1. //
  2. // Demi-finale retour
  3. // Napoli/AS Roma (3-0)

Le Napoli s'envole en finale

Battu 3-2 au match aller, le Napoli a inversé la tendance lors de cette demi-finale retour de Coupe d'Italie. Les Napolitains ont disposé de la Roma sur le score 3-0, sous les yeux de Diego Maradona, et disputeront donc la finale en mai prochain face à la Fiorentina.

Modififié
8 26
Napoli - AS Roma 3-0
Buts : Callejon 35', Higuain 48', Jorginho 51'


Benitez avait promis. Benitez a fait. Le coach espagnol avait assuré que c'est son équipe qui se qualifierait ce soir pour la finale de Coupe d'Italie. Pari tenu, puisque son Napoli a disposé ce soir d'une Roma qui a pris l'eau en deux minutes en début de seconde période. Une victoire 3-0, qui efface largement la défaite 3-2 du match aller, et qui envoie donc les Napolitains en finale face à la Fiorentina. 3-0, le score peut paraître sévère au vu de la physionomie de la rencontre. Car avant l'ouverture du score napolitaine, à la 35e minute, c'est bien la Roma qui avait dominé et s'était procuré les plus grosses occasions. Et en début de deuxième mi-temps, sous les yeux d'un Diego Maradona arrivé incognito au San Paolo (tu parles), les Napolitains ont assommé les joueurs de Rudi Garcia, avec deux buts signés Higuain et Jorginho. Pas de finale, donc, pour la Roma, pas de dixième Coupe d'Italie, et pas d'éventuel premier trophée pour Rudi Garcia, qui va devoir désormais tout donner en championnat. En revanche, Rafa Benitez confirme une chose : il est bien un homme de Coupe. Et ça, soyez en sûrs, Massimo Ambrosini, milieu de terrain de la Fiorentina, se fera un plaisir de le rappeler à ses coéquipiers avant la finale.

La Roma domine, le Napoli marque

Sachant que c'est le Napoli qui part avec un but de retard, on s'attend évidemment à un départ canon des Napolitains. Pas du tout. C'est bien la Roma qui prend en mains les choses dès le coup d'envoi, avec un trio d'attaque Ljajic-Gervinho-Destro bien décidé à prouver que Totti n'est pas toujours indispensable. On joue depuis à peine trois minutes lorsque le match connait son premier tournant. Destro a la balle du 1-0 au bout des crampons, mais trouve sur sa route un énorme Pepe Reina, qui sacrifie même son genou sur cette action. Quelques coups de bombe magique, et le portier reprend sa place, en serrant les dents. La suite confirme les premières impressions : une Roma qui joue libérée, et un Napoli en-dedans, qui n'arrive pas à entrer dans son match. Au quart d'heure, deuxième fait de jeu important. Benatia fauche Mertens lancé au but. L'arbitre de la rencontre opte pour le carton jaune et non pour le rouge, mais la conséquence est la même pour le défenseur romanista : il ne jouera pas la finale, si finale il y a. Forcément, dans la tête, ça fait mal.

Ce coup dur n'entrave en rien les ardeurs romaines. Les Giallorossi se créent une nouvelle occasion après une combinaison Pjanic-Ljajic-Gervinho, et une frappe de Strootman qui termine au-dessus. Bref, on est clairement plus proche d'une ouverture du score romaine que d'un but napolitain. Et, comme souvent dans ce genre de situation, bah c'est le Napoli qui ouvre le score. C'est Callejon qui score de la tête, mais une grande partie du but est à attribuer à Maggio, qui dépose un centre au millimètre sur la tête pleine de gel de l'Espagnol. Une merveille. Réveillés par ce pion, les Napolitains se mettent enfin à jouer. Hamsik tente de doubler la mise sur une feuille morte aux 30 mètres qui passe au-dessus de la transversale. Côté romain, seuls Gervinho et Pjanic tentent de riposter, mais la défense partenopea est attentive. 1-0 à la pause. Pas forcément logique, mais 1-0 quand même.

Maradona et Higuain, le courant passe

La vraie nouvelle de la mi-temps, c'est que Diego Maradona est dans les tribunes. Tous les objectifs se tournent vers Dieu, et cette effervescence semble presque se ressentir sur la pelouse. En effet, le Napoli réalise une entame de deuxième période tonitruante. Il y a d'abord ce une-deux entre Callejon et Higuain, ponctué par une frappe de l'Espagnol bien détournée par De Sanctis. C'est toutefois la sonnette d'alarme. Car en deux minutes, juste derrière, la Roma va prendre l'eau. Le Napoli double d'abord la mise sur corner, avec un coup de tête puissant de Higuain dans la lucarne. Le San Paolo jubile en même temps que Diego, qui célèbre ça avec le président De Laurentiis. 180 secondes s'écoulent, et rebelote. Cette fois-ci, le caviar est signé Mertens, qui sert dans le dos de la défense Jorginho. L'ancien du Hellas Vérone devance la sortie de De Sanctis d'un petit ballon piqué qui vient mourir lentement au fond des filets. 3-0. Maradona serait presque en train de croire que c'est lui qui vient de marquer virtuellement ces deux buts.

La Roma est dans les cordes. Il lui faut désormais deux buts pour arracher une éventuelle prolongation, et il ne reste plus qu'une demi-heure. Destro croit réduire l'écart de la tête sur corner, mais le but est annulé pour hors-jeu. Rudi Garcia se résout à faire entrer ses hommes forts : Maicon, Florenzi et Totti. Le Capitano est le premier à tenter de sonner la révolte avec une frappe puissante du pied droit déviée en corner. Avec Maicon sur l'aile droite, la Roma monte en puissance, mais les occasions peinent à arriver. Naples semble avoir renoncé à vouloir aller en planter un quatrième, même si Hamsik, de la tête, aurait la possibilité d'aggraver le score. Les minutes passent, la Roma n'y arrive pas. Destro en a une bonne au bout du pied, mais bombarde au-dessus. Le coup de grâce intervient à la 80e minute, lorsque Strootman balance Callejon. Le Néerlandais prend un jaune, applaudit ironiquement l'arbitre, et se fait expulser. A dix et avec deux buts à remonter pour espérer s'offrir 30 minutes de plus, les Romains hissent drapeau blanc. C'est bien le Napoli qui ira en finale à Rome, pour la deuxième fois en trois ans. La Roma, elle, devra encore attendre pour son étoile d'argent.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Déçu du niveau de la Roma sur ce match. Trop brouillonne pour revenir après l'ouverture du score. Torosidis n'est pas au niveau du reste du groupe (du moins sur ce match).
Bref, une Roma peu combative et mal inspirée face à une équipe de Naples qui a paru y croire dès le début et qui a pluyôy bien joué, poussée par un public chaud cacao.

Hâte de voir le retour en championnat.
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Quel match de Jorginho encore, le Napoli a vraiment fait une affaire en or en le recrutant. Quand on pense qu'ils avaient failli prendre Gonalons à la place....

Sinon Maradona c'est toujours la folie quand il débarque au San Paolo
Peter North Niveau : DHR
j ai pas l impression que Naingollan ai joué ?

Est ce que ca pourrait expliquer le manque de consistance du millieu romanista (avec l absence de totti evidement) ??

Et mertens, il a fait un bon match ?

merci les gars (un cretin qui a regarder une purge de BPL)
avanti partenope Niveau : DHR
NUN CE TRIPPA PE'GATTI...depuis des années,à chaque grand match de C1 ou couperet en coupe la SSCN répond présent et à chaque fois çà passe ! 2 ème meilleure série de ligue des champions à domicile après le Real Madrid -5 victoires d'affilée contre City,Chelsea,BVB,OM,Arsenal-série en cours.la dernière fois que la juventus y a gagné les tours jumelles étaient encore en place,la dernière fois que l'inter y a gagné le maillot des galletti était encore sans étoile,çà donne 1 seule défaite lors des 26 derniers matchs contre les strisciate toutes compétitions confondues...adesso tutti a Roma !!!
Faudrait juste que Garcia songe à avoir une attaque cohérente!
Quel bordel mais quel bordel son attaque!
À lire le résumé on en viendrait presque à croire que la victoire n'est pas mérité. 62% de possession de balle pour le Napoli, 9 actions en plus, même si effectivement 3-0 est un peu sévère. Bref, y a pas vraiment eu photo (les deux actions de la Roma du début de match sont plutôt sur des contres, même si le Napoli n'arrivait pas à être dangereux, ils avaient le ballon) surtout qu'à la fin du match, ils se sont encore montré dangereux pas mal de fois (l'incursion d'Insigne dans le rectangle, la frappe de Mertens, celles de Callejon et Inler).

Mertens, comme d'hab, a été magistral.

Nainggolan était suspendu. Ce qui explique en partie le fait que le milieu de terrain romain a été complètement annihilé. Faut dire aussi que Inler était (enfin) dans un bon jour et que Jorginho monte réellement en puissance. Hamsik retrouve peu à peu ses sensations.
Dranim
Message posté par RadamelFalcao
Quel match de Jorginho encore, le Napoli a vraiment fait une affaire en or en le recrutant. Quand on pense qu'ils avaient failli prendre Gonalons à la place....

Sinon Maradona c'est toujours la folie quand il débarque au San Paolo


T'as regardé en même temps Nice-Monaco et Napoli-Roma? ^^
Mertens, c'est vraiment aussi bon qu'Hazard, voire mieux avec sa qualité en coups de pied arrétés
Et c'est juste sa première saison
Un napoli sérieux et concentré, bien dans son match et dans la tête de ses joueurs; tout le contraire de la roma qui a livré sa plus mauvaise copie depuis le début de la saison, avec en prime, un excès de nervosité que l'enjeu de la finale à atteindre ne peut suffire à expliquer.
Benito-Bx Niveau : CFA
Putain mais quelle saison il nous sort le Dries mertens !!

Quand je pense qu'en début de saison, il ne jouait pas du tout parce qu'il apprenait la langue...

Quand je pense que mêmes ses parents n'arrivaient pas à croire qu'il puisse jouer plus haut qu'au PSV (C'est Mertens lui-même qui l'avait expliqué dans une interview :-D )...

ça fait vraiment plaisir en plus c'est un gars avec une super mentalité...

Sinon la Roma avec un vrai 9 ça risque d'être très beau l'an prochain !!
Message posté par Benito-Bx
Putain mais quelle saison il nous sort le Dries mertens !!

Quand je pense qu'en début de saison, il ne jouait pas du tout parce qu'il apprenait la langue...

Quand je pense que mêmes ses parents n'arrivaient pas à croire qu'il puisse jouer plus haut qu'au PSV (C'est Mertens lui-même qui l'avait expliqué dans une interview :-D )...

ça fait vraiment plaisir en plus c'est un gars avec une super mentalité...

Sinon la Roma avec un vrai 9 ça risque d'être très beau l'an prochain !!


Pour moi,
Lui, Strootman et Lens étaient les trois plus gros joueurs à évoluer à évoluer en dehors des gros championnats!

Aucun "cador" n'est réellement venu les chercher, tant pis pour eux!
Message posté par Benito-Bx
Putain mais quelle saison il nous sort le Dries mertens !!

Quand je pense qu'en début de saison, il ne jouait pas du tout parce qu'il apprenait la langue...

Quand je pense que mêmes ses parents n'arrivaient pas à croire qu'il puisse jouer plus haut qu'au PSV (C'est Mertens lui-même qui l'avait expliqué dans une interview :-D )...

ça fait vraiment plaisir en plus c'est un gars avec une super mentalité...

Sinon la Roma avec un vrai 9 ça risque d'être très beau l'an prochain !!


Sur Canal, ils nous disaient que son jeu est stéréotypé!
Benito-Bx Niveau : CFA
Message posté par Ruud04


Sur Canal, ils nous disaient que son jeu est stéréotypé!


Ouais celui de Robben aussi, ça l’empêche pas d'être un monstre.

Après étant belge, je suis pas sûre que Mertens soit un plus grand talent que Hazard. Il est un peu plus âgé (26 ans contre 23) et il a un jeu que je qualifierais de plus direct. Il n'est pas aussi bon qu'Eden dans les petits espaces où dans les matchs serrés.

Je pense que Hazard peut vraiment à termes devenir un monstre dans l'optique d'un Ronaldo ou d'un Messi...peut-être pas exactement les mêmes stats mais quelques choses d'approchant. Un peu comme le Ribery 2013.

Après j'adore Mertens et je trouves qu'il a encore pris de l'épaisseur cette année et si ça continue il aura peut-être une place de titulaire à la coupe du monde en juin mais ça sera la guerre avec Mirallas qui éclate bien à Everton et surtout avec De Bruyne qui retrouve petit à petit son jeu à Wolfsburg.
Le Napoli a fait un match sérieux, sauf sur cette entame un peu endormie qui aurait pu faire basculer la qualification.
Mais sinon c'était bien en place, efficace, actif offensivement.
Mertens a fait un bon match encore oui, mais une fois de plus ce duo Calleti-Pipa me fait tellement plaisir, j'adore les voir évoluer sous le maillot partenopeo.
Par contre je reconnais plus Marekiaro... c sfaccimma sin'ora...

La Roma a manqué d'efficacité, on a vu quelques bonnes combinaisons mais défensivement c'était par leur soir.

Ce serait une grosse désillusion si le Napoli ne remporte pas la finale, ils doivent profiter de ce retour au premier plan pour enrichir leur palmarès à chaque opportunité, la moindre des choses pour ce club mythique.
Peter North Niveau : DHR
Ouais, Dries c est aussi et surtout un gars super, apprecié du groupe diable..

Je sais pas comment on va faire avec tout ce monde sur les flancs, mais il faudra essayer de faire tenir Eden a droite, parce que se priver de Dries c est difficile. Le reste (Mirallas, Bakkali, Januzaj (si il devient belge) sont a des années lumieres de ces 2 la.

Quand a KDB, il evolue sur l'aile, mais c est pas le meme profil, moins dribbleur, plus passeur, donc complementaire...

Wilmots va s'amuser pour ses compos
Destro va finir à Cagliari l'année prochaine, il n'a pas le niveau pour une écurie du top 5. Il est censé être le mec qui reçoit les centres de Gervinho, Ljalic et Pjanic et il n'a aucune présence en attaque, un comble. Et Torosidis, fautif sur toutes les actions du Napoli jusqu'à sa sortie. Vu comment il était en difficulté, Garcia n'aurait jamais dû le faire rentrer pour le début de la deuxième.
cardinaltisserant Niveau : DHR
je t'aime quand même Magica.
Finale U guaglioni principi della munnezza/ Tos'ano coca-cola con la cannuccia corta corta.
L'avantage est que Mertens peut jouer également dans l'axe et à droite (comme Hazard en fait), c'est juste qu'à Naples, Callejon préfère rester à droite. Donc je pense que celui qui saute dans la compo des Diables - et vu son niveau depuis 8 mois c'est indiscutable - c'est De Bruyne. Un milieu de terrain composé de Witsel en soutien et puis Mirallas sur une aile et Mertens-Hazard (l'un sur l'aile l'autre au centre) et puis Benteke devant (pas Lukaku, son style de correspond pas à la vitesse d'exécution des trois gaillards) me semble parfait pour animer les matchs qu'on va avoir en poule vu les équipe du groupe. Pas de Fellaini à qui il a toujours manqué de la concentration avec les Diables. Après si on veut une équipe plus défensive, on en sort un des droits (certainement Mirallas qui est le moins bon défensivement) et on fait jouer Nainggolan qui est un putain de battant.

Enfin bref, j'ai pas de légitimité pour composer l'équipe mais c'est celle qui me semble le mieux (vu le niveau actuel des joueurs).
*les équipes
**un des trois

(putain de lendemain de victoire)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 26