Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 30 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Naples-Milan (1-1)

Le Napoli se casse les dents sur le Milan

Après avoir perdu contre la Juve et Villarreal, le Napoli cale une nouvelle fois face au Milan. La faute à un bon Donnarumma et un Bonaventura ultra réaliste.

Modififié

SSC Napoli 1-1 AC Milan

Buts : Insigne (39e) pour le Napoli // Bonaventura (43e) pour le Milan

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé. Higuaín, Hamšík, Callejón, Allan, Jorginho, Mertens… Tour à tour, ils ont tous eu l’occasion de mettre ce deuxième but au fond. De faire le fameux break. Mais aucun d’entre eux n’a réussi à franchir le mur milanais après l’ouverture du score chanceuse d’Insigne et l'égalisation de Bonaventura. Et les Napolitains peuvent avoir des regrets. Déjà parce que l’égalisation du Milan était plutôt inattendue. Mais aussi parce qu’ils pouvaient reprendre ce soir la première place à la Juve. Ils devront finalement se contenter de leur statut de seconds.

Kalidou comme un agneau


« Il y a aussi Koulibaly, vous le connaissez hein ? » Le hasard fait parfois bien les choses. Dimanche soir, Didier Deschamps s’est ridiculisé sur le plateau du Canal Football Club. Ce soir, Kalidou Koulibaly sort un match de monstre. Comme pour rajouter une couche de honte au malaise du sélectionneur tricolore. Car durant tout le premier acte, le Franco-Sénégalais n’a cessé de se faire remarquer. Il a imposé son physique et son sens de l’anticipation à tous les Milanais. Surtout à Niang et Bacca. La doublette rossonera a beau partir avec cinq mètres d’avance, elle se fait toujours rattraper par Kalidou. Idem avec Albiol.

Voilà pour la bonne nouvelle côté Napoli. Car sinon, ce n’est pas la totale maîtrise devant. Callejón a du mal à être précis, Hamšík est trop souvent en retard, Higuaín trop esseulé ou pas assez adroit. Bref, les Partenopei ont le ballon, sans trop savoir qu’en faire. Et il faut un gros gros coup de chatte d’Insigne pour ouvrir le score. Une frappe, (une ouverture ?) déviée par Abate qui finit dans le petit filet d’un Donnarumma trop court. 1-0. Le Napoli prend l’avantage, plutôt logiquement, mais recule aussi vite, paradoxalement. Et dans la foulée, sur sa première véritable occasion, un centre fuyant de Honda pour Bonaventura, le Milan égalise. 1-1 à la mi-temps.

DonnaMURa


Dur à digérer pour le Napoli qui revient sur le terrain, plein de bonnes intentions, mais trop pressé pour reprendre l'avantage tout de suite. Allan et Hamšík récupèrent un maximum de ballons dans le camp milanais, mais les gaspillent comme des enfants leurs cartes Pokémon. Il faut attendre l’heure de jeu, que l’adrénaline retombe, que les jambes s’alourdissent, pour voir des passes plus réfléchies côté napolitain. Mais même là, les Partenopei tombent sur un mur. Soit Donnarumma, qui sort tout ce qui s’approche de sa cage. Soit le poteau, comme sur cette frappe écrasée de Mertens à la 67e. Frustrant. Et le coup de pied d’Higuaín sur Zapata à la 75e en est le symbole parfait. La double défaite face à la Juve et à Villarreal a affecté leur dynamique, et les Napolitains commencent à douter. Des doutes qui auraient pu devenir plus violents si Niang et Honda avaient concrétisé leurs deux contres en toute fin de match. Finalement, ce nul arrange bien les deux équipes. Le Milan aurait signé en début de rencontre. Le Napoli n'est pas contre dans les arrêts de jeu. Les bons comptes font les bons amis.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:30 Les bonnes recettes de la FFF 14
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible