Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 18e journée

Le Napoli se rapproche, Milan se relance

La nouvelle année ne pouvait pas mieux commencer en Italie. Le Napoli s'impose 2-0 face à la Sampdoria et revient à deux points de la Roma, le Milan AC se relance grâce à un doublé de Kaká, le Hellas Vérone continue son incroyable saison, Amauri marque un but, et Lodi transforme Catane pour son retour à la maison. Seule ombre au tableau : la blessure de Pepito Rossi.

Modififié
Étrangement, la victoire de la Juventus, obtenue hier soir face à la Roma, a fait d'autres heureux. Oui, les poursuivants l'ont bien compris : cette saison, l'objectif, ce n'est pas d'aller disputer le Scudetto à l'intouchable Juve, mais bien de se battre pour accrocher les places qualificatives pour la Ligue des champions. Et en cela, la défaite de la Roma, actuel deuxième du classement, fait les affaires de deux équipes : le Napoli et la Fiorentina. En effet, les deux formations, respectivement troisième et quatrième de Serie A, se sont imposées lors de cette première journée de l'année 2014, grappillant ainsi trois points sur la Roma de Rudi Garcia. Et c'est tout le peloton de tête qui se resserre, pour le plus grand plaisir du suspense.

Double Mertens, Pepito fait crac

Le Napoli, d'abord, a fait le boulot lors du match de 12h30. Les Napolitains recevaient la Sampdoria, invaincue depuis que Siniša Mihajlović a pris les rênes de l'équipe. Mais le coach serbe doit aujourd'hui essuyer son premier revers. La faute à un petit Belge qui répond au nom de Dries Mertens, et qui s'est offert son premier doublé sous le maillot partenopeo. Les deux buts, arrivés en début de seconde période, ont littéralement coupé les jambes des Génois. Ces derniers avaient pourtant disputé une bonne première période, malgré des occasions napolitaines, notamment pour Higuaín, qui a trouvé sur sa route un excellent Da Costa. Mais en seconde période, le portier génois ne peut rien sur une frappe puissante de Mertens, bien servi par Higuaín. La réponse de la Sampdoria est violente : un missile de Gabbiadini qui vient s'écraser sur la barre, avant de rebondir devant la ligne. C'est un peu l'histoire de ce match, où la chance va petit à petit choisir son camp. En effet, juste après cet épisode, le Napoli double la mise sur un coup franc malin du même Mertens. La Samp comprend qu'elle ne reviendra plus dans le match lorsque Pozzi enveloppe une très belle frappe du gauche : le ballon vient s'écraser sur le poteau droit, roule sur la ligne, cogne le poteau gauche, et se retrouve dans les gants de Rafael. Derrière, le score ne bougera plus. Naples s'impose 2-0 sous le soleil de début janvier, et revient à deux points de la Roma. Les Benítez Boys sont loin d'avoir dit leur dernier mot.

L'autre bénéficiaire, c'est donc la Fiorentina. Hier, les Florentins se sont imposés 1-0 face à Livourne grâce à un but de Gonzalo Rodríguez. Pas le match le plus brillant de la part des joueurs de Montella, mais trois points qui valent leur pesant d'or au classement. De fait, la formation viola consolide sa quatrième place, en restant à trois longueurs du Napoli, mais en revenant à cinq unités de la Roma. Surtout, il s'agit là d'une troisième victoire consécutive en Serie A, le tout sans encaisser le moindre but. Tout serait parfait s'il n'y avait pas un hic. Ce hic, c'est bien sûr la blessure de Beppe Rossi. Le meilleur buteur du championnat a été touché au genou lors d'un contact très rugueux avec Rinaudo. Or, il s'agit du même genou qui avait contraint Pepito à être absent des pelouses pendant près de deux ans. Heureusement, petit soulagement, les ligaments croisés ne sont pas touchés. Mais Rossi devra tout de même rester à l'infirmerie pendant près de trois mois. Un gros coup dur pour la Fiorentina, qui ne sait toujours pas quand Mario Gómez sera de retour, mais aussi pour la Nazionale. Le Mondial, c'est dans cinq mois. Tic, tac, tic, tac...

Kaká puissance 100 (et 101)

Oublié 2013 : 2014 est une nouvelle année pour le Milan AC. Après avoir terminé l'année 2013 par une défaite frustrante lors du derby milanais, les Rossoneri ont débuté la nouvelle année par un succès 3-0 face à l'Atalanta. Une victoire qui va faire du bien au moral, mais aussi au classement, car il permet à Milan de remonter dans la première partie de tableau, et surtout de s'éloigner probablement définitivement de la zone rouge. Le grand bonhomme du match, c'est évidemment Riccardo Kaká. Le Brésilien s'est offert un doublé, et pas n'importe quels buts : les 100e et 101e sous le maillot du Milan AC. Des buts d'opportuniste, un du droit, un du gauche, d'abord sur un excellent service d'Emanuelson, puis sur un loupé de Robinho après un bon travail de Balotelli. Le troisième but milanais est inscrit par le tout jeune Cristante, titularisé à la surprise générale par Allegri, et qui s'est offert la joie de son premier but en Serie A à San Siro. Classe. L'Atalanta, de son côté, peut avoir des remords. Alors que le score était encore de 1-0, les Bergamaschi ont eu de nombreuses occasions pour égaliser, notamment une énorme pour Denis qui a buté sur Abbiati. Ils pourront également se ronger les ongles pour ce but égalisateur inscrit par Benalouane, et annulé par l'arbitre de surface pour une (toute petite) poussette dans le dos de Mexès. En tout cas, Milan a peut être offert sa meilleure prestation depuis le début de la saison, de bon augure pour la suite. En attendant, peut-être dès la semaine prochaine, les titularisations de Rami (entré en fin de match) et Honda (en tribunes).

S'il y en a un, en revanche, qui a débuté 2014 exactement de la même manière qu'il avait ponctué 2013, c'est Luca Toni. Le 22 décembre dernier, le grand Luca claquait un doublé contre la Lazio, pour une victoire 4-1 du Hellas Vérone. Deux semaines plus tard, l'ancien Florentin est encore au rendez-vous pour abattre l'Udinese au stadio Friuli. Dès la 8e minute, il trompe Brkić avec une frappe pas franchement irrésistible sur laquelle le portier frioulan se déchire complètement. Peu avant la pause, Toni double la mise en anticipant la sortie du gardien. Son compteur-buts affiche désormais 9 pions, ce qui le place à la quatrième place du classement des buteurs, derrière Rossi, Tévez et Palacio. Le doublé de Toni a permis au Hellas Vérone de s'imposer 3-1 face à l'Udinese. Les deux autres buts de la rencontre ont été inscrits par Pereyra (magnifique but) et Iturbe. Pour le Hellas, il s'agit là d'un dixième succès en championnat, ce qui lui permet de reprendre provisoirement la cinquième place du classement, en attendant le match entre la Lazio et l'Inter. Mais où va donc s'arrêter la formidable équipe de Mandorlini ?

Lucarelli du talon

On a encore vu d'autres belles choses pour cette première journée de l'année 2014, qui célèbre l'Épiphanie. Il y a déjà l'incroyable retour de Francesco Lodi à Catane. Cet été, le joueur décide de quitter la Sicile pour rejoindre le Genoa. Là-bas, cela ne marche pas, Lodi joue peu, et, il y a quelques jours, il fait donc le choix de rentrer à Catane, dernier du classement. Son retour a immédiatement tout changé. Les Siciliens s'imposent effectivement 2-0 lors du match de la peur face à Bologne. Décisif, Lodi ? Et pas qu'un peu ! C'est lui qui offre la passe décisive à Bergessio, sur coup franc, en première période. C'est lui qui frappe le poteau sur un sublime coup franc. Et c'est lui, encore, qui double la mise sur pénalty en milieu de seconde période. Catane est toujours dernier, mais l'homme providentiel est peut-être arrivé.

Ensuite, on a vu deux choses folles au stadio Tardini, où Parme s'est imposé 3-1 face au Torino. Menés 1-0 après l'ouverture du score d'Immobile, les Parmesans ont réagi et ont égalisé par Marchionni, sur pénalty. Mais à la 45e minute, la première folie du match : sur un corner de Sansone, le défenseur Lucarelli réalise une talonnade à la Mancini et donne l'avantage à Parme. Les surprises ne sont pas finies. En seconde période, qui vient inscrire le dernier but parmesan ? Amauri ! L'homme qui n'avait plus marqué depuis le 30 mars dernier. Parme s'impose ainsi 3-1 et vient se glisser à la huitième position, à deux points de sa victime du jour. Enfin, lors du dernier match de la journée, le Genoa a facilement disposé de Sassuolo, 2-0. Neuvième place pour le Genoa, à égalité avec Parme, tandis que Sassuolo ne profite pas de la défaite de Bologne, et reste donc dans la zone de relégation. Pour les Vert et Noir, 2014 va être une sacrée bataille pour survivre parmi l'élite.

Les résultats :

Chievo - Cagliari 0-0
Fiorentina - Livorno 1-0
Rodriguez 66'
Juventus - AS Roma 3-0
Vidal 17', Bonucci 48', Vučinić 77'

Napoli - Sampdoria 2-0
Mertens 53' et 62'
Catania - Bologna 2-0
Bergessio 23', Lodi 66'
Genoa - Sassuolo 2-0
Gilardino 28', Bertolaccio 45'
Milan - Atalanta 3-0
Kaká 35' et 64', Cristante 67'
Parma - Torino 3-1
Marchionni 34', Lucarelli 48', Amauri 70' / Immobile 21'
Udinese - Hellas Verona 1-3
Pereyra 43' / Toni 8' et 39', Iturbe 70'
Lazio - Inter, ce soir, 18h30

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:19 Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 83
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
samedi 19 mai Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20 samedi 19 mai Parme est de retour en Serie A ! 48