En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Le onze de rêve de Bastia

Alors que le club était loin d’être le favori des sondages en début de saison, le SC Bastia est de retour en Ligue 1. L’occasion de taquiner les voisins d’Ajaccio en leur rappelant que le cœur du football insulaire bat en Haute-Corse. Des seventies qui font toujours rêver, des joueurs emblématiques, une tragédie qui, vingt ans après, marque toujours les esprits : le petit SC Bastia possède les ingrédients d’un grand club. Les joueurs, aussi ? À chacun de se faire son idée.

Modififié
Sur le banc
Nicolas Penneteau
:

Nicolas Penneteau :

Champion d’Europe avec les -19 ans, convoité par le PSG, le jeune Penneteau promettait beaucoup. Solide à Bastia, rarement au chômage technique, il enchaîne les bonnes saisons. Aujourd’hui, Nico a prolongé jusqu’en 2016 à Valenciennes et, apparemment, ça lui va. Il faudra, un jour, qu’on nous explique...

Ali Boumnijel
:

Ali Boumnijel :

Une quinzaine de matchs en six saisons au Sporting. Si Ali a pu disputer la CAN à 40 ans, c’est qu’il a su s’économiser à Bastia.

Pierre Cahuzac
:

Pierre Cahuzac :

Une troisième place et une finale de Coupe de l’UEFA au palmarès de l’entraîneur, décédé en 2003. Ceux qui pourront se vanter de faire mieux que le « Cahu » ne sont pas encore nés. Même mort, Pierre reste présent à Furiani. En tribune d’abord : depuis 2005, les gradins Ouest portent son nom. Sur le terrain ensuite : Yannick, le petit-fils, est l’un des artisans majeurs de la double remuntada. Bon sang ne saurait ...

Pascal Chimbonda
:

Pascal Chimbonda :

Il y a eu une époque où Pascal Chimbonda jouait avec un maillot bleu et était titulaire. Et il n’y avait personne pour se foutre de sa gueule. Enfin presque. Arrivé à Bastia après des débuts prometteurs au Havre, Chimbonda ne se sera pas fait que des amis en Corse. « Racisme » , s’indigne le joueur. « Laxisme » , dénoncent certains supporters. Toujours est-il que Pascal ne tardera pas à faire ses valises pour ...

Anton Drobnjak
:

Anton Drobnjak :

Rien à voir avec Antonin Dvořák et sa Symphonie n°9 en mi mineur « Du Nouveau Monde » . Anto Drobnjak était un numéro 9 majeur du Bastia des nineties. Durant trois saisons, le Monténégrin a fait entendre sa petite musique pas vraiment dégueu. En une centaine de matchs, les filets ont sifflé cinquante fois. Un but toutes les deux rencontres, où la beauté du binaire selon ...

Christian Karembeu
:

Christian Karembeu :

Encore un qui, attiré par le soleil, a voulu préparer sa pré-retraite sur l’Île de Beauté. Une catégorie qui compte de nombreux membres : Stéphane Ziani, Éric Cubilier, Laurent Fournier… On en passe et des moins bons.

Pascal Olmeta
:

Pascal Olmeta :

À Lyon, Jean-Luc Sassus, soupçonné d’être un peu trop attentionné à l’égard de Mme Olmeta, a pu en témoigner, on ne se fait pas Pascal sans se faire casser les œufs. Et le nez. Aussi taré que talentueux, aussi franc qu’imprévisible, le Bastiais de naissance a quitté son île très tôt, ses qualités ayant vite été repérées sur le continent. Un exil – avant un retour en fin de carrière au Gazélec d’Ajaccio – lors duquel il saura montrer que l’éloignement de ...

Franck Jurietti
:

Franck Jurietti :

Quand Furiani ressemblait encore à un traquenard où les visiteurs de D1 perdaient des points, Francky le fox terrier savait recevoir et lâchait rarement ses proies. Un jeu rugueux qu’il a su exporter sur le continent et qui lui fera récolter la bagatelle de 95 biscottes et sept rouges. Un bilan proche de son quasi-frère jumeau – ils ont 15 jours d’écart - Cyril Rool. Une hargne qui lui vaudra aussi une sélection en équipe de France. Mais en cinq secondes de jeu, difficile de ...

Paul Marchioni
:

Paul Marchioni :

Au capitaine des vainqueurs de la Coupe de France 1981, certains puristes auraient peut-être préféré le rustique Charles Orlanducci. Ouais, ben nous, on a fait le choix de ne pas choisir. Parce qu’entre le brocciu et le figatellu, pourquoi faudrait-il afficher une préférence ?

Morlaye Soumah
:

Morlaye Soumah :

Presque 300 matchs avec le même club. Il avait l’amour du maillot, Morlaye. Et pourtant, la liquette n’était pas toujours chouette, à l’image de la douteuse saison Reebok-Nouvelles Frontières. « Avec un peu de recul, la chute de Morlaye Soumah a coïncidé avec le déclin du club. » Signé un certain Philippe, sur un forum de supporters. Pas faux. Prenez ça, Franck Silvestre et Vitorino ...

Cyril Rool
:

Cyril Rool :

La règle, chez les modérateurs, est bien connue : « Don’t feed the Rool. » Le petit Cyril, formé à Bastia, n’avait pas besoin d’être provoqué pour s’enflammer. La tatane souvent flingueuse – « Mais y connaît pas Rool, le mec ! » -, son engagement lui a collé aux crampons. Jeune et plein d'entrain, il envoie un coup de pied à Laurent Croci pour sa première expulsion. Vingt-six autres rouges suivront, agrémentés de 187 ...

Claude Papi
:

Claude Papi :

On a longtemps cru que Papi portait bien son nom. Une calvitie apparue à peine la vingtaine franchie. Un style privilégiant l’intelligence de jeu et la technique à la vitesse pure et la puissance. Des potes d’équipe, Félix (Lacuesta), Jacques (Zimacko) et « Fanfan » (Félix), aux prénoms fleurant bon l’après-guerre. Enfin, un côté casanier difficilement égalable : à l’actif du natif de Porto-Vecchio, plus de 400 matchs avec le SC Bastia, pour 110 ...

Michael Essien
:

Michael Essien :

Au début des années 2000, le Ghanéen, arrivé sur l’île à peine majeur, s’occupe à peu près de tout au milieu de terrain. Le problème pour Bastia, c’est que ça se voit un peu trop au milieu de ses collègues. D’où les convoitises. Le problème pour Essien, c’est que ça ne suffit même pas à s’assurer un classement potable. D’où les envies d’ailleurs. Direction Lyon, donc, avant de retrouver des Blues, ceux de ...

Jean-François Larios
:

Jean-François Larios :

Un physique de déménageur. Une technique fine comme la dentelle. Milieu de terrain, international français, Jean-François n’a passé qu’une seule saison sur l’Île de Beauté. Mais pas n’importe laquelle. Celle de 1977-78, aux côtés des Lacuesta, Papi et « Fanfan » Félix. Il mérite surtout sa place pour une superbe reprise de volée, un soir de décembre 1977, face au Torino. Victoire des Bastiais, 3-2. L’épopée continentale peut commencer. Pour ...

Pierre-Yves André
:

Pierre-Yves André :

International breton – une cape face au Cameroun avec la sélection du bigouden, en 1998 – l’homme aux trois prénoms n’a jamais vraiment réussi à se faire un nom sur ses terres natales. C’est finalement sur l’île qu’il réalisera ses plus belles saisons. Bon, pas plus d’une dizaine de buts par an, quand même, faut pas déconner non plus…

Frédéric Née
:

Frédéric Née :

Aux âmes bien Née, le talent n’attend pas le nombre des années. Brillant avec Caen, le jeune attaquant explose à Bastia. Pour faire la nique aux défenses adverses, Fred et Pierre-Yves jouent comme deux amoureux dans le noir : en guidage automatique. Leur entente est parfaite ; leur amour, beau à voir. Fred ira bien voir à Lyon, mais les blessures pourriront un exil qui ne pouvait être que foireux. Retour en Corse. Ça tombait bien, Pierre-Yves, lui aussi, a fini par revenir de ses ...

Johnny Rep
:

Johnny Rep :

En 1977, Johnny arrive auréolé d’une finale de Coupe du monde et de plusieurs C1. Du lourd. À la tête de l’attaque et de la meilleure équipe bastiaise de l’Histoire, le « Hollandais volant » plante 44 buts en deux saisons et participe grandement aux exploits des hommes de Pierre Cahuzac. Seule ombre au tableau : une défaite en finale de l’UEFA face à ses compatriotes du PSV Eindhoven. En 1981, avec les Verts, Johnny perdra à nouveau une finale – ...

Pascal Olmeta : À Lyon, Jean-Luc Sassus, soupçonné d’être un peu trop attentionné à l’égard de Mme Olmeta, a pu en témoigner, on ne se fait pas Pascal sans se faire casser les œufs. Et le nez. Aussi taré que talentueux, aussi franc qu’imprévisible, le Bastiais de naissance a quitté son île très tôt, ses qualités ayant vite été repérées sur le continent. Un exil – avant un retour en fin de carrière au Gazélec d’Ajaccio – lors duquel il saura montrer que l’éloignement de sa terre natale n’a pas entamé sa fougue.

Franck Jurietti : Quand Furiani ressemblait encore à un traquenard où les visiteurs de D1 perdaient des points, Francky le fox terrier savait recevoir et lâchait rarement ses proies. Un jeu rugueux qu’il a su exporter sur le continent et qui lui fera récolter la bagatelle de 95 biscottes et sept rouges. Un bilan proche de son quasi-frère jumeau – ils ont 15 jours d’écart - Cyril Rool. Une hargne qui lui vaudra aussi une sélection en équipe de France. Mais en cinq secondes de jeu, difficile de placer un tâcle. Rageant.

Paul Marchioni : Au capitaine des vainqueurs de la Coupe de France 1981, certains puristes auraient peut-être préféré le rustique Charles Orlanducci. Ouais, ben nous, on a fait le choix de ne pas choisir. Parce qu’entre le brocciu et le figatellu, pourquoi faudrait-il afficher une préférence ?

Morlaye Soumah : Presque 300 matchs avec le même club. Il avait l’amour du maillot, Morlaye. Et pourtant, la liquette n’était pas toujours chouette, à l’image de la douteuse saison Reebok-Nouvelles Frontières. « Avec un peu de recul, la chute de Morlaye Soumah a coïncidé avec le déclin du club. » Signé un certain Philippe, sur un forum de supporters. Pas faux. Prenez ça, Franck Silvestre et Vitorino Hilton.

Cyril Rool : La règle, chez les modérateurs, est bien connue : « Don’t feed the Rool. » Le petit Cyril, formé à Bastia, n’avait pas besoin d’être provoqué pour s’enflammer. La tatane souvent flingueuse – « Mais y connaît pas Rool, le mec ! » -, son engagement lui a collé aux crampons. Jeune et plein d'entrain, il envoie un coup de pied à Laurent Croci pour sa première expulsion. Vingt-six autres rouges suivront, agrémentés de 187 jaunes, pimentant une carrière riche en couleurs. En œnologie, on appelle aussi ça une belle cave.

Claude Papi : On a longtemps cru que Papi portait bien son nom. Une calvitie apparue à peine la vingtaine franchie. Un style privilégiant l’intelligence de jeu et la technique à la vitesse pure et la puissance. Des potes d’équipe, Félix (Lacuesta), Jacques (Zimacko) et « Fanfan » (Félix), aux prénoms fleurant bon l’après-guerre. Enfin, un côté casanier difficilement égalable : à l’actif du natif de Porto-Vecchio, plus de 400 matchs avec le SC Bastia, pour 110 pions. Bref, Claude aurait aujourd’hui tous les attributs du vrai grand-père. Sauf que Papi est mort à 33 ans. Putain de rupture d’anévrisme.

Michael Essien : Au début des années 2000, le Ghanéen, arrivé sur l’île à peine majeur, s’occupe à peu près de tout au milieu de terrain. Le problème pour Bastia, c’est que ça se voit un peu trop au milieu de ses collègues. D’où les convoitises. Le problème pour Essien, c’est que ça ne suffit même pas à s’assurer un classement potable. D’où les envies d’ailleurs. Direction Lyon, donc, avant de retrouver des Blues, ceux de Chelsea.

Jean-François Larios : Un physique de déménageur. Une technique fine comme la dentelle. Milieu de terrain, international français, Jean-François n’a passé qu’une seule saison sur l’Île de Beauté. Mais pas n’importe laquelle. Celle de 1977-78, aux côtés des Lacuesta, Papi et « Fanfan » Félix. Il mérite surtout sa place pour une superbe reprise de volée, un soir de décembre 1977, face au Torino. Victoire des Bastiais, 3-2. L’épopée continentale peut commencer. Pour Larios, ce sera une cinquantaine de matchs pour 7 buts en une dizaine de mois. Bref, une saison bien remplie.

Pierre-Yves André : International breton – une cape face au Cameroun avec la sélection du bigouden, en 1998 – l’homme aux trois prénoms n’a jamais vraiment réussi à se faire un nom sur ses terres natales. C’est finalement sur l’île qu’il réalisera ses plus belles saisons. Bon, pas plus d’une dizaine de buts par an, quand même, faut pas déconner non plus…

Frédéric Née : Aux âmes bien Née, le talent n’attend pas le nombre des années. Brillant avec Caen, le jeune attaquant explose à Bastia. Pour faire la nique aux défenses adverses, Fred et Pierre-Yves jouent comme deux amoureux dans le noir : en guidage automatique. Leur entente est parfaite ; leur amour, beau à voir. Fred ira bien voir à Lyon, mais les blessures pourriront un exil qui ne pouvait être que foireux. Retour en Corse. Ça tombait bien, Pierre-Yves, lui aussi, a fini par revenir de ses périples.

Johnny Rep : En 1977, Johnny arrive auréolé d’une finale de Coupe du monde et de plusieurs C1. Du lourd. À la tête de l’attaque et de la meilleure équipe bastiaise de l’Histoire, le « Hollandais volant » plante 44 buts en deux saisons et participe grandement aux exploits des hommes de Pierre Cahuzac. Seule ombre au tableau : une défaite en finale de l’UEFA face à ses compatriotes du PSV Eindhoven. En 1981, avec les Verts, Johnny perdra à nouveau une finale – de Coupe de France – face à… Bastia. On est jamais mieux trahi que par les siens.

Nicolas Penneteau : Champion d’Europe avec les -19 ans, convoité par le PSG, le jeune Penneteau promettait beaucoup. Solide à Bastia, rarement au chômage technique, il enchaîne les bonnes saisons. Aujourd’hui, Nico a prolongé jusqu’en 2016 à Valenciennes et, apparemment, ça lui va. Il faudra, un jour, qu’on nous explique...

Ali Boumnijel : Une quinzaine de matchs en six saisons au Sporting. Si Ali a pu disputer la CAN à 40 ans, c’est qu’il a su s’économiser à Bastia.

Pierre Cahuzac : Une troisième place et une finale de Coupe de l’UEFA au palmarès de l’entraîneur, décédé en 2003. Ceux qui pourront se vanter de faire mieux que le « Cahu » ne sont pas encore nés. Même mort, Pierre reste présent à Furiani. En tribune d’abord : depuis 2005, les gradins Ouest portent son nom. Sur le terrain ensuite : Yannick, le petit-fils, est l’un des artisans majeurs de la double remuntada. Bon sang ne saurait mentir.

Pascal Chimbonda : Il y a eu une époque où Pascal Chimbonda jouait avec un maillot bleu et était titulaire. Et il n’y avait personne pour se foutre de sa gueule. Enfin presque. Arrivé à Bastia après des débuts prometteurs au Havre, Chimbonda ne se sera pas fait que des amis en Corse. « Racisme » , s’indigne le joueur. « Laxisme » , dénoncent certains supporters. Toujours est-il que Pascal ne tardera pas à faire ses valises pour Wigan.

Anton Drobnjak : Rien à voir avec Antonin Dvořák et sa Symphonie n°9 en mi mineur « Du Nouveau Monde » . Anto Drobnjak était un numéro 9 majeur du Bastia des nineties. Durant trois saisons, le Monténégrin a fait entendre sa petite musique pas vraiment dégueu. En une centaine de matchs, les filets ont sifflé cinquante fois. Un but toutes les deux rencontres, où la beauté du binaire selon Drobnjak.

Christian Karembeu : Encore un qui, attiré par le soleil, a voulu préparer sa pré-retraite sur l’Île de Beauté. Une catégorie qui compte de nombreux membres : Stéphane Ziani, Éric Cubilier, Laurent Fournier… On en passe et des moins bons.



Par Yann Bouchez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 21:22 Le très joli but d'Olivier Giroud 26
Hier à 11:57 Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 26
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 08:59 Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 29 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 3 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport)