1. //
  2. // 1/2 finales aller
  3. // Naples/Dnipropetrovsk (1-1)

Le Napoli peut s'en vouloir

Ultra-dominateur face à de courageux Ukrainiens, le Napoli doit se contenter du match nul (1-1). Une bien mauvaise opération pour les Azzurri qui se sont heurtés à un excellent Denys Boyko et qui ont concédé une égalisation plus que discutable.

Modififié
3 27

Naples - Dnipro Dnipropetrovsk
(1-1)

David López (50') pour Naples , E. Seleznov (80') pour Dnipro Dnipropetrovsk.


Ces derniers temps, l'Ukraine a tristement pris l'habitude de faire le dos rond, sur ses propres terres. Une vie maussade de laquelle ne s'attendait malheureusement pas non plus à se détacher le Dnipro, lors de son déplacement à Naples. Avec pour seule vocation de défendre grâce à un bloc positionné extrêmement bas, les Ukrainiens savent bien qu'ils vont souffrir dans l'enfer du San Paolo, et la réalité ne les détrompe pas. Seulement, comme à la guerre, faire systématiquement front aux frontières est bien compliqué. Surtout devant la puissance de feu déployé par le Napoli. Quand David López finit enfin par trouver la faille en début de seconde période, la défaite du Dnipro paraît même assurée. Sauf qu'une équipe qui ne joue même plus ses rencontres à domicile a des ressources inestimables. À l'image du dernier rempart, Denys Boyko, qui a tout fait pour laisser place à un match nul en forme de mini hold-up. La réussite et une erreur d'arbitrage se chargeant du reste.

Le Dnipro fait bloc


26 ans après la dernière demi-finale européenne du Napoli de Diego Maradona face au Bayern Munich, le stadio San Paolo répond évidemment présent pour sublimer ses protégés. En réponse, les hommes de Benítez prennent d'entrée les commandes de la rencontre. Avec une première option évidente : déborder le Dnipro sur les ailes, notamment grâce à la vitesse des duos Ghoulam-Insigne et Maggio-Callejón. Seulement, les Ukrainiens sont solides, à l'image de Douglas, imprenable dans les airs, et s'ils ne parviennent pas à ressortir proprement le ballon, ils contrôlent tant bien que mal les offensives napolitaines. Lorenzo Insigne, finalement préféré à Mertens, donne toutefois, par deux fois, des frayeurs à Denys Boyko. D'abord sur une inspiration géniale de l'extérieur de la surface qui manque de finir dans la lucarne et accroche même l'extérieur du poteau. Puis sur une ouverture au millimètre d'Higuaín, qu'il ne parvient pas à redresser devant la bonne sortie du portier ukrainien. Après une demi-heure passée quasiment exclusivement dans son camp, le Dnipro se décide quand même à pointer le bout de son nez de l'autre côté du terrain, Kankava mettant même à contribution Andújar. Après les soucis linguistiques posés par son adversaire, le Napoli commence également à avoir des maux de tête devant sa défense regroupée. Surtout que les Azzurri multiplient les erreurs techniques jusqu'à la mi-temps.

Le Napoli se tire une balle dans le pied


La seconde période redémarre d'ailleurs sur les mêmes bases : une attaque-défense. Et comme souvent dans ce type de situation, la solution vient d'un coup de pied arrêté. Sur un ballon chaud d'Hamšík, le Dnipro concède effectivement son cinquième corner de la partie. Sauf que contrairement aux premiers, il est cette fois parfaitement botté par Insigne sur la tête de David López qui ne laisse aucune chance à Boyko. Le Napoli vient de faire le plus dur. Preuve en est, Gonzalo Higuaín trouve enfin un peu d'espace. Mais la défense ukrainienne tient encore le choc. Malgré un premier changement rapide (Bruno Gama pour Luchkevych), le Dnipro est sans réaction. Heureusement, Boyko limite plusieurs fois la casse devant Higuaín ou encore Callejón. Higuaín a même, une nouvelle fois, l'occasion de doubler la mise sur un bon ballon d'Hamšík, mais il perd son troisième duel avec Boyko. Rafael Benítez lance Gabbiadini à la place de Callejón pour le dernier quart d'heure. Mais c'est encore Higuaín qui voit sa frappe contrée, détournée en corner par Boyko. S'ensuit enfin une réaction du Dnipro. Seleznyov est trouvé au second poteau, en nette position de hors-jeu, et bat Andújar. Malgré les protestations napolitaines, l'arbitre assistant ne signale rien, et l'égalisation est donc validée par M. Svein Oddvar Moen. Le Napoli ne s'en remettra pas, et le Dnipro décroche ainsi un très bon match nul avant le match retour à Kiev, jeudi prochain. Pas sûr que le blocus tienne deux fois.


Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Milan_forza18 Niveau : CFA
But hors-jeu incroyable de pas signaler est une faute tres grave de l'assistant !! Le score aurait du etre de 4-0 net et sans bavure
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Oui le Napoli peut s'en vouloir de pas avoir mis un 2e et même un 3e but mais bon, celui qui peut s'en vouloir, c'est surtout l'arbitre ! Hallucinant de valider un tel hors-jeu à ce niveau de la compétition !
Ceci dit, je reste quand même assez confiant pour le retour, y a une vraie différence de niveau entre les deux équipes (même si Dnipro enchaine les hold-up depuis la fin des poules, notamment contre l'Ajax)...
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Enfin quand je dis l'arbitre, c'est surtout le juge de touche. On se demande à quoi il sert celui-là (j'imagine que les putes ukrainiennes ont fait leur effet ^^)...
Note : 1
Avant le but hors-jeu, il y a aussi les nombreuses fautes ukrainiennes non sifflées et quelques cartons qui auraient été plus que mérités.
Mais bon, un match comme le Napoli en fait de temps à autre... Un gardien en feu et un Higuain moins incisif... Ça devrait passer en Ukraine mais c'est con de se compliquer la vie comme ça.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Je me demande si dans une certaine mesure, il ne fallait pas éviter cette équipe ukrainienne qui fait déjouer tous ses adversaires plutôt que rencontrer des équipes plus "joueuses" style la Fio ou séville.
Message posté par Re_David
Avant le but hors-jeu, il y a aussi les nombreuses fautes ukrainiennes non sifflées et quelques cartons qui auraient été plus que mérités.


Tout comme les fautes de Ghoulam et Maggio qui auraient mérité un carton également.

En espérant que Konoplyanka fasse le taf au retour, un petit enroulé dans les 10 dernières minutes et c'est plié.
Le Grand Milan Niveau : District
Tim Duncan retourne dunker dans les playground. Tu connais rien au ballon.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Pour le foot, j'espère maintenant une finale Séville-Napoli ! Pour la Fio j'y crois malheureusement plus et le Dnipro, c'est vraiment pas flamboyant (parmi les équipes ukrainiennes, je trouve que ça joue mieux au ballon au Dynamo et au Chaktar), sans compter leur avantage arbitral délirant ce soir
Ian Curtis
Callejon à la place de Mertens, seriously!
Ami Benitez, c'est bien fait!
georgesleserpent Niveau : Loisir
Callejon a juste sa vitesse et son endurance pour lui. Pour le reste...

Gabbiadini ou Mertens mériteraient largement d'être titulaires

Sinon le Napoli s'est fait avoir. A force de croquer, ils se font punir par une équipe qui, hormis ce joueur magnifique qu'est Konoplyenka, est très moyenne.

Je pense, paradoxalement, que le Napoli peut quand même largement se qualifier au retour. Ils se sont très clairement montré au dessus ce soir. Avec un peu plus d'application, de détermination et de chance, ils mettent une branlée à Dnipropetrovsk.
Benitez est une pipe, CQFD bis repetita placent.
Ian Curtis
Message posté par georgesleserpent
Callejon a juste sa vitesse et son endurance pour lui. Pour le reste...

Gabbiadini ou Mertens mériteraient largement d'être titulaires

Sinon le Napoli s'est fait avoir. A force de croquer, ils se font punir par une équipe qui, hormis ce joueur magnifique qu'est Konoplyenka, est très moyenne.

Je pense, paradoxalement, que le Napoli peut quand même largement se qualifier au retour. Ils se sont très clairement montré au dessus ce soir. Avec un peu plus d'application, de détermination et de chance, ils mettent une branlée à Dnipropetrovsk.


Pourtant, t'as de super joueurs dans ce Napoli, Higuain joue à un niveau qu'on avait pas vu depuis 2012, Mertens est monumental, Insigne très bon, Gabbiadini énorme, Ghoulam certainement un des meilleurs latéraux gauche de la planète, de très loin le meilleur joueur algérien.
C'est fou!!
Quelle pipe ce Benitez!
Ian Curtis
D'ailleurs, Konoplianka, c'est un monstre ce joueur!
Bien la preuve que les recruteurs, c'est de la merde et qu'on vienne pas me dire, s'il joue à Dnipro, c'est qu'il est nul..
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par Ian Curtis
D'ailleurs, Konoplianka, c'est un monstre ce joueur!
Bien la preuve que les recruteurs, c'est de la merde et qu'on vienne pas me dire, s'il joue à Dnipro, c'est qu'il est nul..


C'est un peu comme Benzema, c'est un génie trop longtemps ignoré! ^^
Ian Curtis
ROGNUTUDJU!!!!!!!
valeureux liégeois 74 Niveau : National


Je propose "Prunelle" comme prochain pseudo!
Note : 1
J'ai une pensée pour tous les nabolecani qui répétaient à l'envie que c'était juste Monaco, que tout le monde gagnerait contre eux. Et beh, Dniepr, c'est trop fort pour que vous gagniez ? Vous auriez préféré Monaco ?
Ça tombe bien, nous aussi, on aurait pu se marrer !
ArunaDinde-Âne Niveau : Loisir
C'est impossible que le gardien ukrainien fasse le même match au retour il a tout arrêté avec ses pieds n'importe comment et sérieusement comment vous pouvez faire un article sur ce match sans mentionner la magnifique chemisette du coach ukrainien ?
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par Ian Curtis


Pourtant, t'as de super joueurs dans ce Napoli, Higuain joue à un niveau qu'on avait pas vu depuis 2012, Mertens est monumental, Insigne très bon, Gabbiadini énorme, Ghoulam certainement un des meilleurs latéraux gauche de la planète, de très loin le meilleur joueur algérien.
C'est fou!!
Quelle pipe ce Benitez!


Oui, je te cache pas que j'ai du mal à comprendre pourquoi ils sont aussi moyens en attaque placée. A mon avis, leur jeu dépend trop de Hamsik qui est très inconstant.

Et oui, Konoplyenka est très impressionnant, il a une précision dans sa conduite de balle qui est superbe. A un moment donné il fait un rush sur son côté gauche qui est juste fantastique, alors qu'il avait pas d'espace. Bon, ça a rien donné mais c'était superbe
Message posté par Charrua
J'ai une pensée pour tous les nabolecani qui répétaient à l'envie que c'était juste Monaco, que tout le monde gagnerait contre eux. Et beh, Dniepr, c'est trop fort pour que vous gagniez ? Vous auriez préféré Monaco ?
Ça tombe bien, nous aussi, on aurait pu se marrer !


Déjà bravo pour ta magnifique insulte raciste (sachant que quasiment personne ne la comprendra, quel courage), il manquait plus qu'un petit terrone derrière.
Ensuite des napolitains qui postent ici, y'en a pas des masses et j'ai pas vraiment souvenir qu'ils trollent particulièrement.
Ton intervention (à 3h du mat'en plus), en revanche, vient prouver que dans ce domaine, vous restez les maitres incontestés.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Séville roule sur la Fio
3 27