Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Naples-Roma (0-0)

Le Napoli et la Roma s’abstiennent

Solide défense contre impuissance inhabituelle, la Roma et le Napoli n’ont pas trouvé le moyen de se surprendre mutuellement. Et logiquement le score est resté vierge.

Modififié

SSC Napoli 0-0 AS Roma


Pas de sourire. Mais pas trop de déception non plus. Un match nul au San Paolo, c’est clairement un bon résultat pour Rudi Garcia. Surtout dans sa situation actuelle. En même temps, avec le jeu produit ce soir et le nombre d’occasions qu’ils se sont créées, difficile d’espérer mieux. Non, clairement, c’est le Napoli qui a le plus de raisons de s’en vouloir ce soir. Trop timides en première période, les hommes de Sarri auraient pu aller chercher la victoire en seconde. Mais Higuaín, Insigne, Hamšík et El Kaddouri se sont montrés trop imprécis devant les cages. Finalement, le match nul est plutôt logique. D’où l’absence de sourire et de contestation au moment de rentrer définitivement aux vestiaires.

Enter the void


Quand deux prétendants au titre s’affrontent, il est rare de voir l’un ou l’autre se livrer d’entrée de jeu. Et cette confrontation entre le Napoli et la Roma ne déroge pas à la règle. Pendant de longues minutes, Romains et Napolitains se regardent, se jaugent, mais ne prennent aucun risque devant. Salah, Džeko et Falqué d’un côté, Callejón, Higuaín et Insigne de l’autre, jouent les grands timides. Et puis petit à petit, les choses se décantent. Džeko se fait ouvrir le crane par Koulibaly, Higuaín est de moins en moins hors jeu, Salah est de plus en plus tranchant, et Insigne lâche la première frappe dangereuse à la 25e minute de jeu. Une mine côté fermé qui finit sans aucun doute en dehors du stade. Bref, si le Napoli domine très légèrement les débats en matière de possession et d’intention, la première période ressemble plus à un round d’observation qu’à autre chose. Manière polie et détournée de dire qu’il ne s’est pas passé grand-chose. Le claquage de l’arbitre de touche est peut-être même l’information principale des 45 premières minutes.

Réveil tardif et impuissance rare


Heureusement pour les téléspectateurs, les acteurs reviennent sur la pelouse avec un soupçon d’enthousiasme supplémentaire. Surtout côté Napoli. Les passes sont plus précises, les appels de balle plus sincères, les centres plus dangereux. À plusieurs reprises, les montées de Ghoulam font trembler la défense romaine, mais la finition n’est toujours pas au rendez-vous. La preuve encore une fois à l’heure de jeu sur une double occasion du Napoli. Dans le dos de Florenzi, Hamšík hérite une première fois d’un bon ballon et peut enfin affronter Szczęsny seul à seul, mais il loupe le cadre. La deuxième fois, c’est un bon coup franc à l’entrée de la surface qu’Insigne ne réussit pas à cadrer. L’impuissance des Napolitains est rare. Très rare.

Les Romains s’en rendent compte à dix minutes du terme et essaient d’en profiter. De Rossi ouvre le score de la tête, mais l’arbitre estime à juste titre que le ballon est sorti du terrain sur le centre de Rüdiger. Pjanić s’essaie de loin sur coup franc, mais a perdu son « modjo » . Dans un dernier souffle, les Napolitains tentent le tout pour le tout, mais comme depuis le début de la rencontre, Hamšík et Mertens tombent sur un bon Scezscny, et El Kaddouri manque la balle de match dans les arrêts de jeu. Bref, pour les deux équipes, le réveil a sonné beaucoup trop tard pour espérer mieux qu’un match nul et vierge. Et finalement, ce n'est peut-être pas une si mauvaise chose. Surtout pour l'Inter.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 23
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Ce SCO a du cœur