En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 25e journée

Le Napoli n'en profite pas

Alors qu'il avait l'occasion de revenir à deux points de la Juve, le Napoli n'est pas parvenu à venir à bout d'une belle Sampdoria (0-0). Le Genoa se donne de l'air en battant l'Udinese, Catane continue sa très belle saison.

Modififié
Le Stadio San Paolo n'en revient pas. Aujourd'hui, toute la ville de Naples en était persuadée : le Napoli allait s'imposer face à la Sampdoria, et revenir à deux points de la Juventus. Oui : la Juve, hier soir, s'est inclinée à Rome, et l'occasion était trop belle pour les Napolitains de se rapprocher, à deux semaines de la confrontation directe. Mais à la stupeur générale, Naples n'y est pas parvenu. La faute à une Sampdoria vraiment bien en place, mais aussi à une équipe napolitaine trop empruntée, qui n'a réellement accéléré que lors du dernier quart d'heure. Il faut dire qu'il y a trois jours, le Napoli a pris une fessée en Europa League contre le Viktoria Plzeň (0-3), et que ce revers était encore dans toutes les têtes. Face à la Sampdoria, l'équipe de Mazzarri saisit le match par le bon bout, avec notamment une occasion pour Cavani peu avant le quart d'heure de jeu. Mais par la suite, c'est la Sampdoria qui prend les choses en mains. Icardi pèse sur la défense partenopea, et Mazzarri a beau s'agiter devant son banc, rien n'y fait.

En seconde période, son équipe semble légèrement plus déterminée, mais la Sampdoria est toujours aussi solide. Le bon Walter fait entrer Pandev et se retrouve avec quatre joueurs offensifs sur la pelouse. Naples, soutenu par son public, intensifie sa pression, mais le sort n'était clairement pas dans son camp cet après-midi. À un quart d'heure du terme, Pandev sert idéalement Hamšík, mais sa frappe est détournée du bout des gants par Romero sur son poteau. Montants capricieux, deuxième acte : quelques minutes plus tard, c'est Cannavaro qui trouve le haut de la barre sur une tentative du pied gauche. La semaine dernière, le Napoli était parvenu à égaliser face à la Lazio lors des toutes dernières minutes. Cette fois-ci, pas de miracle au San Paolo. La Samp prend un malin plaisir à briser le rythme lors des dernières minutes (même si elle se procure une occasion par Eder), défend avec ordre, et accroche ce précieux point qu'elle était venue chercher. Pour Naples, c'est la douche froide. C'est un point de gagné sur la Juve, certes, mais c'est surtout deux points de perdus.

Le Genoa va mieux, merci

Le match nul du Napoli va également pouvoir faire les affaires des autres prétendants à la Ligue des champions, à savoir la Lazio, qui se déplace demain soir à Sienne, mais aussi l'Inter, qui sera ce soir à Florence. Une Fiorentina qui voit d'ailleurs revenir sur ses talons Catane, l'ancien club de Vincenzo Montella. Les Siciliens n'ont eu besoin que d'un but d'Almiron, cet après-midi, pour abattre la résistance de Bologne. Un but inscrit de la tête (pas forcément sa spécialité), sur corner, juste avant la mi-temps. Catane est peut-être l'équipe la plus discrète du championnat italien, et pourtant, elle est ce soir septième du classement, grâce à sa troisième victoire consécutive à domicile. Lors des cinq prochaines journées, les Siciliens vont affronter tour à tour Parme, l'Inter, la Juve, l'Udinese et la Lazio. Au terme de quoi, on comprendra les véritables ambitions de la formation de Rolando Maran.

Catane profite également de la défaite de l'Udinese. Les Frioulans se sont inclinés sur la pelouse du Genoa, qui confirme son embellie sur les dernières semaines (huit points lors des quatre derniers tours). La rencontre a été décidée par un coup de tête de Kucka, qui a bien profité d'une sortie totalement foirée du gardien de l'Udinese, Padelli. L'équipe de Guidolin peut avoir des regrets : lors des derniers instants de la partie, elle a raté deux occasions hallucinantes. D'abord Benatia, seul, de la tête, ne trouve pas le cadre. Puis c'est le jeune Merkel qui, à la 95e minute, rate un duel en un-contre-un face à Frey. Deux situations qui ont certainement fait perdre dix ans de vie au pauvre Guidolin. Son Udinese chute d'une place au classement, tandis que le Genoa se donne un peu d'air, en prenant quatre points d'avance sur la zone de relégation. Ouf.

Marco Sau, encore

Le Genoa peut d'ailleurs remercier Cagliari, et son buteur Marco Sau. Les Sardes, après une semaine de polémiques pour l'arrestation de son président Cellino, sont allés s'imposer 2-0 sur le terrain de Pescara, actuel premier relégable. Le grand bonhomme du jour, c'est donc Sau, auteur d'un doublé en seconde période (neuvième et dixième buts de la saison), en l'espace de huit minutes. Un premier pion de la tête, puis un second d'une frappe sèche du gauche. Un succès qui permet à Cagliari de s'éloigner considérablement de la zone rouge (+7). Pescara, pour sa part, est en pleine crise. Les joueurs de Bergodi ont pris un point lors des six dernières journées, et iront la semaine prochaine à Rome pour y affronter la Lazio, sans l'un de leurs joueurs-clefs, Weiss, exclu en fin de partie. La lose.

Enfin, le Torino remporte le typique « match de milieu de tableau » , face à l'Atalanta. Les Bergamaschi avaient pourtant à cœur de laver l'affront du match aller (victoire 5-1 du Toro à Bergame), mais ont dû à nouveau s'incliner. Le score est moins lourd, mais la façon fait mal également. Le Torino a en effet inscrit le but de la victoire à trois minutes du terme par Birsa, alors que l'Atalanta pensait avoir fait le plus dur en égalisant par Denis, sur pénalty, dix minutes auparavant. En première période, c'est Alessio Cerci, après une chevauchée sur son aile, qui avait débloqué la situation d'une jolie frappe enveloppée du gauche. Le Toro est tranquillement installé à la onzième place, à seulement une longueur de Parme, et cinq de l'Udinese. Objectif : finir dans la première moitié de tableau ?

Les résultats :

Milan - Parma 2-1
Paletta (csc) 39', Balotelli 78' / Sansone 93'
Chievo - Palerme 1-1
Thereau 55' / Formica 5'
Roma - Juventus 1-0

Totti 58'
Torino - Atalanta 2-1
Cerci 41', Birsa 87' / Denis 75'
Catane - Bologne 1-0
Almiron 42'
Pescara - Cagliari 0-2
Sau 53' et 61'
Napoli - Sampdoria 0-0
Genoa - Udinese 1-0
Kucka 33'
Fiorentina - Inter, ce soir, 20h45
Sienne - Lazio, lundi, 20h45

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Inter : la vie sans Milito