En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 27 Résultats Classements Options

Le onze de rêve d’Édouard Cissé

En quinze années de carrière, c’est peu dire qu’Édouard Cissé a côtoyé du beau monde. Entre les titres avec l’OM, le Beşiktaş, le PSG et une finale de Ligue des champions avec Monaco, l’ancien milieu de terrain n’a pas joué avec des peintres. D’ailleurs, quand il faut balancer un onze de rêve, Édouard envoie une team assez lourde. Une équipe entraînée par Didier Deschamps, bien sûr, et qui aurait largement son mot à dire dans la Ligue 1 actuelle.

Modififié
Sur le banc

Lionel Letizi :

Très fort, très humble ! Et manque de pot, trop gentil ! Mais en vrai, moi je l’appelais « le mur » , il était vraiment très fort. Mais il était pas médiatique. Lui, il s’en foutait de ça.

Souleymane Diawara :

Souley, car je si je ne le mets pas, il va me casser les couilles (rires). Non, mais Souley c’est une force de la nature. Et en plus, c’est vraiment une crème. C’est quelqu’un que j’ai énormément apprécié pendant ces deux années à Marseille. C’est un vrai coéquipier. Un golgoth au cœur tendre.

Rodrigo Tello :

Rodrigo Tello :

C’est, pour moi, le meilleur pied gauche que j’ai croisé dans ma carrière. Et pourtant j’en ai croisé, hein ! C’est un petit Roberto Carlos, teigneux et tout ça. Très bonne technique, très bonne frappe ! En Turquie, il a été super important pour moi, car j’étais tout seul, et il me sortait souvent. Lui et Sivok, c’était mes vrais gars là-bas.

Mikel Arteta :

Quand il est arrivé à Paris, on ne le connaissait pas, le mec. Premier match en Ligue des champions, contre le Milan AC à San Siro, au bout de 30 secondes de jeu, il y a une grande chandelle, la balle arrive sur lui et je lui crie « Ça vient ! » pour qu’il avoine, tu vois. Et là, il te sort un contrôle poitrine, semelle sur le ballon, et boum, ça part de l’avant. Là, je me suis dit : « Ah ouais, quand même ! » Il était très ...

Lucho González
:

Lucho González :

Lucho, je le prends car c’est un modèle. L’entraînement était à 10h, lui il se pointait à 9h, puis il partait une heure après tout le monde. Très grand professionnel. Pour moi, c’est un mec qui sent vraiment le foot.

Pauleta
:

Pauleta :

Je le mets car il me faut un buteur, si jamais j’ai un problème avec Fernando (rires). C’est un mec qui avec deux occasions dans un match va te planter un doublé.

Steve Mandanda :

Il a beaucoup de qualités et en plus, c’est quelqu’un d’adorable. Quand Niang est parti de Marseille, il fallait un capitaine, et j’ai soufflé son nom à Didier car c’est un mec incontournable, qui ne fait pas de vagues. C’est quelqu’un de vachement humble, il est super fort mais il ne se la pète pas. C’est comme un petit frère pour moi.

Hugo Ibarra
:

Hugo Ibarra :

Je n’ai joué qu’une saison avec lui, mais il me plaît beaucoup car il a la fameuse grinta sud-américaine. C’est quelqu’un de très technique en plus. C’est vraiment un gagnant. D’ailleurs quand on a perdu la finale de Ligue des champions, il avait vraiment la rage. Lui, il s’en foutait d’être arrivé en finale, il voulait gagner absolument.

Tomas Sivok :

C’est un international tchèque avec qui j’ai joué à Beşiktaş, en Turquie. C’est un blanc qui aurait aimé être black (rires), donc on s’est super bien entendus en dehors du terrain, on écoutait beaucoup de rap ensemble. Et puis sur le terrain, c’est un lâche-rien. Même aux entraînements, il mettait des tacles dans tous les sens. Un vrai compétiteur, ...

