t-il à René Masclaux. Ou pas. Seize ans de foot de haut niveau et un seul club. Formé à Reims, René est né trop tard pour goûter aux finales de Coupe d’Europe. Il sera champion de… D2 en 1966 et vainqueur de la Coupe… des Alpes, en 1977. René, ou la fidélité mal ...

Michel Leblond :

Michel Leblond :

Le discret brun – une sorte de Jérémy Toulalan pour la polyvalence et la ressemblance physique, sans les cheveux blancs – a fait partie de l’époque football champagne de Reims. Milieu besogneux ou arrière à l’occasion, il est un peu comme la part des anges, cette quantité d’alcool qui s’évanouit pendant le vieillissement en fût : avec les années, son nom s’est évaporé, disparaissant de la mémoire collective. Mais les connaisseurs ne l’ont pas ...

Jean Vincent :

A cheval sur les fifties et les sixties, Jean Vincent plantait (rien à voir avec le sénateur de l’Essonne), et plutôt pas mal. Aux côtés de Fontaine, Piantoni et Kopa de retour du Real, Reims termine champion en 1960, avec 109 buts au compteur. Cette année-là, Jean Vincent en marqua 14. Seulement 14 ?

Raymond Kopa :

Raymond Kopaczewski, aka Kopa, aura joué de 1951 à 1967 au stade de Reims, un club qui le faisait déjà kiffer quand il jouait près des terrils, du côté de Noeux-les-mines. Le Ballon d’Or 1958 s’est quand même permis une parenthèse d’infidélité en rejoignant le Real Madrid pour trois saisons. Où il a quand même gagné trois Coupes d’Europe. Pas mal. Mais du coup, Raymond n’a jamais remporté la Coupe de France. Robert Jonquet likes ...

Roger Piantoni :

Roger Piantoni :

Mercato 1957. Les transferts s’emballent. Raymond Kopa s’en va voir du côté de Madrid. Reims en profite pour faire venir Roger Piantoni contre une coquette somme : 25 millions de francs - on parle d’anciens francs, les enfants… 38 000 euros, quoi. Un investissement plutôt rentable puisque le « Bout d’chou » va planter 145 buts en moins de 200 matchs et sept saisons chez les Rouge et ...

Carlos Bianchi :

En 1973, alors que la France subit la première crise pétrolière, Reims fait venir un joueur qui carbure bien depuis six saisons au Velez Sarsfield. Carlos Bianchi vient de planter plus de 120 buts en 165 matchs en Argentine. A Reims, un club déjà sur le déclin, El Goleador ne garnira pas son palmarès mais le dépaysement ne trouble pas plus que ça le grand dégarni : il enfile les saisons à plus de 30 buts et termine trois fois meilleur buteur du championnat avant de rejoindre ...

Just Fontaine :

A Reims, « Justo » a connu un vrai calvaire : fêter les victoires avec des bulles, lui qui ne supporte pas le champagne. Terrible. Et on espère qu’il ne s’est pas infligé une coupe pour célébrer chaque but : avec 121 pions en six saisons de D1, il reste le meilleur buteur du club. Prends ça, Cédric Fauré.

Bram Appel
:

Bram Appel :

Bien avant Apple, Appel a inventé le « think different » . Dans l’équipe néerlandaise des travailleurs enrôlés de force par l’Allemagne, Abraham Leonardus refuse de faire le salut hitlérien. Si la Seconde Guerre mondiale marque son début de carrière, Bram montrera ensuite tout son talent à Reims, avec 96 pions en cinq saisons, participant aux premiers titres du club ...

Dominique Colonna : « Doumé » , comme on l’appelle à Corte, où ce gamin de Haute-Corse enfila ses premiers gants, a eu une carrière bien remplie. Quinze ans crescendo. Après avoir brillé avec la laborieuse équipe du Stade Français, il rejoint Nice, puis s’installe pour six saisons à Reims. Il y récoltera trois titres de champion de France et une finale de Coupe d’Europe. Perdue, malgré un penalty détourné face au grand Real.

Roger Marche : Avec ses gros cuissots velus, son short remonté jusqu’au nombril, ses dents du bonheur et sa calvitie précoce, Roger en imposait. Sûrement pour ça que le mec, né à côté de Charleville-Mézières, était surnommé le « sanglier des Ardennes » . Il faut dire qu’avant de se consacrer au ballon, Roger avait brillé en athlétisme sur 400 mètres et au lancer de poids. Il remporte deux titres de champion et la Coupe latine avec Reims, puis rejoint le RC Paris. Avec l’équipe de France, il sera longtemps le recordman de sélections (63). Du costaud, on vous dit.

Robert Jonquet : Plus fin et élégant que Roger Marche mais aussi efficace, « Bob » aura passé 18 ans au Stade de Reims. Résumer l’empreinte du beau gosse sur le Stade paraît difficile. On essaie, en quelques chiffres : 502 matchs, cinq championnats, deux Coupes de France, deux finales de Coupe d’Europe, trois saisons sur le banc d’Auguste-Delaune comme entraîneur du Stade. De quoi mériter une tribune baptisée à son nom dans l’enceinte rénovée, en février 2008. Pépère, Robert peut s’en aller, fin décembre de la même année, deux semaines après l’inauguration du nouveau stade. Reims in peace.

René Masclaux : Quand ton père – ou ton grand-père – gueule devant l’écran plasma en regrettant le « bon vieux temps » où les joueurs n’étaient pas des mercenaires, sûrement pense-t-il à René Masclaux. Ou pas. Seize ans de foot de haut niveau et un seul club. Formé à Reims, René est né trop tard pour goûter aux finales de Coupe d’Europe. Il sera champion de… D2 en 1966 et vainqueur de la Coupe… des Alpes, en 1977. René, ou la fidélité mal récompensée.

Michel Leblond : Le discret brun – une sorte de Jérémy Toulalan pour la polyvalence et la ressemblance physique, sans les cheveux blancs – a fait partie de l’époque football champagne de Reims. Milieu besogneux ou arrière à l’occasion, il est un peu comme la part des anges, cette quantité d’alcool qui s’évanouit pendant le vieillissement en fût : avec les années, son nom s’est évaporé, disparaissant de la mémoire collective. Mais les connaisseurs ne l’ont pas oublié.

Jean Vincent : A cheval sur les fifties et les sixties, Jean Vincent plantait (rien à voir avec le sénateur de l’Essonne), et plutôt pas mal. Aux côtés de Fontaine, Piantoni et Kopa de retour du Real, Reims termine champion en 1960, avec 109 buts au compteur. Cette année-là, Jean Vincent en marqua 14. Seulement 14 ?

Raymond Kopa : Raymond Kopaczewski, aka Kopa, aura joué de 1951 à 1967 au stade de Reims, un club qui le faisait déjà kiffer quand il jouait près des terrils, du côté de Noeux-les-mines. Le Ballon d’Or 1958 s’est quand même permis une parenthèse d’infidélité en rejoignant le Real Madrid pour trois saisons. Où il a quand même gagné trois Coupes d’Europe. Pas mal. Mais du coup, Raymond n’a jamais remporté la Coupe de France. Robert Jonquet likes this.

Roger Piantoni : Mercato 1957. Les transferts s’emballent. Raymond Kopa s’en va voir du côté de Madrid. Reims en profite pour faire venir Roger Piantoni contre une coquette somme : 25 millions de francs - on parle d’anciens francs, les enfants… 38 000 euros, quoi. Un investissement plutôt rentable puisque le « Bout d’chou » va planter 145 buts en moins de 200 matchs et sept saisons chez les Rouge et Blanc.

Carlos Bianchi : En 1973, alors que la France subit la première crise pétrolière, Reims fait venir un joueur qui carbure bien depuis six saisons au Velez Sarsfield. Carlos Bianchi vient de planter plus de 120 buts en 165 matchs en Argentine. A Reims, un club déjà sur le déclin, El Goleador ne garnira pas son palmarès mais le dépaysement ne trouble pas plus que ça le grand dégarni : il enfile les saisons à plus de 30 buts et termine trois fois meilleur buteur du championnat avant de rejoindre Paris.

Just Fontaine : A Reims, « Justo » a connu un vrai calvaire : fêter les victoires avec des bulles, lui qui ne supporte pas le champagne. Terrible. Et on espère qu’il ne s’est pas infligé une coupe pour célébrer chaque but : avec 121 pions en six saisons de D1, il reste le meilleur buteur du club. Prends ça, Cédric Fauré.

Bram Appel : Bien avant Apple, Appel a inventé le « think different » . Dans l’équipe néerlandaise des travailleurs enrôlés de force par l’Allemagne, Abraham Leonardus refuse de faire le salut hitlérien. Si la Seconde Guerre mondiale marque son début de carrière, Bram montrera ensuite tout son talent à Reims, avec 96 pions en cinq saisons, participant aux premiers titres du club champenois.

Albert Batteux : « Au premier entraînement, ce n'est pas moi mais eux qui m'ont entraîné » . En toute humilité, Albert Batteux a commencé sa carrière d’entraîneur alors qu’il n’était pas trentenaire. Sur le banc, Bébert la science a presque tout gagné. Tellement fort qu’il entraînait aussi l’équipe de France en même temps, avec une troisième place à la Coupe du monde 1958. Il y avait une petite moitié de joueurs rémois chez les Bleus, mais personne n’a jamais crié au conflit d’intérêt.

Lucien Muller : Aucun lien de famille avec Joël. Ni avec Gerd ou Patrick. Encore moins avec Yvan. Pas plus qu’avec Gilles.

Delio Onnis : Après deux saisons et 39 buts au Stade de Reims, Monaco se dit que ce petit dribbleur allergique aux protège-tibias pourrait faire l’affaire, s’il maintient ce rythme. Delio fera bien mieux que ça…

Rosario Giannetta : Rosario, avec son nom de cornet de glace, mérite sa place dans cette équipe de rêve. Parce qu’un mec qui, après une carrière à écumer la D2 dans les années 1980, revient au club de ses débuts pour filer un coup de main en DH, c’est beau. Et parce que Gerardo et Tony, les frangins, ont aussi donné pour le Stade.

Cédric Fauré : Le grand Cédric a un vrai problème avec la Ligue 1. Rappel des faits : en 2004, il quitte Toulouse, où il avait pourtant participé à la remontée et au maintien des Pitchouns en Ligue 1, pour rejoindre l’En Avant Guingamp. En 2008, il quitte le Stade de Reims, où il jouait depuis 2006, pour goûter au plus haut niveau avec Le Havre. Six mois et trois buts plus tard, il retourne en Champagne pour une mission maintien en Ligue 2. Meilleur buteur de National, puis de Ligue 2 avec Reims, où il est apprécié, il va enfin pouvoir savourer la Ligue 1 en août. Ah, non, en fait, il est parti cet été…



Par Yann Bouchez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

LeJusticier Niveau : Ligue 2
Note : 2
Merci So Foot, ça faisait longtemps que j'avais pas vu la pub pour les assurances conventions obsèques de Norwich Union, ça fait plaisir!

Sinon blague à part, c'est toujours bon de se souvenir de ceux qui ont écrit l'histoire de notre sport préféré! Belle initiative!
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
C'était à l'élection du futur pape cette photo non?
volontaire82 Niveau : Loisir
"Jean Vincent plantait"

ou comment rendre hommage à un ex gardien de Caen sans le vouloir.
ßrestoâ Niveau : DHR
Oukilé Krychowiak ?
Note : 1
c'est moi où il y a 6 attaquants dans ce onze? Les Galacticos n'ont qu'à bien se tenir!
Que de beau monde, dont la moitié constituait le onze - type de la fameuse équipe de France de 58.
Merci SF de remettre sous la lumière ce club qui le mérite.
milanello44 Niveau : CFA
Il a encore une bonne bouille Fontaine. Je l'aime.
"Jeune" supporter du Stade, mes premières idoles rémoises furent Olivier Tingry, Masala, Ducourtioux ou Noro, avant que ces deux derniers ne décident de nous trahir pour rejoindre l'ennemi sedanais.

Même si je garde d'excellent souvenir de leurs exploits (notamment en Coupe de France au début des années 2000), je me dis qu'aucun n'aurait même sa place sur le banc de cette équipe-type. Et ce qui m'inquiète, c'est que je ne vois pas non plus de joueurs actuels capables d'y être, même 50 ans après ces exploits...
Note : -1
en fait je comprends pourquoi obraniak et perquis sont devenus polonais... parce qu les polonais nous avait donné Kopa avant!
comme quoi les échanges intergenerationnel et entre selections existent!
Et pas un seul commentaire quand on parle vraiment football????
Deux articles sur Reims!!! Champagne! Je vais les faire tourner.
Message posté par diminou51
"Jeune" supporter du Stade, mes premières idoles rémoises furent Olivier Tingry, Masala, Ducourtioux ou Noro, avant que ces deux derniers ne décident de nous trahir pour rejoindre l'ennemi sedanais.

Même si je garde d'excellent souvenir de leurs exploits (notamment en Coupe de France au début des années 2000), je me dis qu'aucun n'aurait même sa place sur le banc de cette équipe-type. Et ce qui m'inquiète, c'est que je ne vois pas non plus de joueurs actuels capables d'y être, même 50 ans après ces exploits...


Ah, diminou, tu me ravis, tu as vécu les dernières années glorieuses où le jeu était très plaisant à voir, avec en plus Liabeuf, Denquin, François,...
ToxikCheese Niveau : Loisir
Si toi aussi tu ne connais que Bianchi, Kopa, Fontaine, Onnis, Batteux et ... Fauré
Note : 1
Je comprends pas...c'était pas censé être une femme Fontaine ?
y aurait ptet eu moyen de décrire un peu plus la carrière de Lucien Muller, nan?
benbecker
putain* vous avez oublié le grand Amara Diané!!
laurentlp Niveau : CFA
"L'exploit des hommes d'Hubert Fournier face aux Parisiens"

Non, ce n'est pas un exploit, c'est une victoire normale et méritée ! Paris ne pouvait prétendre à mieux. Et je suis supporter parisien !
Beaucoup d'attaquants pour une raison simple: Reims comme la plupart des autres équipes des années 50 jouait en WM donc avec 5 attaquants (3 pointes + 2 inter).

C'est sympa de penser à la représentativité des joueurs des générations 70 à nos jours mais objectivement hormis Carlos Bianchi, personne n'aurait eu sa place dans l'équipe sextuble championne de France. Enfin si, peut être Agassa car les gardiens de l'époque...

Parmi les anciens, il manque Piantoni qui était le 3ème larron du mondial 58 (mais moins en vue que les autres à cause d'une appendicite en plein tournoi). Le mec a planté plus de 200 buts en D1 dont plus de la moitié avec Reims. Il manque aussi Penverne, le travailleur de l'ombre, 4 fois champion de France.

En revanche, j'aurais cité Pires qui a joué avec la Gambardella et qui a du partir à Metz lorsque le centre de formation a fermé.

Et sinon Roger Marche jouait à gauche et pas à droite.
Ah si Piantoni est cité, pas à son poste, mais cité quand même.
Hier à 16:13 Un but de fou au Nigeria Hier à 15:31 Mancini à Danse avec les stars Hier à 14:55 Harry Kane franchit la barre des 100 buts Hier à 14:23 Le lob encaissé par Sirigu Hier à 13:42 Kazuyoshi Miura, titulaire à 50 ans Hier à 13:04 Gignac décisif pour les Tigres
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:20 Un gardien tchèque sauvé par son adversaire samedi 25 février Pronostic OM PSG : jusqu'à 540€ à gagner sur le Classico ! samedi 25 février Et encore un rouge pour Yannick Cahuzac !
samedi 25 février La pépite collective du Celtic samedi 25 février Vidal conclut une belle action collective samedi 25 février Joli but collectif pour le jubilé de Fàbregas samedi 25 février Des chercheurs anglais apprennent aux abeilles à jouer au foot samedi 25 février Ronaldo rend visite à sa statue samedi 25 février Gianluigi Donnarumma est majeur samedi 25 février Douze ans de prison pour le fils de Pelé vendredi 24 février Quand Olivier Dacourt se faisait arnaquer par Donald Trump vendredi 24 février Kombouaré pessimiste avant d'accueillir Monaco vendredi 24 février BT Sport diffusera des matchs de FIFA 17 vendredi 24 février Le capitaine de Falkirk s'entraîne sur l'autoroute vendredi 24 février Le joli coup franc du KRC Genk en Ligue Europa vendredi 24 février Manchester City a inauguré son catwalk vendredi 24 février L'horrible tacle de Dele Alli en Ligue Europa jeudi 23 février Le Parc OL rend hommage à Lisandro jeudi 23 février 357€ à gagner avec la Lazio & Saint-Etienne jeudi 23 février Suivez la trade deadline NBA en direct sur Trash-Talk jeudi 23 février L'affiche maladroite du Stade brestois jeudi 23 février La nouvelle signalétique du Vélodrome jeudi 23 février 15 000 euros d'amende pour une banderole jeudi 23 février La vilaine blessure de Héctor Herrera jeudi 23 février À bientôt 50 ans, il plante son 2000e but jeudi 23 février L'échange de maillot entre Casillas et Buffon jeudi 23 février L'investisseur du Munich 1860 souhaite le retour des ultras jeudi 23 février Dix sélections africaines à la Coupe du monde 2026 jeudi 23 février Les LA Galaxy organisent des détections en Angleterre jeudi 23 février Le slalom géant de Jordi Mboula en Youth League jeudi 23 février Le golazo de Zaza jeudi 23 février 5€ offerts sans dépôt : 100€ à aller chercher chez Winamax mercredi 22 février Les Stéphanois raillent les supporters mancuniens mercredi 22 février L'ancien gardien de Chapecoense veut rejouer en paralympique mercredi 22 février L'ascenseur émotionnel d'un fan de City mercredi 22 février Interdit de stade pour avoir porté un peignoir mercredi 22 février Coup franc imparable en Bolivie mercredi 22 février Les violences au stade sont en baisse mercredi 22 février Le dur métier de traducteur du Rubin Kazan mercredi 22 février Lourdes suspensions pour avoir laissé leurs adversaires marquer mercredi 22 février PV pour Karim Benzema à cause d'un iguane mercredi 22 février Bellerín, la relève de la droite barcelonaise ? mercredi 22 février Giggs : « Donner plus de chance aux entraîneurs anglais » mercredi 22 février EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! mercredi 22 février Wayne Shaw pourrait rebondir comme testeur de tourtes mercredi 22 février Quand Griezmann peste contre le remplacement de Gameiro mardi 21 février Le gardien de Sutton contraint de démissionner mardi 21 février Chamakh, le Qatar plutôt que l’Italie ? mardi 21 février La minasse d'Hulk mardi 21 février La femme d'Axel Witsel vend une Ford KA mardi 21 février Robert Vittek rebondit à Bratislava mardi 21 février Record explosé dans le Ninety-Two Club mardi 21 février Samuel Eto'o en Chine ? mardi 21 février Manuel Neuer a trollé Arsenal ce week-end mardi 21 février Des incidents durant un match de D3 anglaise mardi 21 février Pronostic Manchester City Monaco : jusqu'à 560€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions ! mardi 21 février Theo Walcott dans les vestiaires