En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Le onze de rêve du Stade de Reims

Qui a dit que le stade Auguste-Delaune ne pouvait plus pétiller ? L'exploit des hommes d'Hubert Fournier face aux Parisiens a dû rappeler de vieux souvenirs à quelques spectateurs septuagénaires. Qui sont bien placés pour savoir que si les grands clubs ne meurent jamais, la résurrection est parfois longue à venir. Le stade de Reims aura dû attendre trente-trois ans - un âge christique, souligneront ses thuriféraires - pour retrouver le plus haut niveau national. Trois décennies de purgatoire marquées par des chutes sportives, des relégations administratives et même une liquidation judiciaire, en 1991. Des déboires qui n’ont pas réussi à faire oublier une époque bénie, au temps du noir et blanc. Robert, Roger, Raymond ou Lucien : les prénoms de notre Onze de rêve fleurent bon l’ORTF. A Reims, on sait que les meilleurs millésimes viennent avec les années. La nostalgie, c’est divin.

Modififié

Sur le banc

Albert Batteux :

« Au premier entraînement, ce n'est pas moi mais eux qui m'ont entraîné » . En toute humilité, Albert Batteux a commencé sa carrière d’entraîneur alors qu’il n’était pas trentenaire. Sur le banc, Bébert la science a presque tout gagné. Tellement fort qu’il entraînait aussi l’équipe de France en même temps, avec une troisième place à la Coupe du monde 1958. Il y avait une petite moitié de joueurs rémois chez les Bleus, mais personne n’a ...

Lucien Muller :

Aucun lien de famille avec Joël. Ni avec Gerd ou Patrick. Encore moins avec Yvan. Pas plus qu’avec Gilles.

Delio Onnis :

Après deux saisons et 39 buts au Stade de Reims, Monaco se dit que ce petit dribbleur allergique aux protège-tibias pourrait faire l’affaire, s’il maintient ce rythme. Delio fera bien mieux que ça…

Rosario Giannetta
:

Rosario Giannetta :

Rosario, avec son nom de cornet de glace, mérite sa place dans cette équipe de rêve. Parce qu’un mec qui, après une carrière à écumer la D2 dans les années 1980, revient au club de ses débuts pour filer un coup de main en DH, c’est beau. Et parce que Gerardo et Tony, les frangins, ont aussi donné pour le Stade.

Cédric Fauré
:

Cédric Fauré :

Le grand Cédric a un vrai problème avec la Ligue 1. Rappel des faits : en 2004, il quitte Toulouse, où il avait pourtant participé à la remontée et au maintien des Pitchouns en Ligue 1, pour rejoindre l’En Avant Guingamp. En 2008, il quitte le Stade de Reims, où il jouait depuis 2006, pour goûter au plus haut niveau avec Le Havre. Six mois et trois buts plus tard, il retourne en Champagne pour une mission maintien en Ligue 2. Meilleur buteur de National, puis de Ligue 2 avec ...

Dominique Colonna :

Dominique Colonna :

« Doumé » , comme on l’appelle à Corte, où ce gamin de Haute-Corse enfila ses premiers gants, a eu une carrière bien remplie. Quinze ans crescendo. Après avoir brillé avec la laborieuse équipe du Stade Français, il rejoint Nice, puis s’installe pour six saisons à Reims. Il y récoltera trois titres de champion de France et une finale de Coupe d’Europe. Perdue, malgré un penalty détourné face au grand ...

Roger Marche :

Roger Marche :

Avec ses gros cuissots velus, son short remonté jusqu’au nombril, ses dents du bonheur et sa calvitie précoce, Roger en imposait. Sûrement pour ça que le mec, né à côté de Charleville-Mézières, était surnommé le « sanglier des Ardennes » . Il faut dire qu’avant de se consacrer au ballon, Roger avait brillé en athlétisme sur 400 mètres et au lancer de poids. Il remporte deux titres de champion et la Coupe latine avec Reims, puis rejoint le RC ...

Robert Jonquet :

Plus fin et élégant que Roger Marche mais aussi efficace, « Bob » aura passé 18 ans au Stade de Reims. Résumer l’empreinte du beau gosse sur le Stade paraît difficile. On essaie, en quelques chiffres : 502 matchs, cinq championnats, deux Coupes de France, deux finales de Coupe d’Europe, trois saisons sur le banc d’Auguste-Delaune comme entraîneur du Stade. De quoi mériter une tribune baptisée à son nom dans l’enceinte rénovée, en février 2008. ...

René Masclaux
:

René Masclaux :

Quand ton père – ou ton grand-père – gueule devant l’écran plasma en regrettant le « bon vieux temps » où les joueurs n’étaient pas des mercenaires, sûrement pense-t-il à René Masclaux. Ou pas. Seize ans de foot de haut niveau et un seul club. Formé à Reims, René est né trop tard pour goûter aux finales de Coupe d’Europe. Il sera champion de… D2 en 1966 et vainqueur de la Coupe… des Alpes, en 1977. René, ou la fidélité mal ...

Michel Leblond :

Michel Leblond :

Le discret brun – une sorte de Jérémy Toulalan pour la polyvalence et la ressemblance physique, sans les cheveux blancs – a fait partie de l’époque football champagne de Reims. Milieu besogneux ou arrière à l’occasion, il est un peu comme la part des anges, cette quantité d’alcool qui s’évanouit pendant le vieillissement en fût : avec les années, son nom s’est évaporé, disparaissant de la mémoire collective. Mais les connaisseurs ne l’ont pas ...

Jean Vincent :

A cheval sur les fifties et les sixties, Jean Vincent plantait (rien à voir avec le sénateur de l’Essonne), et plutôt pas mal. Aux côtés de Fontaine, Piantoni et Kopa de retour du Real, Reims termine champion en 1960, avec 109 buts au compteur. Cette année-là, Jean Vincent en marqua 14. Seulement 14 ?

Raymond Kopa :

Raymond Kopaczewski, aka Kopa, aura joué de 1951 à 1967 au stade de Reims, un club qui le faisait déjà kiffer quand il jouait près des terrils, du côté de Noeux-les-mines. Le Ballon d’Or 1958 s’est quand même permis une parenthèse d’infidélité en rejoignant le Real Madrid pour trois saisons. Où il a quand même gagné trois Coupes d’Europe. Pas mal. Mais du coup, Raymond n’a jamais remporté la Coupe de France. Robert Jonquet likes ...

Roger Piantoni :

Roger Piantoni :

Mercato 1957. Les transferts s’emballent. Raymond Kopa s’en va voir du côté de Madrid. Reims en profite pour faire venir Roger Piantoni contre une coquette somme : 25 millions de francs - on parle d’anciens francs, les enfants… 38 000 euros, quoi. Un investissement plutôt rentable puisque le « Bout d’chou » va planter 145 buts en moins de 200 matchs et sept saisons chez les Rouge et ...

Carlos Bianchi :

En 1973, alors que la France subit la première crise pétrolière, Reims fait venir un joueur qui carbure bien depuis six saisons au Velez Sarsfield. Carlos Bianchi vient de planter plus de 120 buts en 165 matchs en Argentine. A Reims, un club déjà sur le déclin, El Goleador ne garnira pas son palmarès mais le dépaysement ne trouble pas plus que ça le grand dégarni : il enfile les saisons à plus de 30 buts et termine trois fois meilleur buteur du championnat avant de rejoindre ...

Just Fontaine :

A Reims, « Justo » a connu un vrai calvaire : fêter les victoires avec des bulles, lui qui ne supporte pas le champagne. Terrible. Et on espère qu’il ne s’est pas infligé une coupe pour célébrer chaque but : avec 121 pions en six saisons de D1, il reste le meilleur buteur du club. Prends ça, Cédric Fauré.

Bram Appel
:

Bram Appel :

Bien avant Apple, Appel a inventé le « think different » . Dans l’équipe néerlandaise des travailleurs enrôlés de force par l’Allemagne, Abraham Leonardus refuse de faire le salut hitlérien. Si la Seconde Guerre mondiale marque son début de carrière, Bram montrera ensuite tout son talent à Reims, avec 96 pions en cinq saisons, participant aux premiers titres du club ...

Dominique Colonna : « Doumé » , comme on l’appelle à Corte, où ce gamin de Haute-Corse enfila ses premiers gants, a eu une carrière bien remplie. Quinze ans crescendo. Après avoir brillé avec la laborieuse équipe du Stade Français, il rejoint Nice, puis s’installe pour six saisons à Reims. Il y récoltera trois titres de champion de France et une finale de Coupe d’Europe. Perdue, malgré un penalty détourné face au grand Real.

Roger Marche : Avec ses gros cuissots velus, son short remonté jusqu’au nombril, ses dents du bonheur et sa calvitie précoce, Roger en imposait. Sûrement pour ça que le mec, né à côté de Charleville-Mézières, était surnommé le « sanglier des Ardennes » . Il faut dire qu’avant de se consacrer au ballon, Roger avait brillé en athlétisme sur 400 mètres et au lancer de poids. Il remporte deux titres de champion et la Coupe latine avec Reims, puis rejoint le RC Paris. Avec l’équipe de France, il sera longtemps le recordman de sélections (63). Du costaud, on vous dit.

Robert Jonquet : Plus fin et élégant que Roger Marche mais aussi efficace, « Bob » aura passé 18 ans au Stade de Reims. Résumer l’empreinte du beau gosse sur le Stade paraît difficile. On essaie, en quelques chiffres : 502 matchs, cinq championnats, deux Coupes de France, deux finales de Coupe d’Europe, trois saisons sur le banc d’Auguste-Delaune comme entraîneur du Stade. De quoi mériter une tribune baptisée à son nom dans l’enceinte rénovée, en février 2008. Pépère, Robert peut s’en aller, fin décembre de la même année, deux semaines après l’inauguration du nouveau stade. Reims in peace.

René Masclaux : Quand ton père – ou ton grand-père – gueule devant l’écran plasma en regrettant le « bon vieux temps » où les joueurs n’étaient pas des mercenaires, sûrement pense-t-il à René Masclaux. Ou pas. Seize ans de foot de haut niveau et un seul club. Formé à Reims, René est né trop tard pour goûter aux finales de Coupe d’Europe. Il sera champion de… D2 en 1966 et vainqueur de la Coupe… des Alpes, en 1977. René, ou la fidélité mal récompensée.

Michel Leblond : Le discret brun – une sorte de Jérémy Toulalan pour la polyvalence et la ressemblance physique, sans les cheveux blancs – a fait partie de l’époque football champagne de Reims. Milieu besogneux ou arrière à l’occasion, il est un peu comme la part des anges, cette quantité d’alcool qui s’évanouit pendant le vieillissement en fût : avec les années, son nom s’est évaporé, disparaissant de la mémoire collective. Mais les connaisseurs ne l’ont pas oublié.

Jean Vincent : A cheval sur les fifties et les sixties, Jean Vincent plantait (rien à voir avec le sénateur de l’Essonne), et plutôt pas mal. Aux côtés de Fontaine, Piantoni et Kopa de retour du Real, Reims termine champion en 1960, avec 109 buts au compteur. Cette année-là, Jean Vincent en marqua 14. Seulement 14 ?

Raymond Kopa : Raymond Kopaczewski, aka Kopa, aura joué de 1951 à 1967 au stade de Reims, un club qui le faisait déjà kiffer quand il jouait près des terrils, du côté de Noeux-les-mines. Le Ballon d’Or 1958 s’est quand même permis une parenthèse d’infidélité en rejoignant le Real Madrid pour trois saisons. Où il a quand même gagné trois Coupes d’Europe. Pas mal. Mais du coup, Raymond n’a jamais remporté la Coupe de France. Robert Jonquet likes this.

Roger Piantoni : Mercato 1957. Les transferts s’emballent. Raymond Kopa s’en va voir du côté de Madrid. Reims en profite pour faire venir Roger Piantoni contre une coquette somme : 25 millions de francs - on parle d’anciens francs, les enfants… 38 000 euros, quoi. Un investissement plutôt rentable puisque le « Bout d’chou » va planter 145 buts en moins de 200 matchs et sept saisons chez les Rouge et Blanc.

Carlos Bianchi : En 1973, alors que la France subit la première crise pétrolière, Reims fait venir un joueur qui carbure bien depuis six saisons au Velez Sarsfield. Carlos Bianchi vient de planter plus de 120 buts en 165 matchs en Argentine. A Reims, un club déjà sur le déclin, El Goleador ne garnira pas son palmarès mais le dépaysement ne trouble pas plus que ça le grand dégarni : il enfile les saisons à plus de 30 buts et termine trois fois meilleur buteur du championnat avant de rejoindre Paris.

Just Fontaine : A Reims, « Justo » a connu un vrai calvaire : fêter les victoires avec des bulles, lui qui ne supporte pas le champagne. Terrible. Et on espère qu’il ne s’est pas infligé une coupe pour célébrer chaque but : avec 121 pions en six saisons de D1, il reste le meilleur buteur du club. Prends ça, Cédric Fauré.

Bram Appel : Bien avant Apple, Appel a inventé le « think different » . Dans l’équipe néerlandaise des travailleurs enrôlés de force par l’Allemagne, Abraham Leonardus refuse de faire le salut hitlérien. Si la Seconde Guerre mondiale marque son début de carrière, Bram montrera ensuite tout son talent à Reims, avec 96 pions en cinq saisons, participant aux premiers titres du club champenois.

Albert Batteux : « Au premier entraînement, ce n'est pas moi mais eux qui m'ont entraîné » . En toute humilité, Albert Batteux a commencé sa carrière d’entraîneur alors qu’il n’était pas trentenaire. Sur le banc, Bébert la science a presque tout gagné. Tellement fort qu’il entraînait aussi l’équipe de France en même temps, avec une troisième place à la Coupe du monde 1958. Il y avait une petite moitié de joueurs rémois chez les Bleus, mais personne n’a jamais crié au conflit d’intérêt.

Lucien Muller : Aucun lien de famille avec Joël. Ni avec Gerd ou Patrick. Encore moins avec Yvan. Pas plus qu’avec Gilles.

Delio Onnis : Après deux saisons et 39 buts au Stade de Reims, Monaco se dit que ce petit dribbleur allergique aux protège-tibias pourrait faire l’affaire, s’il maintient ce rythme. Delio fera bien mieux que ça…

Rosario Giannetta : Rosario, avec son nom de cornet de glace, mérite sa place dans cette équipe de rêve. Parce qu’un mec qui, après une carrière à écumer la D2 dans les années 1980, revient au club de ses débuts pour filer un coup de main en DH, c’est beau. Et parce que Gerardo et Tony, les frangins, ont aussi donné pour le Stade.

Cédric Fauré : Le grand Cédric a un vrai problème avec la Ligue 1. Rappel des faits : en 2004, il quitte Toulouse, où il avait pourtant participé à la remontée et au maintien des Pitchouns en Ligue 1, pour rejoindre l’En Avant Guingamp. En 2008, il quitte le Stade de Reims, où il jouait depuis 2006, pour goûter au plus haut niveau avec Le Havre. Six mois et trois buts plus tard, il retourne en Champagne pour une mission maintien en Ligue 2. Meilleur buteur de National, puis de Ligue 2 avec Reims, où il est apprécié, il va enfin pouvoir savourer la Ligue 1 en août. Ah, non, en fait, il est parti cet été…



Par Yann Bouchez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:26 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City 1 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax 1
Hier à 16:40 CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 5 Hier à 13:02 Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:09 Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 Hier à 08:00 Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 15 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 29 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 47 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 50 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59