Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour

Le Onze de rêve de Belletti

Champion du monde en 2002 avec la Seleção, Belletti a aussi remporté deux Ligas et une C1 avec le Barça, deux Cup et une Premier League avec Chelsea, un Brasileirão avec le Fluminense et même une Coupe Intertoto avec Villareal. Avec un tel CV, ce jeune retraité de 35 ans a côtoyé du beau monde. Cet arrière droit n’a jamais fait rêver les foules, mais il savait être « at the right place at the right time » , comme ce 17 mai 2006, quand il plante le but décisif de la victoire 2-1 du Barça contre Arsenal en finale de Ligue des Champions au Stade de France. Voici son 4-4-2 très offensif, avec un penchant très clair pour les n°10. Zidane, Kaka, Rivaldo, Ronaldinho, rien que ça…

Modififié
href="/marcos.html">Marcos:

Marcos:

Un des hommes-clés de la victoire du Brésil à la Coupe du Monde de 2002. Sobre et efficace. Il ne faisait pas de plongeons invraisemblables pour faire le show, mais il a été parfait pendant toute la compétition.

href="/jorginho.html">Jorginho:

Jorginho:

Un de mes modèles. Pendant la Coupe du Monde 1994, j’avais 18 ans et je décryptais tous ses matchs pour le prendre en exemple. Il jouait arrière droit comme moi, mais il avait une technique au-dessus de la moyenne. Il aurait pu faire une belle carrière au milieu de terrain. Je l’ai croisé au São Paulo FC en 1999 quand il était sur la fin alors que je commençais à faire mon ...

href="/rafael.html">Rafael Marquez:

Rafael Marquez:

Deux défenseurs ultra classe et des super mecs. Ils étaient les patrons de la défense quand je jouais au Barça et à Chelsea et le courant passait super bien entre nous.

href="/john-terry.html">John Terry:

John Terry:

Deux défenseurs ultra classe et des super mecs. Ils étaient les patrons de la défense quand je jouais au Barça et à Chelsea et le courant passait super bien entre nous.

href="/roberto-carlos.html">Roberto Carlos:

Roberto Carlos:

Le meilleur latéral de tous les temps, sans aucun doute. Il a tout : la vitesse, la puissance, la qualité de passe… Et quelle frappe de balle…

Kaka:

Kaka:

Un vrai phénomène, le prototype du joueur moderne, qui parvient à allier les qualités de Zidane et de Rivaldo.

Claude
Makélélé:

Claude Makélélé:

Quand j’étais au São Paulo FC au début des années 2000, je jouais à ce poste où Claude était la référence absolue. C’était mon idole, j’étais comme un fou quand j’ai su que je jouerais avec lui à Chelsea. Quand je l’ai rencontré, j’ai tout de suite vu que c’était un mec bien.

href="/ronaldinho.html">Ronaldinho:

Ronaldinho:

Je n’ai jamais vu un joueur aussi complet techniquement. Il sait tout faire avec un ballon. Je le trouve même plus fort que les cracks d’aujourd’hui comme Messi ou Cristiano Ronaldo, parce que pour faire ce qu’il a fait à l’époque, c’était bien plus difficile parce que la concurrence était bien plus rude. Le Real et le Barça n’étaient pas autant ultra-dominateurs ...

Zinedine
Zidane:

Zinedine Zidane:

Le seul de ma liste que je n’ai pas eu comme coéquipier, mais si je dois choisir mon onze de rêve, il est obligé d’en faire partie. C’est le genre de joueur qu’on a du plaisir à affronter rien que pour le voir jouer. Avec le Barça, je le marquais souvent parce que le Real l’utilisait surtout à gauche. Du coup, j’ai plein de photos avec lui !

href="/rivaldo.html">Rivaldo:

Rivaldo:

Un monstre technique, mais aussi un joueur d’une intelligence rare. On avait l’impression qu’il avait vu le match la veille et qu’il savait à l’avance ce qui allait se passer

href="/ronaldo.html">Ronaldo:

Ronaldo:

Je le connais depuis le début, on a commencé ensemble chez les jeunes de Cruzeiro. A l’entraînement, il écœurait tout le monde parce qu’il passait son temps à dribbler toute l’équipe adverse avant de marquer.

Marcos: Un des hommes-clés de la victoire du Brésil à la Coupe du Monde de 2002. Sobre et efficace. Il ne faisait pas de plongeons invraisemblables pour faire le show, mais il a été parfait pendant toute la compétition.

Jorginho: Un de mes modèles. Pendant la Coupe du Monde 1994, j’avais 18 ans et je décryptais tous ses matchs pour le prendre en exemple. Il jouait arrière droit comme moi, mais il avait une technique au-dessus de la moyenne. Il aurait pu faire une belle carrière au milieu de terrain. Je l’ai croisé au São Paulo FC en 1999 quand il était sur la fin alors que je commençais à faire mon trou.

Rafael Marquez: Deux défenseurs ultra classe et des super mecs. Ils étaient les patrons de la défense quand je jouais au Barça et à Chelsea et le courant passait super bien entre nous.

John Terry: Deux défenseurs ultra classe et des super mecs. Ils étaient les patrons de la défense quand je jouais au Barça et à Chelsea et le courant passait super bien entre nous.

Roberto Carlos: Le meilleur latéral de tous les temps, sans aucun doute. Il a tout : la vitesse, la puissance, la qualité de passe… Et quelle frappe de balle…

Kaka: Un vrai phénomène, le prototype du joueur moderne, qui parvient à allier les qualités de Zidane et de Rivaldo.

Claude Makélélé: Quand j’étais au São Paulo FC au début des années 2000, je jouais à ce poste où Claude était la référence absolue. C’était mon idole, j’étais comme un fou quand j’ai su que je jouerais avec lui à Chelsea. Quand je l’ai rencontré, j’ai tout de suite vu que c’était un mec bien.

Ronaldinho: Je n’ai jamais vu un joueur aussi complet techniquement. Il sait tout faire avec un ballon. Je le trouve même plus fort que les cracks d’aujourd’hui comme Messi ou Cristiano Ronaldo, parce que pour faire ce qu’il a fait à l’époque, c’était bien plus difficile parce que la concurrence était bien plus rude. Le Real et le Barça n’étaient pas autant ultra-dominateurs qu’aujourd’hui.

Zinedine Zidane: Le seul de ma liste que je n’ai pas eu comme coéquipier, mais si je dois choisir mon onze de rêve, il est obligé d’en faire partie. C’est le genre de joueur qu’on a du plaisir à affronter rien que pour le voir jouer. Avec le Barça, je le marquais souvent parce que le Real l’utilisait surtout à gauche. Du coup, j’ai plein de photos avec lui !

Rivaldo: Un monstre technique, mais aussi un joueur d’une intelligence rare. On avait l’impression qu’il avait vu le match la veille et qu’il savait à l’avance ce qui allait se passer

Ronaldo: Je le connais depuis le début, on a commencé ensemble chez les jeunes de Cruzeiro. A l’entraînement, il écœurait tout le monde parce qu’il passait son temps à dribbler toute l’équipe adverse avant de marquer.



Propos recueillis par Louis Génot, à Rio de Janeir
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 47 minutes Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 2
il y a 2 heures Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 8 il y a 2 heures La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 46 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3