de Sutton pour les féliciter mardi 21 février Wayne Shaw mange sur le banc lundi 20 février Des joueurs de Viry-Chatillon accusés d'avoir parié sur leur match lundi 20 février Une bicyclette en D5 belge lundi 20 février Brésil : l'arbitre annule le match avant de donner le coup d'envoi lundi 20 février Guardiola a hâte de voir Bielsa à Lille lundi 20 février CDM 2018: les sponsors ne se bousculent pas lundi 20 février Acheampong fête la victoire sur un adversaire lundi 20 février Neil Warnock veut qu'on le hue à sa mort lundi 20 février Christian Bassogog part toucher le jackpot en Chine lundi 20 février L'entraîneur d'America joue le douzième homme lundi 20 février Le poirier du coach des Rangers lundi 20 février Une sacrée quetsche en D2 belge lundi 20 février Quand le gardien de Sutton était approché pour poser nu lundi 20 février Une prime de 5000 livres pour les joueurs de Lincoln lundi 20 février La chevauchée fantastique de Mavididi lundi 20 février Berbatov cherche un club lundi 20 février Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 26e journée lundi 20 février 315€ à gagner avec City-Monaco, Séville & Caen-Nancy lundi 20 février Un joli coup franc du milieu de terrain lundi 20 février Les golazos de Youri Tielemans lundi 20 février Superbe geste technique raté au Mexique lundi 20 février Volés par l'arbitre, ils protestent en laissant leur adversaire marquer trois fois dimanche 19 février Coup du foulard de l'espace chez les U15 de Wigan dimanche 19 février Le golazo d'Insigne face au Chievo dimanche 19 février Le tifo gigantesque des fans du Standard dimanche 19 février Le golazo de Rudy Gestede dimanche 19 février Les supporters de Millwall envahissent la pelouse dimanche 19 février Ancelotti, un homme (de doigt) d'honneur dimanche 19 février Ribéry rend visite à Théo dimanche 19 février Favre en colère contre Letizi dimanche 19 février Chamakh va rebondir en Serie B dimanche 19 février Thibaut Courtois chanté par Shay dimanche 19 février Pronostic PSG Toulouse : jusqu'à 390€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 ce week-end ! samedi 18 février La virgule petit pont de CR7 samedi 18 février Le but somptueux de Thauvin samedi 18 février Ronaldo explique son départ du Barça samedi 18 février Dwight Yorke refoulé des États-Unis samedi 18 février Suspendu six matchs pour avoir bousculé un ramasseur de balle samedi 18 février Cyril Hanouna veut racheter Guingamp samedi 18 février Un club norvégien signe un défenseur grâce au crowdfunding samedi 18 février Momo Sissoko de retour en Europe, en Serie B samedi 18 février CR7 à la télé turque avec Angelina Jolie samedi 18 février André-Pierre Gignac marque enfin samedi 18 février Suspendu 47 matchs pour avoir frappé l'arbitre vendredi 17 février Le coup franc soyeux de Dybala vendredi 17 février Des Iraniens copient Messi et Suárez vendredi 17 février Ronaldinho publie son deuxième clip vendredi 17 février But contre son camp... du milieu de terrain vendredi 17 février Les Ultramarines à l'honneur sur le maillot girondin vendredi 17 février Chabal avec les Chamois niortais vendredi 17 février Lutz Pfannenstiel et les pingouins vendredi 17 février La banderole provocatrice des fans de Thessalonique vendredi 17 février SO FOOT & Mon Petit Gazon vendredi 17 février Les clubs de Championship donnent leur accord pour la goal-line technology vendredi 17 février Les hooligans du Legia se déchaînent contre l'Ajax vendredi 17 février Les Pogba à Manchester jeudi 16 février La merveille de Bernardeschi jeudi 16 février 203€ à gagner avec Chelsea, Atalanta Bergame & Burnley jeudi 16 février Mark Clattenburg file en Arabie saoudite jeudi 16 février Dégoûtés, les fans d'Arsenal revendent leurs tickets jeudi 16 février La coupe de cheveux fraternelle de Florentin Pogba jeudi 16 février Quand Darmstadt invite Barack Obama jeudi 16 février Infantino n'a pas peur des hooligans jeudi 16 février Un bar ouvre en hommage à Chapecoense jeudi 16 février Baston pendant un entraînement à Boca Juniors jeudi 16 février La boulette du gardien de Newcastle jeudi 16 février Les hooligans russes sont déjà prêts pour « leur » Mondial jeudi 16 février Lemina, lui aussi de retour à l'OM ? jeudi 16 février La compagne de Maradona ne fait pas de dépositions jeudi 16 février Le Bayern enterre Arsenal sur Twitter jeudi 16 février En Suisse, des ultras deviennent sponsor maillot de leur club mercredi 15 février Une étude montre des dommages cérébraux sur six anciens footballeurs mercredi 15 février Ricardo Carvalho signe en Chine mercredi 15 février L'hymne de la Ligue des champions sauce tarentelle mercredi 15 février Le chant de Saint-Valentin des supporters de Cardiff mercredi 15 février Le père de Zizou n'a pas regardé la finale de France 98 mercredi 15 février Maradona a-t-il agressé sa compagne à Madrid ? mercredi 15 février Ces clubs français plus forts que le Barça mercredi 15 février La coupe « non éthique » d'Asamoah Gyan mercredi 15 février Matuidi, sa femme et Google mercredi 15 février 5€ offerts sans dépôt : 100€ à aller chercher chez Winamax mercredi 15 février 216€ à gagner avec le Bayern Munich & Real Madrid - Naples mercredi 15 février Luis Enrique perd son sang-froid face à un journaliste mardi 14 février Craig Gardner offre 50 tickets famille aux supporters de Birmingham mardi 14 février Le corner rentrant de Youssouf mardi 14 février Philadelphie cherche à renforcer son staff avec un tatoueur mardi 14 février Guardiola congratule Arter pour sa future fille mardi 14 février Thierry Froger de la L2 au TP Mazembe mardi 14 février Gignac stoppe une interview de son coéquipier Vargas mardi 14 février Djibril Cissé serait complice dans l'affaire de la sextape de Valbuena mardi 14 février Thomas Tuchel veut attiser la curiosité des joueurs mardi 14 février Quand le fair-play débouche sur un but gag lundi 13 février Le bijou de Sinama-Pongolle lundi 13 février Diaby : la blague de Julien Cazarre ne passe pas lundi 13 février Golazo en D3 espagnole lundi 13 février La finale de la Coupe maintenue au Calderón ? lundi 13 février Le FC Cologne lance un projet de réalité virtuelle lundi 13 février Un fan de Burnley évite un drame en tribune lundi 13 février Un supporter meurt en marge d'un derby de Rio lundi 13 février Pas assez de contrôles antidopage en Angleterre ? lundi 13 février Sankt Pauli : la banderole qui fait mal lundi 13 février 308€ à gagner avec PSG - Barça & Benfica - Dortmund lundi 13 février La célébration ratée de Simon Terodde lundi 13 février Un joueur de Serie B copie Zlatan lundi 13 février Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 25e journée lundi 13 février Quand un joueur de l'Ajax utilise une blessure pour dribbler son adversaire dimanche 12 février Ligue 1 : une 25e journée record dimanche 12 février La merveille de Torres dimanche 12 février Gareth Bale a repris l'entraînement dimanche 12 février Robbie Brady nettoie les filets de Courtois dimanche 12 février Un joueur amateur décède sur le terrain dimanche 12 février Tolérance zéro contre l'homophobie dans le sport britannique dimanche 12 février Les supporters des Orlando Pirates envahissent la pelouse dimanche 12 février Deux splendides reprises de volée à Norwich dimanche 12 février Le commentaire polémique de Lee Dixon sur Son dimanche 12 février Bilić en tribune pour avoir fracassé un micro dimanche 12 février Morecambe régale (littéralement) ses fans dimanche 12 février Célébration houblonnée en Angleterre dimanche 12 février L'énorme boulette du gardien de La Gantoise dimanche 12 février Un match annulé vire à la bataille de boules de neige samedi 11 février Le perroquet fugueur de Philippe Mexès samedi 11 février Gordon Ramsay prêt à remplacer Mark Warburton samedi 11 février Mertens a hésité à signer en Chine vendredi 10 février La volée de Chumacero vendredi 10 février Le Tchad n'est déjà plus sponsor du FC Metz vendredi 10 février Liverpool a échappé à une catastrophe vestimentaire en 1990 vendredi 10 février Et voilà le maillot des 80 ans du TFC vendredi 10 février John Terry s'amuse avec son chewing-gum
400 21