Gabriel Heinze :

Gabriel Heinze :

C’est l’un des rares mecs avec qui je me suis tout le temps pris la tête sur le terrain, plusieurs fois par match. Il gueulait tout le temps, mais c’est parce que lui aussi a la grinta. Il a besoin de gueuler pour se motiver. Et puis pareil, en dehors du terrain, c’est un mec adorable.

Patrice Évra
:

Patrice Évra :

Pat’ c’est pareil, c’est un sacré compétiteur. Il hait vraiment la défaite. Même à la PlayStation, il ne supporte pas ça. Pour lui, perdre n’est pas concevable. En plus, pour l’ambiance du groupe, il est extraordinaire car c’est un grand chambreur, mais dans le bon sens du terme. Si par exemple il voit que t’es pas bien luné, il ne va rien te dire. Dans un groupe, c’est très intéressant d’avoir un mec comme ...

Ludovic Giuly :

Ludo c’est un déconneur de dingue et un vrai leader. Quand je suis arrivé à Monaco, on était en stage en Suisse, et c’était une soirée off, donc ils étaient tous au resto et après ils sortaient. Vu que je venais d’arriver, je me suis dit que j’allais rester à l’hôtel. Et puis là, il y a Ludo qui me voit et qui me dit : « Mais qu’est-ce que tu fous là ? » Donc je lui dis : « Bah écoute, je viens d’arriver, je vais pas ...

Édouard Cissé
:

Édouard Cissé :

Je me mets car c’est mon équipe de rêve après tout. Je me mets même capitaine, tiens (rires). Avec ces mecs-là, j’ai beaucoup gagné et j’ai vraiment kiffé !

Fabian Ernst
:

Fabian Ernst :

C’est un Allemand qui a joué avec moi à Besikstas. On n'a joué que six mois ensemble, il est arrivé en décembre l’année du titre, et c’est grâce à lui qu’on a passé un cap de dingue. Un gros bosseur, très professionnel. Et puis il savait tout faire : attaquer, défendre, il était partout. Sur le terrain, je ne me suis jamais aussi bien entendu avec quelqu’un. Je me sentais plus fort à ses côtés. J’avais l’impression que le gars me bonifiait ...

Mamadou Niang
:

Mamadou Niang :

J’ai appris à le connaître. Au début, je pensais que c’était un gros branleur, un fêtard. Alors certes, il fait la fête, mais à côté, c’est un passionné de foot. C’est le genre de mec qui regarde des matchs de Ligue 2, de National. Il vit vraiment pour le foot. Dans le jeu, il est un peu comme Ludo, qu’est-ce qu’il a pu nous casser les couilles à toujours râler. Mais c’est un mec généreux, il court tout le temps ! C’est le genre de gars avec qui tu vas à la ...

href="/ronaldinho.html">Ronaldinho :

Ronaldinho :

J’ai une petite anecdote qui me fait bien marrer. C’était lors d’un PSG-OM, il était sur le banc à côté de moi et je voyais qu’il était grave énervé, du coup je lui dis : « T’inquiète, tu vas rentrer, détends-toi. » Et là il me sort : « Non, mais attends tu sais ce qu’il me dit le coach ? Qu’il ne veut pas me mettre car c’est un match à enjeu et il a peur que je ne supporte pas la pression. Au Brésil, on a déjà quitté le ...

Fernando Morientes :

Fernando Morientes :

Un grand monsieur ! Vraiment la grande classe ! Une humilité de folie, un gars super simple. Jamais un mot plus haut que l’autre. Et puis son football parlait pour lui, hein ! Quand on est allés jouer à Madrid, en Ligue des champions, il y a eu une émeute autour de lui à l’aéroport, je n’ai jamais vu ça. Dans le stade, t’avais des banderoles « Fernando, ici tu es chez toi ! » Et à côté de ça, le mec tu peux le chambrer comme tu veux, c’est ...

Steve Mandanda : Il a beaucoup de qualités et en plus, c’est quelqu’un d’adorable. Quand Niang est parti de Marseille, il fallait un capitaine, et j’ai soufflé son nom à Didier car c’est un mec incontournable, qui ne fait pas de vagues. C’est quelqu’un de vachement humble, il est super fort mais il ne se la pète pas. C’est comme un petit frère pour moi.

Hugo Ibarra : Je n’ai joué qu’une saison avec lui, mais il me plaît beaucoup car il a la fameuse grinta sud-américaine. C’est quelqu’un de très technique en plus. C’est vraiment un gagnant. D’ailleurs quand on a perdu la finale de Ligue des champions, il avait vraiment la rage. Lui, il s’en foutait d’être arrivé en finale, il voulait gagner absolument.

Tomas Sivok : C’est un international tchèque avec qui j’ai joué à Beşiktaş, en Turquie. C’est un blanc qui aurait aimé être black (rires), donc on s’est super bien entendus en dehors du terrain, on écoutait beaucoup de rap ensemble. Et puis sur le terrain, c’est un lâche-rien. Même aux entraînements, il mettait des tacles dans tous les sens. Un vrai compétiteur, quoi.

Gabriel Heinze : C’est l’un des rares mecs avec qui je me suis tout le temps pris la tête sur le terrain, plusieurs fois par match. Il gueulait tout le temps, mais c’est parce que lui aussi a la grinta. Il a besoin de gueuler pour se motiver. Et puis pareil, en dehors du terrain, c’est un mec adorable.

Patrice Évra : Pat’ c’est pareil, c’est un sacré compétiteur. Il hait vraiment la défaite. Même à la PlayStation, il ne supporte pas ça. Pour lui, perdre n’est pas concevable. En plus, pour l’ambiance du groupe, il est extraordinaire car c’est un grand chambreur, mais dans le bon sens du terme. Si par exemple il voit que t’es pas bien luné, il ne va rien te dire. Dans un groupe, c’est très intéressant d’avoir un mec comme lui.

Ludovic Giuly : Ludo c’est un déconneur de dingue et un vrai leader. Quand je suis arrivé à Monaco, on était en stage en Suisse, et c’était une soirée off, donc ils étaient tous au resto et après ils sortaient. Vu que je venais d’arriver, je me suis dit que j’allais rester à l’hôtel. Et puis là, il y a Ludo qui me voit et qui me dit : « Mais qu’est-ce que tu fous là ? » Donc je lui dis : « Bah écoute, je viens d’arriver, je vais pas venir » . Et là il balance : « Non, soit tout le monde vient, soit personne ne sort ! » Tu vois, c’est pour te dire qu’il était toujours comme ça, à impliquer tout le monde. Sur le terrain, il était vraiment casse-couilles, jamais content. Ça n’allait pas assez vite, on était trop bas, il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas. Après voilà, c’est le mec qui va mettre une pure ambiance dans les vestiaires, et il te donne sa chemise si t’en as besoin.

Édouard Cissé : Je me mets car c’est mon équipe de rêve après tout. Je me mets même capitaine, tiens (rires). Avec ces mecs-là, j’ai beaucoup gagné et j’ai vraiment kiffé !

Fabian Ernst : C’est un Allemand qui a joué avec moi à Besikstas. On n'a joué que six mois ensemble, il est arrivé en décembre l’année du titre, et c’est grâce à lui qu’on a passé un cap de dingue. Un gros bosseur, très professionnel. Et puis il savait tout faire : attaquer, défendre, il était partout. Sur le terrain, je ne me suis jamais aussi bien entendu avec quelqu’un. Je me sentais plus fort à ses côtés. J’avais l’impression que le gars me bonifiait quoi.

Mamadou Niang : J’ai appris à le connaître. Au début, je pensais que c’était un gros branleur, un fêtard. Alors certes, il fait la fête, mais à côté, c’est un passionné de foot. C’est le genre de mec qui regarde des matchs de Ligue 2, de National. Il vit vraiment pour le foot. Dans le jeu, il est un peu comme Ludo, qu’est-ce qu’il a pu nous casser les couilles à toujours râler. Mais c’est un mec généreux, il court tout le temps ! C’est le genre de gars avec qui tu vas à la guerre, tu vois.

Ronaldinho : J’ai une petite anecdote qui me fait bien marrer. C’était lors d’un PSG-OM, il était sur le banc à côté de moi et je voyais qu’il était grave énervé, du coup je lui dis : « T’inquiète, tu vas rentrer, détends-toi. » Et là il me sort : « Non, mais attends tu sais ce qu’il me dit le coach ? Qu’il ne veut pas me mettre car c’est un match à enjeu et il a peur que je ne supporte pas la pression. Au Brésil, on a déjà quitté le stade à 4h du matin car les supporters attendaient pour nous lyncher ! Il croit quoi, franchement ? » (rires). Après voilà, c’était les embrouilles entre Ronnie et Luis. Si c’est le meilleur joueur avec qui j’ai joué ? Bah ouais ! Attends, je n’ai pas joué avec beaucoup de Ballons d’or. C’est le seul d’ailleurs. Quand il est arrivé, au début, il s’entrainait à part et on le regardait faire des trucs avec le ballon qu’on n'avait jamais vus avant. Des trucs impossibles, sérieux.

Fernando Morientes : Un grand monsieur ! Vraiment la grande classe ! Une humilité de folie, un gars super simple. Jamais un mot plus haut que l’autre. Et puis son football parlait pour lui, hein ! Quand on est allés jouer à Madrid, en Ligue des champions, il y a eu une émeute autour de lui à l’aéroport, je n’ai jamais vu ça. Dans le stade, t’avais des banderoles « Fernando, ici tu es chez toi ! » Et à côté de ça, le mec tu peux le chambrer comme tu veux, c’est quand même impressionnant.

Lionel Letizi : Très fort, très humble ! Et manque de pot, trop gentil ! Mais en vrai, moi je l’appelais « le mur » , il était vraiment très fort. Mais il était pas médiatique. Lui, il s’en foutait de ça.

Souleymane Diawara : Souley, car je si je ne le mets pas, il va me casser les couilles (rires). Non, mais Souley c’est une force de la nature. Et en plus, c’est vraiment une crème. C’est quelqu’un que j’ai énormément apprécié pendant ces deux années à Marseille. C’est un vrai coéquipier. Un golgoth au cœur tendre.

Rodrigo Tello : C’est, pour moi, le meilleur pied gauche que j’ai croisé dans ma carrière. Et pourtant j’en ai croisé, hein ! C’est un petit Roberto Carlos, teigneux et tout ça. Très bonne technique, très bonne frappe ! En Turquie, il a été super important pour moi, car j’étais tout seul, et il me sortait souvent. Lui et Sivok, c’était mes vrais gars là-bas.

Mikel Arteta : Quand il est arrivé à Paris, on ne le connaissait pas, le mec. Premier match en Ligue des champions, contre le Milan AC à San Siro, au bout de 30 secondes de jeu, il y a une grande chandelle, la balle arrive sur lui et je lui crie « Ça vient ! » pour qu’il avoine, tu vois. Et là, il te sort un contrôle poitrine, semelle sur le ballon, et boum, ça part de l’avant. Là, je me suis dit : « Ah ouais, quand même ! » Il était très serein, il jouait comme un ancien alors qu’il avait 18 piges.

Lucho González : Lucho, je le prends car c’est un modèle. L’entraînement était à 10h, lui il se pointait à 9h, puis il partait une heure après tout le monde. Très grand professionnel. Pour moi, c’est un mec qui sent vraiment le foot.

Pauleta : Je le mets car il me faut un buteur, si jamais j’ai un problème avec Fernando (rires). C’est un mec qui avec deux occasions dans un match va te planter un doublé.

Didier Deschamps : En entraîneur, je mets Didier direct ! Il nous laisserait les clefs du camion. Les mecs que je viens de te citer, c’est exactement le genre de mecs qu’il aurait pris. Moi, c’est Didier qui m’a rendu comme j’ai été. Il y a eu un avant et un après Didier, pour moi. Quand je suis arrivé à Monaco, il m’a appris qui j’étais.



Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 14:56 Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 7 Hier à 11:01 Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 30 Hier à 10:57 Le but fou d'Enzo Pérez 13 Hier à 10:00 Le magnifique loupé en D1 roumaine 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 100
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 22 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ?