Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Le « non » de d'Al-Khelaïfi à Sarkozy

Modififié
Tout le monde l'a découvert durant l’été 2011. Nasser Al-Khelaïfi, flegmatique et souriant, a, depuis, fait une entrée fracassante dans la sphère du sport-business français. En une année, il est devenu tour à tour président du PSG racheté, patron de l’omnipotente chaîne beIN Sport et proprio du Paris Handball.

Lors de son arrivée en France, le Qatari avait fait la connaissance de Nicolas Sarkozy. Capital.fr révèle que le président de la République, supporter parisien, lui avait soufflé l’idée de racheter la chaîne Orange Sport, disparue depuis. Nasser remballe gentiment Sarko. Puis David Douillet lui a tenu la jambe pour que le fonds d’investissement QSI (Qatar Sports Invesments) mette des billes dans le capital du Stade de France. Al-Khelaïfi ne se montre pas intéressé. Ses intentions étaient donc de « créer » plutôt que de « récupérer » . Un pouvoir financier et décisionnaire que le président du PSG s’est vu conférer par le prince héritier du Qatar, Tamim ben Hamad al-Thani.

Ancien tennisman professionnel, Nasser a fait la connaissance du prince en équipe nationale qatarienne de tennis. Devenu son ami, puis son bras droit, le dirigeant de trente-huit ans est aujourd’hui l’un des hommes les plus influents et puissants de l’industrie sportive européenne.

Et peut donc dire « non » à des chefs d’état.










PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
il y a 5 heures Les joueurs poussent une ambulance en panne sur le terrain au Brésil 9 il y a 5 heures Concours FIFA 19 : Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clásico
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom