1. //
  2. // Finale de la Supercoupe d'Italie
  3. // Juventus/Napoli (2-2, 5 tab à 6)

Le Napoli Superchampion à l'enthousiasme

Pour cette finale de Supercoupe d'Italie, on a eu le droit à une confrontation entre le réalisme de la Juventus et l'enthousiasme du Napoli. Et pour une fois, c'est le Napoli qui gagne à la fin.

Modififié
0 33

Juve - Naples
(2-2)

C. Tévez (5'), C. Tévez (106') pour Juventus Turin , G. Higuaín (68'), G. Higuaín (118') pour Naples.


Naples est superchampion d'Italie ! Après avoir été mené tout le match, Naples a su revenir dans la partie grâce à un Higuaín des grands jours. Ils sont venus à bout de la Juventus après une longue séance de tirs au but. Et forcément, dans ces cas-là, c'est le gardien qui devient le sauveur. Rafael a stoppé plusieurs penaltys et offert le titre à son équipe. Les Napolitains ont le droit de courir dans tous les sens pour fêter cette victoire, ils la méritent. C'est la deuxième « Supercoppa » de leur histoire. Bravo messieurs.

De l'art d'être réaliste


Au Qatar, Allegri et Benítez se sont mis sur leur 31. Les deux entraîneurs ont sorti leur plus belle équipe pour arracher cette Supercoupe d'Italie. Mais il faut croire que la Juve est mieux sapée puisque, d'entrée de jeu, Tévez profite d'une incompréhension entre Koulibaly et Albiol pour inscrire le premier but du match. Dans le jargon, on appelle ça une entame de match idéale. Pour la Juve, bien entendu. Il suffit de regarder Benítez pour comprendre que côté Napoli, cette ouverture du score est plutôt mal venue. Le tacticien espagnol est rouge de rage et hurle à tout va. Pourtant, ses joueurs sont plutôt pas mal sur le terrain. Ils contrôlent le ballon et rôdent autour de la surface bianconeri. À l'image d'Hamšík qui trouve le poteau au quart d'heure de jeu ou encore d'Higuaín qui multiplie les frappes en tribune.


C'est juste que la Juve est, comme souvent, bien plus réaliste que son adversaire avec un diable de Tasmanie nommé Tévez et un sniper nommé Pirlo. Ils semblent sur le point de mettre à Naples le même tarif que d'habitude.

Maitriser n'est pas gagner


C'est également ce que l'on se dit quand la Juve revient sur la pelouse. Sur le visage, ils ont cette sérénité qui semble les rendre intouchables. Même si ça chauffe dans leur défense, ils ont l'air de maîtriser la situation. En début de seconde période, Callejón manque un duel face à Buffon et peu de temps après, un lob d'Higuaín s'échoue sur le poteau. À ce moment-là, on se dit que le destin est clairement de leur côté. Mais finalement, on se met à en douter quand Higuaín troue enfin Buffon à la 70e. Sur un joli travail et un centre de De Guzmán, Gonzalo décroise sa tête et trouve le petit filet. L'enthousiasme du Napoli est récompensé. L'expression faciale des Bianconeri redevient plus humaine : Évra, Allegri et Buffon, pour ne citer qu'eux, font bien la gueule. Le match est relancé. Place à la prolongation.

Tévez vs Higuaín, round 2


Gros plan sur Pogba qui prie. C'est certain, Naples vient de toucher un point sensible. Certainement la fierté turinoise. L'idéal pour commencer une prolongation, car on sait qu'au-delà de 90 minutes, ça se joue au mental. Comme prévu, la première période de la prolongation est un long va-et-vient sans frisson véritable. Une petite exception pour cette passe en retrait d'Évra et cette frappe de Vidal contrée in extremis par Koulibaly. Et puis vient la délivrance (enfin, c'est ce qu'ils croient) turinoise : Pogba ratisse deux défenseurs du Napoli, passe à Tévez qui laisse filer le ballon entre ses jambes et place une frappe croisée imparable. L'Apache, encore lui, met les espoirs napolitains à mal.


Mais Higuaín et ses copains lâchent leur dernière force dans la bataille. Et à la 118e, Gonzalo vient encore toucher à la vulnérabilité juventina. Sur un centre pourri, il s'arrache et prend Buffon à défaut une seconde fois. Maintenant, c'est sûr, ça va se jouer aux penaltys.

Rafael le sauveur, Naples superchampion


Jorginho arrêté, Tévez poteau, Ghoulam lucarne, Vidal contre-pied, idem pour Maggio, Pogba, Inler, Marchisio, Higuaín et Morata... 4 à 4. C'est la mort subite. Gargano ne tremble pas, Bonucci non plus… 5 à 5. Mertens tombe sur Buffon, Chiellini sur Rafael, toujours 5 à 5. Callejón tombe aussi sur Buffon, alors que Pereyra nous fait une Sergio Ramos. Le score ne bouge pas. Koulibaly s'avance, touche le poteau, mais ça rentre. Le Napoli reprend l'avantage. Et puis Padoin arrive avec une gueule des mauvais jours. Il choisit le côté fermé. Rafael aussi. Le Napoli est Superchampion d'Italie. Après plus de 120 minutes, les joueurs de Benítez peuvent se courir les uns sur les autres. Ils l'ont bien mérité. Ils vont pouvoir se prendre de bonnes vacances et enfin ramener un titre à leurs supporters.


Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Judas iscariot Niveau : Loisir
Platini, Zidane, Pogba.
Super match ou les deux stars de devant on fait le match et ce napoli le jour ou benitez trouvera enfin l'équilibre ils seront vraiment au top , quel potentiel offensif..
Judas iscariot Niveau : Loisir
Et vous comparez ce type Avec Marco Verratti? C'est une blague?
funky family Niveau : District
Beau match,par contre je pensais lichsteiner plus fort que ça ,il propose pas assez ou sinon a contre courant sur son cote.
Milan_forza18 Niveau : CFA
Dire que les napolitains boude leur joueurs..... Gâter pourrie
Vraiment un très beau match, les deux équipes méritaient de gagner et quelle séance de TAB quel Gigi Buffon il a été monstrueux

Sinon je trouve qu'Allegri a sorti Pirlo beaucoup trop tôt..
Judas iscariot Niveau : Loisir
Lischteiner a toujours ete un joueur plus que moyen Avec la juve. Et pourquoi s'enteter a faire jouer Pereyra jusqu'ici mauvais?
doncarnol Niveau : CFA2
2 balles de match...2 quoi...ils ont ruiné le match incroyable de super gigi...
La parade de Buffon en prolongation sur Higuain on en parle ?
space_ritual Niveau : DHR
Une séance de tir au buts assez épique au passage, quand on voit 3 joueurs de la Juve rater les leurs dont 2 qui auraient pu donner la victoire, qu'on vienne pas dire après que c'est du pile ou face...
funky family Niveau : District
pereyra est rentre en cours de match n'a pas eu trop d'incudence sur le mauvais résultat (t'a un truc contre lui car c'est pas la 1 ère fois que je te vois le critiquer).
C'est juste que en 2 eme mi-temps la juve a voulu gérer mais a concéder des occas(l'exterieur de higuain qui fini sur le poteau est pas mal) .
bullrogg77 Niveau : CFA2
Message posté par Judas iscariot
Et vous comparez ce type Avec Marco Verratti? C'est une blague?


Tu as raison , il est adoubé par ses pairs , titulaires chez le champion en titre (bien que je hais la juve comme tout VRAI supporter parisien , celui qui dit qu'il est supporter les 2 , qu'il aille se jeter sous un train , c'est pire qu'un footix ) , les grosses écuries le veulent et j' en passe et des meilleurs mais c'est une quiche ! Donnes moi un RIB que je t'envoie des lovés que tu ailles te payer des lunettes ou un psy .
Note : 1
Message posté par Judas iscariot
Et vous comparez ce type Avec Marco Verratti? C'est une blague?


Bien sûre que non! Incomparable! Pogba est bien au dessus du ptit Marco.
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Ne les comparons pas. Associons les. A côté d'un type genre Matuidi, t'aurais de quoi faire une belle série avec ces 3 là: Chapeau, Melon et Bottes de cuir.

Car oui, même si je l'aime bien le negro défrisé, le melon de Pogba est de plus en plus énorme.
LucaBrazzi Niveau : CFA
Note : 1
Pereyra il avait la tete du mec pas confiant quand tas tes DC quictirent avant toi ca veut tout dire . Dommage pour gigi buffon qui fait un gros match
JuanSchiaffino Niveau : National
Note : 1
putain et si Higuain marque son petit lob...c'était si bon nom de Zeus
Message posté par Gilles de la Kolo Tourette
Ne les comparons pas. Associons les. A côté d'un type genre Matuidi, t'aurais de quoi faire une belle série avec ces 3 là: Chapeau, Melon et Bottes de cuir.

Car oui, même si je l'aime bien le negro défrisé, le melon de Pogba est de plus en plus énorme.


Tu dis ca par rapport à quoi en fait? C'est pas le genre de joueur à fanfaronner, et il sait se remettre en question.
avanti partenope Niveau : DHR
pour une fois ?
Napoli-Juventus 5-1 en supercoppa 1990.
Juventus-Napoli 4-2 supercoppa 2012 (mazzoleni show)
ce soir...

sans parler de la dernière victoire bianconera à Fuorigrotta,les tours jumelles existaient encore
et de la coppa italia 2-0 en 2012,ou l'equipe invaincue en A est battue 0-2 avec goals de Cavani et Hamsik avec les larmes du Pocho Lavezzi,qui d'ailleurs n'a jamais été aussi proche d'un retour à la maison.

buone feste !
Message posté par funky family
pereyra est rentre en cours de match n'a pas eu trop d'incudence sur le mauvais résultat (t'a un truc contre lui car c'est pas la 1 ère fois que je te vois le critiquer).
C'est juste que en 2 eme mi-temps la juve a voulu gérer mais a concéder des occas(l'exterieur de higuain qui fini sur le poteau est pas mal) .


Je n'ai pas vu le match, que le résumé, mais dessus tu vois que sur le premier d'Higuain c'est lui qui se fait bouffer par De Guzman par un simple passement de jambe, et ensuite tu le vois croquer son pénalty en tirant au dessus (chiellini aussi le rate, mais il le cadre au moins!)
Forcément ça ne donne pas une image extraordinaire de lui, d'autant plus que depuis son arrivée à part quelques matchs en tout début de saison il n'est pas vraiment au niveau de ses partenaires.
Ian Curtis
Pogba mais quel boulet pour la Juve!!
C'est fou comment on peut monter en épingle un joueur aussi limité techniquement.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Yann M'Vila, dos au mur
0 33