Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Olivier Dacourt

Le onze de rêve d'Olivier Dacourt

En dix-huit ans de carrière, Olivier Dacourt a pris le temps de parcourir l’Europe. La France, l’Angleterre, l’Italie puis la Belgique ont notamment vu l’actuel consultant de Téléfoot fouler leurs prés. Des pérégrinations qui lui ont permis de connaître ce qui se faisait de mieux. Son 4-4-2 classique aligné et à forte connotation transalpine ferait donc frétiller la brindille de n’importe qui. Le genre de team, surtout, que l’on savourerait à la fin d’une Ligue des Masters après s'être coltiné Castolo et Barota.

Modififié
Sur le banc

Francesco Totti :

J’aurais pu le mettre à la place de Cassano… Parce que c’est le deuxième meilleur buteur de la Serie A

href="/emerson.html">Emerson :

Emerson :

Car j’ai hésité à le mettre à ma place ! (rires)

href="/aldair.html">Aldair :

Aldair :

Je l’ai connu à la fin de sa carrière mais c’était solide. Il était défenseur de l’équipe du Brésil, a fait treize ans à la Roma. C’est un monument là-bas.

Gabriel Batistuta :

Gabriel Batistuta :

Je voulais mettre Adriano mais Batistuta finalement. C’est mieux pour mettre des buts (rires).

Javier Zanetti :

Pour tout ce qu’il représente à l’Inter. Juste impressionnant.

Julio César :

Il représente le gardien moderne, c'est le plus fort que j'ai eu la chance de rencontrer balle au pied. Il pourrait jouer facilement dans le champ, tellement il est facile.

href="/cafu.html">Cafu :

Cafu :

Il a remporté deux Coupes du Monde et en a disputées trois. Puis a tout gagné en club. Et quelle classe…

Walter Samuel :

C’était un mur. On l’appelait « The Wall » à la Roma où il était extraordinaire. Après, le mur s’est écroulé à Madrid mais bon… (rires). Je l’ai connu aussi à l’Inter.

Rio Ferdinand
:

Rio Ferdinand :

Rio pourrait jouer milieu de terrain, tellement il est doué. Il est facile, ne tacle pas. Au-delà d’être un grand joueur, c’est un immense homme. Un monsieur.

Vincent Candela
:

Vincent Candela :

Le Candela de la Roma était fantastique. Après Totti, c’était lui le meilleur. Il n’a pas eu de chance en équipe de France parce qu’il y avait Liza. Il jouait arrière gauche mais était presque ailier.

Luis Figo :

Quel joueur… Ballon d’Or en 2000. Tout est dit.

Olivier Dacourt
:

Olivier Dacourt :

Pour casser les actions adverses et parce qu’il faut quelqu’un pour récupérer des ballons ! Puis ils seront contents de jouer avec moi car je fais le sale travail (rires)

Patrick Vieira :

On a joué ensemble en équipe de France Espoirs, chez les A et à Milan. On se connaît parfaitement.

Zidane
:

Zidane :

Zizou, normal. Pas la peine d’expliquer pourquoi.

Zlatan Ibrahimovic :

Un talent exceptionnel. Il a un caractère de merde mais c’est un grand joueur. Quand on joue contre lui, on a qu’une envie, c’est se battre avec lui. Et quand on joue à ses côtés, on a aussi envie de se battre avec ! (rires).

Antonio Cassano :

C’est un sale gosse mais avec un tel talent. Un génie, et comme on dit souvent, dans le génie, il faut de la folie. Je l’ai vu faire des choses à l’entraînement que peu de joueurs savent faire.

Julio César : Il représente le gardien moderne, c'est le plus fort que j'ai eu la chance de rencontrer balle au pied. Il pourrait jouer facilement dans le champ, tellement il est facile.

Cafu : Il a remporté deux Coupes du Monde et en a disputées trois. Puis a tout gagné en club. Et quelle classe…

Walter Samuel : C’était un mur. On l’appelait « The Wall » à la Roma où il était extraordinaire. Après, le mur s’est écroulé à Madrid mais bon… (rires). Je l’ai connu aussi à l’Inter.

Rio Ferdinand : Rio pourrait jouer milieu de terrain, tellement il est doué. Il est facile, ne tacle pas. Au-delà d’être un grand joueur, c’est un immense homme. Un monsieur.

Vincent Candela : Le Candela de la Roma était fantastique. Après Totti, c’était lui le meilleur. Il n’a pas eu de chance en équipe de France parce qu’il y avait Liza. Il jouait arrière gauche mais était presque ailier.

Luis Figo : Quel joueur… Ballon d’Or en 2000. Tout est dit.

Olivier Dacourt : Pour casser les actions adverses et parce qu’il faut quelqu’un pour récupérer des ballons ! Puis ils seront contents de jouer avec moi car je fais le sale travail (rires)

Patrick Vieira : On a joué ensemble en équipe de France Espoirs, chez les A et à Milan. On se connaît parfaitement.

Zidane : Zizou, normal. Pas la peine d’expliquer pourquoi.

Zlatan Ibrahimovic : Un talent exceptionnel. Il a un caractère de merde mais c’est un grand joueur. Quand on joue contre lui, on a qu’une envie, c’est se battre avec lui. Et quand on joue à ses côtés, on a aussi envie de se battre avec ! (rires).

Antonio Cassano : C’est un sale gosse mais avec un tel talent. Un génie, et comme on dit souvent, dans le génie, il faut de la folie. Je l’ai vu faire des choses à l’entraînement que peu de joueurs savent faire.

Francesco Totti : J’aurais pu le mettre à la place de Cassano… Parce que c’est le deuxième meilleur buteur de la Serie A

Emerson : Car j’ai hésité à le mettre à ma place ! (rires)

Aldair : Je l’ai connu à la fin de sa carrière mais c’était solide. Il était défenseur de l’équipe du Brésil, a fait treize ans à la Roma. C’est un monument là-bas.

Gabriel Batistuta : Je voulais mettre Adriano mais Batistuta finalement. C’est mieux pour mettre des buts (rires).

Javier Zanetti : Pour tout ce qu’il représente à l’Inter. Juste impressionnant.



Propos recueillis par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 17 minutes Froger vers l’USM Alger il y a 7 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
il y a 5 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 8 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 57 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9