Le onze de rêve de Roberto Ayala

A la retraite depuis huit mois, « El Raton » (la Souris) s'occupe désormais à plein temps d'une petite équipe singulière : ses trois filles et son fiston, qu'il conduit chaque jour à l'école. Loin de son passé de grand défenseur, dans le paisible quartier de Villa Devoto, à Buenos Aires, depuis lequel il dresse un onze de rêve « en 4-3-1-2, avec un meneur de jeu, incontournable pour un Argentin ! »

Modififié
2 11


GardienSantiago Cañizares
« Avec un gars comme ça dans ton dos, tu sais que tu peux te permettre de monter tranquillement. Il avait une vraie âme de leader. Et puis cette teinture blonde : c'est un extraverti et aussi l'un des grands amis que je me suis faits dans le football » .DéfenseursJavier Zanetti
« Sa constance dans un grand club comme l'Inter Milan parle pour lui, c'est aussi le recordman du nombre de sélections avec l'Argentine. Si je lui en veux ? Non, pas du tout, ça fait longtemps qu'il m'a dépassé (Ndlr : Ayala occupe le second rang, avec 115 sélections). On a débuté ensemble contre le Chili en 1994. On faisait souvent chambre commune en sélection. Et à Milan, même si on jouait dans les deux clubs rivaux, on partageait beaucoup de choses, au-delà du football. Encore aujourd'hui on part ensemble en vacances en famille » .André Cruz
« J'ai joué à ses côtés à Naples. De l'élégance et une conduite de balle exquise. Très efficace dans la relance du ballon » .Alessandro Costacurta
« Un de ces types qui ont tout gagné, parmi les plus expérimentés, mais qui continuent d'être toujours les premiers à l'entraînement. Et qui transmettent cette énergie à leurs coéquipiers » .Paolo Maldini
« Une forte personnalité, qui a été le capitaine de l'une des plus grandes équipes du monde pendant des années. Je l'ai toujours pris en exemple. C'est quelqu'un de très simple, de très disponible, tout en étant un leader de vestiaire » .MilieuxFernando Redondo
« Une qualité technique et une vision du jeu qui porte la marque déposée “Argentine”. Un compétiteur élégant au service du collectif » .Diego Simeone
« Un caractère de vainqueur, un mental d'acier. Sur le terrain, il n'arrêtait pas de donner des instructions. Il avait déjà ce profil d'entraîneur, donc ça ne me surprend pas de le voir là aujourd'hui » .Leonardo
« J'adore son jeu. Très fort dans le un contre un, avec une facilité à créer le danger. A la Coupe du monde 1994, on a été surpris de le voir jouer latéral, mais cela montre l'étendue de ses qualités » .Pablo Aimar
« De l'habilité, une capacité à éliminer, à se frayer un chemin dans la défense pour apporter le danger dans la surface adverse. Comme Riquelme, il sait déjà avant de recevoir la balle ce qu'il va en faire » .Attaquants Lionel Messi
« Le meilleur joueur avec lequel j'ai joué. Le déséquilibre personnifié. Capable de surprendre son rival chaque fois qu'il prend le ballon, d'inventer sans cesse un nouveau dribble. Il te fait miroiter le ballon, et hop, il te l'enlève aussitôt ! » Hernan Crespo
« Le goleador né. Je n'ai jamais vu un joueur qui avait autant faim de buts. Il vit de ça. En 1995, il est venu me voir en sélection pour me demander pourquoi je ne montais pas plus souvent pour aller mettre ma tête sur les coups de pied arrêtés. Il me parlait du plaisir d'entendre le ballon toucher les filets. C'est son adrénaline, peu importe comment la balle entre, pour lui, ce qui compte, c'est le but » .EntraîneurMarcelo Bielsa
« C'est l'entraîneur qui a su tirer le meilleur de mes qualités. Il rend ses joueurs plus forts. Ce que devrait toujours faire un entraîneur » . Propos recueillis par Florent Torchut, à Buenos Aires

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Surprenant qu'il n'ait pas choisi Bergkamp dans son 11.
Il a pas joué avec il me semble, c'est pour ça.

Quel onze. Coup de coeur pour Redondo. Son 11 a vraiment la classe. Mais j'aurais mis Batigol à sa place.
Il n'a pas joué avec Bergkamp, mais en 98 il a admiré l'étendu de son talent au plus près ...
canizares rassurant !!! perso je le trouvais plutôt inquiétant jamais à l'abris d'une bourde !
redondo, aimar , la classe !!!
hahaha c'est méchant syliconcrash
Oouais, la plus grosse humiliation pour un defenseur dans l histoire du foot eten plus, devant 500millionscde telespectateurs
Cependant, immense defenseur
En terme d'humiliation pour les défenseurs, je trouve celle de Kaka'( 2007 , demi finale aller leagues des champions , ManU-MilAn Ac ) sur Heinze et Evra bien pire

http://www.youtube.com/watch?v=Qn81AJ2pzQs
Si on veut parler humiliation il y a CR7 sur Ashley Cole... c'était vraiment dur.

http://www.youtube.com/watch?v=qrdj1avE … re=related ça c'était sale
Ibrahimovic avec l'ajax, il a humilié l'équipe et dans tout les registres

http://www.youtube.com/watch?v=G_lqMi4ykxg
Je venais de me souvenir de ça :

Là c'est le médecin du club que Sessegnon a humilié :

http://www.youtube.com/watch?v=BbgNFBTCVbg
Ronaldo Pagliuca, finale coupe de l'UEFA. Sur la feinte de corps avant le but il se fait un torticolis.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Pitroipa, l'ailier volant
2 11